Profweb

Accueil » Publications » Récits » Utiliser la vidéo animée pour modéliser l’administration des médicaments

Publications

Récits

Publié le 27 mai 2020 | Soins infirmiers

Utiliser la vidéo animée pour modéliser l’administration des médicaments

L’administration des médicaments est une tâche complexe à faire acquérir aux étudiants de Soins infirmiers. Les connaissances à assimiler sont denses. Les vidéos animées, que je réalise avec la plateforme (payante) Vyond [en anglais], me permettent de contextualiser et de modéliser le rôle de l’étudiant lors de l’administration des médicaments durant les stages.

La capsule Antidiabétique 1 que j'ai créée pour mes étudiants

L’importance de faciliter le transfert des apprentissages

Les contenus disciplinaires pour l’enseignement des médicaments sont surchargés, car ils comprennent plusieurs classes de médicaments, qui regroupent souvent un bon nombre de médicaments. La terminologie scientifique ne facilite pas l’apprentissage de ces concepts. De plus, la pharmacothérapie demande l’utilisation de connaissances antérieures, notamment de biologie, de physiopathologie et de chimie. Le cours qui comprend la compétence d’administrer des médicaments se situe à la deuxième session du programme de Soins infirmiers. Les étudiants doivent également administrer des médicaments à leur client pendant cette même session. Cependant, au cours des dernières années, le personnel enseignant a noté une difficulté des étudiants de transférer ces apprentissages dans leurs stages, ce qui nuit au développement de leur jugement clinique lors de cette tâche infirmière.

Pourquoi avoir recours à la vidéo animée?

Le programme de Soins infirmiers a pour compétence transversale le développement du jugement clinique. Le transfert des apprentissages est un préalable à une prise de décision sécuritaire. La vidéo animée est une solution novatrice qui permet d’agir sur le transfert des apprentissages. La vidéo animée permet, entre autres, de :

  • conférer un aspect ludique à l’apprentissage, ce qui influence positivement la motivation des étudiants
  • contextualiser la tâche infirmière d’administrer des médicaments
  • modéliser l’application des connaissances en lien avec la pharmacothérapie durant les stages
  • créer des exemples et des contre-exemples d’une bonne pratique

Afin d’innover dans ma pratique de la classe inversée, j’ai décidé d’avoir recours à la plateforme Vyond (plateforme payante, anciennement appelée GoAnimate). Les vidéos produites ont un aspect semblable à un dessin animé. Cela rend l’apprentissage stimulant et les connaissances à acquérir moins complexes. Aussi, l’utilisation du numérique permet à l’étudiant d’utiliser des opérations cognitives complexes nécessaires pour assurer le transfert des apprentissages.

Pourquoi avoir choisi Vyond pour créer les vidéos animées?

La plateforme Vyond est facile d’utilisation. La création d’une vidéo animée est faite par séquence, un peu comme dans PowerPoint. Plusieurs thèmes et arrière-plans sont disponibles et adaptables, notamment pour un contexte hospitalier ou éducatif. Une banque d’images est également accessible pour créer des vidéos réalistes. Enfin, il est possible de créer du texte, des animations et des voix à même l’outil numérique. L’enregistrement d’effets sonores comporte seulement 2 étapes et la durée de la séquence est automatiquement ajustée à celle de la captation audio.

À cet instant de l'une de mes vidéos, l’étudiant évalue les paramètres fondamentaux de son client et l’enseignante le supervise pour s’assurer qu’il s’exécute correctement.

Dans cette séquence, l’enseignante questionne l’étudiant lors de la préparation des médicaments pour son client devant le chariot de médicaments, ce qui est très réaliste.

Bien que conviviale, la plateforme Vyond est toutefois coûteuse pour un usage personnel et la licence mensuelle (49 US$) doit être payée tant et aussi longtemps que la vidéo n’est pas achevée. Ensuite, lorsque la vidéo animée est prête, vous pouvez la télécharger directement dans vos dossiers ou sur un site d’hébergement de vidéos tel que YouTube. Il est possible de demander au répondant TIC de votre cégep d’adhérer à une licence Vyond pour pouvoir l’utiliser; ce que mon cégep a fait. Sinon, d’autres plateformes, par exemple PowToon, sont également accessibles à coût moindre ou gratuitement. La version gratuite de PowToon permet seulement la création de vidéos de moins de 5 minutes et le choix des animations (personnages, images, arrière-plans) est restreint.

Quelle est l’ampleur de la tâche?

L’appropriation de la plateforme et la création d’une vidéo animée peuvent prendre un temps considérable, soit environ 20 heures. Toutefois, les avantages de cette méthode dépassent largement cette contrainte.

Aussi, afin d’être efficace, la vidéo animée doit être concise et durer entre 5 à 10 minutes, sinon l’attention des étudiants sera diminuée. Il est donc important de choisir judicieusement les contenus qui y seront abordés selon les objectifs d’apprentissage du cours, et ce, par un questionnement didactique habile.

La perception des étudiants de la vidéo animée

Dans le cadre du programme de maîtrise en enseignement collégial avec Performa, j’ai entrepris une démarche réflexive basée sur le Scholarship of Teaching and Learning (SoTL).

Dans un contexte de classe inversée, j'ai implanté la vidéo animée dans le cours de pharmacothérapie à l’hiver 2020 pour une séquence d’enseignement. J'ai produit 2 vidéos animées visant à faciliter l’acquisition de connaissances concernant les antidiabétiques oraux.

L’accueil des étudiants pour les vidéos animées a été plus que positif!

  • Les étudiants soulignent l’aspect ludique de cette manière d’apprendre.
  • Ils mentionnent d’ailleurs qu’ils n’ont pas l’impression d’être en train d’apprendre dans un contexte théorique.
  • Plusieurs ont noté que cela les avait aidés à comprendre les attentes des enseignants durant les stages.
  • Ils aiment l’idée d’apprendre à leur rythme et de pouvoir visionner à leur guise les capsules.
  • Ils mentionnent mieux comprendre le genre de questions qui leur seront posées en contexte clinique en lien avec la médication de leur client.

Devant un tel enthousiasme, je produirai bientôt d’autres vidéos animées.

Une méthode pouvant s’adapter à tous les programmes!

Le transfert des apprentissages étant la finalité des programmes d’études collégiales, il est possible d’utiliser des vidéos animées comme les miennes dans différents contextes.

La création de vidéos animées peut paraître une tâche exhaustive à première vue. Toutefois, après s'être approprié les différentes fonctionnalités de la plateforme, la création d’une vidéo devient plus rapide et facile. L’important est d’y aller par étapes et de respecter nos limites.

À propos de l'auteure

Cynthia Lamontagne Elle enseigne au Cégep André-Laurendeau depuis 2009. Elle est responsable du cours Pharmacothérapie et de la simulation clinique haute-fidélité. Elle a aussi élaboré un projet d’aide à la réussite pour préparer les étudiantes à l’examen professionnel de l’OIIQ. Cynthia Lamontagne a obtenu un diplôme de 2e cycle en enseignement au collégial à l’Université de Sherbrooke et complète actuellement une maîtrise en enseignement au collégial dans le bloc Innovation-développement professionnel de Performa. Elle collabore à donner des ateliers sur Moodle et Teams dans son collège. Elle est également co-auteure du livre Math et Méd (2e et 3e éditions). Enfin, elle a collaboré à titre de réviseure au chapitre 25 du manuel Fondements généraux (4e édition).

1 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Manon Guillemette a écrit le 29 mai 2020 à 9h41

    J'adore cette forme de pédagogie, ça rejoint par la même occasion plusieurs sphères d’apprentissages chez les étudiants, facilitant le développement du jugement clinique et ainsi, par la vidéo, l'étudiant (e), peut voir comment ça se passe en stage, quelles questions seront posées, etc.

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*