Profweb

Accueil » Publications » Articles » La formation comodale pour répondre aux besoins de tous les étudiants — Un exemple de conception universelle de l'apprentissage

Publications

Articles

Publié le 25 février 2020 | Multidisciplinaire

La formation comodale pour répondre aux besoins de tous les étudiants — Un exemple de conception universelle de l'apprentissage

La pédagogie inclusive, c'est entre autres d'offrir des choix aux étudiants. Et si on offrait aux étudiants le choix d'assister au cours en présence ou à distance?

La présence en classe : un incontournable pour réussir?

La présence en classe est valorisée, pour plusieurs bonnes raisons. En effet, la plupart du temps, la présence est nécessaire pour un apprentissage de qualité. Il faut être présent en classe pour y vivre les activités qui aident à développer les compétences.

N'empêche, n'y a-t-il pas des fois où les enseignants « piègent » un peu les étudiants? Pour s'assurer que les étudiants viennent en classe, un enseignant pourra multiplier les évaluations sommatives de faible valeur pendant les cours, distribuer certains documents importants (comme des consignes de travaux) en classe seulement, etc. À quelle fin? Les étudiants viennent en classe, mais gagnent-ils vraiment tous à assister à tout le cours? Certains sans doute, mais peut-être pas tous. Même si le cours propose des activités d'apprentissage actif, certains étudiants auraient peut-être pu atteindre les objectifs de façon autonome à partir du matériel didactique à leur disposition, sans avoir à être présents.

Comme enseignante de physique, j'aime souvent donner à mes étudiants des exercices à faire en classe en équipe. Je circule dans la classe pour aider les équipe, et j'interviens à l'avant pour guider le groupe. Je me dis que cela leur permet de s'entraider pour réussir des problèmes qu'ils n'arriveraient pas à solutionner. Mais certains (une minorité) ont du mal à se concentrer en classe, et me disent qu'ils seraient plus performants seuls à la maison. D'autres, une minorité aussi, les plus forts, sont à la fois autonomes (ils n'ont besoin ni mon aide ni de celle de leur pairs) et solitaires : ils interviennent peu ou pas pour aider les autres. Ces derniers ne gagnent rien à être en classe pour faire ces activités qu'ils auraient pu faire seuls ailleurs, et n'apportent pas grand chose au groupe.

Pourrait-on concevoir des cours de façon à donner aux étudiants qui y gagneraient ce dont ils ont besoin pour réussir sans obligatoirement avoir à se présenter en classe? Car après tout, l'important n'est-il pas, davantage que le fait qu'ils soient ou non présents tous les cours, qu'ils atteignent la compétence ciblée par le cours?

Si on va dans cette direction, on s'engage sur la voie de l'apprentissage comodal, HyFlex (hybride flexible).

La formation comodale (HyFlex)

Une « formation comodale », aussi appelée formation HyFlex, c'est quand chaque étudiant peut choisir, à chaque séance, s'il assistera au cours en présence ou à distance de façon synchrone ou s'il suivra le cours à distance de façon asynchrone. C’est vraiment l’étudiant qui décide quel mode lui convient d’une séance à l’autre.

Deux versions de l'approche comodale

Diffusion en direct

Dans la version la plus évidente, donc, offrir un cours HyFlex, ça implique de filmer tous les cours et de les diffuser en direct, pour que les étudiants puissent les suivre à distance de façon synchrone. La diffusion doit se faire sur une plateforme qui permet aux étudiants à distance d'interagir et de poser en direct leurs questions à l'enseignant, comme s'ils étaient dans la classe. Et on enregistre aussi les vidéos pour que les étudiants puissent les visionner en différé… Ou les revisionner!

Peut-être avez-vous l'impression que ça ne pourrait pas fonctionner dans un cégep, mais pourtant… Déjà, en 2010, Jean Labbé, alors enseignant en Technologie du génie électrique au Cégep de Lévis-Lauzon, mettait en oeuvre l'approche HyFlex. Il en a témoigné dans Profweb dans un récit remarquable. C'est impressionnant de penser que Jean Labbé faisait tout ça il y a 10 ans! Très innovateur! J'ai déjà dit plusieurs fois que je suis une grande fan de Jean Labbé, je n'ai toujours pas changé d'idée.

En 2019, le Collège LaSalle a reçu du financement dans le cadre du Plan d'action numérique pour aménager un local spécialement pour faciliter la mise en oeuvre par les enseignants de cours hybrides filmés et diffusés en direct. Profweb a présenté le projet au début de l'expérimentation, puis a fait état du bilan préliminaire qu'en a fait le Collège LaSalle après une session.

Mais il y a d'autres façons de mettre en oeuvre une approche hybride flexible que la diffusion en direct et l'enregistrement d'un cours magistral.

Version à distance asynchrone

Mon collègue éditeur chez Profweb et enseignant d'anglais langue seconde au Cégep Limoilou le met lui aussi en oeuvre pour une portion de l'un de ses cours. Pour la portion « grammaire » de l'un de ses cours d'anglais langue seconde, Andy Van Drom laisse aux étudiants (dont les niveaux d'habiletés en anglais varient beaucoup) le choix entre:

  • venir en classe pour un atelier où Andy explique les règles de grammaire à l'étude et leur donne une rétroaction pendant des exercices pratiques dirigés
  • réviser la théorie du chapitre à la maison et compléter en ligne les mêmes exercices que ceux faits par les autres étudiants, mais de manière autonome, au moment où ils le veulent, avant la 2e heure du cours

Pour guider les étudiants dans leur choix hebdomadaire, Andy leur fait passer chaque semaine, en ligne, un test diagnostique sur les notions ciblées.

Le taux de participation a considérablement augmenté. Alors qu’auparavant, les étudiants plus forts avaient tendance à manquer (une partie) des cours, la participation combinée en ligne et en classe alternait entre 90% et 100% à chaque cours. En moyenne, la présence en classe varie entre 50% et 75%, et le reste des étudiants complètent les leçons en ligne.

[...]

Je peux accompagner les étudiants plus efficacement. Puisque leur nombre est moins élevé en classe et que ceux qui s’y présentent sont plus motivés, engagés et concentrés, j’ai beaucoup plus de temps pour offrir une rétroaction et une aide personnalisées.

Andy Van Drom, après avoir mis en oeuvre une approche hybride flexible pour une portion de l'un de ses cours

L'approche d'Andy me semble très prometteuse, car elle permet à l'étudiant à distance d'adapter le rythme de la formation en fonction de ses besoins. La formation à distance n'est pas qu'une copie du cours en présence « dans le confort de son foyer ».

Ces 2 exemples sont des pratiques qui s'inscrivent dans le paradigme de la conception universelle de l'apprentissage. On s'écarte des sentiers battus pour tenter de s'adapter aux réalités des étudiants. Pourriez-vous vous engager sur une telle voie dans vos cours à vous?

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume Elle est éditrice et rédactrice pour Profweb depuis 2013. Elle est également enseignante de physique au Cégep Limoilou et chargée de cours pour les cours compensateurs à l'Université Laval. Son travail pour Profweb l'amène tout naturellement à s'intéresser à la technopédagogie et à tenter d'innover dans son enseignement.

2 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    5b1f85d0fde6055f265696b11f371b45

    Chantale Giguère a écrit le 3 mars 2020 à 11h24

    Très intéressant! Quel type de salle et d'équipement utilisez-vous pour que les étudiants à distance puissent bien voir l'enseignant et le tableau (ou écran) en même temps et sentir qu'ils font partie du groupe? Merci.

  2. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    47543dd5c041290fc250fc4fe78c1251

    Catherine Rhéaume a écrit le 3 mars 2020 à 11h53

    Bonjour! Vous vous intéressez à l'expérience de M. Labbé? Son récit ne donne pas de détails à propos du modèle de caméra utilisé ( https://www.profweb.ca/publications/recits/j-assiste-au-cours-peu-importe-le-lieu-et-le-moment-2 ), et M. Labbé est aujourd'hui retraité. Mais comme ce récit date de quelques années, il y a fort à parier que les modèles de matériel audio-vidéo ont évolué depuis. Pour une expérience plus récente, je vous réfère à cet article: https://www.profweb.ca/publications/articles/experimentation-de-l-enseignement-hybride-dans-un-local-dedie-bilan-preliminaire-d-un-projet-du-college-lasalle-finance-par-le-plan-d-action-numerique Je pense aussi que l'enregistrement de l'une des activités tenues dans le cadre de la Semaine de la formation à distance du FADIO pourrait vous intéresser: https://www.youtube.com/watch?v=r7tkQ74vJx0&feature=emb_logo Il y était question d'un modèle d'enseignement hybride où les étudiants "à distance" n'étaient pas à la maison, mais regroupés dans un autre campus de l'établissement. Est-ce que cela vous éclaire un peu?

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*