Profweb

Accueil » Publications » Articles » Utiliser les outils de sondage de façon créative pour éviter de prendre les présences

Publications

Articles

Publié le 23 octobre 2019 | Multidisciplinaire

Utiliser les outils de sondage de façon créative pour éviter de prendre les présences

Cet article est une traduction d'un texte paru dans le volet anglophone de Profweb.

La présence au cours devrait-elle être obligatoire pour les étudiants du collégial? Les enseignants devraient-ils noter les noms des étudiants absents? Entre collègues, les opinions diffèrent largement et font prendre conscience de l'éléphant qui n'est pas dans la pièce. Les enseignants peuvent-ils éviter les appels de noms et tout de même obtenir des données pour l'analyse de l'apprentissage? Une utilisation créative d'applications et de plateformes de sondage existantes est une façon d'y arriver.

Pourquoi la présence en classe est-elle importante?

Le règlement sur le régime des études collégiales commun à tous les cégeps donne aux étudiants la responsabilité d'assister et de participer activement à leurs cours. L'assiduité est considérée comme l'un des comportements importants que doivent apprendre les étudiants lors de leur transition du secondaire au collégial, même si, dans une approche d'évaluation basée sur les compétences, la présence ne peut pas contribuer, en soi, à la note de l'étudiant.

Après avoir étudié les politiques d'établissements d'enseignement supérieur, Macfarlane (2013) a conclu que cette importance repose sur 3 principaux arguments :

Bruce Macfarlane identifie 3 catégories d'arguments [en anglais] sur lesquels les établissements d'enseignement s'appuient pour justifier l'importance accordée à la présence en classe
Responsabilité sociale L'absence est le gaspillage d'un investissement (monétaire ou d'autre forme) en enseignement supérieur.
L'absence montre un manque de respect pour les autres membres de la communauté d'apprentissage.
Bien-être de l'étudiant L'absence a un impact négatif sur la réussite scolaire.
L'absence peut mener à d'autres problèmes personnels (comme le stress ou l'anxiété).
Préparation au marché du travail [et aux études ultérieures] La présence et la ponctualité sont d'importantes habiletés dans n'importe quel environnement de travail ou scolaire.
La présence est une clé pour maîtriser les compétences professionnelles essentielles.

Pourquoi ne pas simplement rendre la présence en classe obligatoire?

Même si pratiquement toutes les parties s'entendent sur l'impact positif de la présence en classe sur la réussite scolaire, ce n'est pas tout le monde qui croit qu'il faut la rendre obligatoire. Voici quelques-unes des raisons avancées :

  • Une politique de présence stricte peut mener à du présentéisme – être présent physiquement, mais ne pas s'investir mentalement en classe
  • L'enseignement supérieur n'est pas obligatoire : imposer la présence va à l'encontre de la liberté de l'étudiant.
  • La présence obligatoire traite les étudiants comme des enfants et n'enseigne pas l'assiduité comme une compétence professionnelle ou essentielle.

En d'autres mots, les détracteurs de la présence obligatoire soutiennent qu'elle renforce un modèle étudiant passif plutôt qu'un modèle d'étudiant actif ancré dans la pensée critique et le développement des habiletés. Ce dernier est au cœur de la mission des cégeps. Néanmoins, les statistiques de fréquentation sont importantes pour comprendre les besoins de nos étudiants et soutenir les programmes d'aide à la réussite. Le défi est de récolter ces données sans explicitement prendre les présences, pour éviter les effets indésirables.

Comment encourager la présence?

Sonder les étudiants en classe en utilisant les outils présentés ci-dessous facilite le suivi des présences, mais a aussi l'avantage d'impliquer les étudiants activement. Ce faisant, cela stimule l'engagement des étudiants et peut, ultimement, accroître la motivation intrinsèque des étudiants à assister aux cours à venir.

Dans un rapport paru en 2008, le Conseil supérieur de l'éducation identifie les facteurs contribuant à l'engagement des étudiants
Dimension affective Motivation scolaire
Perception de soi
Perception de la tâche et sentiment de contrôle par rapport à la tâche
Dimension cognitive Comportement à l'égard du savoir
Utilisation de stratégies de gestion, de stratégies cognitives et de stratégies métacognitives
Participation et persistance à la tâche
Dimension sociorelationnelle Relations avec les pairs
Relations avec les enseignants
Participation à la vie du collège

Pour y arriver, le sondage devrait :

  • Ne pas être perçu comme menaçant (ce qui le différencie d'un questionnaire)
  • Motiver les étudiants à participer (de par son contenu et sa conception)
  • S'étendre au-delà de l'individu (par exemple en servant de base pour une activité en classe ou une discussion)

Trois plateformes gratuites vous permettent de créer des sondages que vous pouvez faire passer rapidement et qui peuvent être ajustés à vos besoins :

Les 2 premières plateformes requièrent que les étudiants aient accès à un téléphone, une tablette ou un ordinateur, alors que la 3e option requiert seulement que l'enseignant ait un téléphone ou une tablette.

Kahoot

Kahoot est une plateforme conçue spécifiquement pour une utilisation pédagogique. Kahoot est disponible en version gratuite. Kahoot offre 4 formats de sondage différents, basés sur des questions à choix de réponses. Les enseignants se connectent au site de Kahoot pour créer de nouveau « kahoots » ou pour présenter en classe des sondages existants. Cela requiert une connexion internet et un projecteur. Les étudiants se connectent via l'application Android ou pour iPhone, ou en passant par le portail kahoot.it [en anglais] sur n'importe quel appareil connecté au web. Quand l'enseignant démarre l'activité, un code apparaît. Les étudiants doivent entrer ce code, et inscrire leurs noms. Puisqu'un nouveau code est généré chaque fois qu'un sondage est présenté, seuls les étudiants présents en classe peuvent enregistrer leurs réponses.

Les étudiants doivent entrer un code (PIN) pour participer à l'activité.

Les enseignants peuvent télécharger un aperçu des réponses enregistrées via l'onglet Reports (Rapports) sur le site de Kahoot. Cette feuille de calcul peut parfaitement jouer le rôle de registre des présences, puisqu'elle contient les noms de tous les participants. Terry Connolly a écrit dans Profweb en mai 2017 un récit qui présente son utilisation de Kahoot.

Google Formulaires

Google Formulaires est composante de G Suite for Education. Google Formulaires génère un sondage unique pour chaque participant. Cela rend cet outil plus approprié si vous voulez que les étudiants se concentrent sur une série de questions à leur propre rythme, sans interaction immédiate en classe. Google Formulaires offre plusieurs types de questions, même si vous voudrez garder le sondage court et simple si votre but est de générer de l'engagement plutôt que de questionner les étudiants sur leurs connaissances.

Si vous utilisez d'autres applications Google avec vos groupes (comme Documents ou Drive), vous pouvez paramétrer le sondage pour qu'il enregistre le nom et l'adresse courriel de l'étudiant. Une option plus directe est de demander le nom de l'étudiant dans la première question. Dans son récit de mars 2017, Dominic Fournier donne plus d'informations sur l'utilisation de Google Formulaires pour des questionnaires et des sondages.

Pour rendre le partage du lien du sondage plus intuitif et, en même temps, limiter l'accès aux seuls étudiants qui sont en classe, je recommande de générer un code à barres 2D (un code QR), par exemple avec le site web gratuit QRstuff [en anglais]. Projeter le code va permettre aux étudiants de le capter rapidement avec la caméra de leur téléphone, ce qui les redirigera automatiquement vers le sondage.

Un code à barres bidimensionnel peut être projeté que les étudiants aient facilement accès facilement à un formulaire Google

Plickers

Si ce ne sont pas tous les étudiants qui ont un appareil mobile, ou si vous préférez garder les choses simples et limiter l'utilisation de la technologie, Plickers est une option intéressante. Le principe sous-jacent est très similaire à celui de Kahoot : l'enseignant présente une question et des choix de réponses à l'écran. La différence principale entre les 2 plateformes est dans la façon de répondre. Avec Plickers, les étudiants n'ont pas besoin d'appareils électroniques. À la place, chaque étudiant a une carte Plickers.

Les cartes Plickers peuvent être téléchargées gratuitement. Les cartes sont numérotées, ce qui fait qu'une fois qu'elles ont été imprimées, chacune d'elles peut être assignée à un étudiant spécifique grâce à l'onglet Classes sur le portail de Plickers. Pour répondre à une question, les étudiants tiennent leurs cartes Plickers avec la lettre correspondant à leur choix vers le haut. Cela limite les choix de réponses à 4.

Les cartes Plickers peuvent être téléchargées gratuitement.

Une fois que tous les étudiants ont fait leur choix et tiennent leur carte en l'air, l'enseignant balaie la classe en utilisant l'application Plickers et la caméra de son téléphone. Cela lit automatiquement toutes les cartes, et les résultats sont affichés en temps réel sur l'écran et enregistrés pour référence future. Comme avec Kahoot, les réponses peuvent être affichées pour chaque étudiant individuellement, ou sous forme de graphique.

Scanner les cartes de réponse Plickers des étudiants est rapide et intuitif.

Comparaison de Kahoot, Google Formulaires et Plickers comme outils de sondage pour récolter des données sur la présence en classe
KahootGoogle FormulairesPlickers
Doit avoir accès en classe à une application ou un ordinateur
Enseignant et étudiantsÉtudiantsEnseignant
Mécanisme de contrôle pour attester de la présence
Code PIN requisCode à barres 2D (code QR) requisPrésence physique requise
Type de questions
Choix multiplesChoix multiples et ouvertesChoix multiples
Intégration de médias
Image et vidéo YouTubeImage et vidéo YouTubeImage
Noms des étudiants
Entré par l'étudiant à chaque utilisationEntré par l'étudiant dans le formulaire ou associé à une adresse courrielAssocié à la carte Plickers par l'enseignant
Enregistrement des données
OuiOuiOui

Le sondage encourage les étudiants à s'engager directement vis-à-vis des connaissances, plutôt que de définir leur activité principale comme étant simplement d'assister aux cours. Les applications et plateformes présentées peuvent ne pas améliorer la présence en classe en eux-mêmes, mais elles aident les étudiants à devenir des participants actifs dans leur apprentissage plutôt que de simples consommateurs. À terme, cette approche performative peut aider les étudiants à développer des pratiques (personnelles et sociales) positives à l'égard de l'assiduité. Quels sont vos trucs et astuces à vous?

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*