Profweb

Accueil » Publications » Articles » Un local pour favoriser l'innovation pédagogique par les enseignants — Un projet du Collège LaSalle financé dans le cadre du Plan d'action numérique

Publications

Articles

Publié le 3 octobre 2019 | Multidisciplinaire

Un local pour favoriser l'innovation pédagogique par les enseignants — Un projet du Collège LaSalle financé dans le cadre du Plan d'action numérique

Dans le cadre de son Plan d’action numérique (PAN), le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) a lancé un appel de projets d'innovation liés aux technologies numériques en enseignement supérieur. Le Collège LaSalle a vu ses 2 propositions de projets être financées :

  1. l'aménagement d'un local pour favoriser l'innovation pédagogique par les enseignants. C'est de ce projet dont je vous parlerai ici.
  2. l'aménagement d'une salle de classe dédiée à des cours hybrides. Ce projet fait l'objet d'un autre article.

Le groupe à l'origine du projet de local d'innovation

Au Collège LaSalle, le Groupe de recherche en innovation pédagogique (GRIP) accompagne les enseignants dans leurs expérimentations pédagogiques.

Le GRIP chapeaute 2 communautés de pratique:

  • une communauté de pratique sur l'apprentissage actif
  • une communauté de pratique sur la pédagogie inclusive

Le GRIP accueille aussi des enseignants qui veulent trouver une solution à un problème vécu dans leurs cours (une préoccupation ou une insatisfaction pédagogique). La démarche de recherche et d'innovation qui en découle est menée en adoptant la posture SoTL (Scholarship of Teaching and Learning, une démarche de recherche et innovation).

L'approche SoTL a été bien présentée dans un article de la revue Pédagogie collégiale écrit par Angela Mastracci et Angie Stevens.

Dans sa posture SoTL, le GRIP met l'accent sur l'accompagnement des pairs : un enseignant expérimenté en matière d'innovation pédagogique (l'un de ceux que le Collège LaSalle appelle ses leaders positifs en innovation pédagogique) mentore les enseignants qui s'engagent dans le processus de recherche et d'innovation. (Un enseignant peut aussi agir en solo s'il le préfère!)

Toujours dans l'esprit SoTL, le GRIP organise des laboratoires. Chaque laboratoire est initié par un membre du GRIP, un enseignant qui veut expérimenter une pratique pédagogique. Tous les enseignants intéressés sont les bienvenus pour venir discuter avec l'enseignant instigateur. Puis, l'instigateur expérimente dans sa classe (et les observateurs sont les bienvenus!). Pour que l'expérience soit complète, l'enseignant-expérimentateur doit établir une façon d'analyser les retombées : il peut collecter des données au moyen de questionnaires ou de groupes de discussion, par exemple. Puis, les résultats sont diffusés parmi les enseignants participants au laboratoire (et peuvent aussi l'être en dehors du GRIP!).

Parmi les sujets des laboratoires du GRIP de la session d'hiver 2019, on compte :

  • les badges numériques attribués aux étudiants de Techniques de gestion hôtelière qui font montre des valeurs et des comportements recherchés dans l'industrie
  • l'utilisation de logiciels libres (comme GeoGebra) lors d'examens de mathématiques

C'est le GRIP qui est à la source du projet d'aménagement du local qui est financé dans le cadre du PAN : le GRIP avait besoin d'un lieu bien adapté à ses besoins. Mathieu Lépine, directeur adjoint des études au Collège LaSalle, m'a expliqué que le collège voulait que les activités du GRIP se tiennent dans un lieu moins formel que la salle des enseignants.

Le local aménagé

Un petit local de conférence a été transformé en véritable laboratoire d'innovation. On y trouve entre autres :

  • Un tableau blanc interactif (projecteur multifonction interactif)
  • 2 casques de réalité virtuelle Oculus Go
  • Un mur de créativité, composé d’un babillard de liège et d’un mur inscriptible (mur sur lequel on peut écrire), utile pour conceptualiser les projets

Le laboratoire d'innovation pédagogique du Collège LaSalle, avec ses 2 casques Oculus Go

Le tableau blanc interactif pourra être utilisé par tous les enseignants qui en ont un dans l'un de leurs locaux de cours, mais qui ne savent pas comment l'utiliser et qui ne souhaitent pas attendre d'avoir une classe pleine devant eux pour se lancer. Il faut dire qu'au Collège LaSalle, le taux d'occupation des salles de classe est très élevé: difficile pour un enseignant d'avoir accès à une salle de classe en dehors de ses heures de cours pour tester l'équipement… Dans le local d'innovation, l'enseignant pourra expérimenter seul ou recevoir une formation en prenant rendez-vous avec la coordonnatrice au soutien pédagogique, Raquel Tomas Pellicer, ou l'enseignante responsable du GRIP, Julie Hébert.

Idem pour les casques Oculus Go : les enseignants pourront les apprivoiser à leur guise. La finalité est d’encourager les enseignants à expérimenter l’utilisation de la réalité virtuelle afin qu'ils découvrent le potentiel pédagogique de cette technologie.

Et ça marche?

Au moment où je me suis entretenue avec Mathieu Lépine, directeur adjoint des études, et Raquel Tomas Pellicer, coordonnatrice au soutien pédagogique, le local venait tout juste d'être aménagé. L'enseignante responsable du local, Julie Hébert, venait de le voir pour la première fois. Charles Laporte et Heather Sorella, 2 des leaders en innovations et tendances et membres du GRIP, venaient de faire une présentation devant l'ensemble des enseignants réguliers du collège pour parler des projets qu'ils avaient menés pendant les laboratoires du GRIP la session précédente, et pour encourager les gens à participer aux laboratoires à venir dans le nouveau local. Cette présentation a suscité l’intérêt de quelques enseignants qui lanceront des projets grâce au soutien du GRIP.

Mathieu Lépine et Raquel Tomas Pellicer espèrent évidemment que la participation des enseignants sera grande. Vers la fin de la session, ils ont l'intention de sonder les enseignants participants pour évaluer l'impact du projet sur leur sentiment d'appartenance envers le collège et leur sentiment d'autoefficacité professionnelle. Ne vous inquiétez pas; Profweb assurera un suivi pour vous tenir au courant des résultats!

Remerciements

Merci à Mathieu Lépine, directeur adjoint aux études au Collège LaSalle, et Raquel Tomas Pellicer, coordonnatrice au soutien pédagogique, pour avoir pris le temps de discuter avec moi et pour leur excellente collaboration à la rédaction de cet article!

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume Elle est éditrice et rédactrice pour Profweb depuis 2013. Elle est également enseignante de physique au Cégep Limoilou et chargée de cours pour les cours compensateurs à l'Université Laval. Son travail pour Profweb l'amène tout naturellement à s'intéresser à la technopédagogie et à tenter d'innover dans son enseignement.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*