Profweb

Accueil » Publications » Récits » Un portfolio électronique pour l'évaluation de l'épreuve synthèse de programme

Publications

Récits

Publié le 17 janvier 2018 | Arts, lettres et communication

Un portfolio électronique pour l'évaluation de l'épreuve synthèse de programme

Quand il a fallu concevoir l'épreuve synthèse du programme Arts, lettres et communication, option Médias, j'ai proposé d'y intégrer un portfolio électronique. Un portfolio d’évaluation électronique permet aux étudiants de faire un bilan de toutes les compétences qu'ils ont acquises au cours de leur formation collégiale. J'ai mis le portfolio à l'essai auprès des finissants et c'est une expérience très positive!

L'épreuve synthèse du programme Arts, lettres, communications, option Médias

En 2013, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie a modifié le programme préuniversitaire Arts, lettres et communication. Le cégep où j'enseigne a décidé d'offrir l’option Médias.

Puisque c'était un nouveau programme, il fallait concevoir une épreuve synthèse. J'ai décidé d'en faire le sujet de ma maîtrise en enseignement collégial avec PERFORMA.

Un portfolio d'évaluation me semblait un bon choix pour :

  • Permettre aux étudiants de réaliser un bilan de leurs compétences
  • Permettre à l'enseignant d'évaluer la compétence d'intégration des acquis du programme qui relève du cours porteur de l'épreuve synthèse

Le cours porteur de l'épreuve synthèse de programme comportait 3 volets :

  • Les 5 premières semaines étaient consacrées au portfolio.
  • Les 8 semaines suivantes étaient dédiées à un projet de création multimédia.
  • Les 2 dernières semaines étaient consacrées à la préparation et à la réalisation d'un exposé oral pour présenter le projet multimédia.

Un portfolio électronique

Si j'avais précédemment travaillé avec un portfolio papier, dans l'un des cours de littérature que j'enseigne, je me suis cette fois tournée vers un portfolio électronique. Un portfolio électronique présente les avantages suivants :

  • Est disponible partout où l’on a accès à internet (on ne peut pas le perdre ou l'oublier, l'étudiant n'a pas à le transporter chez lui ou à l'école)
  • Permet une communication asynchrone entre l'étudiant et l'enseignant. (L'enseignant peut le consulter et le commenter sans que l'étudiant en perde l'accès.)
  • Peut intégrer des éléments multimédias (hyperliens, vidéos, diaporamas, etc.) Cela est particulièrement approprié dans le cadre d'un programme portant sur les médias!

Les étudiants ont eu le choix de rendre leur portfolio public ou non. S'ils choisissaient de ne pas le rendre accessible à tout le monde, j'y accédais par un mot de passe.

Le contenu du portfolio des étudiants

Dans leur portfolio, les étudiants devaient :

  • Se présenter
  • Réfléchir aux compétences qu'ils avaient acquises dans leurs cours de formation spécifique, en me présentant des travaux qu'ils avaient faits dans les cours porteurs de chacune des compétences qui démontrent qu'ils ont acquis chaque compétence
  • Analyser les compétences qu'ils avaient acquises dans leurs cours de formation générale, et me présenter des travaux à l'appui
  • Considérer les compétences qu'ils avaient acquises dans leurs cours de formation complémentaire, et me présenter des travaux à l'appui
  • Parler de leurs coups de cœur (une réalisation marquante, une œuvre marquante)
  • Présenter le projet multimédia qu'ils envisageaient de faire dans le 2e volet du cours (quelques étudiants ont intégré leur projet à leur portfolio à la fin de la session)

Vous pouvez consulter les portfolios de certains étudiants qui ont choisi de les publier :

Un aperçu du portfolio de Félix

À la fin de l’élaboration du portfolio d’évaluation électronique, ils devaient écrire un bilan. Marion témoigne de son expérience.

Une étudiante témoigne de son expérience avec le portfolio électronique

La plateforme Eduportfolio

Il existe de nombreuses plateformes pour créer des portfolios électroniques. Si vous hésitez par rapport à celle à choisir, je vous dirais que la meilleure plateforme pour vous, c'est celle qui répond à vos besoins!

Pour ma part, j'ai choisi Eduportfolio parce que :

  • Ses fonctions sont conviviales
  • Il est possible de personnaliser les portfolios
  • Les portfolios sont transférables
  • Il existe un guide d’utilisation complet et facile à comprendre
  • L'utilisation est gratuite

Avec Eduportfolio, on peut ajouter des commentaires aux différentes entrées que font les étudiants. Cela peut suffire pour fournir des rétroactions aux étudiants et pour l'évaluation (formative ou sommative). Par contre, pour faciliter la correction des fautes de français, j'ai imprimé les portfolios afin de pouvoir les corriger sans avoir à écrire quelque chose du genre : « ­­À la 3e ligne du 2e paragraphe, tu as mal accordé le verbe être. ­­»

Bilan de mon utilisation du portfolio électronique

Pour l’étudiant, le portfolio présente, notamment, les avantages suivants :

  • Favorise la métacognition
  • Permet de prendre conscience des apprentissages réalisés
  • Permet d'exposer ses réalisations et ses réussites
  • Permet de colliger et de conserver des traces de son parcours collégial (comme aide-mémoire de son passage au cégep)

Le portfolio peut également servir de support au curriculum vitæ d'un étudiant.

Pour moi, comme enseignante, le portfolio électronique comporte, entre autres, les avantages suivants :

  • Mon évaluation peut tenir compte des différences individuelles entre les étudiants. (Cela s'inscrit dans le cadre de la conception universelle des apprentissages).
  • Je peux apprendre à connaître personnellement chacun de mes étudiants de façon plus développée.

L'évaluation d'un portfolio, qu'il soit électronique ou non, représente une charge de travail importante. La technologie ne change rien à cela. Mais je suis enchantée de mon choix d'outil d'évaluation!

Note de l'éditrice

Si l'utilisation d'un portfolio électronique vous intéresse, consultez le dossier de Profweb sur le sujet.

À propos de l'auteure

Lucie Saint-Pierre Elle enseigne en littérature. Elle est détentrice d’un certificat de perfectionnement en enseignement collégial (CPEC), d’un diplôme en enseignement au collégial (DE) et d’une maîtrise en enseignement collégial (MEC) avec PERFORMA. C’est une passionnée de littérature et de pédagogie. Elle s’intéresse particulièrement aux technologies qui deviennent des alliées dans l’apprentissage ou l’enseignement.

1 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    C85afaaad9a45c376661a94cc28716eb

    Nicole Perreault a écrit le 23 janvier 2018 à 14h51

    Bonjour Lucie, encore une fois, merci pour tes précieuses lumières sur la pertinence du portfolio, cette fois-ci dans un contexte d'évaluation de l'épreuve synthèse de programme. À plusieurs reprises, j'ai indiqué à quel point le recours au portfolio devient une approche contournable dans l'enseignement supérieur. En outre, il peut très bien s'arrimer à un autre projet du réseau collégial, celui du badge numérique pour certifier et reconnaître la maîtrise de compétences formelles et non-formelles. Tout ce que j'espère, c'est que la multiplication d'articles comme le tien contribuera à populariser (au sens "noble" du terme) l'intégration du portfolio, que ce soit dans un contexte d'apprentissage, d'évaluation ou de présentation. Merci encore !

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*