Profweb

Accueil » Publications » Articles » Des applications utilisant l’intelligence artificielle et les fonctions d’accessibilité des téléphones intelligents

Publications

Articles

Publié le 26 mars 2021 | Multidisciplinaire

Des applications utilisant l’intelligence artificielle et les fonctions d’accessibilité des téléphones intelligents

Cet article est une traduction d’un texte paru dans le volet anglophone de Profweb.

Les technologies d’assistance [en anglais] font partie de la vie courante: livres audios, applications pour la prédiction ou la production de textes, etc. Je me suis récemment entretenu avec Rosie Arcuri, qui connaît très bien ces technologies, pour en apprendre davantage sur le potentiel des téléphones intelligents en tant que technologies d’assistance en classe. Selon elle, il serait bénéfique que tout le monde soit au fait de ces technologies.

Rosie estime que l’utilisation des téléphones intelligents en classe fait encore l’objet de plusieurs perceptions négatives, mais ces perceptions commencent à changer. Les technologies d’assistance ont changé la donne pour les étudiants qui en ont besoin. Rosie m’a raconté l’histoire d’une étudiante qui avait des difficultés d’apprentissage et dont la mère lui lisait à haute voix toutes ses lectures obligatoires. L’étudiante a fondu en larmes lorsqu’elle a découvert Speak Screen, une des technologies d’assistance décrites plus loin dans l’article. Cette composante augmente son autonomie et réduit le fardeau que représentent ses difficultés d’apprentissage pour sa famille. Pour la première fois, elle peut enfin envoyer des textos à ses amis sans l’aide de sa mère.

Rosie Arcuri, du Réseau de Recherche Adaptech, présente un vaste éventail de technologies d’assistance faisant déjà partie de la plupart des téléphones intelligents et de nombreuses applications d’accessibilité qui peuvent être téléchargées.

Fonctionnalités d’accessibilité préinstallées dans les téléphones intelligents

L’accessibilité est une préoccupation importante pour les fabricants de téléphones intelligents et les développeurs de logiciels, peu importe le système d’exploitation, qu’il s’agisse d’iOS d'Apple ou d’Android. La plupart des téléphones intelligents et des tablettes viennent d’emblée avec diverses fonctions d’accessibilité préinstallées. Le Réseau de Recherche Adaptech a listé une variété de fonctions d’accessibilité pour iOS et Android.

Puisque Rosie utilise principalement un iPhone, cet article traitera plutôt des fonctions incluses dans iOS. Elle précise que les options d’accessibilité Android se sont grandement améliorées au cours des dernières années et qu’elles offrent des options similaires. Toutefois, puisqu’il existe de nombreux fabricants d’appareils Android, leurs conceptions et les implémentations logicielles peuvent différer d’un appareil à l’autre.

Capture d’écran d’un iPhone montrant les différentes fonctions du menu «Accessibilité» dans les réglages de l’appareil.

Les fonctions VoiceOver, Zoom et Loupe peuvent être utiles pour les utilisateurs avec une déficience visuelle. Les étudiants malvoyants ou ceux souffrant de dyslexie aimeront la fonction «Affichage et taille du texte», car ils pourront modifier l’espacement du texte à même les réglages de leur téléphone.

Tous les utilisateurs d’un téléphone intelligent trouveront probablement la fonction «Contenu énoncé» intéressante. Il s’agit d’une fonction de synthèse vocale qui comprend 2 grandes options. Lorsqu’elle est activée, la fonction «Contenu énoncé» (aussi connue comme «Sélectionner pour prononcer» sur Android) ajoute un bouton aux options existantes sur n’importe quel texte sélectionné, ce qui permet à l’utilisateur d’avoir le texte sélectionné lu à voix haute. Lorsque la fonction «Surligner le contenu» est activée, elle permet de mettre en évidence chaque mot au fur et à mesure que le texte est lu. Cela aide ainsi les étudiants à rester concentrés sur le texte. Rosie souligne que la fonction «Contenu énoncé» peut être utilisée sur n’importe quel document accessible, comme une présentation PowerPoint ou un fichier PDF (qui intègre du texte et non des images). Elle précise que les étudiants apprécient grandement cette fonction puisqu’ils ont leur téléphone intelligent tout le temps avec eux et qu’ils peuvent l’utiliser pour écouter leurs textes quand ils sont dans les transports en commun.

Capture d’écran d’un iPhone montrant la fonction «Énoncer». Quand un paragraphe est sélectionné, les utilisateurs peuvent taper sur «Énoncer» pour que le passage soit lu à haute voix.

Il existe également la fonction «Lire le contenu de l’écran» qui permet aux utilisateurs de balayer l’écran de haut en bas avec 2 doigts pour que l’entièreté du texte soit lue à voix haute. Rosie mentionne que cette fonction est intéressante pour des articles ou des manuels puisque les étudiants n’ont pas à sélectionner chaque paragraphe de texte. Les utilisateurs peuvent aussi ajuster la vitesse de lecture selon leur préférence.

Il y a plusieurs autres options pour les personnes ayant divers besoins. Pour celles ayant des difficultés motrices, on peut calibrer la sensibilité du téléphone. Pour celles qui ont une déficience auditive, on peut lier le téléphone à un appareil auditif qui exploite le Bluetooth.

Applications à télécharger

Note de l’éditeur:
Le Réseau de Recherche Adaptech a compilé une liste d’applications utiles tant pour iOS qu’Android.

Seeing AI est une application créée par Microsoft qui transforme les images en texte grâce à l’intelligence artificielle (IA). Ensuite, elle lit le texte et le convertit en audio. Sa fonction «Texte court» permet de lire de brefs textes comme une carte professionnelle ou la couverture d’un livre, le tout en temps réel.

La fonction «Documents» utilise la caméra du téléphone intelligent pour photographier un texte et fournir des conseils audios à l’utilisateur pour améliorer la saisie de son document. Au moment de la rédaction de l’article, cette application est uniquement disponible avec les appareils Apple (iPhone, iPad). Office Lens, une autre application Microsoft, permet de convertir des documents papier en documents virtuels. Cette application est disponible sur iOS et Android.

Ces applications se servent de l’IA pour faire une reconnaissance optique des caractères, ce qui permet ensuite la conversion d’une image en texte, puis en audio.

Vous avez l’option d’enregistrer le texte en PDF ou Word et de le téléverser dans des applications de stockage infonuagique. Comme Rosie le souligne, cela est très utile pour les étudiants qui ont des défis d’organisation et des difficultés pour effectuer des tâches exécutives.

Démonstration de différentes fonctions de l’application Seeing AI de Microsoft [en anglais].

Rosie suggère un récent article d’Adaptech [en anglais] qui recense différentes fonctionnalités intégrant l’IA utilisées par les étudiants. Les plus fréquentes sont:

  • la dictée
  • la prédiction de mots
  • les sous-titres automatiques
  • les robots conversationnels

Une autre application que Rosie aime bien est l’application Google pour iPhone. Lorsqu’on navigue sur un site web, une icône apparaît à côté de l’adresse du site qui a pour fonction de lire à haute voix les pages web.

Capture écran d’un récit Profweb dans l’application Google. Le bouton de synthèse vocale à droite de l’adresse du site web permet de lancer les commandes de synthèse vocale qui apparaissent au bas de cette capture d’écran.

Pistes de réflexion

Rosie comprend pourquoi les enseignants sont plus enclins à demander à leurs étudiants de ranger leurs téléphones durant les cours, mais elle rappelle que ce ne sont pas tous les étudiants qui utilisent leur téléphone en classe qui sont distraits par celui-ci. Il existe une multitude de manières de faire en sorte que les téléphones intelligents deviennent des outils pour tous les étudiants en classe et il faut garder cela à l’esprit.

Rosie a aussi mentionné qu’environ 10 à 20% des étudiants du collégial ont un handicap et qu’un faible pourcentage de ceux-ci se prévalent de l’aide offerte par les Services adaptés de leur collège. Selon son expérience, c’est peut-être la moitié des étudiants qui y ont accès ou qui décident d’utiliser les services mis à leur disposition. De plus, ces outils ont le potentiel d’aider d’autres populations comme les étudiants d’anglais langue seconde.

Les technologies d’assistance peuvent être utiles pour tous les étudiants, mais pour ceux ayant des besoins d’accessibilité, elles sont essentielles pour surmonter les obstacles. Je pense que plus cela deviendra normal, plus les gens pourront bénéficier de ce qui est disponible. Cela peut mener à une plus grande indépendance et peut aussi se transposer de l’école au marché du travail. Cela a le potentiel de vraiment aider les étudiants dans le futur.

Merci Rosie pour cet éclairant et pertinent tour d’horizon des fonctions et des applications d’accessibilité !

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*