Profweb

Accueil » Publications » Récits » Suivre l’évolution des projets étudiants grâce à Snapchat

Publications

Récits

Publié le 12 décembre 2016 | Techniques administratives

Suivre l’évolution des projets étudiants grâce à Snapchat

J'enseigne actuellement le cours Méthodes de gestion dans le cadre du programme de Techniques administratives. Il se situe en 5e session et il s’agit d’un cours intégrateur. À l’intérieur de ce cours, les étudiants mettent en pratique les notions théoriques enseignées en organisant un événement ayant pour but d'amasser des fonds pour une fondation de leur choix. C’est pour eux l’occasion de démontrer les compétences qu’ils ont développées en matière de planification, d'organisation, de direction et de contrôle durant leur formation.

Les projets sont nombreux et il m’est difficile d'assurer un suivi de l’ensemble de ces événements. En effet, ceux-ci se déroulent souvent en dehors des heures du cours (le soir et les fins de semaine), en plus d'être à une distance considérable de mon domicile. J'ai donc eu l'idée de pallier cette lacune en utilisant une application de partage de photos et de vidéos très populaire chez les 14-25 ans : Snapchat.

Lorsque j’ai sondé mon groupe, la presque totalité avait déjà téléchargé cette application et l’utilisait de manière courante.

L'application est disponible sur appareils mobiles iOS et Android. Sa particularité : il existe une limite de temps de visualisation du média reçu. Autrement dit, les photos ou vidéos échangées ne sont visibles par le destinataire que pendant une courte période allant de 1 à 10 secondes. Ce laps de temps écoulé, le média disparaît définitivement des serveurs de Snapchat. On peut bien sûr garder des traces des images par des captures d’écran. Toutefois, j’en informe les étudiants si tel est le cas. De plus, les étudiants doivent quand même prendre et conserver des photos qu’ils joindront à leur rapport final.

Suivre un projet et donner de la rétroaction rapidement

Dans mon cours, chaque équipe (composée de 4 étudiants) développe un projet, ce qui donne 14 événements à suivre. Les étudiants se mettent dans la peau d’un gestionnaire et dans celle de l’employé (qui voit au soutien et à la logistique du projet). Ils ont donc 2 regards différents sur un même événement. Grâce à Snapchat :

  • Les organisateurs et les employés peuvent communiquer avec moi, et ce, rapidement.
  • Je peux leur donner une rétroaction dans un très court laps de temps.
  • Ils peuvent me transmettre des vidéos et photos des diverses étapes de réalisation de leur événement. Je peux ainsi assurer un meilleur suivi des équipes et obtenir des données qualitatives qui me permettent de mieux évaluer les différentes équipes.

Je procède à des évaluations croisées : je reçois des photos et des vidéos de la part des organisateurs et de la part des employés participant à l’événement. Il m’est donc possible d’obtenir des données sur l’ensemble de l’événement qui sont beaucoup moins biaisées. Par exemple, dans le cadre d’un gala humoristique, les organisateurs peuvent décider de simplement me montrer les bons coups de leur événement, soit : les tirages, les humoristes et la salle bondée. Cependant, les employés peuvent m’envoyer des photos des temps morts, de la préparation de la salle ou encore des petits « accrocs » de la soirée. Comme les vidéos et les photos ne sont pas sauvegardées, les étudiants se sentent plus à l’aise de partager le contenu.

Quelqu’un m’a déjà demandé si le côté éphémère de l’application pouvait être un inconvénient. Pas vraiment, puisque les vidéos sont accessibles en tout temps : je peux donc les regarder le dimanche matin en prenant un café, même si l’événement s’est déroulé un samedi.

Quelques exemples en images

Les photos présentées proviennent des étudiants (photos prises avec leur téléphone ou leur caméra).

Conférence pour les jeunes entrepreneurs.

Soirée de tournois divers et de compétitions amicales.

Les étudiants ont réagi très favorablement à l’utilisation de l’application Snapchat dans le cadre du cours. Bien qu’aucun incitatif particulier n’ait été offert, ils se sont tous prêtés au jeu et ils ont également apprécié la rétroaction de ma part sur l’application. J’ai même utilisé l’application pour envoyer des rappels sur l’habillement pour une séance de photos ou encore, sur les dates de remise du rapport.

Type de retombées du projet : une fin à la faim

Au terme du cours, lors d’une conférence de presse qui a eu lieu le 8 décembre 2016, les étudiants ont remis près de 23 489,15$ à la Fondation du Collège Lionel-Groulx et à la Fondation Resto-Pop, un record dans le cadre de l’élaboration de projets!

Concrètement, avec un montant de 13 000$ remis à la Fondation Resto-Pop, c’est plus de 3200 repas qui seront remis à 16 élèves démunis du primaire et du secondaire. Ces derniers se verront offrir un dîner complet et nutritif, élaboré par un chef et un nutritionniste pendant un an.

Planification de paniers de Noël

Du côté de la Fondation du Collège Lionel-Groulx, les fonds remis permettront entre autres de bonifier l’offre des paniers de Noël aux étudiants les plus démunis du Collège. Cette année, mes étudiants ont décidé d’essayer de mettre une « fin à la faim » par le biais de leurs différentes initiatives.

La réaction des étudiants a été positive et j’ai adoré les avantages offerts dans le cadre du suivi de mon projet.

Cette année, j’ai pu tester l’application Snapchat un peu à la dernière minute. Il va sans dire que je vais inclure cette nouvelle pratique TIC de manière plus élaborée dans le cadre de ce cours l’an prochain. Je vais aussi prévoir des modalités plus détaillées avec les étudiants pour les éléments que je conserve, comme traces de leur travail obtenues grâce à Snapchat.

Utilisez-vous les réseaux sociaux dans vos cours? Si oui, faites-nous en part!

À propos de l'auteur

François Longpré Il est enseignant en techniques administratives depuis la session d’hiver 2008. Il a beaucoup d’intérêt pour le domaine du marketing. Il a reçu une bourse de mobilité enseignante de Cégep international en 2011 et en 2012 pour des projets avec des universités de la Thaïlande et du Cambodge. De plus, il a enseigné en Thaïlande en 2013 et a assisté à différents séminaires de marketing, notamment à Singapour en 2014 et à Hong-Kong en 2016. François a également entraîné des étudiants dans le cadre de compétitions de marketing stratégique, où il a remporté la première place au Canada en 2011 ainsi que plusieurs premières places dans des compétitions provinciales.

1 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    028447b8b2fb7d7d0c3de0798418a27b

    jamal traore a écrit le 13 décembre 2016 à 11h58

    j'ai absolument apprécié ce récit sur les TIC à l’école .Votre usage de snapchat est tout à fait impressionnant.Je serais enchanté de continuer la discussion avec vous sur cet outil car moi aussi je m'initie à l'usage des des Tic et TICE dans l'enseignement en France. J'aimerais en savoir davantage Merci et bon challenge Mon mel: jamaltraore707@gmail.com

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*