Profweb

Accueil » Publications » Articles » Le suivi des étudiants lors d'activités asynchrones

Publications

Articles

Publié le 27 janvier 2021 | Multidisciplinaire

Le suivi des étudiants lors d'activités asynchrones

Quand on confie à nos étudiants des activités à faire de façon asynchrone, surtout si elles s’échelonnent sur plusieurs semaines, il est pertinent d'avoir des stratégies pour les accompagner et les aider à développer leur autonomie. Je vous suggère ici quelques outils pour y arriver, dont:

Un pas vers la différenciation des apprentissages

L'enseignement à distance conduit plusieurs enseignants à assigner à leurs étudiants la réalisation d'activités asynchrones plus ambitieuses ou plus variées que les traditionnels « devoirs » ordinairement attribués après des cours en présence.

Voici 2 exemples:

  • Plutôt que de se cantonner à des exercices ou à des travaux qui sont le prolongement de l'enseignement magistral en classe, plusieurs enseignants ont inversé leur approche en créant des capsules vidéos pour la transmission de contenus et ont exploité le temps en classe synchrone pour des activités d'apprentissage actif.
  • Un enseignant pourrait choisir de centrer ses séances d'enseignement synchrones sur une partie des notions du cours, dans une progression en continu, mais de laisser les étudiants couvrir une autre portion des notions de façon asynchrone, en parallèle (ou partiellement en parallèle).
    • Un cas fictif: dans un cours d'anglais, les séances en visioconférence sont centrées sur l'analyse de textes (et accompagnées de travaux à faire entre les séances), mais les étudiants doivent en parallèle s'approprier différentes notions de grammaire tout au long de la session.

Dans les 2 cas, c'est une façon de permettre une différenciation des apprentissages. On permet à chaque étudiant de s'approprier les notions à son rythme.

Dans le 2e cas encore plus que dans le 1er, les étudiants doivent toutefois faire preuve d'autonomie. Mais comme pour le développement de n'importe quelle autre habileté, on peut accompagner les étudiants dans leur acquisition de l'autonomie nécessaire.

Des outils technologiques pour guider les étudiants

Pour aider les étudiants à se repérer parmi les tâches qu'ils doivent effectuer, fournissez-leur une liste détaillée très claire. S'il y a lieu, incluez des liens directs vers les tâches dans la liste. Ainsi, ils n’iront pas chercher ailleurs les documents ou fichiers à ouvrir.

Le suivi individuel des étudiants

La liste des tâches dans Moodle: un outil idéal

Un outil intéressant pour aider les étudiants à s’orienter à travers les tâches qu'ils ont déjà faites et celles qu'il leur reste à réaliser est la liste des tâches dans Moodle. Profweb a déjà publié le récit d'un enseignant qui l'utilise. Les listes de tâches peuvent inclure des dates pour proposer (ou imposer) un échéancier aux étudiants.

La liste des tâches complétées par un étudiant de François Robert, dans un cours en Techniques d'animation 3D et synthèse d'images

La liste des tâches et la barre de progression qui l'accompagne sont très parlantes pour les étudiants.

De plus, pour l'enseignant, en un coup d'œil, les listes de tâches de Moodle permettent de situer la progression d’un groupe entier.

D'autres options pour le suivi individuel des étudiants

Si vous n'utilisez pas Moodle, Léa vous permet quand même de savoir, de façon moins riche mais tout de même très pertinente, quels étudiants ont consulté les documents que vous déposez pour eux.

D'autres outils peuvent aussi vous aider à surveiller la progression de vos étudiants. Par exemple, avec le module H5P, vous pouvez intégrer des questions autocorrigées dans les vidéos que vous déposez sur Moodle et ensuite voir les résultats de vos étudiants. Cela vous permet de savoir qui a visionné les vidéos et si les étudiants en ont compris l'essentiel au premier abord.

Des lignes du temps pour guider les étudiants

Fournir une ligne du temps à vos étudiants les aidera à se situer.

Une infographie de ligne du temps est très utile pour les étudiants, mais elle ne vous permet toutefois pas de suivre leur progression.

Un exemple de gabarit de Genially qui pourrait être utilisé par un enseignant de biologie pour présenter une liste de tâches à ses étudiants. Des hyperliens vers des ressources peuvent être intégrés à l'infographie. Vous trouverez plusieurs gabarits de lignes du temps dans Genially en faisant une recherche avec le mot-clé « timeline ».

Outre Genially, différents outils peuvent être utilisés pour créer des lignes du temps, dont:

  • PowerPoint
  • ThingLink (entre autres pour ajouter de l'information qui apparaît de façon interactive sur une image de ligne de temps créée avec un autre outil)
  • LucidChart (la version gratuite permet de travailler sur 3 documents)
  • Timeline JS

Suivre les étudiants et leur permettre de suivre leurs pairs

L'idée que chacun aille à son propre rythme est géniale, dans une optique de différenciation des apprentissages. Toutefois, cela peut compliquer les activités collaboratives entre les étudiants.

Si la progression de chacun est visible de tout le monde, en plus de permettre aux étudiants de trouver des pairs qui vont au même rythme qu'eux, on peut aussi créer un effet d'émulation.

Pour créer des tableaux qui permettent à chaque étudiant d'indiquer où il est rendu dans son étude, vous pouvez utiliser, par exemple:

Un tableau créé dans la version en ligne d'Excel qui inclut des listes déroulantes pour permettre à chaque étudiant d'indiquer où il est rendu. Ce tableau est librement inspiré d'un exemple qui se trouve dans l'article How to Create a Self-Paced Classroom [en anglais], paru sur le site Cult of Pedagogy.

Gravir la montagne un pas à la fois

L'une des clés du succès, surtout pour des étudiants en début de parcours, est peut-être de ne pas les lancer, d'entrée de jeu, dans un parcours de formation qui s'étendra sur 15 semaines. Fixez des échéances relativement brèves au début avant d'entreprendre des projets plus longs. Cela évitera à vos étudiants d'accumuler un retard irrécupérable!

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume Elle est éditrice et rédactrice pour Profweb depuis 2013. Elle est également enseignante de physique au Cégep Limoilou et chargée de cours pour les cours compensateurs à l'Université Laval. Son travail pour Profweb l'amène tout naturellement à s'intéresser à la technopédagogie et à tenter d'innover dans son enseignement.

Ressources suggérées par l'auteur

Un texte destiné aux enseignants du primaire et du secondaire, mais dont certains éléments peuvent être inspirants au collégial:
Farah, K. (2020). How to Create a Self-Paced Classroom [en anglais], Cult of Pedagogy

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*