Profweb

Accueil » Publications » Récits » La Cucaracha: créer un site web pour apprendre l'espagnol en s'amusant

Publications

Récits

Publié le 8 mars 2017 | Espagnol

La Cucaracha: créer un site web pour apprendre l'espagnol en s'amusant

Étant le seul enseignant d’espagnol au Département des langues du Cégep de Drummondville, j’ai conçu le site internet La Cucaracha pour fournir à mes étudiants un lieu d’apprentissage virtuel de l’espagnol afin de les habituer à parler avec plus d’aisance. Je partage aussi cet outil avec mes collègues du réseau collégial qui enseignent l’espagnol afin de créer une communauté virtuelle permettant l’entraide entre enseignants.

Yvon Courcy, enseignant au Département des langues du Cégep de Drummondville, a développé une plateforme web visant à faciliter l’apprentissage de l’espagnol. ©Courtoisie (source de l'image).

Éviter « l’isolement professionnel » en partageant les ressources entre collègues

Dans les établissements scolaires éloignés des grands centres, ou dans les programmes comprenant moins d’étudiants, il est possible qu’un seul enseignant soit responsable de l’entièreté des tâches reliées à la discipline, ce qui englobe:

  • Les aspects administratifs
  • La participation à des rencontres départementales
  • L’élaboration des plans cadre
  • La planification des cours

Ces tâches prennent un temps précieux. Je me suis alors demandé comment je pouvais gagner du temps. J’ai alors eu l’idée de créer une communauté des professeurs d’espagnol au Québec. Il s’agit d’une sorte de département « virtuel » où chacun s’entraide, partage des idées et des ressources ET gagne du temps!

Je savais quel contenu mettre dans cet outil, mais le côté technique était plus compliqué à réaliser. J’ai suivi des cours sur la scénarisation de jeux vidéo et la création de sites web à l’Université de Montréal pour m’outiller. J’ai aussi demandé de l’aide aux étudiants en informatique du Cégep. Et j’ai ensuite dû rechercher une personne pour la réalisation du design du site. Après 9 ans, mon équipe est complète! Cette grande aventure a débuté en 2006 et le projet La Cucaracha a vu le jour en janvier 2015.

La section « Grammaire » présentant à l’étudiant les formules de politesse lorsque l’on rencontre quelqu’un.

Actuellement, seule la première version est disponible en ligne, mais, avec mon équipe, nous travaillons dur pour proposer prochainement la version 2.0. Dans celle-ci, qui devrait être prête pour l’automne 2017, les enseignants auront accès à des activités à faire en classe avec leurs étudiants afin de compléter les exercices électroniques réalisés à la maison. L’objectif est de fournir un outil didactique complet aux enseignants d’espagnol afin de leur permettre de sauver un temps précieux et de se concentrer sur leur approche pédagogique et l’encadrement des étudiants en difficulté.

Casser la barrière psychologique dans un cours de langue

Ma philosophie derrière tout ça est la suivante: ce qui est ennuyant, on le fait chez soi, et ce qui est amusant, on le fait en classe! En classe, ça doit être ludique. Ça ne doit pas être ardu. En classe, on est debout. La langue doit être vivante!

Avez-vous déjà ressenti un certain blocage psychologique chez vos étudiants lorsque ceux-ci devaient parler dans votre cours de langue? C’est certainement le cas! L’idée principale dans le développement d’un tel outil est que les étudiants se sentent le plus à l’aise possible lors des discussions en espagnol en classe. La Cucaracha permet de les préparer au travail en classe.

Pour « casser » la barrière psychologique qui freine beaucoup d’étudiants à s’exprimer librement en classe (et donc à progresser dans leurs apprentissages), je veux les faire pratiquer et re-pratiquer plusieurs fois d’affilée afin de créer des automatismes chez eux et de faire en sorte qu’ils s’expriment plus spontanément en espagnol. Ils pratiquent tout cela chez eux sur la plateforme proposée et arrivent plus confiants en classe. Je peux alors faire des activités plus dynamiques en classe avec mes étudiants. Mon but est de leur « mettre les mots en bouche » afin qu’ils arrêtent de penser lorsqu’ils s’expriment devant leurs camarades.

Avec cet outil, il est possible de mettre en pratique une pédagogie de classe inversée, mais cela dépend totalement de l’enseignant et de son approche pédagogique. Il est possible d’adapter l’utilisation de cet outil selon les stratégies d’apprentissage que l’enseignant désire mettre en place avec ses étudiants. En ce qui me concerne, en classe, je ne reviens pas trop sur la partie « Grammaire » que les étudiants devraient avoir vu préalablement chez eux. J’insiste plus sur le reste, là où je décèle des difficultés langagières, que seule la pratique orale permet de travailler. J’économise ainsi du temps en classe et je responsabilise les étudiants en leur faisant prendre conscience qu’ils doivent être actifs pour apprendre.

Capture d’écran de la section « Grammaire » dans laquelle l’étudiant acquiert des phrases clés pour les utiliser rapidement dans la vie de tous les jours. Une partie « vocabulaire » est présente pour l’aider sur les mots nouveaux.

Ludification et motivation

Afin de renforcer la motivation des étudiants, je me suis inspiré de l’aspect ludification comme celui que l’on retrouve dans les jeux vidéo. Les étudiants peuvent accumuler des récompenses, sous la forme d’une vieille monnaie espagnole, lorsqu’ils complètent des exercices et qu’ils réussissent les tâches qui leur sont demandées. Mais, pour éviter le renforcement « travail-récompense », j’ai intégré un algorithme qui distribue aléatoirement ces récompenses. La régularité et la persévérance sont ainsi renforcées. Les étudiants peuvent ensuite échanger virtuellement cette vieille monnaie en peso espagnol, en fonction du taux de change actuel (ils doivent donc accumuler beaucoup de vieille monnaie pour obtenir quelques pesos). Les étudiants peuvent utiliser ces pesos virtuels comme des bonis durant leurs examens pour obtenir, par exemple, des points supplémentaires sur leur note finale ou alors, le droit à une question supplémentaire lors de l’examen. Cette manière de procéder permet d’influencer le raisonnement des étudiants afin de les motiver à travailler plus! Et cela fonctionne bien jusqu’à présent!

Réflexions pédagogiques et aspects pratico-pratiques constituant La Cucaracha

L’outil La Cucaracha représente une sorte de soutien didactique et pédagogique aux enseignants. Il fournit des cours montés et organisés par niveau et propose des activités. La nouvelle version de la plateforme permettra d’ailleurs aux enseignants de créer leurs propres exercices, jeux ou activités de façon très simple et ceux-ci pourront être utilisés par tous les enseignants, créant ainsi une banque de partage exponentielle.

Lorsque les étudiants s'inscrivent, ils doivent compléter les éléments les uns à la suite des autres pour être certains qu'ils suivent le curriculum et qu'ils complètent bien les exercices en augmentant progressivement la difficulté des tâches à réaliser.

Page d’accueil présentant les 9 unités de travail (sous forme de portes) auxquelles l’étudiant aura accès graduellement, tout au long de sa progression dans l’outil.

Une partie du sommaire de l’unité 1.

Un exercice de la section « Vocabulaire » de l’unité 9, la plus complexe, dans lequel l’étudiant doit reconnaître les différents mammifères sur les photos proposées.

Des évaluations peuvent également être créées facilement et rapidement grâce à un logiciel intégré au site qui va générer automatiquement un formulaire selon les choix de l’enseignant (nombre de questions présentes, type de questions, indication du pourcentage pour chaque question…). Les étudiants peuvent aussi faire des tests formatifs dans lesquels l’enseignant détermine un seuil de passage minimum afin d’identifier les apprenants ayant des difficultés sur certaines notions précises. L’enseignant pourra, grâce à l’outil de clavardage intégré, contacter anonymement l’étudiant en question sans gêner ce dernier devant ses camarades

Captures d’écran de la section « Vocabulaire » dans laquelle l’étudiant peut tester ses connaissances en répondant à différentes questions à choix de réponse. La réponse apparaît automatiquement au bout de 5 secondes.

En conclusion

Si je devais résumer ma stratégie derrière tout ça, je dirais que je désire rendre les étudiants plus confiants pour qu’ils réussissent mieux leurs apprentissages et ainsi, permettre à l’enseignant d’être plus disponible pour faire plus d’activités. La Direction du Cégep pourra alors reconnaître son expertise. Cet enseignant, plus heureux dans son milieu professionnel, s’impliquera plus avec ses étudiants, heureux à leur tour de profiter de ce dynamisme! C’est un cercle vertueux auquel j’aspire vraiment.

À propos de l’auteur

Après plusieurs expériences en tant que bénévole dans le monde au milieu des années 80, Yvon se lance dans des études universitaires en Espagne en 1986 et 1987 avant de revenir au Canada, à l’Université Bishop’s, pour terminer sa formation en langues modernes en 1990. Après un poste d’assistant-professeur à l’Université de Sherbrooke entre 1987 et 1990, une maîtrise à l’Université de Mexico en linguistique hispanique et un emploi de chargé de cours à l’Université Bishop’s en 1992, Yvon se lance avec sa conjointe dans la fondation du réseau École Vision School, le premier réseau d’écoles primaires trilingues au Canada reconnues par le Ministère de l’Éducation (10 écoles au total). Enfin, après ces nombreuses années de projets multiples et de découverte du monde, Yvon décide de se consacrer, depuis 1995, à l’enseignement de l’espagnol au Cégep de Drummondville. Il est alors responsable du projet synthèse pendant 12 ans et fondateur des voyages à l’étranger des étudiants du Cégep. Son dernier projet, lacucaracha.org, a pour objectif de mixer toutes les valeurs qu’il a acquises durant ses nombreuses expériences professionnelles et personnelles.

5 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Karla Garcia a écrit le 14 mars 2017 à 14h21

    Je ne sais pas si c'Est un problème avec mon ordinateur, mais il me semble qu'on n'a pas accès au site La Cucaracha. J'ai voulu y m'inscrire et ouvrir un compte, mais ça ne semble pas fonctionner. C'est dommage! J'aimerais bien partager avec d'autres prof d'espagnol, car je suis mois aussi la seule enseignante de cette langue dans mon collège.

  2. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Yvon Courcy a écrit le 17 mars 2017 à 10h52

    Hola Karla, Desafortunadamente no puedes inscribirte, no tiene nada que ver con tu ordenador ;). La plataforma se realizó para un uso institucional es decir para los profesionales, los maestros de español. Es el profe que debe inscribir a los estudiantes de sus clases por grupo etc... Nunca ha sido pensada para el público. Si te interesa saber más, nos podemos encontrar. Estamos trabajando en la versión 2.0 que se adaptará mucho más a las necesidades de los profes además de ofrecer más opciones. ¿Dónde enseñas? Parece que estás en la misma situación que yo. Un saludo Yvon Courcy 819'314'2508 (mensaje)

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Sylvie Nadeau a écrit le 14 mars 2017 à 17h26

    L'inscription au site est impossible.

  4. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Yvon Courcy a écrit le 17 mars 2017 à 10h53

    Hola Sylvie, Desafortunadamente no puedes inscribirte. La plataforma se realizó para un uso institucional es decir para los profesionales, los maestros de español. Es el profe que debe inscribir a los estudiantes de sus clases por grupo etc... Nunca ha sido pensada para el público. Si te interesa saber más, nos podemos encontrar. Estamos trabajando en la versión 2.0 que se adaptará mucho más a las necesidades de los profes además de ofrecer más opciones. ¿Dónde enseñas? Parece que estás en la misma situación que yo. Un saludo Yvon Courcy 819'314'2508 (mensaje)

  5. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Andréanne Turgeon a écrit le 15 mars 2017 à 11h07

    Bonjour Mmes Garcia et Nadeau, merci de nous signaler le problème avec l'inscription au site. Nous avons contacté l'auteur pour qu'il puisse effectuer un suivi. Bonne journée!

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*