Profweb

Accueil » Publications » Récits » Un virage numérique en anthropologie grâce à WordPress, Profweb et Netquiz

Publications

Récits

Publié le 18 mai 2017 | Anthropologie

Un virage numérique en anthropologie grâce à WordPress, Profweb et Netquiz

L’histoire commence le jour où j’ai accepté, à l’hiver 2016, une fonction de webmestre à l’Association des professeurEs d’anthropologie au collégial du Québec (APACQ). Moi, webmestre? Je n’y connaissais rien en conception ou en gestion d’un site web. Trop tard, j’avais dit oui.

Après quelques formations en ligne, certaines autodidactes et d’autres avec des formateurs à l’APOP et avec l’aide de collègues altruistes, j’ai réussi à apporter quelques modifications au site web de l’Association. Le logiciel WordPress commençait alors à se dévoiler à la néophyte en conception de sites web que j’étais.

Questionnements et doutes… légitimes!

Parallèlement, de nouveaux besoins émergeaient dans ma pratique professionnelle. Papier, papier et encore papier pour les textes à lire, les exercices, les consignes diverses: pour moi, tout cela était synonyme d’arbres coupés, de déforestation, de milieux de vie détruits. Je suis une professeure formée aux livres et aux périodiques, mais les étudiants, eux, sont formés au numérique. Une sensation de décalage générationnel s’instillait en moi. Comment faire appel à leurs compétences de jeunes adultes habiles avec le web et les appareils électroniques, tout en ne renonçant pas à des valeurs de formation que je considère, encore aujourd’hui, comme fondamentales? Par exemple, donner des exercices formatifs à faire en dehors de la classe, mais en réduisant le papier utilisé. Les étudiants oubliaient parfois les documents, les égaraient ou bien ils ne les remplissaient pas du tout.

Eurêka! Pourquoi ne pas transférer dans un site internet un certain nombre d’éléments de mes cours, comme les exercices formatifs? L’idée a émergé dans un recoin de mon lobe pariétal, mais s’est rapidement propagée au reste de mes aires cérébrales. En vérité, il s’est agi d’un véritable emballement neuronal! Pourquoi ne pas y ajouter également:

  • Les textes à lire
  • Les consignes pour les évaluations
  • Des ressources pour l’aide à la réussite
  • Des vidéos d’intérêt
  • Le plan de cours
  • La médiagraphie, et plus encore

Quel beau moment de création… accompagné de plusieurs doutes: et si les étudiants ne répondaient pas à cette invitation en ligne? Et si cette idée ne servait pas à encourager leur réussite? Le besoin de réduire le recours au papier et la certitude qu’internet est un espace familier pour nos étudiants m’ont poussée à poursuivre.

Après les doutes, l’organisation!

J’avais une idée pour mon cours intitulé Anthropologie évolutive des comportements humains, dans le profil Psychologie et Interactions sociales.

Il me fallait un hébergeur sécuritaire, convivial et compatible avec les besoins du collégial. C’est alors que j’ai pensé à Profweb : une plateforme qui donne la possibilité aux enseignants du collégial de se former, mais également d’héberger des sites à vocation pédagogique.

Mes premières tentatives de conception ont été soutenues par Guillaume Vachon, édimestre chez Profweb. Guillaume a été celui qui m’a aidée à mettre au monde une idée quant à mes besoins et pratiques.

Dès le départ, il m’apparaissait important de respecter un critère: il fallait que le site soit composé de peu d’items dans le menu principal, afin que les étudiants puissent s’y retrouver facilement. Pas question d’opter pour une structure de type labyrinthe, c’est-à-dire une organisation des informations qui demande de cliquer sur de nombreux liens pour trouver ce que l’on cherche (jusqu’à ce qu’on ne sache plus où l’on se trouve sur le site). J’ai fini par retenir 6 items dans le Menu principal, en plus de la Page d’accueil, soit:

  • Évaluations notées
  • Exercices formatifs NetQuiz
  • Résumés des présentations (type PowerPoint)
  • Compléments au cours
  • Divers
  • Contact

Capture d’écran de la page d’accueil du site Anthropologie évolutive des comportements humains développé par Maria Baruffaldi.

Un autre aspect technique m’est apparu important: celui de concevoir le site, non pas comme un blogue, mais plutôt à partir de pages statiques. Le modèle blogue implique le défilement, au cours du temps, de l’information. Il m’apparaissait important que les utilisateurs puissent retrouver l’information telle qu’ils l’avaient consultée lors de leur visite précédente. Afin de rendre le site plus dynamique, j’ai intégré un diaporama sur la page d’accueil.

Une question a surgi durant la conception: comment gérer la question des droits d’auteur si je mettais des textes à lire sur le site? Qu’à cela ne tienne, mon lobe frontal m’a apporté la solution... après une bonne nuit de sommeil: mettre un mot de passe afin d’accéder aux textes, et déclarer les droits d’auteurs au collège comme à l’habitude. Ainsi, toute personne peut visiter le site, mais seules celles qui paient les droits d’auteurs, en l’occurrence les étudiants, ont le mot de passe leur permettant d’accéder aux textes.

Et pour les photographies apparaissant sur le site? Eh bien, il existe divers sites où les photographies sont libres de droits. Et pour celles qui ne le sont pas, la source de l’image peut être trouvée dans la section « Divers », sous Conditions d’utilisation.

Capture d’écran de l’onglet « Divers » portant sur les conditions d’utilisation et les droits d’auteurs des images utilisées et diffusées sur le site.

Capture d’écran de l’onglet « Évaluations notées », dans lequel les étudiants ont accès aux divers tests de lecture via un mot de passe.

Au cours de la production des sites web, je me suis demandé pourquoi ne pas utiliser Moodle plutôt que de créer un site web. La première raison est rattachée au fait que j’ai vécu, par le passé, une expérience plus ou moins satisfaisante avec WebCT, la première plateforme pédagogique à remporter un succès auprès des établissements d'enseignement à la fin des années 1990. De plus, le fait que mes sites soient hébergés par Profweb me convenait, compte tenu de la fiabilité de l’hébergement et du soutien technique proposé en cas de problème.

Le « grand saut » avec les étudiants

Nous voilà arrivés à l’automne 2016. Deux sites sont en ligne. Un pour un cours complémentaire (Anthropologie des croyances à travers le monde) et un autre pour un cours de la formation spécifique en Sciences humaines (Anthropologie évolutive des comportements humains). Une extension permettant de voir l’utilisation du site m’indique que la majorité des étudiants l’a consulté durant l’ensemble de la session. C’est une première étape! Il ne me restait plus qu’à interroger les étudiants, ce que j’ai fait à l’aide d’une question ajoutée à même le formulaire d’évaluation du cours administré en fin de session.

À l’évidence, une seule question n’était pas suffisante afin d’obtenir une opinion valide. Mais cela m’a néanmoins permis de recueillir un certain nombre d’informations. Couplé au fait que les étudiants m’en ont reparlé dans d’autres questions, voici ce que j’ai obtenu comme première rétroaction:

  • Pour le cours complémentaire : 89% des étudiants ayant rempli le questionnaire considéraient que le site a été utile pour leurs apprentissages. De ce nombre, 67% ont spontanément précisé que les exercices formatifs ont été utiles à leur réussite
  • Pour le cours de la formation spécifique : 99% des étudiants ayant rempli le questionnaire considéraient que le site leur avait été utile pour leurs apprentissages. 79% d’entre eux ont spontanément précisé que les exercices formatifs ont été utiles à leur réussite.

Voici quelques commentaires reçus à la question « Le site web vous a-t-il aidé dans vos apprentissages? » :

Oui, énormément. Le site nous permet de réviser et de mieux comprendre la matière.
Oui, car cela me permettait de réviser en tout temps.
Oui. Les exercices (Quiz) sont très utiles pour préparer les examens.
Oui, car elle a permis de clarifier des notions que je ne connaissais pas et m’a permis de mémoriser la matière.

Forte d’une première expérience à l’automne, j’ai récidivé avec les sites web à la session d’hiver 2017. Un des 2 sites a été particulièrement bonifié, ajusté et optimisé. En milieu de session, j’ai décidé de sonder les étudiants au sujet du site web. Cent quarante-deux étudiants ont accepté de remplir le formulaire de questions.

J’ai ainsi pu constater que 98,6 % des étudiants avaient accédé au moins une fois au site web du cours, ce qui était plutôt rassurant pour commencer. Plus de 70% d’entre eux ont consulté les 3 items (sur les 6 proposés) reconnus comme essentiels à leur réussite, soit les évaluations notées, les textes à lire et les exercices formatifs NetQuiz. Pour ces derniers, 89% des étudiants les considèrent comme aidants à la réussite.

Je trouve que le fait d’avoir des exercices formatifs m’a beaucoup plus aidé à ma réussite, alors je vous remercie. Un étudiant des classes de Maria

Capture d’écran de l’onglet « Exercices formatifs NetQuiz » du Cours 6 portant sur l’évolution lignée hominine et bipédie permanente au sol.

Pour les sessions futures, 98,5% des étudiants disent que l’utilisation du site devrait être reconduite. Ils ont également pu proposer des idées de modifications du site, comme l’ajout d’un agenda avec les dates importantes de la session. Au total, ce sont 176 commentaires de nature diverse qui ont été recueillis, démontrant leur niveau d’implication et leur responsabilité dans la continuité de ce projet. En voici quelques-uns qui résument l’intention que j’avais de créer des sites web à l’origine:

Continuez à donner tous les outils nécessaires pour la réussite de vos étudiants, c’est vraiment apprécié.
C’est un site génial, surtout pour la préparation aux examens.
Oui, le site m’a beaucoup aidé à mieux comprendre le cours et aidé à mieux étudier.
Merci, c’est vraiment pratique et différent de Omnivox ou Moodle, c’est agréable.
C'était tellement agréable et utile. Vraiment une bonne façon de réviser toute la matière.

Retombées pour les étudiants

Les commentaires des étudiants indiquent que des composantes du site, dont les exercices formatifs NetQuiz, les ont aidés à se préparer aux évaluations sommatives. Même si cette hypothèse ne peut être testée pour la session en cours, il n’est pas exagéré de supposer que les résultats satisfaisants obtenus, en comparaison aux sessions antérieures, soient partiellement rattachés à la réalisation des exercices formatifs sur le site.

Une autre retombée pour les étudiants a été de savoir que l’information quant aux évaluations pouvait être trouvée rapidement, et ce, de n’importe où dans le monde. Plusieurs étudiants m’ont communiqué verbalement cet avantage. Ils étaient en voyage, mais ont pu accéder facilement aux informations à l’extérieur du pays. Certains m’ont parlé du fait qu’ils réalisaient leurs exercices NetQuiz dans l’autobus!

Une retombée importante a été une plus grande autonomisation des étudiants. En effet, le nombre de messages reçus, comme: « Madame, faut-il produire le travail au traitement de texte? » ou « Madame, quand faut-il remettre le travail? », me faisaient sentir comme un psittacidé (perroquet)! Ceux-ci ont significativement diminué, laissant place à des messages plus signifiants. Un vrai bonheur pour l’enseignante que je suis!

Les travaux ont été remis à temps pour la grande majorité d’entre eux. Les exercices NetQuiz ont été faits par un nombre plus élevé d’étudiants que s’ils avaient été remis sous forme papier. Enfin, les examens et les ateliers sommatifs ont été réussis de manière plus que satisfaisante.

Retombées pour l’enseignante

Une autre retombée, mais cette fois pour la professeure, a été cette impression tangible d’appartenir au même univers culturel que les étudiants quant aux outils concrets qui peuvent accroître leur réussite. Une présentation de 15 minutes du site au premier cours a suffi pour qu’ils l’adoptent. Dès la première semaine de cours, des dizaines d’étudiants l’avaient déjà consulté.

Je sens également que je contribue à consolider leur autonomie en les rendant responsables de réaliser leurs exercices formatifs, de consulter les consignes, de relire les documentes obligatoires.

Ai-je des projets pour le futur? Absolument, car je planifie de rendre les sites que je crée plus vivants. Je souhaite également intégrer des suggestions faites par les étudiants qui m’apparaissent tout à fait pertinentes. De plus, je vais m’associer à un concepteur multimédia de mon collège qui pourrait me soutenir dans la réalisation de sites plus interactifs.

Après 2 sessions d’utilisation de sites web pour mes cours, je serais incapable de revenir à ma pratique antérieure. Les commentaires des étudiants, compilés via le questionnaire ou reçus de manière informelle, m’indiquent qu’ils sont reconnaissants d’avoir accès à ce type d’outils de consolidation de leurs apprentissages. Et j’ai également l’impression de collaborer, un peu, à la préservation des forêts et de leurs écosystèmes.

À propos de l’auteure

Maria-G. Baruffaldi enseigne en anthropologie au Collège Ahuntsic depuis plus de 20 ans. Elle a participé à des projets d'aide à la réussite, notamment dans la mise au point d'outils de suivi de dossiers et d'accompagnement d'étudiants ayant des problématiques de réussite-persévérance. La résolution pacifique des conflits dans le milieu de travail collégial a retenu son attention ces dernières années, notamment par sa participation à une équipe proposant des cercles de dialogue. Dans le contexte de la révision du programme de Sciences humaines, elle souhaite intégrer à la formation proposée par le ministère l'apprentissage et l'évaluation des attitudes (savoirs-être).

2 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Robert Poulin a écrit le 23 mai 2017 à 10h53

    Excellente initiative et très belle réussite!

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Jean-Luc Trussart a écrit le 24 mai 2017 à 7h40

    Excellente présentation des possibilités pédagogiques qu'offre l'Espace web de Profweb! Merci du partage!

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*