Profweb

Accueil » Publications » Récits » Les jeux sérieux : enseigner autrement

Publications

Récits

Publié le 17 novembre 2014 | Multidisciplinaire

Les jeux sérieux : enseigner autrement

En février 2014, dans mon premier récit chez Profweb, j’ai parlé d’un jeu sérieux sur lequel je travaillais : Prêt à négocier.

Depuis ce premier texte, je me suis joint à Affordance Studio, une compagnie de jeux sérieux établie à Montréal. J’en suis l’un des cofondateurs. Les jeux sérieux sont des jeux qui ont une mission autre que le simple divertissement. Ils sont utilisés en éducation, dans l’armée, au gouvernement et dans le domaine de la santé. Ce type de jeu est en pleine effervescence. Vous avez peut-être entendu parler de Dragon Box, 3D Virtual Operating Room, ou Government in Action? Ce sont certains des jeux de ce genre les plus populaires actuellement.

De me joindre à Affordance a été un gros pas pour moi. Entre associés, il y a beaucoup de choses à négocier pour pouvoir se lancer efficacement en affaires. Après de longues discussions, quelques périodes d’essais et d’autres longues discussions, nous étions enfin prêts à avancer ensemble. Nous croyons, mes associés et moi, que les jeux sérieux seront un élément important de l’éducation dans le futur. C’est une philosophie que nous partageons et qui nous définit comme entreprise.

De nouveaux jeux

Un des jeux sur lesquels nous travaillons est un prototype pour un nouveau test psychométrique. Au lieu de répondre à plusieurs questions à choix multiples pour déterminer votre type de personnalité, vous incarnez le rôle d’un héros dans un jeu de type « dont vous êtes le héros ». Le jeu s’intitule Entrepreneur Saga. En tant qu’entrepreneur-héros de l’histoire, vous devez démarrer un restaurant dans le Montréal des années 1940, choisir son lieu, engager des employés et vous enrichir sans tomber dans les embûches du milieu. Chacune des décisions prises en chemin donne des informations à un algorithme. Celui-ci calcule votre type de personnalité entrepreneuriale à la fin de l’histoire. Une version bêta du jeu sera bientôt disponible sur notre site web.

Nous créons aussi Play Human Resources (vidéo en anglais), un jeu de ressources humaines (RH) où le joueur doit attirer, engager et retenir des employés pour travailler dans une compagnie fictive. Le jeu est conçu pour accompagner un manuel de ressources humaines et de gestion. Celui-ci permet de mettre en pratique la théorie du livre. Dans ce jeu, vous pouvez écrire des descriptions de postes, les publiciser aux meilleurs endroits, conduire des entrevues et même gérer des conflits entre employés. C’est une excellente façon d’apprendre plus sur les RH !

Prêt à négocier!

Nous avons aussi progressé du côté de Prêt à négocier. Une nouvelle capsule vidéo introduit le jeu. Sinon, le concept est le même : le joueur apprend une deuxième langue en négociant à voix haute avec un partenaire afin  de louer un appartement, d’acheter un téléphone cellulaire ou même de préparer un voyage sur la lune. À la version de l’année dernière, nous avons ajouté de nouvelles fonctions  pour rendre le jeu plus intéressant auprès des enseignants et des étudiants. Par exemple, nous avons ajouté plusieurs badges afin de motiver les étudiants, en particulier en ce qui a trait à la collaboration entre joueurs. Un badge, nommé « badge super social », est remis au joueur qui négocie avec au moins 5 autres partenaires. Cela encourage les joueurs à trouver d’autres interlocuteurs et à exercer leurs compétences linguistiques avec plus de gens, ce qui favorise l’apprentissage d’une nouvelle langue.

Nouvelle capsule vidéo d'introduction au jeu

Nous avons aussi créé une version métajeu de Prêt à négocier où les joueurs peuvent voyager à la mesure des points qu’ils amassent. Par exemple, dans la version française du jeu, les joueurs commencent à Montréal pour ensuite voyager à Dakar, Paris, Bruxelles et Port-au-Prince. Dans chacun de ces environnements, des photos des rues des villes sont utilisées comme fonds d’écran. Dans chacune des villes, le joueur entend de nouveaux accents locaux.

Nous avons testé le jeu avec une dizaine d’enseignants et environ 150 étudiants. Les commentaires sont tous très positifs. Les enseignants adorent le tableau qui leur permet de suivre la progression des étudiants qui, eux, aiment beaucoup connaître leur classement à tout moment. Les joueurs n’en décrochaient pas, c’est bon signe !

Nous avons une présentation Prezi, ainsi qu’une démo du jeu que nous présentons dans les classes intéressées. Nos projections financières sont faites. Nous espérons obtenir des investissements supplémentaires pour la création d’un jeu pour tablettes. Nos jeux sérieux sont faits sur mesure pour favoriser l’apprentissage des langues en facilitant les échanges entre les étudiants, ce qui pourrait intéresser les écoles de langues, les commissions scolaires ou les écoles à distance à la recherche de jeux divertissants, interactifs et efficaces.

Être un enseignant/entrepreneur?

Au final, je pense que les enseignants sont dans une excellente position pour influer les nouvelles approches et nouveaux outils en éducation. En tant qu’enseignants, nous savons ce qui se passe en classe, nous savons ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas et nous avons une vision de ce que devrait être l’éducation.

Le démarrage d’une entreprise n’est pas toujours un parcours facile. Je pense que l’idée qu’ont les gens de ce qu’est un entrepreneur tient souvent d’une conception erronée véhiculée par certains médias. Par exemple, les gens regardent le film The Social Network, qui raconte l’ascension fulgurante de Mark Zuckerburg et ils s’imaginent que tout est aisé pour les entrepreneurs. Au contraire, plusieurs initiatives se soldent par un échec. Ce fut d’ailleurs le cas pour deux entreprises que j’ai démarrées au cours des 4 dernières années. Une de ces compagnies avait pour but de connecter, par des cours en ligne, des enseignants canadiens et des travailleurs chinois. L’autre visait la création d’un jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs (en anglais : MMORPG).

Si vous ne reculez  pas devant les longues heures de travail et que la possibilité d’un échec ne vous effraie pas, je vous encourage à démarrer une entreprise qui œuvre dans le domaine de l’éducation. Il me fera plaisir de partager mon expérience auprès des enseignants qui m’en feront la demande : je vous ferai parvenir par courriel des recommandations, ainsi qu’une liste de quelques pièges à éviter lors du démarrage d’une entreprise dans ce domaine.

1 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    36424775068cdf64ddc14b16071b446d

    Guillaume Vachon a écrit le 9 décembre 2014 à 10h00

    Voici un dossier thématique très intéressant sur les jeux vidéos du Réseau d'information pour la réussite éducative (RIRE) : http://rire.ctreq.qc.ca/2014/12/jeux_video_dt/

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*