Profweb

Accueil » Publications » Articles » Expérimentation de l'enseignement hybride dans un local dédié — Bilan préliminaire d'un projet du Collège LaSalle financé par le Plan d'action numérique

Publications

Articles

Publié le 18 février 2020 | Multidisciplinaire

Expérimentation de l'enseignement hybride dans un local dédié — Bilan préliminaire d'un projet du Collège LaSalle financé par le Plan d'action numérique

À l'automne 2019, 3 enseignantes du Collège LaSalle ont expérimenté l'enseignement hybride dans un nouveau local de classe spécialement aménagé à cette fin. Le collège a dressé un bilan préliminaire de l'expérience. Je vous en présente certains éléments-clés.

Un projet financé par le Plan d'action numérique

En octobre 2019, Profweb vous a présenté le projet d'aménagement d'un local pour l'enseignement de cours hybrides au Collège LaSalle. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d'action numérique en éducation et en enseignement supérieur.

Le local est spécialement adapté pour l'enseignement de cours hybrides, lors desquels les étudiants peuvent choisir d'assister au cours dans le local ou à distance. Le local est muni d'une caméra à grand-angle et d’un système de microphones au plafond. Un micro-cravate sans fil est à la disposition de l'enseignant. Les étudiants à distance assistent au cours sur la plateforme de visioconférence Adobe Connect.

La classe hybride du Collège LaSalle

Un bilan préliminaire

Au terme de la première session d'utilisation du local par 3 enseignantes, le Collège LaSalle a pu dresser un bilan préliminaire de l'expérience.

Les 3 enseignantes avaient déjà enseigné à distance et en présence, mais jamais de façon hybride. Ce ne sont pas toutes les séances du cours qui étaient offertes en format hybride : chaque enseignante choisissait les séances de cours auxquelles les étudiants pourraient assister à distance s'ils le voulaient. De plus, les premières séances ont toutes eu lieu en présence uniquement, puisque le local n’était pas prêt au début de la session à cause de délais dans l'obtention du financement. Qu'en ont pensé les enseignantes?

Les 3 enseignantes ont apprécié la flexibilité que l'enseignement hybride confère à leurs étudiants. Elles ont aimé enseigner dans la salle hybride. Toutes 3 ont affirmé qu'elles aimeraient donner plus de cours en format hybride. Positif!

Les 3 enseignantes ont changé leurs manières d’enseigner, pour la classe hybride. Elles jugent que l’enseignement en mode hybride demande plus de planification que l'enseignement unimodal. Elles notent aussi que l'enseignement hybride leur demande encore plus d’attention durant le cours, pour être à l'écoute autant des besoins des étudiants à distance que ceux qui sont dans le local.

Les 3 enseignantes ont éprouvé des problèmes techniques au cours de la session. Par exemple:

  • Elles ont noté que la vidéo ne permettait pas aux étudiants à distance de bien lire ce qu'elles écrivaient au tableau. Les responsables du Collège supposent que c'est un problème de compression des vidéos (qui nuit à la résolution de l'image), qu'ils vont tenter de régler.
  • Des enseignantes ont relevé des problèmes de son (son trop faible ou qui coupe). Ceux-ci semblent liés à la non-utilisation par ces enseignantes du micro-cravate, possiblement à cause d'une incompatibilité entre le micro-cravate à leur disposition et la version de la plateforme de visioconférence installée sur leur ordinateur. Ces problèmes pourraient être faciles à régler.

Et les étudiants?

Étant donné le peu d'étudiants participants et l'absence de groupes de contrôle formels, il n'a pas été possible au Collège LaSalle de vérifier si l'enseignement hybride a eu un impact quantifiable sur la réussite des étudiants.

Toutefois, les résultats d'un sondage de satisfaction mené auprès des étudiants sont plutôt positifs:

  • 61% des étudiants ont aimé leur expérience de cours hybrides, alors que 23% ne l’ont pas aimé.
  • Plus de 53% des étudiants choisiraient plus de cours en format hybride s'ils en avaient l'occasion.

Les étudiants ayant participé à distance semblent en général plus satisfaits que ceux qui ont préféré rester en présentiel.

Pourquoi les étudiants à distance sont plus satisfaits que ceux en classe

Étant donné les problèmes techniques liés au son et à l'image de la diffusion à distance du cours, l'une des enseignantes a expliqué s'être adaptée en donnant ses cours assise devant son écran, comme elle le ferait pour un cours à distance. Cela a permis aux étudiants à distance d'avoir accès à un son et à une image de qualité, dans le confort de leur foyer. À l'opposé, les étudiants en présence avaient alors accès à une version « diminuée » du cours qu'ils auraient eu autrement (enseignante « statique » ayant moins de contacts visuels avec eux et étant sans doute moins spontanée dans ses interactions avec eux).

On comprend donc pourquoi le sondage indique que les étudiants qui ont suivi des cours à distance sont plus satisfaits que ceux qui ne l'ont pas fait. Il y a fort à parier qu'une fois les problèmes techniques réglés, les enseignants pourront utiliser le local à son plein potentiel et offrir un cours hybride de façon quasi-naturelle, ce qui fera augmenter la satisfaction des étudiants en classe.

Avez-vous expérimenté l'enseignement hybride? Avec quel matériel? Partagez votre expérience avec nous dans la zone Commentaires.

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume Elle est éditrice et rédactrice pour Profweb depuis 2013. Elle est également enseignante de physique au Cégep Limoilou et chargée de cours pour les cours compensateurs à l'Université Laval. Son travail pour Profweb l'amène tout naturellement à s'intéresser à la technopédagogie et à tenter d'innover dans son enseignement.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*