Profweb

Accueil » Publications » Récits » Volet virtuel d’un centre d’aide en anglais

Publications

Récits

Publié le 7 février 2010 | Anglais (langue seconde)

Volet virtuel d’un centre d’aide en anglais

En 1998, H.E.L.P. On-Line (Help in English; Learning and Practice Online) est né d’abord d’un souci de mettre à profit toutes les possibilités des nouvelles technologies et de permettre, à nos étudiants, d’avoir accès à des ressources de qualité. Développées par les professeurs, celles-ci cadrent bien avec les objectifs des cours d’anglais du Cégep de Jonquière et satisfont leurs besoins spécifiques, tout en permettant à nos étudiants de participer activement à leurs apprentissages en toute autonomie.

Le service H.E.L.P. On-Line en est à sa 11e année d’opération. Les trois dernières années ont été caractérisées par des bouleversements majeurs avec les migrations successives d’abord vers DECclic et ensuite vers DECclic II. Depuis 2007, il est donc intégré au système de gestion des apprentissages DECclic II. H.E.L.P. On-Line est un répertoire d'objets d'apprentissage composé de plus de 200 exercices de grammaire anglaise, de plusieurs pages Web, mots croisés interactifs et outils de référence accessibles à tout étudiant régulier inscrit à un cours d'anglais. Tous les étudiants qui suivent des cours d’anglais sont inscrits à l’activité H.E.L.P. On-Line dans DECclic II par la personne responsable de ce service.

Page d'accueil

Sélection de la section

Sélection de l'exercice

Tous les étudiants inscrits à des cours d’anglais ont accès à ces ressources, et ce, en tout temps. Le site est utilisé tant au niveau individuel que dans le cadre de nos cours. Ainsi, l’étudiant peut participer activement à son apprentissage et peaufiner ses connaissances acquises dans le cadre de ses cours, grâce à des exercices de grammaire interactifs avec une rétroaction directe après chaque questionnaire, mais aussi, par l’accès à des documents de références générales audio ou écrits. De plus, le système de gestion des apprentissages DECclic II permet à tous les professeurs de suivre le cheminement de chaque étudiant inscrit à ses cours.

Exemple d'exercice

Résultat de l'exercice

Page de statistiques

Au départ, il nous était impossible d’avoir facilement un décompte des visites puisque la fonction de suivi demeurait incomplète. Celle-ci ne permettait pas de générer des statistiques d’achalandage dans l’environnement DEClic II pour tous les groupes-classes inscrits. La coordinatrice et les enseignants avaient bien accès aux résultats pour chacun de leurs groupes inscrits, mais il restait à trouver des solutions permettant de générer facilement les données de statistiques comparatives pour l’ensemble des groupes-classes de l’activité H.E.L.P. On-Line. Cette fonction est maintenant intégrée! Nous serons alors en mesure de mieux cerner l’achalandage et l’utilisation des objets d’apprentissage, et de bien cibler les besoins de nos étudiants.

Les objectifs du projet pour 2010

Les 135 objets d’apprentissages et d’évaluation étant en grande partie de type exerciseur sont construits avec EXAM STUDIO. Or, sachant qu’un exerciseur s’avère efficace pour acquérir les connaissances de base (automatismes linguistiques), il faut trouver des façons de surmonter les limites pédagogiques de nos exerciseurs et compléter la séquence d’apprentissage de la langue seconde avec le développement d’activités d’application, d’analyse et de synthèse (règles linguistiques d’ordre supérieur). De plus, afin d’être efficaces pour l’apprentissage, ces activités doivent faire appel à plusieurs sens. Il faut donc viser une approche multimodale.

Il importe de rappeler ici que les systèmes d’apprentissage interactif comme le nôtre offrent plusieurs avantages pédagogiques en utilisant des techniques de présentation de plusieurs médias. Entre autres, ils :

  • offrent à tous les apprenants une chance égale en proposant de multiples modalités (Greenfield, in Berger, Pezdez et Banks, 1987)
  • accélèrent le processus d’acquisition et d’apprentissage de la langue et améliorent la qualité et l’intégration des connaissances (Jonassen, 1988; Roblyer, 1988; Shank, 2002)
  • permettent la stimulation, l’élaboration, la sollicitation de réponses et la rétroaction immédiate (Wager, 1988) rendent les activités plus intéressantes, motivantes et efficaces (Salisbury, 1988; Shank, 2002)
De plus, les facteurs les plus appréciés des étudiants selon Giardina (1992) sont :
  • le fait de pouvoir progresser à son propre rythme,
  • l’impression d’être évalué d’une façon plus objective,
  • la présence d’une réaction constante et significative de la part de l’ordinateur,
  • la possibilité de commettre plusieurs erreurs sans se sentir coupables.

Clark (1983) précise que pour certains étudiants, la possibilité de refaire certains exercices ou réécouter certains passages aide à diminuer le stress.

Pour les enseignants, les systèmes d’apprentissage interactif offrent la possibilité
  • de se décharger des aspects répétitifs de l’enseignement,
  • de répondre aux besoins individuels,
  • de détecter les faiblesses de l’élève par l’enregistrement des réponses.
Pour les administrateurs, les critères suivants sont des atouts certains dans l’acquisition d’un tel système :
  • le rapport qualité-prix,
  • la stabilité de la matière à enseigner,
  • l’entretien permanent de connaissances,
  • l’accessibilité en tout temps.

Qu’en est-il dans vos collèges? Est-ce que vous utilisez ce genre de système pour l’enseignement de l’anglais? Pourquoi ne pas utiliser la section des commentaires pour échanger sur le sujet?

1 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Claudette Ouellette a écrit le 10 février 2010 à 8h48

    Pour avoir visité Help On Line, j'ai apprécié l'organisation des exercices qui offre un apprentissage ludique. En effet, ces exercices sont progressifs, notions de base allant aux notions plus complexes, et sont courts. Leurs accès dépendent de la réussite de l'exercice précédent. Ainsi, l'étudiant identifie plus facilement ses succès ou difficultés. S'il réussit, il passe à l'exercice suivant, sinon, il le refait pour obtenir un meilleur score qui lui permettra d'accéder à l'exercice suivant. Une méthode encourageante qui convient bien à notre génération C qui recherche l'instantanéité.

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*