Profweb

Accueil » Publications » Récits » Une vue pénétrante de la cellule animale

Publications

Récits

Publié le 11 octobre 2010 | Biologie

Une vue pénétrante de la cellule animale

Depuis le lancement du site Web, en octobre 2008, le site La cellule animale s'est vite distingué. Le CCDMD et son auteure ont mérité en 2009 une mention d'honneur dans la catégorie Multimédia au concours des Prix de la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport. Les statistiques de fréquentation des pages Web visitées confirment l'appréciation favorable de la communauté collégiale. Nous retrouvons en effet le site référencé sur de nombreux sites de cours ou de département à travers la province.

Comment expliquer la popularité de votre site portant sur la cellule animale ?

Le matériel pédagogique développé offre une représentation saisissante de la cellule animale qui permet d'en comprendre le fonctionnement. Nous avons tiré parti des progrès de l'imagerie cellulaire et des nouvelles techniques graphiques en ayant toujours le souci d'améliorer la compréhension de l'anatomie de la cellule et de son mode de fonctionnement.

© La cellule animale, CCDMD

Nous devons beaucoup à Jean-François Gauthier, designer graphique et professeur de multimédia au collège Maisonneuve. Sa collaboration a été déterminante en ce qui concerne les illustrations 3D, les animations et la scénarisation vidéo. Les micrographies colorisées de Dennis Kunkel sont également exceptionnelles et rendent plusieurs détails perceptibles.

Donnez-moi des exemples d'explorations pédagogiques facilitées par l'imagerie numérique.

La cellule animale présente des outils utiles pour l'analyse anatomique. Les images de synthèse produites ont une visée descriptive. L'effet de luminosité et de contraste des organites représentés est non seulement spectaculaire, mais explicatif. Ce qui nous aide encore plus à la bonne discrimination des composantes de la cellule, c'est que nous pouvons manipuler ces images.

En arrêtant notre souris sur la structure à l'étude, l'organite désigné prévaudra dans l'image. © La cellule animale, CCDMD

La première manipulation d'image est toute simple. Elle permet de diriger notre attention vers la composante structurelle de notre choix.

La seconde innovation que nous permet l'imagerie numérique est l'animation graphique. L'étudiant peut manipuler chacune des composantes et les observer sous différents angles et les percevoir en mouvement. Les illustrations 3D sont interactives : la rotation latérale, le zoom arrière ou avant, l'option de « 360° » permettent de voir les organites et de les faire tourner.

Les dessins et figures tridimensionnelles ont été schématisés pour les besoins des étudiants du collégial, toujours avec le souci de faciliter la compréhension.

Les dessins en couleur de Jean-François Gauthier et les photographies en noir et blanc de Robert Alain (INRS-Institut Armand-Frappier) montrent bien la complémentarité des outils et leur apport respectif en didactique des sciences. © La cellule animale, CCDMD

Les séquences vidéos produites permettent également d'introduire une vision animée de différents phénomènes ou processus (diffusion, transport membranaire, division cellulaire, synthèses de protéines) touchant une cellule en activité.

Ces nouveaux outils ont-ils eu un effet sur l'apprentissage?

La compréhension des étudiants a définitivement augmenté. Ça oui ! Je peux enseigner l'anatomie de la cellule et son fonctionnement dans un temps plus raisonnable. La prestation est plus aisée maintenant que l'on peut faire voir de manière sélective les éléments de la cellule, et sous plusieurs angles, celle-ci.

Je n'ai plus à mimer et narrer mon explication du fonctionnement de la cellule. Du moins, ce n'est plus mon seul recours. Les vidéos produites illustrant les différents phénomènes en facilitent la compréhension. Les étudiants trouvent rassurant aussi de pouvoir revoir les éléments de la matière à la maison, notamment les vidéos.

Comment vous êtes-vous assurée d'une bonne adéquation entre La cellule animale et les besoins du milieu?

J'ai bénéficié du support de Denis Chabot, responsable de projet au CCDMD. Au départ, un groupe de discussion a été formé. Nous avons questionné des professeurs du collégial. On a cerné les besoins. Des professeures, l'une de Bois-de-Boulogne (Diane Normandeau) et deux de Maisonneuve (Jocelyn Lavallée et Catherine Benoit) ont suivi de près le développement.

Nous avions tous observé la difficile conceptualisation des dimensions de la cellule. Les étudiants ne réalisent pas jusqu'à quel point nous travaillons dans un univers microscopique. Nous tenions à leur inculquer le sentiment de cette échelle de mesure, combien cet infiniment petit défie notre imagination. Même dans le petit, il y a plus petit, des structures qui interagissent avec d'autres.

La problématique de l'échelle est bien visible dans la présentation des éléments cellulaires qui s'échelonnent de quelques nanomètres à plus d'un millier. © La cellule animale, CCDMD

Décrivez l'utilisation que vous en faites.

L'utilisation est variée. En classe, je m'en sers pour les leçons. On visionne les images, les séquences vidéos. On peut même télécharger les Quick Time et les visionner d'une clé USB. Au laboratoire, les étudiants consultent la matière et répondent à des jeux-questionnaires qu'ils devront d'abord exécuter par écrit dans leur Cahier d'exercices. Ils se corrigeront ensuite au laboratoire et devront transcrire dans ce cahier de notes les informations manquantes complémentaires.

Les jeux-questionnaires sont utiles pour des activités de révision ou d'évaluation formative. Au terme de l'activité, on obtient un tableau, que l'on peut imprimer, indiquant le nombre d'essais de l'étudiant avant l'obtention d'une bonne réponse ainsi que le résultat obtenu.

Les réactions de la communauté sont très positives. En êtes-vous surprise ?

Il y a un large éventail de cours de biologie qui abordent les notions de base sur la cellule que couvre justement le site. Peu importe la nature du programme qu'il soit pré-universitaire (sciences de la nature ou sciences humaines) ou technique (hygiène dentaire, diététique, soins infirmiers, bioécologie, environnement, hygiène et sécurité au travail) ou la profondeur de l'approche, les notions que nous avons abordées sont reprises régulièrement dans ces cours.

6 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Stéphan Giroux a écrit le 12 octobre 2010 à 9h01

    J’utilise régulièrement l’excellent site conçu par Mélanie dans plusieurs de mes cours, à chaque fois que je dois expliquer la physiologie cellulaire. Comme on dit, une image vaut milles mots et des animations, c’est encore mieux!

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Suzanne Banville a écrit le 12 octobre 2010 à 9h09

    J’utilise La cellule animale depuis sa mise en ligne, et cela dans plusieurs cours! J’utilise le matériel en classe avec le projecteur multimédia. J’apprécie surtout les animations. En biologie, on explique beaucoup de phénomènes vivants, mais on est obligé de l’expliquer de façon très statique. C'est toujours un problème. Quand moi, j’arrive avec une excellente animation, je dis à mes étudiants: «on va le voir pas à pas». Comme on dit, une image vaut mille mots; un vidéo, cela en vaut 2500 ! J’utilise le matériel directement du site parce que j’aime bien montrer aux étudiants d’où cela vient, de gens du réseau qui ont fait des choses extraordinaires. Moi, le lien est par DECclic, et les étudiants peuvent aller revoir le contenu du site que j'ai utilisé n’importe quand. Le lien peut être dans l’échéancier ou dans le contenu web de mon cours. La cellule, c’est un concept difficile à expliquer. Il faut presque que les étudiants fassent un acte de foi quand ils en entendent parler de la cellule, sans la voir au microscope. Quand j’utilise La cellule animale en classe, pour montrer comment elle est faite, en voir fait les différentes structures, c’est tellement beau comment c’est présenté. Ils peuvent voir les différentes structures isolément, le noyau, l’appareil de Golgi par exemple. J’aime beaucoup les petits films et les 360 offerts. La présentation avec le projecteur multimédia en classe est très appréciée des étudiants. Puis les étudiants vont à la maison explorer le site!

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Sylvie Bégin a écrit le 12 octobre 2010 à 9h12

    J’utilise en effet le site de Mélanie dans deux de mes cours (en soins infirmiers et en sciences de la nature). Je trouve que les animations des processus cellulaires se prêtent bien à un cours théorique pour assimiler une explication, de façon visuelle. Également, pour apprendre le rôle des organites, j’aime utiliser le visuel en 360 degrés des organites de la cellule, ça aide à la compréhension. De plus, il est possible de faire faire un travail guidé aux étudiants en préparation ou autre, à partir de ce site (ex. mitose, méiose) grâce aux animations, aux textes ainsi qu’aux explications enregistrées. Dès que j’en ai l’occasion, j’utilise le site ou encore le suggère en références à mes étudiants.

  4. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Catherine Benoit a écrit le 12 octobre 2010 à 9h15

    Un des aspects intéressants du site est que les élèves peuvent y accéder facilement en dehors des cours. Je sais que plusieurs de mes élèves y sont retournés plusieurs fois notamment pour illustrer le transport membranaire. Le site est aussi construit de manière conviviale, il est facile de naviguer dessus et de rechercher des informations. Bien que la formation au secondaire demande de plus en plus aux élèves de travailler avec un ordinateur, tous les élèves ne sont pas au même niveau. Le cours pour lequel j’ai utilisé le site sur la cellule est un cours de première année et de première session de formation, il est donc très important dans ce cas que l’outil employé pour faciliter l’apprentissage des élèves ne soit pas en lui-même trop difficile d’utilisation. Les illustrations, les animations et les commentaires sont très utiles pour aider l’apprentissage des fonctionnements cellulaires qui sont parfois difficiles à illustrer à cause de leur caractère microscopique.

  5. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    C85afaaad9a45c376661a94cc28716eb

    Nicole Perreault a écrit le 12 octobre 2010 à 12h29

    Bravo à Mélanie Villeneuve tout d'abord, mais aussi à l'équipe du CCDMD pour avoir produit un site d'une grande qualité pédagogique : la navigation est aisée, les animations sont vraiment intéressantes. Le Jeu de l'ADN aux protéines est vraiment sympa. C'est ce que j'appelle une intégration pédagogique des TIC vraiment réussie ! Bravo encore!

  6. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Jessica VINCENT a écrit le 18 juillet 2017 à 10h31

    Bonjour, Une très belle découverte pour la prochaine rentrée! J'ai une remarque à faire par rapport à l'activité : les bactéries sont des cellules procaryotes (et non eucaryotes animales) et E.coli assimile les sels biliaires (activité assimilation). En tout cas, bravo, très beau travail.

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*