Profweb

Accueil » Publications » Articles » Sortir de la classe traditionnelle : panel sur la formation à distance — la formation comodale et la formation hybride présence-distance

Publications

Articles

Publié le 10 septembre 2020 | Multidisciplinaire

Sortir de la classe traditionnelle : panel sur la formation à distance — la formation comodale et la formation hybride présence-distance

Le 9 juin 2020, la communauté de pratique du Réseau des répondantes et répondants TIC, qui regroupe les conseillers pédagogiques responsables de l’intégration des TIC dans les collèges du Québec, a tenu une table ronde virtuelle dans le cadre de sa rencontre annuelle pour échanger sur la formation à distance et ses défis. Lors de cette rencontre, 12 enseignants et conseillers pédagogiques du réseau collégial ont partagé leur expérience de l’enseignement à distance. Nous vous présentons les grandes lignes de cet échange dans une série de 2 articles.

La formation comodale

Guillaume Bourbeau, enseignant, Cégep Limoilou
Jean Lupien, enseignant, Cégep Limoilou
Jean Perron, conseiller pédagogique, Cégep régional de Lanaudière
Gisèle Deschamps, enseignante, Cégep régional de Lanaudière

La formation comodale se définit simplement comme le fait d’avoir des étudiants à la fois à distance et en présence lorsqu’on donne un cours. Cela donne une flexibilité aux étudiants qui n’ont pas besoin d’être présents physiquement au cégep.

Dans l’échange entre les intervenants du Cégep régional de Lanaudière et du Cégep Limoilou, on constate que la formation comodale peut prendre différentes formes. Ils nous présentent d’ailleurs comment ils ont adapté l’enseignement comodal pour répondre aux réalités distinctes de leur établissement.

Jean Perron et Gisèle Deschamps ont expliqué que l’AEC en Gestion d’entreprises agricoles du Cégep régional de Lanaudière s’adresse à des agriculteurs qui vivent en milieu rural et dont les horaires de travail sont souvent atypiques. Ainsi pour répondre aux besoins de cette clientèle étudiante, la formation comodale permet aux étudiants, s’ils le désirent, de suivre leur formation complètement à distance ou de se présenter à certaines séances en classe.

Tous sur la plateforme de cours!

Gisèle Deschamps a choisi d’enseigner de son poste de travail et c’est pour cette raison que tant les étudiants en classe qu’à distance doivent se connecter à la plateforme de cours VIA. Ils ont besoin d’écouteurs avec microphones pour échanger entre eux de manière significative pendant les séances. L’une des astuces de Gisèle Deschamps pour susciter l’intérêt des étudiants est de maximiser l’utilisation des outils de la plateforme de cours, comme:

  • l’icône «lever la main»
  • les émoticônes
  • le clavardage
  • le tableau blanc
  • le partage d’écran
  • le contrôle de l’écran de l’étudiant

L’un des grands défis rencontrés, en particulier en milieu rural, est la qualité de la connexion internet. Souvent, la connexion filaire, le bon vieux fil bleu, permet d’éviter les pépins qu’occasionne une connexion sans fil. Malgré tout, toutes les séances sont enregistrées afin d’offrir une certaine flexibilité et de permettre aux étudiants qui n’ont pas pu être présents d’avoir accès au cours.

Un local pour la formation comodale

Pour Guillaume Bourbeau et Jean Lupien, l’enseignement a lieu en classe dans un local aménagé avec une caméra au plafond et un micro d’ambiance, ce qui permet aux étudiants à distance d’entendre les discussions spontanées qui ont lieu en classe. Le local dédié à l’enseignement comodal comporte des tableaux interactifs sur lesquels Guillaume Bourbeau duplique la plateforme de cours Adobe Connect et encourage ses étudiants à clavarder avec ceux à distance pour favoriser l’interaction. De plus, il favorise l’exposé interactif en posant de nombreuses questions à ses étudiants pour maintenir leur attention.

M. Jean-Philippe Joncas, enseignant au Cégep Limoilou, en train d’enseigner en mode comodal. (Source: Cégep Limoilou)

S’adapter à l’enseignement comodal demande du temps. Jean Lupien mentionne que le son a été un enjeu constant pour lui. Au début de la session, il avait opté pour un micro-cravate, mais il a réalisé que la qualité sonore était moindre et que les étudiants à distance n’entendaient pas les questions de leurs pairs. Le micro d’ambiance, déposé sur une table, nécessite des ajustements et capte occasionnellement des bruits parasites, mais il permet aux étudiants en ligne de profiter des explications de l’enseignant aux questions posées dans la classe. De plus, Jean Lupien utilise l’un des tableaux interactifs pour projeter son écran, donc il voit ses étudiants à distance. Ceux-ci ne sont pas obligés d’allumer leur caméra, mais cela leur permet de parler et de poser leurs questions de vive voix comme s’ils étaient présents. L’idée est d’intégrer au maximum les étudiants à distance.

Lors de la rencontre virtuelle, Marie-Josée Tondreau, conseillère pédagogique au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, a partagé son expérience de la formation comodale dans l’espace de clavardage de la rencontre. Elle a précisé que les enseignants de son cégep ont finalement adopté le micro-cravate pour assurer une bonne qualité sonore. Dans de grands locaux, les étudiants et les enseignants bougent beaucoup et cela occasionne du bruit ambiant et fait en sorte que les étudiants à distance perdent certaines bribes d’explications.

Bref, il est important d’évaluer l’environnement dans lequel le cours comodal sera donné pour effectuer les choix les plus appropriés à la situation d’enseignement.

La formation hybride présence-distance

Jean-Bernard Pilon, enseignant, Cégep régional de Lanaudière
Jean Thibault, enseignant, Cégep Lionel-Groulx

La formation hybride présence-distance jumelle l’enseignement présentiel à l’enseignement à distance asynchrone. Selon Jean-Bernard Pilon, il est primordial de cerner les parties de notre cours qui sont les plus intéressantes. En adoptant une formule hybride présence-distance, le temps en classe diminue et celui à la maison augmente. Il est donc plus facile pour les étudiants d’être motivés à travailler lorsque la matière les stimule.

Dans le cadre de l’AEC en Spécialisation en programmation avancée des contrôleurs industriels du Cégep régional de Lanaudière, l’une des contraintes est l’accès au matériel industriel et le coût élevé des licences des logiciels utilisés en classe. Jean-Bernard Pilon a cherché sur internet des logiciels gratuits qui permettent de créer des animations et d’observer différents procédés comme en classe. Les étudiants peuvent ainsi apprendre à leur rythme sans être ralentis ou brusqués par les autres apprenants.

De plus, Jean-Bernard Pilon a identifié la matière plus difficile de son cours pour que les étudiants réalisent les exercices sur celle-ci à la maison juste avant les séances en classe. Ainsi, une fois en classe, il peut évaluer si les étudiants ont bien compris cette matière et répondre de vive voix à leurs questions. Cette formule de cours hybride reprend les grandes lignes de la pédagogie différenciée: les étudiants ayant de la facilité vont à leur propre rythme et l’enseignant peut ainsi offrir un accompagnement plus soutenu à ceux qui éprouvent des difficultés.

Dans le même ordre d’idées, Jean Thibault rappelle que les premières semaines sont cruciales pour établir un lien avec les étudiants. Il faut être présent pour les accompagner et les rassurer sur l’utilisation des différentes plateformes de cours. Pour niveler l’écart entre le secondaire et le cégep, Jean Thibault privilégie que les premières rencontres aient lieu en classe, en très petits groupes, pour observer leur aise avec les technologies et pour évaluer la motivation des étudiants.

Pour un exemple ingénieux d’enseignement hybride présence-distance et d’enseignement comodal, nous vous suggérons le récit d’Andy Van Drom La grammaire à la carte - Comment la conception d’un cours HyFlex rend l’apprentissage plus efficace pour mes étudiants.

Quelques conseils des participants pour un virage réussi vers l’enseignement à distance

Il n’existe pas de recette miracle pour enseigner à distance. Préparer un cours à distance nécessite du temps et une transposition judicieuse du contenu habituellement enseigné en présentiel. Pour réussir cette transition vers la formation comodale ou la formation hybride, les panélistes ont quelques conseils pour vous :

  • prendre le temps de se familiariser avec l’environnement de la classe et les outils technologiques (caméra, tableau, environnement numérique d’apprentissage)
  • aider les étudiants à se familiariser avec les outils technologiques utilisés dans le cours
  • instaurer un système de mentorat ou de team teaching entre un enseignant expérimenté en formation comodale et un enseignant débutant
  • favoriser l’interaction avec tous les étudiants (en présence et à distance) par l’utilisation de différents outils de la plateforme d’apprentissage lors des rencontres synchrones
  • faire preuve de flexibilité pour répondre aux différents besoins des étudiants
  • faire des choix adaptés à notre contexte d’enseignement.

Bref, cet échange virtuel a mis en lumière plusieurs éléments importants de l’enseignement à distance, une forme d’enseignement qui risque d’être très sollicitée dans les sessions à venir.

Remerciements
Nous souhaitons remercier tous les panélistes qui ont donné généreusement de leur temps en cette période plutôt particulière de postconfinement pour prendre part à cette rencontre virtuelle afin de partager leur expérience de la formation à distance

À propos des auteures

Camille Arpin Elle est éditrice pour Profweb depuis 2019. Elle enseigne le français et la littérature dans différents cégeps de la province. Ses études et ses expériences professionnelles l’ont menée à s’intéresser aux approches pédagogiques multidisciplinaires et aux enjeux liés à l’évaluation des connaissances et des compétences.

Marie-Christine Joseph est chargée de projet du Réseau des répondantes et répondants TIC (Réseau REPTIC), depuis février 2020. Auparavant, elle a occupé des fonctions de conseillère pédagogique pendant 9 ans, en plus d’avoir enseigné la littérature au collégial pendant quelques années.

1 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nathalie Bastien a écrit le 16 septembre 2020 à 8h09

    Très heureuse que cette activité très riche de la rencontre REPTIC fasse l'objet d'un article dans Profweb !

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*