Profweb

Accueil » Publications » Récits » Le rôle de l'assistant dans la classe comodale

Publications

Récits

Publié le 12 mai 2021 | Français (langue seconde)

Le rôle de l'assistant dans la classe comodale

Avez-vous déjà expérimenté l'enseignement comodal? Géré à la fois:

  • les étudiants en présentiel
  • les étudiants à distance
  • le clavardage
  • les caméras
  • le partage d'écran
  • etc.?
Il est difficile, voire impossible, pour un enseignant d'enseigner, de se mettre en scène et de diffuser efficacement le contenu de son cours en même temps. La présence d'un assistant d'enseignement peut faire toute la différence.

Loin d'être superflu, le rôle de l'assistant est crucial dans la conception et le déroulement d'un cours comodal.

À l'hiver 2021, le Collège Dawson a permis aux enseignants qui le désiraient d'enseigner de façon comodale, c'est-à-dire simultanément à des étudiants en présentiel et à des étudiants connectés en visioconférence. J'ai levé la main avec enthousiasme, heureuse de pouvoir rencontrer quelques étudiants, ne serait-ce que pour un nombre limité de séances.

J'ai eu la très grande chance de pouvoir compter sur le soutien de Julieta Torres, technicienne au laboratoire de langues du Collège. Le laboratoire de langues étant fermé pendant la pandémie, Julieta était disponible pour agir comme assistante pendant mes cours. Grâce à elle, j'ai pu réellement avoir le sentiment d'enseigner, sans tous les tracas logistiques associés à la comodalité.

Julieta et moi dans la classe

Mon expérience avec Julieta m'a convaincue de l'aspect crucial du rôle d'un assistant dans l’enseignement comodal. Dans ce texte, je vais résumer les principales tâches auxquelles participe un assistant en classe comodale, en ce qui a trait particulièrement à la gestion du matériel technique et à la gestion des communications dans la classe virtuelle.

Installation de l'équipement et du matériel

Avant le cours, allez visiter la salle comodale avec la personne qui vous assistera, afin de discuter du matériel à disposition et de prendre connaissance de l'installation requise. Ensemble, testez

  • le projecteur
  • la télévision et les autres écrans
  • les caméras
  • les micros
  • les claviers et les souris
  • la plateforme du cours (dans mon cas, c'était Microsoft Teams)

Décidez aussi de la place de chacun et des déplacements à effectuer selon les activités en prenant en compte la position des caméras.

Il va de soi que la personne qui vous assistera devrait connaître la plateforme et les applications que vous utilisez (Teams, Moodle, etc.). Donnez-lui au préalable le plan du cours afin qu'elle se fasse une idée du déroulement du cours et des défis techniques à relever.

Il est préférable que l'assistant apporte un ordinateur portable et se connecte à la visioconférence pour avoir accès à ce que voit un étudiant à la maison. C'est ce que Julieta a fait. Cela nous a permis de vérifier à tout moment que:

  • les étudiants dans la classe virtuelle me voyaient bien et voyaient bien la salle de classe
  • le partage d’écran fonctionnait correctement
  • une vidéo jouée était bien vue et entendue par tout le monde
  • les pages s'affichaient à l'écran dans une dimension adéquate

Julieta et moi partagions la souris et le clavier sans fil de l'écran principal de la salle. De cette façon, Julieta pouvait apporter les ajustements d'affichage nécessaires au bon déroulement du cours lorsque j'étais trop occupée pour le faire, par exemple, lorsque j'animais une discussion entre les étudiants en ligne et ceux en classe. Elle a aussi pu ouvrir certaines fenêtres afin d'anticiper certaines activités.

Gestion de la communication dans la classe comodale

Signaler à l'enseignant que des élèves souhaitent communiquer

Pendant les discussions en grand groupe qui requièrent la participation simultanée des étudiants en présence et en ligne, balayez du regard à la fois l'écran de la télévision où vous pouvez voir les étudiants à distance, la caméra qui se trouve face à vous et votre salle de classe.

Votre assistant peut contribuer à la gestion de la prise de parole en vous signalant, lorsque vous regardez la salle de classe, que quelqu'un lève la main dans la visioconférence ou qu'un étudiant a écrit dans le clavardage. L'assistant peut éventuellement lire un commentaire dans le clavardage, si vous vous trouvez trop loin pour distinguer les mots à l'écran. De cette façon, personne n'est oublié et on s'assure que les étudiants à distance reçoivent une attention égale à celle que reçoivent les étudiants présents dans la salle de classe.

La présence d'un assistant rend la classe comodale plus inclusive: on intègre mieux les participants, où qu'ils soient et quel que soit le moyen de communication qu'ils utilisent (oral ou écrit).

Travail d'équipe en salle de classe, pendant que les étudiants en ligne sont dans des petites salles de réunion virtuelles

Assurer la gestion des caméras pendant les discussions

Afin de dynamiser les échanges, lorsque vous attribuez des tours de parole ou commentez les interventions des étudiants, la personne qui vous assiste peut assurer la gestion des caméras de façon à ce que les étudiants à la maison puissent voir tantôt ceux qui parlent dans la salle tantôt l'enseignant près du tableau.

Dans ma classe, Julieta faisait alterner l'affichage de la caméra qui pointait vers la salle et celle qui était dirigée vers moi. Seule, j'aurais difficilement pu accomplir cette tâche. Les échanges auraient été ralentis et la communication, trop souvent interrompue. Grâce à l'aide de Julieta, les étudiants à la maison suivaient mieux le fil de la discussion en voyant les interlocuteurs parler. La caméra pointant vers la salle dont je disposais pour mes cours ne faisait pas de gros plans, mais elle transmettait l'ambiance de classe à mes étudiants. Quand j'étais un peu loin de la caméra, Julieta faisait un zoom sur moi. De cette manière, je pouvais me déplacer avec plus de spontanéité dans la salle de classe, puisque j'étais assurée que la caméra allait me suivre dans mes mouvements.

Enfin, afin que les étudiants en classe et vous voyiez mieux les étudiants en visioconférence, l'assistant peut utiliser certaines fonctionnalités comme la mise en évidence de Teams, qui agrandit la taille du locuteur de la salle virtuelle.

Ces quelques trucs permettent d'améliorer la fluidité des échanges et de garantir une situation de communication authentique.

Gérer le clavardage

Lorsque je demandais une participation explicite dans le clavardage et que les réponses étaient nombreuses, Julieta pouvait remonter dans la discussion sur son propre ordinateur et lire certaines réponses des étudiants à voix haute, si celles-ci n'étaient pas ou plus visibles sur le téléviseur, car si je m'avançais pour mieux distinguer les lettres sur l'écran, je sortais du champ de la caméra et les élèves en distanciel ne me voyaient plus. Cela faisait que je ne distinguais pas toujours les lettres dans le clavardage.

Pendant toute la durée du cours, Julieta était là pour me prévenir au cas où j'aurais manqué un commentaire important dans le clavardage (questions, problèmes techniques rencontrés par les étudiants, messages à l'enseignant). Occasionnellement, elle pouvait aussi écrire une information que je donnais à l'oral, comme le code d'un questionnaire de type Kahoot ou l'endroit où trouver un document.

Gérer le mode d'affichage

Pendant un cours comodal, vous devez souvent jongler avec plusieurs fenêtres ouvertes sur votre ordinateur en même temps que vous parlez à votre groupe. Lors des partages d'écran, votre assistant peut rapidement vous confirmer que les étudiants voient bien le document et, s'il y a lieu, vous suggérer d'optimiser l'affichage en utilisant le mode plein écran ou en déplaçant des fenêtres.

Lorsque vous utilisez certaines applications (comme Kahoot), la personne qui vous assiste peut également rectifier l'affichage en empruntant directement votre souris pendant que vous interagissez avec les étudiants.

Enfin, l'assistant peut faire des captures d'écran ou des enregistrements si nécessaire.

Julieta Torres pendant l'un de mes cours

Qui peut agir comme assistant?

Julieta Torres, qui m'a assistée à l'hiver 2021, est technicienne au laboratoire de langues de mon collège et était disponible pendant tous mes cours étant donné la fermeture du laboratoire pendant la pandémie. Toutefois, je pense que l'assistant d'un enseignant, en formation comodale, n'a pas nécessairement à être un technicien. Il pourrait aussi s’agir d’un étudiant qui a déjà suivi le cours par le passé ou d'un tuteur travaillant au collège.

N'empêche: le travail de l'assistant implique qu'il partage une certaine connivence avec l'enseignant. Choisissez donc quelqu'un avec qui vous vous entendez bien et en qui vous avez confiance (comme Julieta, pour moi!).

Et si personne n'est là pour vous assister?

Bien sûr, les tâches faites par l'assistant sont théoriquement faisables par un enseignant seul. Toutefois, il ne faut pas oublier que nous sommes humains, que nous n'avons pas 2 paires d'yeux ni 4 mains et que notre capacité à effectuer plusieurs tâches en même temps a ses limites, tant sur le plan cognitif que sur le plan matériel.

Pendant la séquence pédagogique, l'assistant permet une fluidité des échanges qui rappelle parfaitement celle qu'on peut avoir en salle de classe en présentiel ou en distanciel:

  • Vous pouvez transmettre beaucoup plus de contenus en moins de temps.
  • Vous pouvez aussi retrouver le plaisir d’une communication rarement interrompue (sauf exception, quand l'assistant signale une publication ou son contenu, un peu comme le fait la voix dans l'oreillette d'un journaliste ou le modérateur qui intervient dans une visioconférence).
  • La concentration des étudiants n'est pas détournée, car vous ne leur demandez pas à plusieurs reprises : «Est-ce que vous voyez bien mon partage d'écran?», «Est-ce que vous entendez le son de la vidéo?», «Est-ce que vous voyez la caméra de la salle?». Les étudiants peuvent, par la même occasion, se passer allègrement de tous les monologues de l'enseignant expliquant ce qu'il fait et ce qu'il va faire : «Je vais voir si quelqu'un a écrit dans le clavardage.», «Je vais ouvrir une nouvelle fenêtre.», «Pourquoi on n'entend pas?», etc.

Il résulte de tout cela une amélioration de l'efficacité de la communication entre les élèves et l'enseignant et une maximisation du temps de classe.

Ce que mon expérience me permet de souhaiter pour le futur

À mon avis, le rôle de l'assistant est essentiel dans la réussite des cours comodaux.

Un assistant permet à un enseignant d'offrir un enseignement comodal de qualité en:

  • maximisant l'authenticité de la situation de communication
  • évitant les pertes de temps inutiles qui obligent parfois l’enseignant à sacrifier du contenu pertinent
  • en réduisant considérablement le stress que l'enseignant pourrait ressentir face à l'immense gestion technopédagogique qu'impose ce type d'enseignement.

J'ai adoré mon expérience avec Julieta, mais je ne me verrais pas enseigner de façon comodale sans assistance. Seule, je ne pourrais pas offrir un enseignement suffisamment interactif et dynamique. La motivation et la réussite des étudiants s'en ressentiraient sans doute. Si l'enseignement comodal perdure dans les cégeps après la fin de la pandémie, je souhaite vivement à tous les enseignants qui le voudront de pouvoir compter sur la présence d'un assistant en classe. Il y va du succès de la formule, à mon humble avis!

À propos de l'auteure

Anne-Laure Teichet Anne-Laure Teichet est détentrice d'une maîtrise en sciences de l'éducation de l'Université de Montréal et d'une maîtrise de philosophie à l'Université de Nice. Elle enseigne le français langue seconde et la littérature au collège Dawson. Elle y est membre de la communauté de pratique sur l'enseignement à distance [en anglais].

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*