Profweb

Accueil » Publications » Récits » Moodle nous fait la leçon!

Publications

Récits

Publié le 2 juin 2014 | Chimie

Moodle nous fait la leçon!

À l'automne 2013, j'ai proposé un projet pédagogique visant à développer des problèmes numériques interactifs sur Moodle pour le cours Chimie des solutions. L'expérience étudiante était au cœur de ce projet. Je vous présente ici comment j'ai conçu mes tests et leçons formatifs dans Moodle, ainsi que la réception étudiante du projet!

Des quiz en ligne : une bonne idée, mais pour qui ?

On parle beaucoup de quiz en lignes. La conception de tels quiz exige un investissement important de la part de l'enseignant, mais qui peut être compensé par un allègement de la tâche de correction. La possibilité de suivre la progression des étudiants est aussi un bénéfice des plateformes sur le web.

Ceci dit, qu'en est-il de l'expérience de l'étudiant? L'aspect techno des exercices en ligne ne les impressionne plus depuis longtemps! La question se pose : de tels outils offrent-ils des avantages tangibles par rapport aux exercices équivalents des livres de classe? À mon avis, on peut répondre par l'affirmative à la condition que les exerciseurs contiennent des rétroactions personnalisées qui permettent à l'apprenant de progresser, pas seulement de s'évaluer. C'est avec cette idée en tête que j'ai déposé pour l'automne 2013 une proposition de projet pédagogique qui met à profit le module Leçon de Moodle. Ce projet visait à créer des problèmes numériques interactifs, qui aideraient les étudiants dans leur démarche de résolution de problèmes.

La conception des activités dans Moodle

Moodle renferme un outil de création de quiz de base semblables à ceux de Netquiz ou de Hot Potatoes. Ces quiz sont bien adaptés à la conception d'exercices numériques ou théoriques simples. On peut y incorporer des rétroactions générales pour les réponses prévisibles. Dans les questions numériques, on peut facilement programmer un intervalle de valeurs pour la réponse acceptée, ce qui permet de tenir compte des arrondissements éventuels. J'ai ainsi conçu des tests Moodle pour renforcer les concepts et les calculs fondamentaux du cours Chimie des solutions. J'ai habituellement prévu 2 niveaux de rétroaction aux tests : le premier rappelle un principe général ou des points de vérification (ex. la valeur d'un paramètre important) et le second donne une amorce de la démarche de résolution.

Exemple de test

Exemple de test

Outre les tests, on trouve aussi un module Leçon qui, lui, est conçu pour élaborer des sections de contenu entrecoupées de questions de compréhension. J'ai réservé ce module à des problèmes impliquant une démarche en plusieurs étapes. Le module dispose de pages indépendantes, ce qui me permet d'insérer des rétroactions à toutes les étapes de la leçon, pas seulement en lien avec la réponse finale. Le schéma suivant illustre une structure type de leçon. On aura bien compris que ce genre d'exercice est conçu à des fins d'apprentissage et non d'évaluation.

Le parcours du problème est personnalisé en fonction des réponses et des besoins de l'étudiant. Celui qui maîtrise déjà la matière n'aura qu'à valider 2 ou 3 réponses, alors qu'un autre, plus hésitant, sera dirigé vers des pages d'aide ou de contenu. Ce dernier aura éventuellement à répondre à des questions de compréhension avant de pouvoir poursuivre. Un exercice supplémentaire à résoudre sans aide peut même lui être imposé comme condition d'accès à l'étape suivante. Des engrenages plus complexes peuvent être envisagés, mais je conseillerais à l'enseignant-concepteur de se limiter initialement à des scénarios simples.

Structure type d'une leçon

Structure type d'une leçon

Cette approche présente des avantages par rapport aux exercices traditionnels d'un livre. Habituellement, les réponses sont données à la fin du manuel et le solutionnaire détaillé est disponible en ligne. Les réponses sèches offrent peu d'informations. Le solutionnaire, quant à lui, présente les démarches intégralement, et la tentation est grande d'utiliser cet outil de dépannage de façon abusive. L'étudiant apprend ainsi à résoudre un problème précis et non à construire les éléments de sa démarche. Les leçons structurées de Moodle favorisent la réflexion et l'autonomie.

Le banc d'essai

Les activités ont été mises à l'essai à la session hiver 2014 auprès de 2 groupes d'étudiants de sciences de la nature. Il m'apparaissait primordial de faire comprendre que les quiz en ligne n'étaient pas des exercices complémentaires. Au premier cours, j'ai demandé à un volontaire de se brancher à Moodle et de répondre à un quiz d'essai. Le premier devoir consistait d'ailleurs à compléter un court test dès la première semaine. Un cahier d'exercices comportant une retranscription partielle des exercices a été reprographié. La tâche était partagée également entre les exercices du manuel du cours et les quiz Moodle.

Au cours de la session, j'ai passé des heures à espionner (oui c'est le bon mot!) le travail de mes étudiants. Certains répètent les tests jusqu'à l'obtention d'une note parfaite (ce qui n'était pas exigé), alors que d'autres se mettent en branle un jour ou deux avant l'examen. Les réponses erronées sont parfois instructives et donnent des pistes d'amélioration pour les rétroactions. Je ne sais trop s'il s'agit d'une pratique recommandable, mais il m'est arrivé de relancer par messagerie interne (Mio) des étudiants inactifs pendant une longue période.

Sur 60 étudiants, 46 ont essayé (mais pas toujours réussi!) tous les exercices sur Moodle. Quelques-uns ont entrepris un blitz de fin de session en se rappelant l'incitatif de 2% en bonus!

Mais eux, qu'en pensent-ils?

Un sondage d'appréciation, créé dans Moodle, a été soumis sur une base volontaire et anonyme. Les perceptions des 42 répondants sont positives dans l'ensemble, même si elles comportent des divergences de vue.

Résultats du sondage

Résultats du sondage d'appréciation

À la question : « Je considère que ces exercices en ligne (tels qu'ils sont conçus) offrent plus d'avantages que d'inconvénients par rapports aux exercices équivalents du [manuel]. », les opinions varient, mais la note moyenne est de 3,5, à mi-chemin entre « sans opinion » (3) et « plutôt d'accord » (4).

À la question Big Brother : « Le fait que l'enseignant ait la possibilité de suivre mon travail et de voir mes réponses aux quiz ne me cause pas de malaise. », une note identique de 3,5 a été allouée. Parions ici que les personnes visées par un avis d'inactivité ont fait baisser la moyenne!

Par ailleurs, les répondants ont reconnu que le matériel les aidait à comprendre la matière et à construire leurs démarches de résolution de problème.

Dans les commentaires libres, beaucoup se sont plaints d'irritants techniques, en particulier les marges d'erreur trop étroites dans les réponses (réglables par l'enseignant) et le point qu'il faut utiliser dans les leçons (les tests reconnaissent aussi bien la virgule que le point pour les décimales, mais les leçons reconnaissent uniquement le point!). Parmi les commentaires positifs, plusieurs ont apprécié le côté interactif et stimulant des tests en ligne.

Ces activités interactives servaient de devoirs, mais j'aurais aimé les tester en classe, si j'avais pu disposer de tablettes ou de portables pour l'ensemble du groupe. Peut-être que certains adeptes de la classe active y verront quelques idées stimulantes! La banque de questions est maintenant accessible à l'ensemble du réseau collégial. Un Guide de l'enseignant est disponible. Vous m'en donnerez des nouvelles!

4 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Drouin Christian a écrit le 3 juin 2014 à 10h13

    Merci beaucoup pour votre partage ! Votre travail est inspirant et servira de point de départ à mes expériences !

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Steve Bourgoing a écrit le 5 juin 2014 à 10h24

    Très gros travail de conception. Votre structure de leçon est impressionnante. Les commentaires et les conseils sont très intéressants Merci pour votre partage.

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    230e3f435f8af4b156b060fed6dfbe21

    François Lizotte a écrit le 6 juin 2014 à 16h02

    Merci André de partager cette expérience pédagogique. Je prends bonne note de l'irritant du point dans les réponses numériques. C'est un bogue rapporté dans l'outil de suivi de Moodle et pour lequel il existe une rustine (non, je ne dirai pas patch, je suis un prof de français après tout): https://tracker.moodle.org/browse/MDL-40227 On pourra l'implanter si elle ne comporte pas de risques.

  4. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    André Cyr a écrit le 6 juin 2014 à 23h12

    Voilà une bonne nouvelle! Dans mon cours, les leçons alternent avec les tests. Malgré les nombreux rappels insérés dans les leçons à ce sujet, les étudiants se sont plaints de cette anomalie (ils lisent les consignes trop rapidement). Il existe d'autres différences entre les leçons et les tests concernant la gestion des réponses. Les tests acceptent différents formats de notation scientifique (ex. 3,2E-4 ; 3,2x10^-4 et même 3,2*10^-4 avec ou sans espace avant le "E" ou le "x"), mais dans les leçons un seul (ex. 3.2E-4). Toutefois, ces différences n'ont pas été soulevées par mes étudiants. Merci de cette précision.

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*