Profweb

Accueil » Publications » Récits » Office Mix pour PowerPoint, un outil pour un cours hybride

Publications

Récits

Publié le 23 octobre 2017 | Techniques administratives

Office Mix pour PowerPoint, un outil pour un cours hybride

Ce récit a été écrit avec la collaboration de Ryan W. Moon, éditeur pour le volet anglophone de Profweb.

Office Mix est une extension de PowerPoint qui permet de réaliser des enregistrements d’écran interactifs. Ce complément est gratuit et a été conçu par Microsoft.

J'ai découvert cet outil au congrès de l'Association canadienne des professeurs de comptabilité, à Terre-Neuve, durant l'été 2016. J'avais hâte de l'essayer en retournant à Dawson à l'automne!

En combinaison avec une approche pédagogique « inversée » qui inclut l’apprentissage par problèmes, l’intégration de cet outil m’a permis de produire du matériel d’apprentissage qui a significativement amélioré le taux de réussite de mes étudiants.

Dans ma « classe inversée », je crée des « mix » pour présenter la théorie, et j’utilise le temps de classe en face à face pour appliquer la théorie.

Mes premiers pas avec Mix

Au cours des 5 dernières années, j’ai donné des cours en ligne dans une formule synchrone (en direct) en utilisant la plateforme virtuelle Adobe Connect. J’enregistrais mes exposés pour que les étudiants puissent les réécouter à leur guise.

L’utilisation d’Adobe Connect exige le paiement d’une licence annuelle. À Dawson, les enseignants qui veulent utiliser cette plateforme doivent obtenir une autorisation du directeur des études. Toutefois, à Dawson, tous les enseignants ont déjà accès à Microsoft Office. Puisque le complément Office Mix est gratuit, j’ai décidé de l’installer sur mon ordinateur.

Une présentation d’Office Mix, en anglais

Quand on installe Office Mix, ça ajoute simplement un nouveau ruban à l’interface de PowerPoint.

Le ruban Mix dans PowerPoint

L’utilisation du ruban est simple et intuitive. Vous pouvez utiliser des présentations PowerPoint que vous avez déjà pour produire vos vidéos. Mix permet de créer facilement de courtes vidéos avec une narration audio. Chaque diapositive devient une vidéo. Cela rend le montage très simple et rapide.

Ce qui distingue Mix d’un simple logiciel de capture vidéo, c’est la possibilité d’inclure des quiz. La vidéo s’interrompt pour que l’étudiant réponde à une question à choix multiples. Ça aide à garder l’étudiant intéressé et motivé durant le visionnement de la vidéo. Personnellement, j’attribue des points de participation aux étudiants qui répondent aux questions.

Office Mix offre la possibilité d’enregistrer un diaporama, mais aussi l’écran entier de l’ordinateur. Je peux donc enregistrer tout ce que je ferais en classe. Par exemple, dans mon cours de comptabilité, je divise parfois l’écran en 2 pour montrer les calculs que je fais avec Excel. Dans mon cours de fiscalité, j’utilise Word pour présenter certains problèmes complexes.

Des cours hybrides

Tous mes cours ont une structure hybride. Cela signifie que je rencontre les étudiants face à face une fois par semaine, mais que l’autre séance de cours hebdomadaire est à distance. J’utilise les vidéos différemment d’un cours à l’autre.

Formule « apprentissage par problèmes »

Pour les cours dans lesquels j’utilise l’apprentissage par problèmes, comme mon cours de comptabilité, j’enseigne la théorie à travers les mix. Je donne aux étudiants des exercices simples à faire en ligne, sur le site compagnon de leur manuel scolaire. Habituellement, ils regardent une vidéo de quelques minutes sur un sujet, puis ils sont dirigés vers les exercices en ligne.

Ce format asynchrone donne aux étudiants la liberté de contrôler leur horaire et leur rythme d’apprentissage. Les exercices en ligne leur fournissent une rétroaction immédiate. Ils n’ont pas à être assis durant 2 heures pour suivre un cours.

Les étudiants peuvent commencer et arrêter les vidéos comme ils le veulent, mais ils doivent compléter un cours et les exercices associés le soir avant le cours en présentiel. Ce cours a lieu dans la classe d’apprentissage actif de mon collège, qui est munie de 7 tableaux blancs interactifs. Les étudiants y travaillent en équipe sur des problèmes plus complexes que les exercices en ligne qu’ils ont faits. Mon rôle est de circuler dans la classe et de donner des explications quand une équipe patauge, ou d’enseigner des notions plus poussées.

Formule « discussion »

Dans mon cours Introduction to Business, j’exploite la discussion plutôt que l’apprentissage par problème. Dans les mix, je parle quelques minutes, puis la vidéo s’interrompt et une question simple apparaît, sur le sujet qui vient d’être abordé.

Le plus gros impact de ma nouvelle approche pédagogique dans ce cours est que je suis capable de couvrir la matière plus rapidement, ce qui me laisse du temps en classe pour faire quelque chose que je voulais faire depuis des années. J’ai développé 4 questions servant de base à des discussions en classe. L’une d’elles porte sur Loblaws et la ligne de vêtement Joe Fresh, qui ont fait les manchettes à la suite d’une tragédie au Bangladesh, dans l’une de leurs usines. Une autre porte sur la responsabilité de la compagnie ferroviaire MMA dans la tragédie de Lac-Mégantic. Les étudiants ont pu appliquer plusieurs des connaissances qu’ils avaient acquises au sujet de la mondialisation, de l’éthique, du droit des affaires, etc. Appliquer les connaissances théoriques a été une occasion pour les étudiants de réaliser des apprentissages signifiants.

Créer les mix

Ma démarche de création des vidéos est simple. Je crée une présentation PowerPoint pour présenter les notions de la semaine. J’enfile un casque d’écoute muni d’un microphone. Je clique sur « Enregistrer », puis je parle comme si j’étais à l’avant de la classe.

J’utilise seulement la narration audio; je ne filme pas mon image quand je parle. Il me serait facile de le faire avec Mix, à l’aide d’une webcam. Mais si j’ai à modifier une vidéo et que je ne porte pas les mêmes vêtements que lors de l’enregistrement initial, la différence peut distraire les étudiants.

Taux de réussite et statistiques de consultation

Quand je suis passée d’une pédagogie traditionnelle à une approche hybride, j’ai remarqué un changement important dans les apprentissages et la réussite des étudiants. Les étudiants plus faibles sont plus confiants, et les étudiants les plus avancés filent encore davantage. Les étudiants eux-mêmes ont généralement des commentaires positifs par rapport à l’approche.

Dans mon cours de fiscalité, quand j’utilisais une pédagogie traditionnelle, le taux de réussite des étudiants était d’aussi peu que 70%. Depuis que j’exploite les vidéos et les problèmes en ligne, ce taux est de 90%. Les résultats des évaluations sont meilleurs que jamais. Les étudiants comprennent significativement mieux la matière.

En téléversant mes mix sur le nuage d’Office 365, j’ai l’avantage d’avoir accès aux statistiques de consultation des vidéos par les étudiants, puisqu’ils doivent se connecter sur Office 365 pour les voir. Je peux savoi :

  • Combien de fois et pendant combien de temps chaque étudiant a regardé les vidéos
  • Le nombre de questions auxquelles chacun a répondu correctement

Ces statistiques de consultation me permettent de suivre les progrès du groupe et de voir quand je dois intervenir pour m’assurer que tous les étudiants restent sur la bonne voie. J’ai eu une étudiante qui a arrêté de regarder les vidéos la quatrième semaine de cours. Je lui ai expliqué que les cours en vidéo n’étaient pas optionnels et que cela affecterait sa réussite du cours. Quand elle a compris ce que j’essayais de faire, elle a recommencé à les regarder, et a finalement passé le cours.

Une vidéo présentant les outils d’analytique de Mix, en anglais. La vidéo aborde aussi les paramètres de partage d’un mix.

Quelques conseils pour les enseignants

Si vous voulez essayer Office Mix, je vous recommande de le faire d’abord dans un cours pour lequel vous avez au moins 2 groupes d’étudiants, pour maximiser les retombées des efforts que vous mettrez à créer les vidéos. Personnellement, j’explique les politiques du Département d’administration des affaires du collège au début de chaque session, dans chacun de mes cours. J’ai donc décidé d’en faire un mix, pour éviter d’avoir à me répéter 4 fois!

Je recommande aussi aux enseignants d’y aller par petits pas et de rectifier leurs attentes. En d’autres mots: commencez par créer seulement 2 ou 3 vidéos la première session, plutôt que d’être trop ambitieux et de vous épuiser. Ajoutez-en 2 ou 3 autres la session suivante, etc. Cela vous aidera à vous approprier en douceur cette approche pédagogique et la technologie qui va avec.

À mon sens, il faut 2 ou 3 sessions pour développer d’excellentes vidéos de classe inversée. Dans mon cas, la première fois que j’utilise une vidéo que je viens de créer, je m’enregistre avec quelques hésitations. La deuxième fois, j’améliore significativement les vidéos et les devoirs qui y sont associés. La troisième fois, je les perfectionne!

Même si vous n’avez pas à vous approprier de nouveaux logiciels, cela vous prendra sans doute un peu de temps avant de vous habituer à vous enregistrer en train de parler, à produire et à téléverser les mix sur le nuage d’Office 365. Avec le temps, vous deviendrez plus efficace.

À propos de l'auteure

Julie Wong Elle est née à Montréal et a enseigné plusieurs cours d’administration au cours des 20 dernières années. En 2017, elle a développé une série de tutoriels pour des cours en ligne destinés aux enseignants du Collège Dawson et agit comme mentor auprès d’enseignants désireux de développer des vidéos pour leurs propres étudiants. Julie est diplômée de l’Université McGill, où elle a obtenu une majeure en Management of Information Systems et détient le titre de comptable agréé. Avant cela, elle a travaillé en développement de système, en comptabilité et comme consultante en informatique dans le secteur privé. Parmi ces nombreux accomplissements, Julie a travaillé auprès du secteur anglophone du Cégep à distance pour adapter un cours de comptabilité afin d’atteindre les standards ministériels.

4 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    René Bélanger a écrit le 30 octobre 2017 à 9h20

    Microsoft vient d'annoncer que le portail gratuit OfficeMix pour le dépôt de nos productions sera fermé le 1 mai 2018. Dès le 1 janvier 2018, il ne sera plus possible de se créer un compte mais les utilisateurs inscrits avant cette date pourront encore l'utiliser. Le produit sera intégré dans les nouvelles versions de PowerPoint et utilisera la plateforme Stream d'Office 365 pour héberger les productions. Il est possible de transférer ses productions sur Stream mais il n'y a pas encore l'interactivité. Nos productions deviennent des vidéos simples. Les mises à jour à venir pourront pallier ce manque. À suivre... https://support.office.com/fr-fr/article/Migrate-your-content-from-Office-Mix-c1c04f84-a7bb-4602-9645-258017155258?ui=fr-FR&rs=fr-CA&ad=CA

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Andréanne Turgeon a écrit le 6 novembre 2017 à 9h12

    Merci beaucoup pour ces informations. En complément, Ryan Moon et Andy Van Drom viennent tout juste de publier un article pour présenter Microsoft Stream dans le volet anglophone de Profweb: http://www.profweb.ca/en/publications/articles/microsoft-announces-stream-a-hosting-option-for-your-pedagogical-videos

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Caroline Villeneuve a écrit le 30 octobre 2017 à 9h33

    Un grand merci René pour ces précisions!

  4. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    5b1f85d0fde6055f265696b11f371b45

    Chantale Giguère a écrit le 3 novembre 2017 à 13h43

    Thank you Julie and Ryan for this interesting article. I particularly appreciated the section about learning and planning with this new approach. We will share it with the Dawson E-Learning Community of Practice. Thank you!

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*