Profweb

Accueil » Publications » Récits » Faire rayonner l’art québécois sur Wikipédia

Publications

Récits

Publié le 23 septembre 2020 | Esthétique et histoire de l'art

Faire rayonner l’art québécois sur Wikipédia

Pour donner une plus grande visibilité à l’art québécois, qui reste méconnu du grand public, j’ai créé un projet de fin de session ayant une vaste portée pour mes étudiants en histoire de l’art du Cégep de Trois-Rivières. En équipe, ils ont contribué activement à créer des textes de qualité en vue d’une publication sur l’encyclopédie collaborative libre Wikipédia.

Pourquoi Wikipédia?

La réputation de Wikipédia  n’est plus à faire. Avec 2 251 302 articles francophones, c’est l’un des sites les plus consultés sur le web. Bien que cette encyclopédie collaborative soit une mine d’informations, plusieurs enseignants et chercheurs craignent encore la valeur des informations véhiculées sur celle-ci, car tout le monde peut y contribuer. Or, Wikipédia rassemble une large communauté de près de 20 000 contributeurs (pour le volet français) qui a le souci de transmettre des informations de qualité. Avec Wikipédia, j’ai pu rendre le projet de fin de session de mes étudiants plus stimulant en donnant une nouvelle portée à leur travail écrit qui a résonné hors des murs de la classe. Grâce à leurs textes, un vaste lectorat découvrira l’art québécois.

Wikipédia: un grand chantier participatif

En plus d’enseigner l’histoire de l’art au collégial, je suis guide-animatrice au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ). L’une des activités du musée, les Mercredis Wiki, m’a donné l’idée d’intégrer Wikipédia au projet de fin de session de mes étudiants. Le MNBAQ organise des ateliers pour former une communauté wikipédienne à la rédaction de contenu encyclopédique de qualité, le tout sous la supervision de Nathalie Thibault, conservatrice des archives, responsable de la gestion documentaire et de la diffusion numérique des collections au MNBAQ. Puisque les étudiants doivent déjà produire un travail d’analyse sur une oeuvre d’art, pourquoi ne pas utiliser Wikipédia afin de rendre ce travail de fin de session encore plus significatif? C’est ce que j’ai proposé à mes étudiants et tous ont sauté à pieds joints dans le projet.

Le choix des oeuvres

Même s’il s’agit d’une encyclopédie libre, Wikipédia comporte des règles spécifiques régissant, notamment, le droit d’auteur. L’aide de Nathalie Thibault fut cruciale afin de cibler des oeuvres susceptibles de faire l’objet d’une fiche encyclopédique. Elle a cerné une centaine d’oeuvres qui respectaient 3 critères:

  1. L’artiste devait être décédé depuis plus de 100 ans. (Pour rédiger une fiche sur une oeuvre picturale, nous avons jugé comme indispensable l’intégration d’une image. Or, la règle du 100 ans après le décès de l’auteur nous assure ainsi le respect du droit d’auteur pour l’ensemble des pays participant à Wikipédia.)
  2. L’oeuvre ne devait pas déjà avoir fait l’objet d’un article sur Wikipédia.
  3. Un minimum de sources devait exister sur l’artiste et sur l’oeuvre.

En équipe de 2, les étudiants ont sélectionné une oeuvre à partir du dossier fourni par l’archiviste et se sont attelés à la tâche. 

Un projet en 3 étapes

Le travail de synthèse était constitué de 3 étapes distinctes qui menaient à la création d’une fiche encyclopédique sur Wikipédia.

Étape 1: Description de l’oeuvre

Après avoir choisi leur oeuvre, les étudiants ont rédigé une description succincte de celle-ci de 450 à 500 mots. Dans cette description, ils ont adopté un ton neutre et ont utilisé le vocabulaire spécifique lié à l’histoire de l’art.

Étape 2: Travail préparatoire

Chaque équipe a préparé ensuite un plan de sa fiche encyclopédique dont nous avons discuté lors d’une rencontre individuelle. Durant cette rencontre, les étudiants ont énoncé de manière concise:

  • les thèmes qu’ils aborderont dans leur réflexion écrite de 1200 à 1500 mots sur l’oeuvre
  • une bibliographie avec un minimum de 10 sources
  • 10 mots-clés pertinents et des hyperliens (nécessaires pour qu’une fiche ait une bonne visibilité sur Wikipédia)

La rencontre préparatoire m’a permis d’accompagner adéquatement les étudiants dans leur projet de fin de session et d’offrir une rétroaction rapide avant que ne débute la phase de rédaction. J’ai pu ainsi bien les orienter et leur donner des trucs pour synthétiser leurs idées.

Étape 3: Rédaction du travail

La grande partie du travail avait été faite pour la rencontre préparatoire. Il ne restait qu’à adopter les codes de l’écriture web. Écrire pour le web est quelque chose de particulier: il faut faire preuve de concision et trouver le mot juste tout en gardant un ton neutre. Les étudiants devaient s’éloigner de la simple appréciation subjective (j’aime, je n’aime pas) pour offrir un contenu de qualité et des informations factuelles s’appuyant sur des sources crédibles. Il convient de préciser que tout ceci correspond déjà aux qualités que l’on recherche dans un travail d’analyse en histoire de l’art ; je crois toutefois que la perspective d’une publication a rendu le tout plus concret pour les étudiants.

Pour bien s’approprier leur oeuvre, j’avais organisé une visite au MNBAQ où les étudiants auraient pu contempler l’oeuvre qu’ils avaient choisie, consulter le fonds d’archives du musée et obtenir de l’aide de Nathalie Thibault pour la rédaction de leur fiche encyclopédique. Cependant, l’activité n’a pu avoir lieu en raison de la pandémie de la COVID-19. Quoi qu’il en soit, la majorité de mes étudiants ont développé un attachement pour leur oeuvre et ont l’intention de se rendre au musée dès que ce sera possible pour l’apprécier en personne.

L’arrêt soudain des cours en présentiel a modifié la mise en ligne des fiches encyclopédiques. J’avais prévu une séance en classe pour apprendre à mes étudiants à créer leur fiche dans Wikipédia, ce qui peut s’avérer un peu complexe lorsqu’on commence à collaborer sur Wikipédia. J’ai décidé de créer moi-même les entrées sur Wikipédia avec l’aide de Nathalie Thibault pour lier le fonds d’archives du MNBAQ aux fiches encyclopédiques.

Le point de vue des étudiants

Dès que j’ai présenté ce projet à mes étudiants, je les ai sentis emballés par cette nouvelle manière de partager les conclusions de leurs travaux scolaires. Ils ont eu l’impression d’être investis d’une mission: mettre en lumière l’art québécois. Durant l’été, plusieurs iront au MNBAQ pour découvrir leur oeuvre. De plus, mes étudiants ont hâte de lire leur fiche et celles de leurs pairs sur Wikipédia. J’ai l’impression que certains deviendront des collaborateurs actifs de cette encyclopédie en ligne.

Capture d’écran de la fiche Wikipédia sur L’Apothéose de Christophe Colomb (Source: Wikipédia)

Ce projet permettra la création de 18 fiches encyclopédiques de qualité sur Wikipédia. De plus, le musée a même entamé une réflexion sur la possibilité de créer un projet pilote pour la rédaction de fiches encyclopédiques. C’est d’ailleurs un projet qui pourrait, je crois, se faire en collaboration avec plusieurs musées québécois. À mon sens, la réussite de ce projet de fin session tient, certes, dans la motivation incroyable dont ont fait preuve mes étudiants, mais également dans l’accompagnement constant que je leur ai offert à chaque étape de rédaction de leur projet. Je suis contente d’avoir pu partager avec mes étudiants mon amour pour l’art québécois et d’avoir pu constater comment ils ont aimé découvrir un pan de leur culture.

Note de l’éditrice
Pour découvrir la communauté wikipédienne et le potentiel pédagogique de cette encyclopédie collaborative, Profweb vous suggère l’article publié sur son site Wikipédia et le partage des connaissances de Caroline Villeneuve et Mélissa Philippe.

À propos de l'auteure

Valérie Fiset Diplômée à la maîtrise en histoire de l’art, Valérie Fiset s’intéresse à la production de discours historiques portant sur l’art québécois et leur réception par divers public, particulièrement par le lecteur non-initié. Son parcours professionnel l’a amenée notamment à agir à titre de consultante de recherche en art ancien au Musée national des beaux-arts du Québec, d’auxiliaire d’enseignement universitaire et d’enseignante au collégial. Depuis 2016, elle est guide-animatrice auprès des divers publics francophones et anglophones du Musée national des beaux-arts du Québec.

2 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nathalie Bastien a écrit le 25 septembre 2020 à 11h41

    Les grands esprits se rencontrent ! Dans mon passé antérieur de prof, j'avais écrit un scénario semblable qui avait été publié par le CCDMD: http://perfectic.ccdmd.qc.ca/medias/scenario_00034.pdf Je suis devenue CP entre temps, alors je n'ai pas eu le temps de le tester autant que je le voudrais, mais vous, wow ! Quelle belle tâche signifiante pour les étudiant-e-s !

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Yves Langevin a écrit le 29 septembre 2020 à 14h42

    Félicitations pour votre initiative ! J'aime beaucoup l'idée que le travail d'un étudiant ait une vie à l'extérieur de la salle de classe.

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*