Profweb

Accueil » Publications » Récits » Un mode hybride pour favoriser la motivation: la classe réelle et la classe virtuelle

Publications

Récits

Publié le 10 octobre 2006 | Français (langue et littérature)

Un mode hybride pour favoriser la motivation: la classe réelle et la classe virtuelle

Solange Bergeron est aussi étudiante à l’Université de Sherbrooke (diplôme de 3e cycle de pédagogie de l’enseignement supérieur).

Tous les étudiants doivent suivre le cours Écriture et littérature en arrivant au Cégep de La Pocatière. Pour réussir ce cours, l’étudiant doit avoir atteint la compétence suivante: analyser des textes littéraires de genres variés et de différentes époques. Mais voilà, ils sont plusieurs à ne pas l’atteindre.

Écriture et littérature et ses échecs

Écriture et littérature pose un problème important pour le département de Lettres et Langues du Cégep de La Pocatière : plusieurs étudiants échouent le cours. Il est aussi possible de remarquer que les étudiants qui refont le cours pour la deuxième, troisième, quatrième et même cinquième fois, ne le réussissent pas toujours.

Plusieurs modifications (modification de l’horaire, du contenu, du test de dépistage pour cibler les élèves à risque, des groupes, des stratégies pédagogiques, etc.) furent apportées à ce cours sans toutefois apporter de résultats vraiment positifs. Pour résoudre ce problème, nous avons décidé d’adapter la pédagogie dans le but de les motiver afin qu’ils s’engagent dans leur propre réussite (Viau, 1999).

Écriture et littérature: vers la motivation et les technologies de l’information et de la communication (TIC)

Il semble stimulant d’utiliser les TIC pour soutenir la motivation puisque, en plus d’être une compétence transversale présente dans le Programme de formation de l’école québécoise (Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport), elles peuvent rendre les activités plus motivantes. D’ailleurs, plusieurs chercheurs (Grégoire, Bracewell et Laferrière, 1996; Chouinard, 1998; Karsenti, 2003) ont observé une valeur ajoutée à leur enseignement (plus d’intérêts pour les activités, plus d’attention, plus de concentration, meilleure motivation lors des difficultés, acquisition d’habiletés de haut niveau intellectuel, etc.).

Nous avons donc choisi d’intégrer les TIC dans notre enseignement dans le but de rendre les activités plus motivantes et d’améliorer ainsi le taux de réussite du cours. Parmi les modes technopédagogiques de téléapprentissage, celui qui fut choisi est l’apprentissage en ligne en mode hybride : une classe virtuelle de lettres reliée à une classe régulière (cours contact de deux heures).

Cette forme d’apprentissage permet d’avoir plus de temps consacré à l’application des connaissances et permet de construire ces connaissances à distance des sources d’information. Des connaissances qui touchent l’histoire littéraire française, les auteurs et les textes du Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle ainsi que l’analyse littéraire. L’apprentissage en ligne donne au processus d’apprentissage une grande flexibilité (et une liberté), donc une plus grande contrôlabilité pour ce qui est de l’heure et de l’endroit, ainsi qu’un encadrement plus souple puisque les étudiants peuvent progresser (jusqu’à un certain point) à leur rythme : ils ont la responsabilité de poursuivre leur formation quand ils le désirent. Cette responsabilité demande un engagement de la part de l’étudiant, une plus grande persévérance et, bien sûr, une participation plus active, ce qui change considérablement son rôle.

Écriture et littérature: utilisation d’une classe virtuelle

Depuis quelques années déjà, certains professeurs enseignent en mode hybride lorsqu’ils donnent le cours Écriture et littérature le soir. Pour ce faire, un contenu de cours ainsi que des activités pédagogiques ont été développés, ce qui a changé le rôle de l’enseignant : de l’expert, il devient un guide, un animateur et un accompagnateur. Il doit aussi s’engager en fournissant des efforts pour favoriser la motivation, ce qui constitue une responsabilité importante.

Même si dans le passé nous avons remarqué que plusieurs étudiants appréciaient le mode hybride, un groupe témoin l’expérimente cet automne afin d’évaluer les effets et les impacts de ce type d’enseignement sur la motivation et le taux de réussite. Les nouvelles activités d’apprentissage sont disponibles à partir d’une plateforme sur Internet (www.decclic.qc.ca).

Avec la classe virtuelle, les étudiants sont appelés à enrichir leurs connaissances et à collaborer en visitant d’autres sites Internet, en travaillant des textes, en communiquant avec les autres étudiants (messagerie et clavardage) et en déposant leurs exercices dans le forum. Ils sont aussi appelés à réaliser un court projet de recherche basé sur un texte littéraire permettant à l’étudiant de communiquer, de se développer et de se réaliser en acquérant une plus grande confiance et de nouvelles connaissances.

Ainsi, avec son mode hybride, le cours propose de faire découvrir les beautés et les trésors enfouis dans la mémoire collective à l'aide des œuvres littéraires et permet d’influencer la dynamique motivationnelle des étudiants afin d’atteindre la compétence finale du cours parce que l’étudiant se retrouve au centre de sa formation et possède une grande responsabilité: celle de s’engager pour mieux réussir. Et si, en plus, ce cours donne le goût de la littérature, ce sera aussi une belle réussite pour les passionnés des lettres que nous sommes.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*