Profweb

Accueil » Publications » Récits » La technique Pomodoro

Publications

Récits

Publié le 18 mars 2019 | Multidisciplinaire

La technique Pomodoro

Ce récit est une traduction d'un texte paru en anglais.

Lors des premiers cours de chaque session, j'avais l'habitude de dire à mes étudiants que je respecterais rigoureusement les heures de début et de fin des cours, mais que la planification des pauses serait flexible, selon le contenu de chaque rencontre. Je n'avais jamais remis cette pratique en question... jusqu'à ce que je sois pris dans une réunion ennuyante sans savoir combien de temps elle durerait. Le temps m'a semblé s'étirer en l'absence de balises précises. En réalisant que mes étudiants pouvaient se sentir de cette façon, j'ai cherché une façon plus efficace d'organiser et gérer le temps dans mes cours. J'ai trouvé une solution : la technique Pomodoro [en anglais].

La technique Pomodoro

La technique Pomodoro a été développée en Italie dans les années 80 par Francesco Cirillo. Alors étudiant universitaire, Cirillo cherchait une méthode pour optimiser l'efficacité du temps qu'il pouvait consacrer à l'étude. La technique porte le nom de l'outil utilisé par Cirillo - le minuteur en forme de tomate (pomodoro) qu'on trouvait dans plus d'une cuisine à l'époque. Environ 3 décennies plus tard, la popularité de la technique Pomodoro continue d'augmenter. Au Québec, par exemple, Thèsez-Vous organise des retraites d'écriture basées sur la technique Pomodoro pour les étudiants universitaires. La technique originale augmente la productivité en divisant (une portion de) la journée en blocs ciblés, ponctués de courtes pauses :

  1. Dressez une liste des choses que vous voulez accomplir.
  2. Réglez un minuteur pour 25 minutes et commencez à travailler; en vous concentrant sur une tâche à la fois.
  3. Si une distraction survient (une pensée, ou un courriel ou un texto entrant...), prenez-en une note rapide, puis continuez à travailler.
  4. À la fin d'un pomodoro de 25 minutes, prenez une pause de 5 minutes.
  5. Répétez ce cycle 4 fois, puis prenez une pause de 20 à 30 minutes avant de recommencer.

Non seulement cette procédure en 5 étapes est-elle simple à utiliser, elle peut facilement être adaptée à chaque individu, et peut être suivie aussi rigidement ou librement que nécessaire.

Un minuteur en forme de tomate. Source de l'image [CC BY-SA 2.5]

Adapter la technique Pomodoro pour une classe du collégial

En implantant la technique Pomodoro en classe pour que les étudiants aient une expérience positive de l'organisation du temps, j'espérais augmenter la concentration, la productivité et la motivation. Évidemment, utiliser la technique Pomodoro en groupe nécessite une adaptation, puisque la technique est conçue pour un usage individuel. Voici ce que j'ai fait :

  • J'ai divisé un cours de 3 heures en 5 pomodori avec une pause de 15 minutes entre les blocs 3 et 4, et une pause de 5 minutes entre les autres pomodori.
  • Cela me laisse 20 minutes que je peux gérer de façon plus flexible, par exemple pour donner aux étudiants les consignes d'une tâche tout en leur laissant 25 minutes pleines pour travailler, pour répondre aux questions des étudiants ou pour faire une synthèse à la fin d'un cours.
  • Chaque pomodoro est dédié à un objectif spécifique (théorie ou pratique), soit centré sur l'enseignant ou centré sur l'étudiant (par exemple, les étudiants ont 3 pomodori pour travailler sur une rédaction et doivent se fixer des objectifs spécifiques pour chacun des blocs).
  • Je demande aux étudiants de faire un bref retour autoréflexif sur leurs réalisations à la fin de chaque pomodoro. Qu'avaient-ils prévu faire et qu'ont-ils réellement été capables de faire en 25 minutes?
  • J'ai systématiquement utilisé un minuteur, à la fois pour les séances de travail et les pauses. Pour m'assurer que cette approche basée sur le temps soit une source de motivation plutôt que de stress, j'ai fixé des objectifs atteignables pour tous, avec une modulation individuelle (en rendant par exemple des portions d'une tâche optionnelles).

J'ai divisé un cours de 3 heures en 5 pomodori, avec une pause de 15 minutes entre les blocs 3 et 4, et une pause de 5 minutes entre les autres pomodori.

Des minuteurs pour tous les goûts

Puisque la gestion du temps est au coeur de la technique Pomodoro, utiliser un minuteur convenable est primordial. Francesco Cirillo utilisait un minuteur de cuisine mécanique, mais il existe aujourd'hui une pléthore d'applications et de sites web en lien avec la technique Pomodoro. J'ai testé plusieurs options, et je peux recommander 3 outils gratuits qui offrent des possibilités différentes :

  • Marinara Timer [en anglais] est un minuteur Pomodoro sur un site web. Marinara Timer permet aux utilisateurs de concevoir leur propre séquence de périodes de travail et de pauses. Une fois que le minuteur a été démarré, il peut être partagé via un code. Cela permet aux étudiants de consulter le minuteur de la classe sur leur appareil mobile, par exemple si vous utilisez le projecteur de la classe pour montrer un contenu différent, ou pendant le travail en petits groupes.
  • Flat Tomato est une application pour iOS facile à utiliser et offrant une interface stylée. Flat Tomato permet aux utilisateurs de personnaliser la durée de leurs périodes de travail et de pauses tout en appliquant le principe d'alternance de périodes de travail, de courtes pauses et de longues pauses. Il est aussi possible de catégoriser des tâches à travers différents projets et d'obtenir des statistiques à propos du travail complété. Des thèmes et des options supplémentaires sont disponibles moyennant des frais.
  • ClassroomScreen (offert en français) génère un arrière-plan qui peut être projeté sur un écran ou un tableau blanc interactif. On peut y intégrer différents outils de gestion de classe: un minuteur, un outil de sélection aléatoire du nom d'un étudiant, un générateur de code QR, un outil pour mesurer le niveau sonore en classe, etc.

Exemple d'un classroom screen (écran de classe), contenant un minuteur Pomodoro, un indicateur de niveau sonore et une icône rappelant aux étudiants le type de travail qu'ils sont censés faire.

Résultats

J'étais habitué de voir les étudiants être distraits en accomplissant certaines tâches récurrentes dans les cours d'anglais langue seconde, par exemple des exercices de grammaire ou des discussions en petits groupes. J'ai été étonné de voir à quel point les étudiants deviennent plus motivés et concentrés pendant les pomodori, même si la technique ne change rien à la tâche qu'ils ont à faire :

  • Le minuteur à l'écran encourage et motive les étudiants qui sont distraits à continuer à travailler pour le reste du pomodoro. À la fin de nos pauses de 5 minutes, certains étudiants ont même fait un décompte des dernières secondes avant le début d'un nouveau pomodoro!
  • Dans l'ère numérique dans laquelle nous vivons, les étudiants sont habitués de gérer des distractions de toutes sortes et sont surpris et stimulés de voir à quel point ils peuvent terminer une tâche rapidement quand ils s'y attaquent intensément.
  • Budgétiser le temps pour chaque tâche encourage les étudiants à être plus actifs et à se dépasser, puisque je travaille avec eux pour estimer combien de temps chaque tâche prendra, pour faire en sorte que ce soit à la fois ambitieux et réaliste.
  • Le plus révélateur, cependant, c'est la façon dont la technique pomodoro a amélioré les habiletés générales de gestion du temps de mes étudiants. La technique leur a permis d'apprendre à quantifier le temps dont ils ont besoin pour accomplir différents types de tâches. Ils m'ont aussi rapporté que cela les aidait à planifier plus efficacement leurs devoirs et travaux dans leurs autres cours.

Une technique adaptable et inclusive

La technique Pomodoro s'est avérée bénéfique pour tout le monde dans la classe, incluant moi-même comme enseignant, puisque cela me fait réfléchir au contenu du cours en termes d'objectifs spécifiques faciles à échafauder pédagogiquement. La technique est particulièrement utile pour les étudiants qui ont des difficultés à gérer leur temps ou à rester concentrés de façon prolongée, mais elle aide tout le monde à planifier et estimer le temps plus précisément. Ça augmente la responsabilisation et mène à une expérience étudiante plus satisfaisante, et donc plus motivante.

Comment pouvez-vous adapter la technique Pomodoro pour répondre aux besoins de votre classe?

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*