Profweb

Accueil » Publications » Articles » Antidote: une méthode de correction

Publications

Articles

Publié le 27 mai 2021 | Français (langue et littérature)

Antidote: une méthode de correction

Le besoin d’offrir une formation aux étudiants qui ont droit à Antidote dans leurs mesures adaptatives offertes par le Service d’aide à l’intégration des étudiants (SAIDE) a amené les responsables du Centre d’aide en français (CAF) du cégep de Saint-Jérôme à créer une méthode de correction simple et facile à prendre en main. Elle s’est beaucoup modifiée depuis une décennie et a atteint un niveau d’efficacité très satisfaisant. 

Pour en apprendre davantage sur l'intégration de cette méthode de correction au sein du Centre d'aide en français du cégep de Saint-Jérôme, je vous invite à lire le récit  «Étudiants avec difficultés d'apprentissage: une méthode de correction efficace avec Antidote ». 

L’enseignement de la méthode

C’est à travers des ateliers ponctuels de 90 minutes ou des rencontres hebdomadaires au CAF que nous enseignons cette méthode, qui a été élaborée en collaboration avec les orthopédagogues du cégep.

Lorsqu’il assiste à la formation, l’étudiant reçoit une fiche qui rappelle les étapes de correction. Cette fiche est aussi disponible au local du SAIDE où les étudiants font leurs examens.

Présentation générale et simplifiée d’Antidote 10 (Source: l’équipe du CAF-SAIDE du cégep de Saint-Jérôme)

Antidote pour préparer sa rédaction

L’équipe du CAF-SAIDE, dont je fais partie, rappelle aux étudiants qu’une rédaction bien écrite doit être planifiée et qu’Antidote peut les aider dès le début de leur travail. Nous explorons avec les étudiants les dictionnaires qui peuvent les aider à mieux comprendre leur sujet (définitions, synonymes, antonymes, champ lexical) et ceux qui les aident pendant la rédaction (cooccurrences, conjugaison, famille).

Dictionnaire des synonymes d’Antidote

Nous leur présentons aussi les guides et quelques pages qui sont particulièrement intéressantes pour eux (les charnières et les confusions, notamment).

Page présentant la confusion ont/on dans le guide sur l’orthographe dans Antidote

Antidote pour corriger sa rédaction

La formation présente rapidement aux étudiants les réglages optimaux qu’ils devraient s’assurer d’avoir faits et la possibilité de mettre en favoris les filtres de révision qui seront utilisés pendant la correction.

Ensuite, on leur montre, à l’aide d’un texte type, comment se corriger.

Les ruptures

Prisme «Langue», section «Ruptures» (à droite)
La correction commence par la résolution des ruptures (les pointillés orange). À force d’analyse des textes d’étudiants, on a pu constater que les ruptures étaient le plus souvent provoquées par les éléments suivants :

  • un mot oublié
  • un problème d’homophone
  • un problème de ponctuation (une virgule oubliée ou mal placée)

Les ruptures cachent souvent plus d’une erreur, et les éliminer permet au logiciel de remarquer un certain nombre d’erreurs masquées. Lorsque l’étudiant n’arrive pas à corriger la rupture, nous lui suggérons de reformuler sa phrase de façon plus simple.

Des exemples de ruptures dans un texte

La longueur des phrases

Prisme «Style», section «Lisibilité» (option en bas, à droite)
Les phrases longues contiennent souvent plusieurs idées (pas toujours reliées de près) et sont difficiles à gérer pour Antidote. Nous recommandons à l'étudiant de mettre le seuil de mots à 25. Nous lui montrons ensuite des stratégies pour couper ses phrases trop longues et pour les reconstruire correctement.

Le prisme «Lisibilité» d’Antidote

Les phrases incomplètes

Prisme «Style», section «Tournures», «Phrases non verbales» (à droite)
Antidote est capable de repérer un certain nombre de phrases incomplètes. Nous invitons donc l’étudiant à regarder ce filtre et à compléter les phrases qui y sont répertoriées.

Le prisme «Tournures» d’Antidote

Les charnières

Filtre «Révision», section «Logique», sélection «Charnières»
Cette étape permet à l’étudiant de faire plusieurs vérifications:

  1. Il peut s’assurer de la pertinence des marqueurs choisis.
  2. Il vérifie l’organisation textuelle : il s’assure que toutes les parties sont là et qu’elles sont présentées dans un ordre logique.
  3. Il peut vérifier si sa ponctuation est correcte (en regard des diverses charnières utilisées et de leur position dans la phrase).

Révision des «charnières» dans Antidote

Les citations

Filtre «Révision», section «Logique», sélection «Entre guillemets»
Grâce à ce filtre, l’étudiant peut mettre en évidence les citations directes que contient son texte. Ceci lui permet de s’assurer de la conformité du protocole de citation :

  • la pertinence de la mise en contexte
  • l’utilisation des bons signes de ponctuation
  • la présence de la référence

Aussi, il peut réviser le contenu des citations en les comparant au texte original, afin de s’assurer qu’il a bien respecté le texte de l’auteur.

Révision des citations dans Antidote

Les temps des verbes

Filtre «Statistiques», section «Temps»
La « pointe de tarte » permet de rapidement visualiser l’utilisation des temps de verbes. Si le professeur recommande que le texte soit écrit au présent, l’étudiant peut ainsi facilement identifier les verbes qui ne correspondent pas à cette exigence et les corriger au besoin.

Le graphique «pointe de tarte» permet de visualiser les différents temps de verbes utilisés

Les homophones

Filtre «Inspection», section «Recherche libre»
Les homophones sont un talon d’Achille pour Antidote. Ils sont en général mal gérés par le correcteur et peu sont soulignés dans les alertes. On recommande donc à l’étudiant de chercher individuellement chacun des homophones qui sont le plus souvent problématiques pour lui (il a au préalable établi une liste, à partir des erreurs laissées dans ses textes).

La section «Recherche libre» d’Antidote permet à l’étudiant de rechercher les homophones qui lui causent certaines difficultés dans son texte.

La correction des erreurs de grammaire

Filtre «Statistiques», section «Regroupements», sélection «Erreurs»
Après tout le travail effectué sur la syntaxe et la structure du texte, il est temps de corriger les erreurs soulignées en rouge.

La tentation est grande de faire tout cela rapidement, par double-clic, mais on rappelle à l’étudiant de prendre le temps de lire la boite de dialogue qui s’ouvre pour chaque erreur. Ceci lui permet de réviser les règles de grammaire et la mécanique des accords, mais aussi de s’assurer qu’Antidote souligne bien une faute (donc, que le logiciel a bien compris la phrase).

Correction des erreurs soulignées en rouge dans Antidote

Filtre «Statistiques», section «Regroupements», sélection «Alertes»
Dans un second temps, on s’attarde aux mots soulignés en orange. Une grande partie de ces alertes seront « fausses », mais cela permet de corriger quelques homophones ou erreurs de vocabulaire, entre autres.

Correction des alertes soulignées en orange dans Antidote

La typographie

Prisme «Typographie», bouton «Tout corriger»
Après avoir rapidement regardé la liste des corrections proposées (qui sont rarement problématiques), l’étudiant peut appuyer sur le bouton « Tout corriger » afin d’harmoniser la mise en page… Ceci donne une plus grande impression de professionnalisme au travail présenté !

Correction de la typographie dans Antidote

Antidote Web

Pour l’édition Antidote Web, quelques-unes de ces actions doivent être effectuées autrement. Notamment, les filtres qui permettent la révision des citations et celle des homophones sont absents.

Présentation générale et simplifiée d’Antidote Web (Source: l’équipe du CAF-SAIDE du cégep de Saint-Jérôme)

N'hésitez pas à vous inspirer de notre méthode de correction pour aider vos étudiants!

À propos de l'auteure

Sophie Trahan Elle enseigne le français et la littérature au cégep de Saint-Jérôme depuis plus de 20 ans. Elle s’intéresse de près au logiciel Antidote et à ce que cet outil peut apporter aux étudiants qui ont des difficultés d’apprentissage ou dont le français n’est pas la langue maternelle.

1 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Annie Vaillancourt a écrit le 3 juin 2021 à 10h35

    J'enseigne au deuxième cycle du secondaire et je constate en effet qu'ils ne savent pas se corriger. Merci de vous être penchée sur la question et d'avoir partager votre savoir, ce sera grandment utile

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*