Profweb

Accueil » Publications » Chris Isaac Larnder

Publication par Chris Isaac Larnder

À propos de l'auteur

Il est né et a grandi à Montréal. Il enseigne la physique au Collège John Abbott depuis 14 ans. Auparavant, il a travaillé comme programmeur dans l'industrie de l'infographie et a fondé la division montréalaise de l'ACM (Association for Computing Machinery), l'ACM SIGGRAPH Montréal. Il explore l'utilisation d'accéléromètres dans l'enseignement de la physique depuis 4 ans et a partagé le fruit de ses travaux par l'entremise de Profweb, de SALTISE, de l'APOP, de l'AESTQ et de l'ACFAS. À l'international, il a publié dans l'American Journal of Physics, dans The Physics Teacher et dans la Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire. Il fait partie de la communauté locale qui s'intéresse à l'intelligence artificielle: il a contribué à la création de JACOBB, un centre de transfert technologique en intelligence artificielle et co-dirige l'axe Éducation de l'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique.

Récits

Magn%c3%a9tismeban

Publié le 5 novembre 2020

Une expérience préparatoire à l’étude du magnétisme qui exploite les accéléromètres des téléphones intelligents pour développer le raisonnement 3D

Chris Isaac Larnder Enseignant, Cégep John Abbott College
Faïza Nebia Enseignante, Cégep du Vieux Montréal

Enseignants de physique, vous cherchez une façon d’aider vos étudiants à visualiser des vecteurs dans l’espace tridimensionnel? Nous partageons avec vous notre protocole pour une expérience de laboratoire (qui fonctionne autant en présence qu’à distance) que nous utilisons comme introduction pour étudier des phénomènes liés au magnétisme dans le cours Électricité et magnétisme du programme Sciences de la nature.

Physique

Récits

3d print tiltray thumb

Publié le 12 avril 2019

L'impression 3D pour des expériences de physique exploitant les téléphones intelligents

Chris Isaac Larnder Enseignant, Cégep John Abbott College

Je ne suis pas particulièrement doué pour construire des choses. Ça explique, je suppose, pourquoi je suis devenu physicien plutôt qu'ingénieur. Profweb a déjà publié un article sur les expériences que je fais faire à mes étudiants avec les accéléromètres de leurs téléphones intelligents. En cette ère numérique, c'est une façon d'apprendre des concepts de physique à travers des exemples tirés de « la vie quotidienne ». Avec l'aide d'étudiants, mes collègues et moi avons conçu et imprimé en 3D l'équipement nécessaire pour rendre ces expériences plus accessibles à notre réseau grandissant d'enseignants hors de notre collège.

Physique