Profweb

Accueil » Publications » Récits » Transformer une portion d’un cours régulier en cours en ligne

Publications

Récits

Publié le 27 septembre 2017 | Techniques d'animation 3D et de synthèse d'images

Transformer une portion d’un cours régulier en cours en ligne

Dans le cadre du cours Éclairage et rendus 2, que j’enseigne dans le programme de Techniques d’animation 3D et synthèse d’images, j’ai fait en sorte que 3 des 15 semaines du cours se déroulent à distance.

Durant ces 3 semaines, les étudiants n’ont pas à se présenter en classe. Ils s’approprient la matière sur Moodle, via des notes de cours et des capsules vidéo que j’ai réalisées. Ils complètent des quiz. Ils font de petits projets évalués de façon formative, où ils doivent réaliser l’éclairage d’images de synthèse (que je leur fournis ou qu’ils créent eux-mêmes lors de cours des sessions précédentes). L’évaluation sommative de cette portion du cours se fait par le biais d’une situation authentique. Les étudiants sont placés dans la position de pigistes qui doivent réaliser l’éclairage d’une scène, à l’aide des logiciels qu’ils se seront appropriés.

J’ai fait cette démarche de transformation d’une portion de mon cours en cours en ligne dans le cadre de mon cheminement à la maîtrise en enseignement collégial avec PERFORMA. (Vous pouvez consulter mon essai.)

Moodle : le support de mon cours

Comme support pour mon cours à distance, j’utilise l’environnement numérique d’apprentissage Moodle.

J’ai accordé une grande attention à l’ergonomie du site de mon cours, afin que les étudiants s’y retrouvent facilement et n’aient pas à chercher les contenus.

Page d’accueil du site Moodle du cours, sans les blocs sur le côté, pour un étudiant qui n’a pas encore débloqué les 2 dernières sections.

J’utilise toujours Moodle dans mes cours, même en présentiel. Moodle me permet notamment de :

  • Diffuser les notes de cours et tutoriels vidéo
  • Produire des quiz
  • Créer des forums de groupe pour que les étudiants communiquent entre eux et s’entraident. Ils se montrent leurs projets respectifs, et leurs travaux se bonifient à la suite des conseils de leurs pairs.
  • Créer des forums privés pour que les étudiants communiquent avec moi sans que ce soit visible par tout le groupe
  • Clavarder avec les étudiants
  • Recueillir les travaux des étudiants
  • Annoter les documents remis par les étudiants
  • Compiler les résultats d’évaluation

De plus, j’ai demandé au technicien multimédia de mon collège d’ajouter à Moodle le plugiciel « navigation conditionnelle ». La navigation conditionnelle me permet de définir des conditions que l’étudiant doit remplir afin de « débloquer » des contenus sur Moodle. Par exemple, pour qu’un étudiant puisse passer à une section suivante de la matière, je peux exiger qu’il :

  • Obtienne une note minimale à un quiz
  • Visionne une vidéo ou consulte un document
  • Écrive un certain nombre de messages dans un forum

Le menu du bouton « Ajouter une restriction », qui sert à mettre en place une navigation conditionnelle.

Pour le motiver à réaliser toutes les activités, l’étudiant voit une barre qui illustre sa progression.

La barre de progression d’un étudiant qui a effectué 84% des tâches.

Les étudiants ont beaucoup aimé cette barre. De mon côté, j’ai accès en un seul coup d’œil à une vue d’ensemble des barres de progression des étudiants du groupe. Cela m’est très utile pour voir comment progresse le groupe!

Je peux aussi voir la liste détaillée des tâches complétées par chaque étudiant.

La liste des tâches complétées par un étudiant.

Disponibilité

Durant le bloc « à distance » du cours, mes périodes de disponibilités pour répondre aux questions des étudiants sont à distance, et non à mon bureau.

En plus des forums privés et du clavardage sur Moodle, je leur offre aussi de prendre rendez-vous avec moi pour discuter sur Skype.

La prise de rendez-vous se fait via une page Doodle vers laquelle j’ai déposé un lien sur Moodle. À l’heure convenue, je peux alors discuter avec les étudiants par Skype, en visioconférence. Nous pouvons effectuer des partages d’écran, mais, en plus, étant donné que le Cégep Limoilou offre Office 365 à tous les étudiants et que nous disposons tous de Skype Entreprise, je peux prendre le contrôle de leur ordinateur pour manipuler directement leurs fichiers avec les logiciels tels qu’ils sont configurés sur leur ordinateur.

Je m’efforce d’être très réactif aux messages des étudiants, en répondant rapidement aux courriels et messages sur les forums. Quand je vois que plusieurs d’entre eux sont connectés sur Moodle, je m’assure de rester disponible pour le clavardage. C’est exigeant, mais ça en vaut la peine!

L’évaluation

L’évaluation liée à ces apprentissages est réalisée dans une situation authentique. C’est important pour moi que l’étudiant puisse mobiliser ses connaissances antérieures afin de créer un projet complet et complexe, qui s’apparente le plus possible à la réalité du marché du travail.

Un professionnel de l’industrie a accepté d’enregistrer une capsule vidéo dans laquelle il présente le projet lié à l’évaluation, comme s’il s’agissait d’un mandat en milieu de travail. Plutôt que de simplement déposer cette vidéo et les consignes du projet sommatif sur Moodle, j’ai créé une page web grâce à Wix, un outil gratuit de création de pages web très versatile et facile d’utilisation. Cela diversifie la présentation des contenus, mais me permet surtout de faire en sorte que ce projet ait une allure plus professionnelle pour refléter les standards de l’industrie.

Pour rendre la situation encore plus authentique, le professionnel de l’industrie a accepté de fournir des rétroactions aux étudiants à la fin du projet, ce qui leur a évidemment plu.

Le site de présentation du travail sommatif.

Bilan

Les étudiants aiment beaucoup la portion à distance du cours. Dans l’ordre, ce qu’ils aiment le plus est de :

  • Pouvoir suivre la formation au moment de leur choix
  • Pouvoir suivre la formation à leur rythme ( prendre le temps de bien comprendre les choses et de bien les assimiler, par exemple en réécoutant les capsules tutoriels)
  • Pouvoir suivre la formation à l’endroit de leur choix, que ce soit chez eux sur l’ordinateur, au cégep ou sur leur téléphone intelligent en prenant l’autobus le matin.

Selon moi, la formation en ligne est là pour rester. De plus en plus d’écoles emboîtent le pas dans cette direction. On le voit avec les médias sociaux: l’interaction sociale au travers d’outils comme le web est non seulement possible, elle fait partie intégrante de notre société et de notre façon de communiquer.

La prochaine étape serait de donner le cours en entier à distance! À suivre…

François Robert enseigne en l’animation 3D depuis 2005. Il est détenteur d’une maîtrise en enseignement collégial avec PERFORMA, grâce à son essai portant sur la conception d’un dispositif de formation en ligne. C’est un passionné de Moodle (il possède même un t-shirt à l’effigie de cet environnement numérique d’apprentissage).

Son intérêt pour la formation en ligne lui vient principalement de son expérience dans une entreprise du domaine de la télévision et une autre du domaine du cyberapprentissage, mais aussi de ses années de formation, que ce soit en multimédia et animation 3D ou en pédagogie.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*