Profweb

Accueil » Publications » Récits » Transformer des romans en expériences multisensorielles engageantes

Publications

Récits

Publié le 20 mai 2020 | Anglais (langue seconde)

Transformer des romans en expériences multisensorielles engageantes

Ce récit est une traduction d’un texte paru dans le volet anglophone de Profweb.

À la session d’automne 2019, mes étudiants du cours Langue anglaise et culture (Anglais 102) ont lu Born a Crime de Trevor Noah, où l’auteur détaille sa jeunesse en Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid. Pour aider les étudiants à connecter de manière plus concrète et significative avec le sujet du livre et le contexte social, j’ai transformé cette expérience de lecture en une expérience multisensorielle en développant des activités d’apprentissage qui intègrent la réalité virtuelle (RV) et du contenu audio.

La réalité virtuelle pour comprendre ensemble

J’ai choisi de lire Born a Crime [en anglais] avec mes étudiants, car ce livre fait état de plusieurs problèmes sociaux qui sont encore d’actualité au Québec aujourd’hui. Toutefois, pour que les étudiants soient en mesure d’analyser les sujets abordés en fonction du contexte sud-africain et de faire les liens nécessaires pour susciter des discussions enrichissantes, ils devaient se familiariser avec la trame sociale. Je trouve que les étudiants d’un niveau avancé ont besoin davantage d’activités de réflexion complexes pour parfaire les bases qu’ils maîtrisent et pour apprendre des manières plus sophistiquées d’utiliser ces bases. Le contenu du livre semblait si éloigné de leur réalité — au propre comme au figuré — que j’ai vite compris que nous devions d’abord travailler sur les connaissances générales, comme visualiser la ville et ses townships et comprendre le contexte historique dans lequel l’apartheid a été instauré avant de lier le tout à leur vie au Québec en 2019.

Je suis chanceuse de travailler dans un environnement où il y a de nombreux enseignants et administrateurs dévoués qui ont à coeur la réussite de nos étudiants et qui sont continuellement à la recherche de nouvelles façons d’inclure et de soutenir les étudiants pour qu’ils participent activement à leurs apprentissages. Au cours de la session d’automne 2019, mon cégep a inauguré un environnement d’apprentissage actif, l’Espace Moebius, qui comprend une classe d’apprentissage actif, un médialab et une zone discussion. En tentant d’intégrer la théorie de la conception universelle de l’apprentissage dans mes cours, j’ai voulu profiter des nouvelles opportunités d’apprentissage multisensorielles en planifiant au moins un de mes cours hebdomadaires dans ce nouveau local, mais malheureusement, je n’ai pas été en mesure de réserver l’espace pour tous mes groupes, ce qui m’a amenée à repenser mon plan.

L’Espace Moebius situé à l’intérieur de la bibliothèque du Cégep Édouard-Montpetit.

Dans notre Espace Moebius, les étudiants peuvent utiliser des casques Oculus Rift et Oculus Go pour explorer des environnements de réalité virtuelle (RV). Un technicien de laboratoire, Cédric Corriveau-Mercier, est présent durant les heures d’ouverture de la salle pour aider les étudiants. J’ai pu ainsi concevoir un devoir avec la RV sans m’inquiéter de leurs compétences technologiques pour accéder au matériel.

Des étudiants expérimentant la réalité virtuelle avec l’aide de Cédric Corriveau-Mercier, technicien de laboratoire à l’Espace Moebius du Cégep Édouard-Montpetit.

Mes objectifs pédagogiques comprenaient de :

  • en apprendre davantage au sujet du livre et de son contexte
  • développer des habiletés de recherche
  • faire preuve d’une pensée critique dans le choix des sources d’information
  • parfaire les connaissances générales
  • créer des productions orales et écrites
  • explorer le potentiel de la RV

J’ai divisé le projet en différentes étapes , le tout échelonné sur 4 semaines:

  • Comme point de départ, j’ai partagé un vidéo de RV (sans le mode RV dans la salle de classe) avec mes étudiants et je leur ai montré des habiletés de base en recherche documentaire. Je leur ai ensuite demandé de trouver chacun 5 vidéos de RV supplémentaires comme devoir. Les étudiants ont pris rendez-vous à leur convenance à l’Espace Moebius pour regarder leurs vidéos de RV et pour obtenir de l’aide du technicien dans la recherche de sources supplémentaires, si nécessaire. Après le visionnement, les étudiants ont noté leurs impressions sur ce qu’ils ont vu, entendu et ressenti lors de leur voyage en RV.
  • Le cours suivant, les étudiants ont discuté en petits groupes à propos de leur expérience. J’ai pu ainsi aborder le vocabulaire descriptif à propos des sons et des images qui les ont marqués.
  • J’ai créé une liste générale des vidéos suggérés par les étudiants et ils ont pu consulter certains choix recommandés par leurs pairs dans un contexte plus traditionnel de laboratoire de langues. Même s’il y avait plusieurs répétitions, certains étudiants ont repoussé les limites pour trouver et expérimenter des voyages virtuels qui leur ont donné une idée des inégalités qui existent encore aujourd’hui.
  • Ils ont dû ensuite critiquer ces vidéos par écrit en formulant des recommandations en s’appuyant sur des arguments en lien avec la pertinence du matériel, ce qui inclut la durée et la qualité visuelle et sonore.
  • Un autre exercice consistait en une gallery walk (promenade dans un musée) [en anglais] où les étudiants devaient comparer des images historiques [en anglais] à celles qu’ils avaient vues pendant leur expérience en RV et à ce qu’ils avaient lu dans le livre.
  • Finalement, ils ont travaillé en petits groupes pour lier leurs expériences de RV et les documents historiques aux parties les plus significatives du livre tout en prenant des notes dans leur roman aux endroits appropriés.

Une des tâches demandées consistait à enregistrer une vidéo personnelle sur Flipgrid et à commenter les vidéos de deux pairs.

Donner une voix authentique aux personnages avec les livres audio

Pour bonifier l’expérience multimodale de lecture, j’ai aussi encouragé mes étudiants à écouter le livre audio de Born a Crime. Notre comité de bibliothèque départemental et le personnel exceptionnel de la bibliothèque ont travaillé fort pour s’assurer que la majorité des titres que les étudiants lisent dans leurs différents cours d’anglais sont accessibles en version audio pour ainsi permettre aux étudiants avec des besoins particuliers d’avoir accès à tout le contenu de la manière qui fonctionne le mieux pour eux. La version audio permet aussi aux étudiants qui ont une bonne distance à parcourir pour se rendre au cégep de maximiser leur temps de déplacement pendant qu’ils conduisent. Un étudiant m’a même mentionné qu’il aimait écouter le livre audio, car il pouvait l’écouter pendant qu’il travaillait à son usine au lieu d’écouter de la musique, ce qui lui donnait ainsi plus de temps pour ces autres travaux scolaires quand il revenait à la maison après son quart de travail.

Trevor Noah narre lui-même la version audio de son livre, ce qui rend encore plus authentique l’expérience d’apprentissage. Puisque sa langue maternelle est l’anglais sud-africain, Trevor Noah utilise des phrases et des expressions qui sont moins familières pour les étudiants, en particulier des expressions en Xhosa. Souvent, ces termes sud-africains sont prononcés différemment qu'imaginent les étudiants (et les enseignants) lorsqu’ils se lisent le livre. C’est important de montrer aux étudiants que les accents, la variété linguistique et les régionalismes devraient être célébrés et non critiqués.

Le fait d’écouter la narration aide les étudiants non seulement à remarquer la prononciation authentique, mais aussi les éléments culturels tels qu’ils sont décrits par le langage descriptif. Bien sûr, les étudiants doivent se référer au livre, car ils ont besoin d’annoter le texte et de trouver des citations; ils ne peuvent pas se limiter à l’écouter passivement et tout oublier au fur et à mesure, ils doivent intégrer activement leurs idées dans les activités en classe.

L’opinion des étudiants

Les expériences de réalité virtuelle ont fait ressentir aux étudiants des émotions plus concrètes en ce qui a trait au contexte social sur lequel ils ont lu. Cela les a aussi rendus plus empathiques à l’égard de l’histoire. Ils ont lu sur ce que c’était de grandir dans un township pendant l’apartheid, donc le simple fait d’être capable de voir et de ressentir ce que c’est de vivre dans ce township leur donne une meilleure perspective, en particulier à un moment dans leur vie où plusieurs étudiants semblent se concentrer sur ce qu’ils ne possèdent pas plutôt que sur ce qu’ils ont et se questionnent beaucoup sur leur avenir. Noah aborde aussi des sujets difficiles en utilisant l’humour et l’ironie.

Dans l’ensemble, les étudiants ont grandement aimé leur expérience. Dans un sondage à la suite de l’activité, la vaste majorité des étudiants ont recommandé l’utilisation de la RV comme outil d’apprentissage. Ils ont mentionné que l’expérience immersive les a amenés à se sentir plus en contact, non seulement avec les protagonistes du livre, mais aussi avec les gens vivant dans le township de Soweto en général.

En conclusion

Le projet a pu voir le jour de manière organique grâce à mon choix de livre et à la création et la disponibilité de l’Espace Moebius et de ses ressources. Je suis vraiment contente des résultats et des réactions des étudiants. La RV et le livre audio ont contribué à créer une expérience d’apprentissage plus authentique et les étudiants ont été plus enclins à lire puisqu’ils comprenaient mieux le contexte. Ils ont aimé utiliser la RV et ont senti que cela leur procurait une meilleure compréhension du sujet du livre. Ils n’ont pas semblé réaliser tout le travail d’écriture, d’expression orale et de réflexion de haut niveau qu’ils ont fait dans la langue ciblée étant donné qu’ajouter la RV à un cours d’anglais était une expérience nouvelle pour la plupart d’entre eux. Cette première expérience m’a donné l’occasion de valider la pertinence et la structure du projet que je répéterai avec mes étudiants à la session d’hiver 2020. Pour maximiser l’impact du projet, j’ai réservé l’Espace Moebius et j’espère pouvoir permettre aux étudiants de travailler sur diverses compétences à leur propre rythme en se déplaçant parmi différentes stations de travail [en anglais]. Je pourrai ainsi exploiter toutes les possibilités de la salle et mettant en place une approche à 4 compétences où les étudiants circulent entre des activités d’écoute, de lecture, de discussion et d’écriture.

L’Espace Moebius du Cégep Édouard-Montpetit comporte un espace facilitant les discussions en petits groupes.

À propos de l'auteure

Rebecca Peters est titulaire d’un baccalauréat en sciences politiques, en littérature française et en enseignement au secondaire. Elle détient également une maîtrise en enseignement de l’anglais langue seconde et langue étrangère. Elle enseigne l’anglais langue seconde au Cégep Édouard-Montpetit depuis 2008. Elle est convaincue que la réussite est à la portée de tous avec les bons outils, les ressources adéquates et un peu de volonté. Rebecca a continué à parfaire ses connaissances en fonction des besoins de ses étudiants et de sa communauté éducative, en mettant l’accent sur les technologies en classe, l’éducation spécialisée et la formation des futurs enseignants de langue seconde. Dans ses temps libres, elle en profite pour lire, aller au théâtre, voyager autour du monde et faire du bénévolat dans sa communauté.

2 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    D5b4c814c444dd89cb0230da7c1ffdd4

    Lisa Deguire a écrit le 22 mai 2020 à 9h34

    Outstanding! Bravo!

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Danielle Viens a écrit le 23 mai 2020 à 18h55

    This is a wonderful project! Your students are lucky to have you.

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*