Profweb

Accueil » Publications » Récits » Le temps, c’est de l’apprentissage

Publications

Récits

Publié le 6 décembre 2009 | Anglais (langue seconde)

Le temps, c’est de l’apprentissage

L’enseignement de la grammaire anglaise selon les méthodes traditionnelles rebute souvent son auditoire. Rapidement, les étudiants avancés décrochent. C’est du déjà vu. En même temps, le niveau de stress parmi les étudiants les plus faibles augmente. Tout va bien trop vite! Il y a seulement un tiers de la classe qui bénéficie de l’information présentée. Comment maximiser le temps d’apprentissage en classe? Lorsqu’il s’agit de l’acquisition des notions grammaticales, l’utilisation des TIC ouvre la porte à un apprentissage dynamique où chaque étudiant peut mieux profiter de son temps.

C’est dans cet esprit — d’offrir un apprentissage centré sur les besoins des étudiants — que le Self-taught Grammar a été conçu. Dans l’ensemble, les étudiants doivent compléter quatre modules grammaticaux — ModalsThe Present TensesThe Past Tenses et The Future — en travaillant à leur rythme. Ces modules mettent l’emphase sur la forme des verbes et les modales tout en ouvrant une petite fenêtre quant à leur usage. Selon les consignes, les étudiants doivent faire les modules dans l’ordre établi et ils doivent également compléter les trois étapes pour chacun – présentationpratique et évaluation. Le module sur lequel l’étudiant travaille n’est considéré comme complété que lorsque l’évaluation, un quiz sur Exam Studio, est réussie avec un résultat de 70 % ou plus. Les étudiants ont environ dix périodes au laboratoire pour compléter le tout. Voici donc les consignes à suivre pour chaque module.

ÉTAPE 1 — PRÉSENTATION

L’étudiant écoute le PowerPoint qui se trouve sur le lecteur réseau du collège et il répond aux questions sur le Study Sheet. Ensuite, il vérifie ses réponses à l’aide du corrigé qui est disponible au laboratoire. Les étudiants peuvent copier les PowerPoint sur leur clé USB afin de continuer à la maison. Ils peuvent également imprimer le document en noir et blanc sans perdre les marqueurs qui indiquent les points saillants.

Exemple de module développé sur PowerPoint.

ÉTAPE 2 — PRATIQUE

L’étudiant complète les exercices dans le cahier de grammaire et corrige son travail à l’aide du document qui accompagne son volume. Les étudiants peuvent travailler en équipe, s’ils le désirent. Ils peuvent également faire des exercices supplémentaires sur Internet.

ÉTAPE 3 — ÉVALUATION

Lorsque l’étudiant est prêt, il fait l’examen qui se trouve sur DECclic (Exam Studio). Quelques ordinateurs sont réservés à cette fin. Si le résultat de l’étudiant est inférieur à 70 %, il doit absolument consulter le professeur pour cerner ses difficultés et pour qu’une reprise soit programmée. Si le résultat de l’examen est supérieur à 69 %, l’étudiant commence le module suivant. S’il le désire, il peut également voir l’examen qu’il vient de faire avec le professeur. L’examen peut être fait à répétition, car le système puise dans une banque de questions de façon aléatoire. Par contre, chaque fois que le professeur programme une reprise, l’étudiant perd un pourcentage de sa note finale.

Lorsqu’on travaille avec une approche modulaire, l’étudiant devient engagé malgré lui, car il devient le moteur responsable de son apprentissage. Il n’apprend pas que la grammaire. Il apprend également à être autonome et responsable. Il apprend à poser des questions lorsqu’il ne comprend pas et il réalise que l’étude aide à avoir de meilleurs résultats. De plus, les étudiants qui complètent les modules plus tôt, au bout de cinq ou six semaines, peuvent investir dans d’autres formes d’apprentissage langagières. Leur temps n’est pas gaspillé.

.. l’étudiant devient engagé malgré lui, car il devient le moteur responsable de son apprentissage.

La mise en application du Self-taught Grammar a fait valoir quelques points importants. Premièrement, il faut bien encadrer les étudiants afin de s’assurer que le travail se fait tout au long de la session. Cela est surtout vrai lorsqu’on parle des étudiants qui ont le plus long chemin à parcourir, car c’est parfois eux qui sont moins à l’aise avec une approche modulaire. Deuxièmement, prévoir du temps en classe pour faire une ou deux activités langagières qui touchent l’ensemble de la classe est préférable. Finalement, la création de modules plus avancés permettrait à ceux qui terminent plus tôt d’explorer des notions grammaticales plus poussées.

Pour conclure, les étudiants comprennent vite qu’avec cette méthode, le rôle du professeur est nécessaire, mais différent et très dynamique. Seriez-vous à l’aise de travailler avec cette méthode?

2 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Céline Longpré a écrit le 7 décembre 2009 à 19h29

    Pour la session hiver 2010, je désire utiliser une méthode qui similaire à la votre pour travailler les mathématique en soins infirmiers. Je crois beaucoup à l'engagement de l'étudiant dans son parcours et à son auto-critique qui lui démontre son amélioratio et ses capacités. J'aime bien l'idée des reprises et les questions aléatoires. Je n'ai jamais utilisé encore examen studio. J'utilisais DECclic pour mon échéancier et j'utilisais Odilon pour des exercices de maths. Je veux jumeler les deux pour la session H-2010, ce qui me permettra d'avoir plus d'exercices en banque.

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Claudette Ouellette a écrit le 8 décembre 2009 à 8h16

    Une approche très stimulante qui respecte à la fois les apprentissages prévus au cours et le rythme de l'étudiant. En plus, ce dernier prend conscience des bienfaits de l'effort continu fourni à son apprentissage et celui de rechercher l'aide de son professeur lorsqu'il éprouve des difficultés particulières. Bravo !

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*