Profweb

Accueil » Publications » Récits » L’enseignement par DECclic en Soins infirmiers : possible même pour une néophyte!

Publications

Récits

Publié le 4 mars 2007 | Soins infirmiers

L’enseignement par DECclic en Soins infirmiers : possible même pour une néophyte!

En complétant moi-même un cours PERFORMA en ligne, j’ai été conquise par la simplicité de pouvoir poursuivre ma formation par l’utilisation d’Internet, à partir de chez moi. En sauvant mon temps de déplacement, l’organisation familiale requise pour les cours en soirée et ses coûts associés, ce cours a grandement simplifié ma gestion du temps et la conciliation études-travail-famille. Avec un cours « Pédagogie et TIC » aussi en poche, l’idée d’utiliser les technologies en ligne pour donner un cours à distance me préoccupait. Sensibilisée à l’environnement et l’impact de l’utilisation de la voiture, j’avais déjà de nombreuses motivations à différents niveaux! Un autre défi comme pédagogue est aussi l’application de l’apprentissage par compétence. J’ai noté que les étudiants, en classe, sont souvent sensibles à la critique, même constructive, ce qui fait qu’ils hésitent à s’investir dans les histoires de cas ou jeux de rôles. Ils se positionnent en classe davantage comme expert que comme apprenant. Ils ont de la difficulté à passer d’un rôle passif, qu’ils ont souvent eu à assumer devant l’enseignement magistral, à un rôle plus actif et autonome, requis par l’apprentissage par compétence.

La conceptualisation

Ma première démarche a été de consulter Michel Vincent, conseiller pédagogique, pour valider la faisabilité du projet. Celui-ci m’a conseillé d’utiliser la section forum de DECclic plutôt que le clavardage, comme j’y avais d’abord pensé. Nous avons ensuite défini ensemble la meilleure option de fonctionnement pour le cours. Il s’est engagé à me supporter en ligne au moment du cours. J’ai donc préparé mes deux histoires de cas dans un document Word avec des sections bien définies, car j’avais prévu envoyer les informations aux étudiants par segments.

Les étudiants ont été avisés dès le mois d’octobre (1 mois d’avance) que la deuxième partie du cours « Immunologie et maladies infectieuses » aurait lieu sur la plateforme DECclic le 8 décembre. Ils devaient donc s’assurer d’avoir accès à un poste informatique à cette date, de 9 heures à 11 heures. En général, les étudiants se sont montrés curieux et positifs face à cette expérimentation.

J’ai créé, dans DECclic, 4 forums associés à 4 ou 5 étudiants participants par forum. Les étudiants pouvaient facilement identifier leur propre forum car leur prénom apparaissait dans le titre de celui-ci. Quelques jours avant le cours, les étudiants ont reçu par messagerie une première communication leur donnant les consignes générales et le déroulement du cours.

Le déroulement

L’activité a eu lieu le 8 décembre de 9 heures à 11 heures 30, soit 30 minutes de plus que prévu. Les étudiants avaient déjà reçu 3 heures d’enseignement en classe pour les compétences visées.

Dix-sept (17) étudiants sur 19 se sont présentés en ligne le matin du cours. Dans un premier temps, ils ont reçu la première partie d’une histoire de cas. Leur mandat était d’effectuer la collecte de données objective et subjective auprès du patient. En d’autres mots, ils devaient me transmettre les questions qu’ils poseraient à la famille et les éléments de l’examen clinique sur lesquels ils porteraient une attention particulière. Les étudiants étaient référés au manuel de pédiatrie comme ressource pour guider leur démarche.

J’ai commencé à recevoir des réponses après 25 minutes alors qu’ils avaient 30 minutes pour compléter cette première partie. Au bout de 30 minutes, j’ai mis le corrigé de cette première partie en ligne dans chacun des forums. Pour compléter l’histoire de cas, ils devaient alors émettre une hypothèse sur le problème de santé du client et poursuivre avec les interventions infirmières qu’ils feraient pour ce client. Au bout de la première heure, j’ai envoyé le corrigé de la deuxième partie, puis une deuxième histoire de cas, avec le même déroulement que la première.

La deuxième histoire de cas a été beaucoup plus facilement exécutée par les étudiants, ceux-ci ayant bien assimilé les directives et les consignes avec l’expérimentation de la première.

Enfin, les étudiants ont été invités à transmettre leur évaluation sur le déroulement du cours.

Les apprentissages

J’ai beaucoup apprécié l’utilisation de cette méthode pédagogique. Il m’a été très facile d’identifier les problématiques particulières et les étudiants qui avaient plus de difficulté à exécuter une démarche de soins. Malheureusement, l’activité ayant eu lieu en fin de session, il était trop tard pour aider les étudiants identifiés à aller plus loin dans cette compétence. Contrairement aux stages ou en classe où certains étudiants cachent leurs faiblesses, il n’était pas possible pour eux de le faire en ligne.

La stratégie d’avoir la présence du conseiller pédagogique en ligne a été utile car il a pu m’aider à corriger rapidement le tir et mieux structurer les interventions des étudiants ainsi que mes réponses à celles-ci. En effet, je m’étais donné comme mission de répondre à chacune des interactions émises par les étudiants. Ainsi, j’ai pu avoir un contact personnalisé avec chacun d’entre eux.

Une seule étudiante a expérimenté des problèmes techniques assez importants pour ne pas être capable de suivre le cours. Elle a simplement mis fin à sa session.

Il y a eu peu d’interactions entre les étudiants, mais quelques-unes ont quand même émergé et même deux étudiants se sont taquinés en ligne pendant plusieurs jours à la suite d'une intervention.

Les étudiants ont rapporté avoir apprécié travailler selon leur propre rythme d’apprentissage et avoir eu à exécuter une tâche concrète. Ils ont exprimé avoir apprécié cette méthode et certains d’entre eux ont même avoué avoir ouvert leur livre de référence  pour la première fois. Enfin, ils ont apprécié être actifs et sollicités, et disent avoir ainsi intégré beaucoup plus les concepts utilisés, tels que la démarche de soins et l’examen clinique, en soins infirmiers.

La conclusion

La majorité des étudiants ont demandé que plus de cours soient désormais enseignés de cette façon pendant le programme.

Je récidive donc cette session avec une autre compétence. Je construirai deux nouvelles histoires de cas, mais le cadre et le déroulement resteront les mêmes pour consolider cette approche pédagogique novatrice qui sauvera peut-être, à petite échelle, quelques degrés de réchauffement planétaire. Si nous osons collectivement…

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*