Profweb

Accueil » Publications » Articles » Des vidéos pour explorer différentes trajectoires professionnelles en sciences humaines et donner du sens aux apprentissages

Publications

Articles

Publié le 23 mai 2019

Des vidéos pour explorer différentes trajectoires professionnelles en sciences humaines et donner du sens aux apprentissages

Depuis plusieurs années, le programme de Sciences humaines est trop souvent confronté à des défis de persévérance. Les étudiants ne connaissent pas nécessairement les débouchés professionnels des disciplines qu'ils explorent (ou en connaissent surtout les trajectoires classiques, comme la recherche et l'enseignement). Plusieurs étudiants ont aussi du mal à percevoir la portée concrète des notions enseignées. L'un des défis pour les enseignants consiste à répondre aux fameuses interrogations des étudiants sur la pertinence des apprentissages (Pourquoi apprendre cette notion; à quoi va-t-elle servir?).

Nous avions cette préoccupation en tête lorsque nous avons découvert le projet de capsules vidéo orientantes en Sciences de la nature, un projet réalisé en 2016 au Collège Shawinigan. Des enseignantes ont créé des vidéos, associées à chacun des cours spécifiques du programme, dans lesquelles des intervenants présentaient leur profession et expliquaient une notion liée au cours ciblé. Ce projet nous a inspirées à créer nos propres capsules vidéo pour chacun des cours obligatoires du programme de Sciences humaines.

Une série de 13 capsules vidéo en sciences humaines

En 2018, nous avons réalisé une série de 13 capsules vidéo qui présentent des professionnels oeuvrant dans différents domaines des sciences humaines et qui racontent leur parcours scolaire et professionnel. Nous les avons également invités à expliquer, dans leurs mots, un concept disciplinaire associé au cours ciblé.

Cette approche avait un double objectif :

  • Du point de vue pédagogique, les vidéos permettent de contextualiser une notion «écueil» par cours. Les enseignants du programme ont été mobilisés afin d'identifier une difficulté récurrente dans leurs cours. Ces notions ont ensuite été proposées aux professionnels rencontrés, qui ont accepté de donner des exemples d'applications concrètes de ces notions dans le cadre de leur travail. Les étudiants ont ainsi la possibilité de revoir certains concepts disciplinaires et de mieux comprendre la pertinence de ces apprentissages, grâce aux exemples concrets offerts par les professionnels.
  • Du point de vue orientant, nous voulions aussi montrer aux étudiants différentes trajectoires professionnelles, particulièrement des trajectoires non linéaires. Nous ne voulions pas simplement montrer un sociologue en sociologie, un historien en histoire, etc. Nous avons recherché des personnes dont le cheminement scolaire ou la carrière avait emprunté différentes voies (parfois volontaires, parfois issues du hasard). Nous voulions que les étudiants perçoivent leur « droit à l'erreur », puisque c'est souvent par une succession d'événements imprévus que les professionnels rencontrés ont fini par trouver leur passion et en faire carrière.

Les collaborateurs ont partagé leur parcours de façon très transparente. Pour certains, les sciences humaines étaient un choix après avoir essayé un autre domaine d'études qui, finalement, leur convenait moins. Pour d'autres, ce programme était un « plan B » parce qu'ils n'avaient pas des notes suffisamment élevées pour réussir leur programme initial ou être admis à la maîtrise. Enfin, certains ont admis avoir détesté certains cours ou avoir éprouvé un désintérêt pour certaines notions disciplinaires, alors qu'ils ont aujourd'hui une carrière qui les passionne et qui fait appel à celles-ci. Dans l'ensemble, nous avons voulu montrer aux étudiants des modèles de carrières diverses, parfois inattendues, qui peuvent devenir des débouchés professionnels au-delà du cheminement « classique » dans une même discipline.

La force de la collaboration

La réalisation des vidéos est le fruit d'une collaboration extraordinaire entre de nombreux intervenants du Cégep Limoilou et à l'externe :

  • Les enseignants du programme de Sciences humaines, qui ont identifié des notions écueil dans leurs cours et nous ont suggéré des personnes à contacter pour les vidéos. Ils se sont aussi engagés à diffuser la capsule vidéo correspondant à leur cours auprès de leurs étudiants.
  • Le service audiovisuel, par lequel nous avons pu nous procurer le matériel nécessaire et compter sur l'expertise d'Éric Gagné et d'Alain Jacques, qui ont consacré de longues heures aux enregistrements, puis au montage des vidéos.
  • Les conseillers en orientation du Cégep, qui ont visionné les vidéos avant leur diffusion et qui nous ont offert leurs commentaires pour l'aspect orientant.
  • La direction du Cégep, qui nous a offert son appui tout au long du projet.

Enfin, la réussite de ce projet dépend également en grande partie du « bouche-à-oreille », par lequel de nombreuses personnes nous ont ouvert la voie. Il arrivait que des personnes que nous avions contactées pour une entrevue déclinent notre invitation à participer aux enregistrements, par manque de disponibilité ou parce qu'elles considéraient que leur profil ne correspondait pas tout à fait à ce que nous cherchions. Par contre, elles nous redirigeaient systématiquement vers d'autres personnes dans leur réseau de contacts, ce qui nous a permis de rencontrer des collaborateurs que nous n'aurions probablement pas trouvés par nous-mêmes. Toutes ces personnes ont cru à ce projet et ont contribué à ce qu’il voit le jour.

Modalités de diffusion des vidéos auprès des étudiants

Chacune des 13 capsules vidéo correspond à l'un des cours obligatoires du programme de Sciences humaines, qui sont pour la plupart des cours de première année. Les enseignants responsables de ces cours s'engagent à diffuser les vidéos correspondantes, mais choisissent comment ils souhaitent le faire. Certains enseignants diffusent la vidéo en classe, d'autres demandent à leurs étudiants de la visionner avant le cours, en guise de préparation à une activité, par exemple. D'autres encore invitent les étudiants à consulter la vidéo après le cours. Il n'y a pas de suivi formel, mais nous consultons les statistiques de visionnement et nous faisons parfois des rappels aux enseignants pour qu’ils utilisent les capsules dans leur cours. La liste complète des vidéos est accessible à partir de la page du programme de Sciences humaines sur le site du Cégep Limoilou ainsi que sur la chaîne YouTube du collège.

L'enregistrement des vidéos s'est fait en 2 étapes. Une première série de 7 vidéos a été réalisée à l'hiver 2018. Ces vidéos ont pu être présentées aux étudiants de première session dès l'automne 2018. Le projet a ensuite bénéficié d'une extension qui nous a permis d'enregistrer 6 nouvelles capsules, qui ont pu être diffusées à leur tour à la session d'hiver 2019.

Miser sur les compétences transversales

Nous avons amorcé ce projet en adoptant une approche disciplinaire. À notre grande surprise, ce qui ressort le plus des entrevues menées auprès de nos collaborateurs, c'est à quel point les compétences transversales acquises en Sciences humaines, particulièrement les compétences méthodologiques, sont importantes et recherchées dans les milieux professionnels. Par exemple :

  • La lecture et l'écriture
  • La curiosité intellectuelle
  • L'esprit d'analyse et de synthèse
  • Le travail d’équipe
  • La culture générale
  • La maîtrise de plusieurs langues

Pour plusieurs professionnels, ce sont ces compétences qui leur ont permis de se démarquer. Il s'agit également d'un bassin commun à toutes les disciplines de Sciences humaines. Avec la série de capsules vidéo, nous souhaitons encourager les étudiants à explorer plusieurs disciplines, à s'impliquer dans différentes activités et à faire preuve de curiosité, puisque cela peut devenir une force et faire émerger de nouvelles passions.

Nous voulions aussi que les capsules évoquent, auprès des étudiants, l'idée de créer leur propre carrière. Les sciences humaines ne mènent pas nécessairement à une catégorie d'emplois précise au terme des études. Elles permettent une grande variété de trajectoires dans lesquelles l'étudiant peut jouer un rôle actif afin de moduler sa carrière selon son profil et ses intérêts.

Éventuellement, s'il y a une 3e phase à ce projet, nous aimerions justement rencontrer des professionnels en début de carrière pour connaître leur cheminement.

Une invitation à diffuser les capsules

Nous souhaitons partager ces capsules vidéo avec les enseignants des autres collèges et les encourager à faire connaître ces vidéos aux étudiants des programmes de Sciences humaines.

Les capsules pourraient aussi être utilisées dans le contexte du Tremplin DEC, pour que les étudiants explorent différents parcours liés aux études en sciences humaines.

Au-delà des notions disciplinaires présentées en classe, nous espérons que les visionnements des capsules vidéo favoriseront la persévérance scolaire des étudiants en ancrant leur choix vocationnel plus tôt lors de leur parcours collégial. Les professionnels qui ont témoigné dans les capsules leur présentent d'ailleurs une panoplie de trajectoires et de conseils et possibles pour réussir leur future carrière en Sciences humaines.

Note de l'éditrice

Découvrez quelques projets de capsules vidéo orientantes dans le réseau collégial :

Vous en connaissez d'autres? Votre collège a participé à un projet similaire? Nous vous invitons à nous en faire part dans les commentaires ou directement à info@profweb.ca!

À propos des auteures

Martine Dumais Elle est enseignante en histoire au Cégep Limoilou et chargée de cours au Département des sciences historiques de l'Université Laval. Elle anime également l'émission Visions d'histoire, à Radio-Galilée.

Anaïs Trépanier Elle est détentrice d’un baccalauréat en géographie de l’Université Laval et d’une maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke. Anaïs Trépanier enseigne au Cégep Limoilou depuis 10 ans. Au fil des ans, elle a donné des cours dans sa discipline, mais aussi des cours multidisciplinaires en Sciences humaines et en Alternance Travail-Études.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*