Profweb
L’Espace web est présentement indisponible. Communiquez avec le soutien technique pour plus d’information : 418 647-6600, poste 3831.

Accueil » Publications » Articles » Des Lego pour se familiariser avec l'approche Agile en Techniques de l'informatique

Publications

Articles

Publié le 13 août 2019 | Techniques de l'informatique

Des Lego pour se familiariser avec l'approche Agile en Techniques de l'informatique

En avril 2019, la Vitrine technologie-éducation (VTÉ) a organisé un laboratoire intitulé La pédagogie innovante : le jeu, la ludification et les jeux sérieux au service d’apprentissages sérieusement motivants! Il a évidemment été question d'outils technologiques, lors du laboratoire, mais je vous parle d'une version « basse technologie » de la ludification dans un domaine pourtant « très technologique » : l'informatique. Voyez comment Stéphane Lévesque, enseignant en génie logiciel, utilise des Lego pour initier ses étudiants à la méthode Agile (méthodologie de gestion de projets en équipe très répandue en entreprise).

Le jeu peut être une astuce pour amener nos étudiants à développer des méthodes de travail très efficaces. Par exemple, Stéphane Lévesque utilise des Lego pour initier ses étudiants de Techniques de l'informatique à la méthode Agile (très répandue en entreprise).

Stéphane Lévesque, enseignant en Techniques de l'informatique, profil Génie Logiciel, au Collège de Bois-de-Boulogne, a présenté son expérience lors d'un laboratoire (une séance d'échanges en ligne) organisé par la Vitrine technologie-éducation (VTÉ).

Le témoignage de Stéphane Lévesque

La pédagogie innovante : le jeu, la ludification et les jeux sérieux au service d’apprentissages sérieusement motivants!

Le 9 avril 2019, la VTÉ a organisé un laboratoire intitulé La pédagogie innovante : le jeu, la ludification et les jeux sérieux au service d’apprentissages sérieusement motivants! Le maître de jeu du laboratoire, Laurent Gosselin, enseignant en Techniques d'intégration multimédia au Collège de Bois-de-Boulogne, a présenté les fondements théoriques derrière la ludification des apprentissages et les jeux sérieux.

Parmi les outils technologiques dont il a été question lors du laboratoire, mentionnons H5P, présenté par François Lizotte et Jessika Groleau. J'y consacre un autre texte. Concentrons-nous ici sur quelque chose de moins techno : les Lego.

Le développement Agile

En milieu de travail, les techniciens en informatique travaillent souvent dans un contexte de développement Agile. (La méthode Agile est une façon de gérer le travail d'une équipe pour répondre aux besoins du client de façon optimale.)

Dans le cours de Stéphane Lévesque, les étudiants doivent s'approprier l'approche Agile pour réaliser des travaux et des projets. En guise d'introduction, plutôt que de se limiter à une présentation théorique de l'approche Agile, Stéphane Lévesque propose à ses étudiants un jeu simple qui leur permet de vivre l'approche Agile une première fois, sans l'appliquer à des notions d'informatique comme ils auront à le faire plus tard.

Déroulement du jeu

Stéphane Lévesque remet des Lego à ses étudiants et leur demande, ensemble, de construire une ville (une série de spécifications est donnée au sujet des bâtiments à construire : école, maisons, poste de police, etc.). Une partie du défi, pour les étudiants, est d'apprendre à gérer le travail en grand groupe. Les étudiants ont 3 minutes pour planifier leur travail, se diviser les tâches, etc. Puis, ils ont 7 minutes pour construire. Au bout des 7 minutes, ils montrent leur ville à Stéphane (leur client), qui leur offre une rétroaction. Par exemple : l'échelle des bâtiments n'est pas cohérente (les maisons sont plus grandes que le poste de police). Ou encore : l'école n'a pas de fenêtres.

Les étudiants apprennent à se coordonner entre eux, mais aussi à s'adapter aux besoins du client, qui n'a pas nécessairement énoncé toutes les spécifications dès le départ. Lors de sa première rétroaction, Stéphane peut, par exemple, réaliser qu'il faudrait des voitures de police pour aller avec le poste de police, et les « commander » aux étudiants.

Après les rétroactions du client, un deuxième cycle s'enclenche : 3 minutes de planification, 7 minutes de construction.

Une photo d'étudiants de Stéphane Lévesque qui « jouent sérieusement » (Stéphane est au fond, à droite)

Pourquoi jouer?

La dynamique de ce jeu ressemble beaucoup à ce que les étudiants vivent quand ils font un projet de programmation, ou à ce que les techniciens en informatique vivent quand ils travaillent pour un client. Le jeu permet de mettre l'accent sur la méthode Agile en tant que telle, sur les interactions entre les membres de l'équipe et entre l'équipe et le client, sans qu'il ne soit question de concepts d'informatique.

Selon Stéphane Lévesque, l'activité joue le rôle de brise-glace, et initie les étudiants à l'importance de communiquer entre eux et de poser des questions. Face à un projet, le réflexe premier des étudiants est souvent de se concentrer sur la solution, sans prendre le temps de bien se concerter et se coordonner entre eux, ou de bien cibler les besoins du client. Le jeu renforce leur esprit d'équipe et les sensibilise à l'importance de la communication… tout en les amusant!

Un tel jeu peut être utile dans tous cours où les étudiants auront à travailler en équipe pour un projet, que ce soit explicitement avec l'approche Agile ou non. C'est une activité très simple, qui se prépare en 15 minutes (il faut évidemment avoir des Lego à sa disposition).

Stéphane Lévesque n'a pas inventé le jeu lui-même : on trouve sur le web de nombreuses ressources pour organiser des scrums avec des Lego (voyez un exemple parmi d'autres). Stéphane a toutefois adapté le jeu pour un grand groupe (le groupe-classe compte une vingtaine de personnes, plus qu'une équipe de travail typique en entreprise): il suffit d'augmenter le nombre de blocs et de bâtiments à construire.

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume Elle est éditrice et rédactrice pour Profweb depuis 2013. Elle est également enseignante de physique au Cégep Limoilou et chargée de cours pour les cours compensateurs à l'Université Laval. Son travail pour Profweb l'amène tout naturellement à s'intéresser à la technopédagogie et à tenter d'innover dans son enseignement.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*