Profweb

Accueil » Publications » Récits » Les leçons de Moodle pour préparer les futurs techniciens ambulanciers paramédics à la prise de décision en situation d'urgence

Publications

Récits

Publié le 6 novembre 2017 | Soins préhospitaliers d'urgence

Les leçons de Moodle pour préparer les futurs techniciens ambulanciers paramédics à la prise de décision en situation d'urgence

Les techniciens ambulanciers doivent savoir prendre les bonnes décisions en situation d’urgence. Pour les aider à acquérir cette habileté, j’utilise des « leçons » dans Moodle. Cela s’inscrit dans une optique de pédagogie inversée, mais aussi de ludification des apprentissage.

Moodle comme support à un cours

Depuis 4 ans, j’utilise Moodle dans tous les cours que je donne. Tout le contenu de mes cours s’y trouve. C’est là que les étudiants ont accès à :

  • La liste des lectures qu’ils ont à faire chaque semaine
  • Les consignes des travaux à faire (soit par écrit, soit en enregistrant ma voix)
  • Des forums animés
  • Des quiz pour qu’ils s’autoévaluent
  • Des exercices collaboratifs
  • Des examens (pour des évaluations sommatives)

Et surtout, je crée des leçons, dans Moodle. Les leçons sont des sections de contenu entrecoupées de questions. Après chaque question, une rétroaction est fournie à l’étudiant, en fonction de sa réponse.

Une leçon dont vous êtes le héros

Je construis mes leçons un peu comme un « livre dont vous êtes le héros ». Je tente que l’apprentissage des étudiants se transforme en un jeu.

Typiquement, dans mes leçons:

  • Je présente tout d’abord les objectifs de la leçon (par exemple : « prendre des décisions pour venir en aide à une personne souffrant d’hypothermie »).
  • Je rappelle les lectures qui étaient préalables à la leçon (les leçons sont conçues de telle sorte qu’un étudiant qui n’a pas fait ses lectures ne soit pas capable de répondre aux questions…).
  • Je présente ensuite une mise en situation à l’étudiant (par exemple : « Vous êtes appelés à [telle adresse] pour une intervention. Vous arrivez sur les lieux. »).
  • Je pose une question à choix multiples à l’étudiant, par rapport au comportement qu’il aurait dans la situation présentée (par exemple : « Quelle est la première chose que vous faites en arrivant sur les lieux? ») L’élève doit sélectionner l’une des réponses proposées.
  • En fonction de la réponse de l’étudiant, une nouvelle situation s’offre à lui. Je lui présente la situation qui découle du choix qu’il a fait, puis lui pose une deuxième question, pour connaître la décision qu’il prend ensuite, en tant que technicien ambulancier paramédic. Et ainsi de suite jusqu’à ce que le patient dont il est question soit sécuritairement pris en charge… ou décède!

Une capture vidéo pour donner un aperçu de l’une de mes leçons (sur l’hypothermie).

J’égaye mes mises en situation d’images libres de droits humoristiques, ou de GIF animés. Par exemple, je peux faire apparaître un démon en cas d’une mauvaise réponse. Ou faire apparaître une image énorme, pour faire sursauter l’étudiant.

Analytique de l’apprentissage

Après une leçon, j’ai accès aux statistiques des performances des étudiants. Je peux savoir ce qui a été réussi et ce qui l’a moins été. Je peux ajuster en conséquence les explications que je vais donner aux étudiants au laboratoire, quand ils auront à simuler une intervention de même nature que celle qui faisait l’objet de la leçon.

Un jeu

Les étudiants perçoivent très clairement l’aspect ludique des leçons; ils adorent cela!

Souvent, j’entends les étudiants discuter entre eux de ce qu’ils ont appris dans leurs leçons. Ils parlent des choix qu’ils ont faits et des situations qui se sont présentées à eux en conséquence.

Généralement, les étudiants ne peuvent faire qu’une seule tentative pour la leçon de la semaine. Cependant, avant les examens, je rouvre toutes les leçons, de sorte que les étudiants peuvent les refaire encore et encore, jusqu’à ce qu’ils soient satisfaits de leurs performances.

Du temps bien investi (mais beaucoup de temps!)

Créer les leçons me demande du temps. Beaucoup... Mais j’aime ça! Et j’aime également voir les résultats que ça donne en laboratoire, quand les étudiants ont à simuler une intervention et qu’ils le font bien, à cause des apprentissages qu’ils ont faits à travers la leçon.

Premiers soins en Techniques d’éducation à l’enfance

J’utilise également les leçons de Moodle dans le cours de premiers soins que je donne dans le programme de Techniques d’éducation à l’enfance. C’est un cours qui ne dure que 8 heures, mais j’y exploite pleinement la pédagogie inversée. Toute la théorie se trouve sur Moodle (ainsi qu’une leçon, évidemment!).

Une leçon conçue pour les étudiantes en Techniques d’éducation à l’enfance.

Le temps de classe est entièrement consacré à la pratique, en laboratoire. C’est tellement beau de les voir pratiquer! Je n’ai rien à leur expliquer : les étudiantes pratiquent, c’est tout!

À propos de l'auteure

Katie Duhamel Est enseignante en Soins préhospitaliers d’urgence depuis 2014. Détentrice d’un certificat de perfectionnement en enseignement collégial (CPEC) offert par PERFORMA, elle n’hésite pas à intégrer des technologies dans ses cours.

De plus, chaque année, Katie organise une simulation grandeur nature pour ses étudiants : un effondrement de terrain ou un écrasement d’avion, par exemple. Trois autres programmes du Cégep et des intervenants de première ligne de la région participent à cette activité à grand déploiement.

Pour l’ensemble de son travail exemplaire, Katie a obtenu en 2017 une Mention d’honneur de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC).

2 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Marilyn Nadeau a écrit le 9 novembre 2017 à 14h26

    Quelle bonne idée! Fallait y penser. Merci pour le partage et surtout la sincérité. Préparer une leçon dans Moodle demande effectivement beaucoup de temps. La réussite des étudiants et le plaisir d'apprendre sont de belles récompenses. À mon tour je partage ce récit inspirant avec des profs qui s'intéressent à Moodle depuis peu et aux plus aguerris pour leur donner des pistes nouvelles à explorer.

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Elise Desgreniers a écrit le 14 novembre 2017 à 14h07

    Super intéressant! J'ai déjà fait des leçons sur le mode «dont vous êtes le héros», et j'ai aussi observé un intérêt de la part des étudiants. Merci pour le partage de votre expérience!

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*