Profweb

Accueil » Publications » Récits » Les Soins infirmiers et l’intégration de mannequins haute fidélité

Publications

Récits

Publié le 23 mars 2015 | Soins infirmiers

Les Soins infirmiers et l’intégration de mannequins haute fidélité

Depuis la session d’automne 2014, de nouveaux simulateurs haute fidélité sont utilisés en Soins infirmiers au Cégep de Trois-Rivières. Ces mannequins nous permettent de simuler des hémorragies, des arrêts respiratoires, des convulsions et même des accouchements. Ces mises en situation par simulation sont des outils qui nous permettent d’enrichir nos cours d’exemples réalistes et de préparer efficacement l’expérience étudiante en centre hospitalier!

De nouveaux mannequins ainsi qu’une salle de « débriefing »

En Soins infirmiers, l’utilisation de mannequins en classe n’est pas nouvelle. Des mannequins ont longtemps été utilisés pour simuler une méthode de soins et pour permettre à l’étudiant de se pratiquer. Cependant, étant moins technologiques, leur usage en classe était limité.

Les nouveaux mannequins haute fidélité sont installés dans un laboratoire où l’on trouve 4 lits ainsi que des utilités propres et souillées. Ce laboratoire est filmé par des caméras qui diffusent la séquence en temps réel dans le local de débriefing. Elles nous permettent d’enregistrer toutes nos simulations. Cet élément est très important : nous pouvons maintenant faire des débriefings en groupe dans ce second local, plutôt que de revenir sur les simulations de chacun de nos étudiants individuellement. De pouvoir effectuer une rétroaction sur les simulations en groupe, sur vidéo, facilite l’enseignement et permet aux étudiants de mieux saisir les nuances des techniques enseignées. L’impact sur l’enseignement ne se limite pas au réalisme des mannequins : le débriefing permet à l’étudiant de développer son estime professionnelle.

Laboratoire de simulation en Soins infirmiers, Cégep de Trois-Rivières

Impacts sur l’enseignement et l’apprentissage

Le but premier des simulateurs est de développer l’estime professionnelle et la confiance en soi des étudiants, dans le but de les préparer au marché du travail.

En général, les simulations durent environ 30 minutes et sont suivies d’un débriefing. Les étudiants s’adaptent très bien! Ils sont seuls, ils sont anxieux à l’idée d’être jugés par leurs pairs, mais ils apprennent plus facilement ainsi, surtout avec le débriefing.

Dès la première des six sessions du programme technique, un scénario est créé en fonction des compétences enseignées et il est adapté pour les étudiants. L’utilisation de la simulation permet d’enseigner les cas traceurs, les situations complexes, de rendre les situations le plus réaliste possible afin de permettre aux étudiants de faire plus de liens entre la théorie et la pratique.

Tous ces éléments font en sorte que nos étudiants seront plus autonomes et fonctionnels en stage!

La simulation ne se limite pas à la préparation aux stages. Au Cégep de Trois-Rivières, nous utilisons la simulation à chacune des 6 sessions de la formation. C’est un outil d’enseignement incomparable pour illustrer la matière avant de la présenter en classe.

L’intégration des simulateurs : un défi qui en vaut le coup!

Isabelle Renaud, Christine Gauthier et Ariane L’Hérault, enseignantes de notre département ont travaillé pendant 2 ans sur l’intégration des mannequins haute fidélité. Elles sont allées partout au Québec et jusqu’à Toronto pour se former en simulation.

Au printemps 2014, la direction du cégep est finalement allée de l’avant avec le projet. Au début de cette intégration, Isabelle et Christine ont été libérées pour appuyer les autres enseignants dans l’intégration des simulations pendant la session.

Nous n’en sommes, en ce moment, qu’à notre deuxième session avec ce nouveau mode de simulation. De semaine en semaine, nos enseignants découvrent de nouvelles façons de décliner les usages de cet outil. Le potentiel pédagogique des mannequins et de la salle de débriefing est impressionnant. Après 2 ans de boulot, on peut déjà dire que cette méthode pédagogique est pertinente et appréciée, autant des étudiants que des enseignants.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*