Profweb

Accueil » Publications » Récits » Un studio Lightboard pour enregistrer des vidéos éducatives d'aspect professionnel simplement et rapidement

Publications

Récits

Publié le 22 janvier 2020 | Chimie

Un studio Lightboard pour enregistrer des vidéos éducatives d'aspect professionnel simplement et rapidement

Connaissez-vous les studios Lightboard? Ce sont des studios d'enregistrement vidéo dans lesquels un enseignant se filme à travers une vitre sur laquelle il écrit. Un logiciel inverse ensuite l'image de sorte que même si l'enseignant écrit de sa gauche vers sa droite, le texte est clairement lisible dans la vidéo. En prime : un système d'éclairage ingénieux donne un effet percutant à l'encre fluorescente qu'on utilise.

Une vidéo que j'ai réalisée avec Bruno Voisard pour le lancement du studio Lightboard du Cégep André-Laurendeau en décembre 2019. Nous y expliquons ce qu'est un lightboard et comment on peut l'utiliser en enseignement.

Ma découverte des studios Lightboard

Je fais partie de l'une de communauté de pratique de SALTISE, un groupe soutenant la pédagogie active et l'innovation technopédagogique. La communauté à laquelle j'appartiens regroupe des enseignants de chimie de collèges et d'universités de la région de Montréal. On se rencontre toutes les 2 semaines au Collège Dawson.

En 2018, Meghan Marshall, l'une des membres de la communauté, a parlé du Lightboard qui se trouvait à l'Université McGill. L'idée du Lightboard existait déjà ailleurs dans le monde et Christopher Moraes, professeur de Génie chimique à McGill, l'a utilisée pour construire son propre studio, avec l'aide de Sarah Dubois, une étudiante diplômée. Cette semaine-là, notre communauté de pratique a tenu sa rencontre dans ce studio et nous avons tous pu essayer le tableau. J'ai été emballée!

Christopher Moraes avait construit ce studio pour enregistrer des solutionnaires vidéos pour certains problèmes qu'il donnait en devoir à ses étudiants.

Le studio est on ne peut plus simple d'utilisation : c'est un One Button Studio [en anglais]. En arrivant, on branche notre clé USB. On appuie sur un gros bouton, et un compte à rebours de 5 secondes commence avant le début de l'enregistrement. Quand on a terminé l'enregistrement, on appuie à nouveau sur le bouton. Le fichier d'enregistrement en format MP4 est automatiquement déposé sur notre clé USB, et on est prêt à partir. On peut ensuite téléverser le fichier tel quel sur YouTube ou ailleurs, ou faire du montage avant si on en ressent le besoin.

Le logiciel One Button Studio (pour ordinateurs Mac) permet de réaliser des enregistrements en manipulant seulement un interrupteur et est disponible gratuitement.

L'utilisation du studio est si simple que Christopher Moraes a déjà demandé à ses étudiants, dans un cours, de se rendre dans le studio pour enregistrer individuellement la solution à un problème et de partager leur vidéo avec leurs collègues de façon à bâtir un solutionnaire collaboratif.

L'Université McGill a offert aux membres de notre communauté de pratique d'utiliser le tableau sans frais, sur réservation. Je l'ai fait abondamment, ainsi que mes collègues du Cégep André-Laurendeau : François Arseneault-Hubert, Bruno Voisard et Véronique Turcotte.

Une habituée des vidéos

Depuis 2013, je suis une habituée des vidéos éducatives. J'ai d'ailleurs coécrit un dossier sur ce sujet dans Profweb. Dans mes cours, j'exploite la classe inversée: les étudiants doivent visionner des vidéos avant les cours pour s'approprier les notions théoriques de base et le temps de classe est utilisé pour que les étudiants soient en action. Mon collègue Bruno Voisard et moi avons écrit un article dans Pédagogie collégiale au sujet de l'efficacité de la pédagogie inversée et de son effet sur l'intérêt des étudiants.

Pour mettre en oeuvre la classe inversée dans nos cours de chimie, mes collègues et moi avons créé 159 vidéos. D’ailleurs, sur ma chaîne YouTube, elles totalisent plus de 2 millions de vues! J'en ai enregistré un très grand nombre devant un tableau blanc (ou vert). Mais depuis que je connais le Lightboard, je ne reviendrais pas en arrière! Avec le Lightboard, je fais face à la caméra : les étudiants peuvent à la fois très bien me voir et voir ce que j'écris. C'est le meilleur des mondes!

Du tableau blanc au Lightboard de McGill à un Lightboard chez nous!

Au cégep où je travaille, il n'y avait pas de studio d'enregistrement vidéo permanent pour enregistrer devant des tableaux blancs. Nous avions l'équipement d'enregistrement, mais il faut trouver un local et tout installer (caméra, micro, projecteur) chaque fois qu'on veut enregistrer une capsule.

Nous déplacer au centre-ville pour enregistrer au studio Lightboard de l'Université McGill prenait du temps, mais le fait que le studio était toujours prêt à être utilisé compensait. L'équipement était là, les périphériques étaient calibrés… Mais nous rêvions d'avoir un studio Lightboard dans notre cégep! Grâce à une subvention de SALTISE, cela a pu devenir réalité!

Comme la fabrication du studio à l'Université McGill avait été très artisanale, Christopher Moraes n'avait pas de plan à nous fournir. Mais il nous a remis la liste de tout le matériel qu'il avait acheté pour le projet. Il reste que partir du matériel pour recréer le produit fini n'a pas été chose facile : le menuisier du Cégep André-Laurendeau, Paul Philipps Sénior, a fait un remarquable travail de rétro-ingénierie.

Le technicien en audiovisuel du cégep, Ernesto Vargas, a aussi été très impliqué dans le projet pour mettre en place tout l'équipement audiovisuel.

Tout le projet a été coordonné par Vanitha Pillay, la répondante TIC de notre collège. L'une des étapes les plus longues a été de trouver un local pour héberger notre studio. Si un projet semblable vous intéresse pour votre collège, sachez que le local n'a absolument pas besoin d'être grand : une pièce de 8 pieds sur 10 pieds fait très bien l'affaire.

Quoi faire avec le Lightboard?

Le Lightboard peut être une technologie intéressante pour des enseignants de toutes les disciplines. Une communauté de pratique sur la classe inversée a démarré à l'intérieur du Cégep André-Laurendeau et des enseignants de tous les horizons sont très enthousiastes à l'idée d'utiliser le Lightboard.

La force du studio est qu'il permet d'enregistrer les vidéos éducatives comme on enseignerait naturellement devant un groupe. Le fait que les étudiants voient leur enseignant leur parler renforce l'aspect affectif dans la valeur qu’ils accordent aux vidéos.

Le Lightboard est très polyvalent, car il permet d'écrire et de dessiner.

Pour le cours Chimie organique, Bruno Voisard utilise le Lightboard pour schématiser des molécules, comme les étudiants apprennent à le faire. François Arseneault-Hubert a enregistré, quant à lui, une vidéo dans laquelle il explique la procédure pour compter les chiffres significatifs dans un nombre.

Si vous voulez essayer notre Lightboard ou si vous vous de l'information pour vous aider à répliquer un tel studio dans votre collège, communiquez avec Vanitha Pillay, répondante TIC au Cégep André-Laurendeau.

À propos de l'auteure

Caroline Cormier Elle enseigne la chimie au Cégep André-Laurendeau depuis 2008. Elle a toujours été intéressée par la recherche, et a mené plusieurs projets, notamment sur les conceptions alternatives, la classe inversée et la communication scientifique orale. Une de ses priorités est que ses résultats de recherche s’appliquent dans la pratique professionnelle. Pour ce faire, les enseignants de son département et elle sont très actifs dans les congrès pédagogiques comme ceux de l’Association pour l'enseignement de la science et de la technologie au Québec (AESTQ) ou de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC). Un de leurs dossiers importants est le développement de l’autonomie des étudiants en laboratoire à travers les cours du programme de Sciences de la nature.

2 commentaire(s)

Il y a une question sans réponse. Votre aide pourrait être utile!

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    860ca4fd3003fe5e9b35ebf214d7ed81

    Nicole PERREAULT a écrit le 29 janvier 2020 à 0h26

    Merci pour ce récit d'expérience des plus inspirants. Merci aussi pour votre générosité à le partager.

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Thierry Payen a écrit le 16 avril 2020 à 3h58

    Bonjour, c'est une très belle idée et réalisation ce lightboard, j'aurai plusieurs questions à vous poser, j'aimerai savoir quand l'enseignant crée une capsule, il repart avec sa clé USB mais est-ce que la vidéo est inversée automatiquement, prête à servir pour les étudiants, ou faut-il utiliser un logiciel? Et quels sont les outils audiovisuels pour construire ce bel outil pédagogique? je vous remercie et je renouvelle mes félicitations. Bravo.

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*