Profweb

Accueil » Publications » Articles » Instagram: un outil de promotion de la langue française

Publications

Articles

Publié le 29 avril 2020 | Français (langue et littérature)

Instagram: un outil de promotion de la langue française

Si vous sondez vos étudiants, vous réaliserez que le réseau social Instagram a détrôné Facebook et que presque tous ont un compte sur cette plateforme de partage de photos et de vidéos. Benoît Dumais, enseignant de littérature au Cégep de Rivière-du-Loup, a saisi le potentiel énorme de cette plateforme pour faire la promotion de la langue française. Grâce à des mèmes humoristiques, il pourfend les fautes de français de manière si efficace que c’est devenu un phénomène viral!

Un mème humoristique de Benoît Dumais (Source: @scribecegeprdl )

Des affiches pour la promotion du français

Depuis plusieurs années, Benoît Dumais endosse le rôle d’agent de promotion du français auprès du personnel et des étudiants du cégep de Rivière-du-Loup. À ses débuts, il écrivait des chroniques dans le journal du collège sous le pseudonyme Le Scribe. La diffusion du journal est devenue électronique par l’entremise des adresses courriel institutionnelles, ce qui mobilise moins les étudiants.

Pour continuer sa sensibilisation sur les erreurs fréquentes en français, Benoît Dumais a eu l’idée de créer une série d’affiches humoristiques en 2017. Elles ont connu un vif succès et ont été placardées dans plusieurs établissements, dont les bureaux du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. L’Office québécois de la langue française lui a même décerné un prix pour sa campagne de promotion.

Pour découvrir les affiches et décorer le centre d’aide en français de votre cégep, vous pouvez les télécharger sur le site du Cégep de Rivière-du-Loup.

Les mèmes: viser juste, une image à la fois

À l’automne 2019, Benoît Dumais a voulu renouveler son approche tout en conservant le ton humoristique qui a fait le succès de sa précédente campagne de promotion de la langue française. L’idée des mèmes lui est venue lors de la lecture de l’article «Ne sous-estimez pas le pouvoir des mèmes» de Jean-Philippe Baril Guérard paru dans la revue L’Actualité. Sous les abords de blagues anodines, les mèmes se révèlent fort efficaces. Bien qu’il s’agisse de blagues éphémères qui ont une durée de vie de moins de 24 heures, leur force réside dans le fait qu’elles inondent les réseaux sociaux. Les mèmes pullulent dans les fils d’actualité des 14 à 22 ans qui en sont les plus grands consommateurs.

Benoît Dumais s’est alors initié à Instagram, grâce à ses étudiants qui l’ont aidé à apprivoiser ce réseau social. Instagram lui permet de promouvoir le français à l’endroit où les jeunes lisent et écrivent chaque jour. Ce projet a suscité l’intérêt de ses étudiants qui ont partagé ses publications. La force du bouche-à-oreille a fait en sorte que ses mèmes ont été relayés par le Service des communications du Cégep de Rivière-du-Loup et ont été imprimés et exposés au centre d’aide en français et dans le cégep. Les mèmes de Benoît Dumais ont également trouvé écho hors des murs de son collège lorsqu’ils ont fait l’objet d’articles, entre autres, par:

Le tout est devenu viral au moment où un chroniqueur de l’émission Salut Bonjour en a parlé en ondes.

Des exemples de mèmes que Benoît Dumais a créés. (Source: Benoît Dumais)

Un succès inespéré

Déjà, plus de 5000 personnes se sont abonnées à son compte Instagram (@scribecegeprdl). Benoît Dumais n’aurait jamais cru, au début de l’année scolaire, que ce projet l’aurait propulsé au rang d’influenceur linguistique.

Selon Benoît Dumais, le succès de son compte réside dans l’humour noir et un peu absurde de ces mèmes. Plusieurs de ses publications ont des référents culturels québécois et cela fonctionne très bien. Il arrive que les jeunes ne comprennent pas nécessairement la blague, mais très souvent ils la montrent à leurs parents qui, eux, la rient. L’idée de la campagne de promotion de Benoît Dumais est de faire rire tout en rendant l’apprentissage du français ludique. Grâce à l’humour, le français devient plaisant. On ne diabolise plus la langue en relevant constamment les erreurs.

Par le biais de ses publications, cet enseignant de français souhaite amener ses étudiants (et tout locuteur francophone) à comprendre les subtilités de la langue française et à les embrasser, car c’est ce qui la rend si riche. D’ailleurs, Benoît Dumais est déjà en mesure d’observer l’impact de ses publications en classe. Il lui arrive d’entendre ses étudiants, lorsque ceux-ci travaillent en équipe, se remémorer une publication Instagram pour éviter une faute fréquente de français.

Par le biais de ses mèmes, il souhaite sensibiliser les jeunes (et les moins jeunes) à la langue française et avoir un impact tant à court qu'à long terme dans leur vie. Ce but peut sembler quelque peu utopique, mais il suffit d’une publication pour éveiller l’intérêt d’une personne et lui faire aimer les subtilités du français!

Un mème humoristique de Benoît Dumais (Source: @scribecegeprdl)

Pour l’année scolaire 2019-2020, le but de Benoît Dumais est de produire 80 à 90 mèmes, ce qui équivaut à 2 ou 3 publications par semaine. Pour l’instant, il ne manque pas d’imagination et l’actualité lui procure une source constante de nouvelles idées. Il envisage aussi créer des mèmes sur des figures de style et des procédés littéraires. Qui plus est, plusieurs de ses collègues et de ses étudiants lui proposent des blagues. Ainsi, ses mèmes lui permettent de rejoindre un vaste public et de promouvoir le français et les différentes activités mises sur pied dans son cégep, dont la Semaine du français.

Un mème humoristique de Benoît Dumais (Source: @scribecegeprdl )

Pour découvrir tous les mèmes de Benoît Dumais, abonnez-vous à son compte Instagram (@scribecegeprdl). Pour ceux moins familier avec Instagram, vous pouvez retrouver une partie de ses publications sur sa page Facebook.

Pour en connaître plus sur le potentiel pédagogique d’Instagram, Profweb vous propose son article «Instagram: Un réseau social pour les cours du collégial»

Remerciements

Je tiens à remercier Benoît Dumais d’avoir pris le temps de discuter avec moi et pour sa collaboration à la rédaction de cet article.

À propos de l'auteure

Camille Arpin Elle est éditrice pour Profweb depuis 2019. Elle enseigne le français et la littérature dans différents cégeps de la province. Ses études et ses expériences professionnelles l’ont menée à s’intéresser aux approches pédagogiques multidisciplinaires et aux enjeux liés à l’évaluation des connaissances et des compétences.

3 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    860ca4fd3003fe5e9b35ebf214d7ed81

    Nicole Perreault a écrit le 4 mai 2020 à 11h52

    Bonjour, Bravo pour cette initiative originale et, ma foi (foie, fois ?) fort réussie !

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Véronica Gill a écrit le 6 mai 2020 à 9h31

    Article captivant sur un sujet très intéressant et une approche tout à fait d'actualité. Bravo et merci!

  3. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Camille Arpin a écrit le 6 mai 2020 à 9h39

    Merci pour ces bons mots ! C'est toujours un plaisir de relayer les projets d’enseignants passionnés.

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*