Profweb

Étape 1 – Spécifier les déclencheurs à l'origine de l'activité

 

Alors que vous vous lancez dans l’élaboration d’un projet impliquant les TIC, prenez un moment pour vous remettre en tête ce qui a déclenché votre démarche : cela vous aidera à formuler les objectifs de votre activité et vous motivera à la mener à bien. À cette fin, répondez à cette simple question : « Pourquoi mettre sur pied une activité pédagogique TIC? »

  • S’agit-il d’une décision provenant du département, du programme ou du collège dans lequel vous enseignez?
  • L’initiative vient-elle de vous parce que vous avez le goût d’innover, à la suite de conversations avec un collègue ou après avoir lu ou visionné un document sur les TIC et l’enseignement?
  • Cherchez-vous une façon d'augmenter la motivation de vos étudiants à l’égard de certaines compétences à développer?

Répondre à cette question conduit souvent à spécifier plus d’un déclencheur, chacun d’eux pouvant faire appel à plus d’un aspect. Pour vous aider à en effectuer le survol et à préciser ceux qui s’avèrent pertinents dans votre situation, consultez la section À propos qui présente les 4 points correspondant aux 4 dimensions du modèle TPaCK-M.

Les exemples de situations qu’on trouve pour chaque dimension vous feront mieux cerner et contextualiser les déclencheurs à l’origine de votre activité. Rappelez-vous qu'un déclencheur (le motif) peut initialement toucher :

  • Une seule dimension, par exemple :
    • La dimension Modalité d’interaction : « Je dois donner une formation à distance à des étudiants qui ne peuvent se rendre à mon cégep. »
    • La dimension Contenu : « Je cherche des moyens d’aider mes étudiants à mieux faire la distinction entre ADN et ARN. »
  • Plus d’une dimension, par exemple :
    • Les dimensions Pédagogie et Technologie : « J’aimerais expérimenter la classe inversée dans mon cours de Chimie générale. »

1.1 Sur le plan de la modalité d’interaction

La modalité d’interaction selon laquelle se dérouleront les interactions entre vous et vos étudiants peut avoir déclenché la mise sur pied d’une activité mettant en jeu les TIC. Peu importe que le choix de la modalité provienne du programme, de l’établissement ou de votre désir de vous attaquer à quelque chose de différent, le déclencheur peut se formuler comme suit :

Mon activité pédagogique doit se dérouler selon la modalité suivante...

1.1.1 La formation en présence

La formation en présence constitue la modalité classique d’une activité d’enseignement. A priori, elle n’apparaît pas comme un déclencheur pouvant être à l’origine d’une activité impliquant les TIC, mais ce peut néanmoins être le cas.

Les exemples de situations suivantes illustrent comment « mettre sur pied une activité en présence » peut devenir le déclencheur d’une activité TIC :

  • Vous donnez un cours depuis 5 ans, et vous l’avez toujours fait en présence, en utilisant majoritairement l’enseignement magistral. Or, dans un de vos nouveaux groupes, certains de vos étudiants ont de la difficulté à suivre votre cours en présence des autres, en raison d’un besoin particulier. Après en avoir parlé avec votre conseillère pédagogique, celle-ci vous suggère de regarder avec vous si les TIC pourraient rendre vos cours plus inclusifs, pour répondre aux besoins des étudiants en situation de handicap.
  • Vous donnez un cours qui exige beaucoup de concentration de la part des étudiants, et l’horaire de ce cours est le vendredi après-midi. En en discutant avec des collègues qui se trouvent dans la même situation, vous vous demandez si les TIC pourraient vous aider à rendre votre cours plus dynamique.

1.1.2 La formation à distance

Désirez-vous, ou devez-vous en raison de certaines contraintes, mettre sur pied une activité de formation à distance (en mode synchrone ou asynchrone)?

C’est le cas dans les exemples suivants :

  • Afin de trouver « une solution pérenne à la problématique récurrente des finissants du CQFA (Centre québécois de formation aéronautique) terminant leur cursus avec leur licence de pilote mais sans leur DEC », Joël Avenel, du Cégep de Chicoutimi, devait donner le cours Théorie du vol en mode formation à distance : ce « déclencheur » l’a amené à modifier sa pédagogie et à utiliser plusieurs des outils du web 2.0.
  • Après avoir reçu une invitation à participer à une foire touristique au Japon à l’automne 2015, alors que le collège LaSalle avait lancé un programme d’aide pour intégrer les nouvelles technologies à l’enseignement, Ariane Arpin-Delorme a saisi l’occasion pour tenter l’expérience de la formation à distance. C’est ainsi que, pendant 3 semaines, elle a donné son cours Attraits culturels et touristiques de l’Asie et du Pacifique Sud selon une formule d’enseignement à distance, qu’elle raconte dans son récit Enseigner en tourisme… depuis le Japon!

1.1.3 La formation hybride

Désirez-vous, ou devez-vous en raison de certaines contraintes, mettre sur pied une activité utilisant la formation hybride, c’est-à-dire combinant la formation en présence avec la formation à distance?

L’exemple suivant illustre une situation où ce déclencheur a joué :

  • Dans le programme de Techniques de tourisme, le Cégep de Saint-Félicien offre depuis 2014 des cours à distance en classe virtuelle hybride, le but étant de rejoindre une population étudiante qui fait un retour aux études ou qui désire se perfectionner tout en conservant un contact avec son milieu de travail. Scénarisés par l’enseignante Julie Boulianne, les cours sont articulés autour de projets et ils sont suivis simultanément par les étudiants en classe et ceux hors classe.

1.2 Sur le plan du contenu

Si la maîtrise de contenus (connaissances, habiletés, compétences) est un des aspects qui vous amène à mettre sur pied une activité pédagogique intégrant les TIC, les points soulevés ici et les pistes de réponses suggérées peuvent vous aider à clarifier ce qui constitue le déclencheur de votre projet. Ce déclencheur pourrait se formuler comme suit :

Je veux modifier ou réorganiser mon contenu en ciblant l’un ou l’autre des aspects suivants de la réussite...

1.2.1 Améliorer les résultats scolaires

Lorsque la question du contenu est à l’origine du désir qu’a un enseignant d’intégrer les TIC dans un cours ou un programme, c’est souvent parce que les résultats aux évaluations des étudiants sont en deçà des attentes, en raison notamment du caractère complexe du contenu. Est-ce le cas pour vous? Aimeriez-vous utiliser les TIC pour présenter et réorganiser le contenu d’une façon qui améliorerait les apprentissages et les résultats scolaires?

Ce type de déclencheur a joué dans le cas des exemples suivants :

  • C’est notamment pour accroître le taux de réussite de leurs étudiants dans le cours Économie globale et rendre la matière moins aride que Jacques-Denis Paquin et Patrick Lebonnois, enseignants au Collège Lionel-Groulx, ont décidé d’utiliser les TIC pour informatiser la production synthèse de ce cours. Ils ont structuré les connaissances liées au cours à l’aide d’un schéma intégrateur accompagné de réseaux de concepts. Ils ont ensuite mis le tout sur un site que les étudiants pouvaient consulter et où ils pouvaient s’autoévaluer à l’aide d’exercices à correction automatisée.
  • Enseignant en mathématiques au Cégep Limoilou, Antoine Letarte a utilisé le blogue pour améliorer le taux de réussite dans le cours Méthodes quantitatives, et ce, dans une perspective d’éducation à la citoyenneté. De caractère optionnel, le blogue présentait des billets basés sur l’actualité que les étudiants étaient invités à commenter à partir des concepts abordés en classe.

1.2.2 Améliorer la maîtrise d'habiletés cognitives de haut niveau

Envisagez-vous d’appliquer les TIC à l’apprentissage de compétences portant spécifiquement sur des habiletés cognitives particulières : habiletés méthodologiques, pensée critique, schématisation, habiletés du Profil TIC des étudiants, etc.? Pensez-vous que les TIC pourraient conduire vos étudiants à maîtriser plus efficacement certaines habiletés, mais aussi vous aider à enseigner les habiletés de façon plus efficace?

C’est cette préoccupation qu’on retrouve à l’origine des exemples suivants :

  • Après avoir constaté chez les étudiantes en Techniques de soins infirmiers certaines lacunes dans la capacité d’évaluer correctement la situation d’une personne traitée, ce qui peut amener à porter un jugement clinique inadéquat, 2 enseignantes et une conseillère pédagogique du Cégep de Saint-Laurent ont mis sur pied une étude longitudinale. Elles ont utilisé un wiki pour étudier les stratégies cognitives utilisées dans une situation de résolution de problème et aider les étudiantes à développer un jugement critique.
  • Face à la difficulté observée chez nombre d’étudiants de comprendre et d’analyser un texte, ce qui correspond à un des objectifs de la formation générale au collégial, Josée Larochelle, enseignante de littérature au Cégep de Lévis-Lauzon, a mis sur pied une recherche de type expérimentation. Elle voulait vérifier si une pédagogie centrée sur la discussion et utilisant un forum électronique pouvait contribuer à développer les compétences en lecture.

1.2.3 Augmenter la motivation et la persévérance

Avez-vous constaté que le contenu de l’un de vos cours suscite peu d’intérêt et donc peu de motivation chez vos étudiants? Vous demandez-vous si les TIC pourraient vous aider à augmenter non seulement la motivation, mais aussi la persévérance?

Ce souci est partagé par beaucoup d’enseignants. Les exemples suivants montrent comment certains ont tenté d’y répondre :

  • Cherchant comment susciter une plus grande motivation chez ses étudiants, Lisa Deguire, enseignante d'anglais langue seconde au Cégep de Jonquière, a utilisé l’application québécoise de jeu vidéo Classcraft. Elle a présenté ses travaux sous forme de quêtes. Après s'être créé un avatar, les étudiants devaient mener ces quêtes à bien en travaillant de manière collaborative. Elle jette un regard critique sur certains points de son expérience, mais le but de stimuler l’intérêt des étudiants semble avoir été atteint.
  • Le souci d’augmenter la persévérance dans le programme Techniques de laboratoire est un déclencheur qui a conduit Dave Bélanger, enseignant de biologie au Cégep de Lévis-Lauzon, à utiliser les TIC pour faire l’expérience de la classe inversée dans un cours de biologie. Précisant que les données qu’il a recueillies n’ont pas fait l’objet d’une analyse statistique rigoureuse, l’enseignant souligne notamment que 83 % des répondants ayant suivi son cours ont affirmé qu’ils désiraient poursuivre leurs études en Techniques de laboratoire, alors que le taux de persévérance de la cohorte précédente n’avait été que de 45 %.

1.3 Sur le plan de la pédagogie

Si votre intérêt pour une activité intégrant les TIC touche l’aspect pédagogique, votre questionnement rejoint probablement l’un ou l’autre des 3 éléments présentés dans cette section.

Il se peut très bien que le déclencheur à l’origine de votre projet n’ait pas d’abord été d’ordre pédagogique et que vous ne vous soyez pas posé les questions formulées à l’intérieur de ces points. Les consulter pourra néanmoins contribuer à élargir votre questionnement et mieux planifier ce qui constituera, par la suite, le cœur de votre projet. Quoi qu’il en soit, votre déclencheur pourrait se formuler comme suit :

Je veux innover en utilisant une approche pédagogique qui vise à...

1.3.1 Transmettre des connaissances

Avez-vous le goût de transmettre des connaissances d’une façon qui diffère de l’exposé magistral en espérant que cela facilitera l’intégration des notions par les étudiants ou améliorera leur motivation?

L’utilisation de documents PowerPoint intégrant du texte et des hyperliens vers des sites web ou des vidéos a constitué une des premières façons d’innover dans la présentation d’un contenu. Si elle vous est familière, mais que vous voulez innover davantage, d’autres possibilités existent.

  • Un exemple sera formulé par Andréanne (à ajouter après avoir reçu l'approbation de Guy et Marilyn.)

1.3.2 Construire des connaissances

Vous demandez-vous comment rendre vos étudiants plus actifs et les amener à construire certaines connaissances à l’aide de schémas, de plans d’analyse conceptuelle, mettant en relation de l’information et des notions recueillies dans des articles, volumes ou sites internet?

Les exemples suivants reflètent ce souci de placer davantage l’étudiant au cœur de son apprentissage :

  • Désirant que ses étudiants soient plus actifs et aillent au-delà des notes de cours, Lise Faucher, enseignante du programme Technologie d’estimation et d’évaluation en bâtiment au Cégep de Drummondville, a utilisé la plateforme Moodle pour rendre son cours accessible en ligne. Environ 80 % du temps était consacré à la lecture de textes et au visionnage de vidéos, ainsi qu’à des exercices de pratique et d’évaluation; le 20 % restant était consacré à des visites sur le terrain qui offraient aux étudiants la possibilité de porter un jugement sur la qualité des bâtiments en se basant sur ce qu’ils avaient appris.
  • Afin d’amener ses étudiants à construire eux-mêmes des connaissances, l’enseignant d'histoire Alain Tapps, du Collège Laflèche, a organisé des chasses au trésor sur le web : les étudiants devaient trouver sur internet des ressources au regard de questions posées par l’enseignant et en évaluer la pertinence. Même si le scénario présenté pour illustrer la démarche supposait des équipes de 2, l’activité aurait très bien pu être réalisée de façon individuelle.

1.3.3 Coconstruire des connaissances

Désirez-vous expérimenter la coconstruction de connaissances (par exemple dans une classe d’apprentissage actif), c’est-à-dire amener vos étudiants à construire « avec d’autres » des connaissances plutôt que travailler uniquement individuellement?

C’est précisément cet objectif de coconstruction qui a servi de déclencheur dans les exemples d’innovation pédagogique suivants :

  • Pour se conformer à une nouvelle politique institutionnelle d’évaluation, l’enseignant en histoire Pierre Ross, du Cégep Limoilou, a décidé d’utiliser un wiki pour amener les étudiants à « rédiger collectivement une partie de la matière faisant l'objet de l'évaluation finale ». D’abord discret, le caractère « coconstructif » de l’exercice a pris de plus en plus de place au fur et à mesure de l’évolution de la session.
  • Afin d’amener ses étudiants à développer la compétence consistant à pouvoir procéder à une analyse rigoureuse de l’actualité à partir des notions abordées dans son cours Initiation à l’économie globale, André Robichaud, du Cégep de Victoriaville, a demandé à ses étudiants de construire en équipe un dossier de presse. Les étudiants utilisaient le logiciel PDF-XChange Viewer pour présenter leur dossier sous la forme d’un document pdf que le professeur pouvait évaluer.
  • Isabelle Picard et Alexandre Deschambeault, qui donnent un cours de biologie dans le programme de Techniques en soins infirmiers au Cégep Limoilou, ont innové pédagogiquement en combinant la classe inversée et le coenseignement : les 2 enseignants étaient présents en classe lors d’activités telles que l’élaboration d’une carte conceptuelle ou la résolution d’un problème. Un ratio de 2 enseignants pour 40 étudiants offrait davantage d’interactions, ce qui contribue à augmenter chez les étudiants la compréhension des concepts de base et à assurer des apprentissages plus durables par le travail collaboratif.

1.4 Sur le plan de la technologie

Vous avez décidé d’intégrer les TIC dans votre enseignement après avoir réalisé que certains outils technologiques pourraient vous permettre d'introduire ou de faciliter des activités pédagogiques que vous souhaiteriez vivre dans vos cours?

Quelques outils technologiques sont présentés ici à titre d’exemples selon les usages auxquels ils peuvent se prêter. Puisqu’un même outil technologique peut servir dans plus d’une forme d’activité pédagogique, votre déclencheur pourrait se formuler comme suit :

Je veux innover en utilisant un outil technologique qui permet de...

1.4.1 Communiquer à distance

Si vous désirez utiliser un outil technologique qui vous donnera la possibilité d’intégrer dans vos cours des activités impliquant la communication à distance, que ce soit sous forme de clavardage ou de visioconférence, différents outils sont disponibles. Le choix dépendra de vos besoins.

Dans l’exemple suivant, c’est la plateforme VIA qui a été retenue :

  • Dans son cours de français langue seconde de niveau intermédiaire, Chantal Giguère, du Collège Dawson, a utilisé la plateforme de visioconférence VIA pour offrir un cours entièrement à distance (à l’exception de la première rencontre), et ce, en faisant une large utilisation de plusieurs outils interactifs offerts par VIA tels que le clavardage, les sondages et le tableau blanc. Elle a communiqué son expérience à ses collègues, dont certains enseignent maintenant à distance.

1.4.2 Partager des contenus

Il est possible que vous désiriez innover en utilisant un outil technologique qui offrira à vos étudiants la possibilité de mieux travailler ensemble dans les tâches que vous leur demandez et qui impliquent un partage d’information.

C’est ce qu’ont fait 2 enseignants en Sciences de la nature pour le travail d’équipe :

  • Dans le cadre d’un travail que leurs étudiants devaient réaliser en équipes de 3, Nadine Coulombe et Jérémie Pouliot, du Cégep de Rivière-du-Loup, ont utilisé le blogue libre de droit Dotclear pour superviser les travaux. Les membres de chaque équipe devaient inscrire dans leur blogue commun leur cheminement, chacun pouvant ainsi suivre la participation des autres. Les enseignants se sont rendu compte que certains étudiants, en plus de répondre à des questions provenant de l’enseignant, ouvraient spontanément des sections pour se poser des questions entre eux et partager de l’information sur leur projet.

1.4.3 Collaborer en réseau

La collaboration en réseau prend de plus en plus de place dans l’enseignement axé sur une participation active de l’étudiant. Si l’innovation dans ce domaine vous attire, différents outils sont possibles : infonuagique, wiki, etc.

L’exemple suivant illustre le potentiel pédagogique de l’encyclopédie en ligne Wikipédia :

  • Dans le cadre de cours d'astrophysique et de physique, l’enseignant Simon Villeneuve, du Cégep de Chicoutimi, utilise Wikipédia pour amener ses étudiants à construire en réseau des apprentissages portant sur des projets étroitement liés à la réalité. Depuis qu'il fait travailler ses étudiants avec Wikipédia, l'enseignant rapporte que ces derniers « contribuent remarquablement et durablement aux articles rédigés et édités par des contributeurs francophones ».

1.4.4 Traiter de l'information

Les outils technologiques de traitement d’information (données, faits, observations, concepts, réflexions, etc.) que sont le chiffrier (ou tableur), le traitement de texte ou encore les outils graphiques, comme les concepteurs de carte conceptuelle, sont peut-être mieux connus. Pourtant, si vous croyez qu’ils se prêtent encore à de l’innovation et qu’ils peuvent déclencher le désir de mettre sur pied une activité TIC, vous n’avez pas tort!

C’est ce qu’illustre l’exemple suivant concernant l’intérêt des cartes conceptuelles :

  • Joëlle Martin, enseignante en chimie au Cégep Garneau, a utilisé le logiciel CmapTools pour la construction de cartes conceptuelles en vue d’aider ses étudiants à s’approprier plus facilement les concepts liés à la nomenclature. Au début, les étudiants devaient remplir des schémas de concepts incomplets et, par la suite, créer de toutes pièces leurs schémas.

1.4.5 Présenter de l'information

Tout comme les outils classiques que sont le chiffrier et le traitement de texte, ceux qui servent à présenter de l’information sous forme de diaporama et de vidéo peuvent encore se prêter à des applications novatrices.

Le témoignage suivant illustre ce point concernant PowerPoint :

  • Le récit de Nicole Hamel, enseignante du programme de Technique en soins infirmiers du Cégep Beauce-Appalaches, date de 2007. Il demeure néanmoins actuel et très instructif sur l’esprit de créativité dont on peut toujours faire preuve dans l’utilisation d’un outil technologique quand on s’arrête quelque peu à en explorer les différentes fonctionnalités, en l’occurrence le logiciel PowerPoint. Plutôt que de simplement présenter des diapositives statiques et chargées, elle a utilisé les fonctionnalités qui permettent d’animer du texte et des schémas, d’intégrer des vidéos et des liens Internet, donnant ainsi la possibilité à l'enseignant de varier le mode de présentation et aux étudiants, d'interagir avec le contenu.

1.4.6 Intégrer la mobilité

Les appareils mobiles du type tablette ou téléphone intelligent sont aujourd’hui omniprésents et peuvent être intégrés dans des activités pédagogiques (projet portable, projet tablette, etc.) auxquelles il est loisible d’ajouter des possibilités grâce aux nombreuses fonctionnalités qu’ils offrent.

L’exemple suivant illustre ce point :

  • À l’intérieur du cours Méthodes de gestion, à la 5e session du programme Techniques administratives, les étudiants doivent, afin d’appliquer les notions théoriques qu’ils ont acquises, organiser un événement afin d’amasser des fonds pour une cause de leur choix. Soucieux de faciliter le suivi de ces travaux et d’assurer une meilleure rétroaction à ses étudiants, l’enseignant François Longpré du Collège Lionel-Groulx a eu l’idée d’utiliser l'application mobile Snapchat, intégrant ainsi les TIC à son activité.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*