Profweb

Accueil » Publications » Articles » Une banque de ressources sur l'évaluation en ligne

Publications

Articles

Publié le 12 novembre 2020 | Multidisciplinaire

Une banque de ressources sur l'évaluation en ligne

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, le Groupe de recherche interuniversitaire sur l’évaluation et la mesure en éducation à l’aide des technologies de l’information et de la communication (GRIÉMÉtic) a créé une banque de ressources pour guider l’évaluation à distance. Cette banque de ressources s’adresse d'abord au personnel pédagogique des universités, mais nous sommes convaincus qu'elle intéressera également les enseignants et conseillers pédagogiques du réseau collégial. Il s'agit d'un recueil d'articles qui répondent à des questions portant tantôt sur les aspects technologiques de l’évaluation à distance, tantôt sur les principes généraux à respecter en évaluation.

Nous vous présentons ici 2 de ces textes que nous croyons particulièrement susceptibles d'intéresser les enseignants du collégial:

  • Le premier porte sur l'importance, lors de la transformation d'un cours vers un format à distance, de varier les tâches d'évaluations (sans les multiplier) et de communiquer des consignes claires aux étudiants
  • Le deuxième porte sur le cas précis de l'évaluation finale dans un cours de l'Université de Montréal. Plusieurs éléments de ce cas se transposent aisément dans de nombreux cours collégiaux.

Varier les méthodes et clarifier les consignes.

Dans L’évaluation des apprentissages en ligne: varier les méthodes et clarifier les consignes, Sylvie Fontaine, de l'Université du Québec en Outaouais, signale que, lors de la transformation d'un cours présentiel en cours à distance, plusieurs enseignants ont tendance à vouloir multiplier les tâches d'évaluation. Pourtant, il y a là un risque de surcharge tant pour l'enseignant que pour les étudiants. Cela peut entraîner de la démotivation et même de la tricherie.

Plutôt que de multiplier les évaluations, pour s'inscrire en cohérence avec les objectifs d'un cours, on a avantage à varier les types de tâches proposées:

  • études de cas
  • présentations
  • projets
  • analyse de textes
  • synthèse
  • etc.

Quelles que soient les tâches d’évaluation retenues, Sylvie Fontaine explique que les consignes doivent être claires. Cela est encore plus vrai dans un cours à distance que dans un cours en présentiel. En effet, à distance, les interactions (en particulier les interactions informelles) entre l'enseignant et les étudiants (ou entre les étudiants) risquent d'être moindres. Ainsi, il pourrait être plus difficile pour un étudiant d'obtenir des clarifications par rapport aux consignes d'une tâche d'évaluation.

En conséquence, formulez les consignes avec transparence, de façon exhaustive et claire. Fournissez à l’étudiant tous les éléments dont il aura besoin pour réaliser la tâche demandée. Par exemple:

  • L’étudiant doit-il intégrer des graphiques à son travail?
  • Combien d’articles sont nécessaires pour rédiger la synthèse?
  • Ces articles doivent-ils être scientifiques? Récents?

Quand un étudiant a dû mal à réaliser une tâche d'évaluation, ce devrait être parce qu'il ne maitrise pas la compétence, et non parce qu'il ne comprend pas les consignes.

Pour formuler les consignes:

  • utilisez un vocabulaire simple
  • faites des phrases courtes et simples

Il faut à la fois présenter clairement:

  • la tâche à réaliser
  • la façon de réaliser la tâche
  • faire ressortir certaines spécificités de la tâche
  • préciser les critères d’évaluation

Pour en savoir plus, lisez l'article complet.

Une tâche d'évaluation complexe, authentique et inclusive (en présentiel ou à distance)

Dans Présentation d’une modalité d’évaluation inclusive en présentiel ou en ligne : une tâche complexe et authentique selon les principes de la CUA, Micheline Joanne Durand, professeure à l'Université de Montréal, explique comment elle a accompagné une équipe de chargés de cours (pour un cours portant justement sur l'évaluation des apprentissages) dans la conception d'une tâche d'évaluation complexe qui respecte les 3 principes de la conception universelle des apprentissages (CUA).

Les 3 lignes directrices de la CUA

Dans une 1re mouture du projet, l'évaluation finale du cours exigeait des étudiants de concevoir individuellement une carte conceptuelle sur papier 11,0 × 17,0 po. Ils disposaient de 3 heures en salle de classe sous la supervision de l’enseignant. Ils avaient accès à leurs notes de cours et à leur manuel.

Après avoir vécu l'évaluation, certains étudiants ont dit:

  • s'être sentis pressés dans le temps
  • avoir manqué d'espace dans le local
  • avoir trouvé la température ambiante défavorable

En conséquence, l'année suivante, les étudiants ont pu réaliser la tâche en dehors des séances de cours.

De plus, les étudiants considéraient que le format « papier-crayon» n'était pas optimal pour remettre une carte conceptuelle propre. L’utilisation de notes autocollantes (Post-its) aurait pu améliorer la situation, mais ce matériel n’était pas permis au départ. Dans la 2e mouture, les étudiants ont pu réaliser leur carte conceptuelle à l’aide d’un logiciel comme Cmap.

Par ailleurs, la carte conceptuelle est certes un bon instrument d'évaluation, mais tous les étudiants ne sont pas familiers avec elle. Le niveau d’engagement de l’étudiant varie selon sa motivation et celle-ci est plus grande lorsque l’étudiant a le choix de ses travaux. Ainsi, dans la 2e mouture du projet, 3 modalités d’évaluation ont été proposées aux étudiants (et évaluées selon les mêmes exigences).

Consignes présentées aux étudiants lors de la 2e année du projet. Elles étaient accompagnées d’une grille d’évaluation et disponibles dès le début de la session. Les étudiants ont eu la possibilité, pendant les foires aux questions au début de chaque cours de la session, de poser des questions. Le travail était à remettre à la fin du dernier cours sur la plateforme du cours.

Plus de la moitié des étudiants ont choisi la carte conceptuelle.

Pour en savoir plus sur le projet, y compris lire les témoignages d'étudiants qui expliquent pourquoi ils ont choisi telle ou telle modalité d'évaluation, lisez l'article complet.

En espérant que cela vous soit utile...

Avec notre banque de ressources sur l'évaluation en ligne, nous n’avons évidemment pas la prétention de proposer des solutions miracles. Toutefois, nous espérons que les textes vous aideront à faire un pas de plus dans votre réflexion au sujet de l'évaluation.

À propos de l'auteur

GRIÉMÉtic Le Groupe de recherche interuniversitaire sur l’évaluation et la mesure en éducation à l’aide des technologies de l’information et de la communication (GRIÉMÉtic) a vu le jour en 2006. L’expertise de ses membres est largement reconnue. L'équipe du GRIÉMÉtic comporte aujourd’hui 11 membres en provenance de l’Université de Montréal, de Polytechnique Montréal, de l’UQAM, de l’UQO et de l’Université de Sherbrooke. Ses travaux actuels visent à continuer à approfondir la compréhension des enjeux liés aux multiples intégrations possibles des TIC à l’évaluation et à la mesure des apprentissages et à tester une variété d’approches.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*