Profweb

Accueil » Publications » Récits » iSCORE : un portfolio numérique en musique pour le bénéfice des étudiants!

Publications

Récits

Publié le 18 octobre 2016 | Multidisciplinaire

iSCORE : un portfolio numérique en musique pour le bénéfice des étudiants!

J’ai intégré l’usage du portfolio numérique dans mes cours de clarinette, de musique de chambre, dans mon laboratoire d’instruments ainsi qu’en formation auditive. Je constate avec bonheur que cette nouvelle pratique a fortement amélioré ma façon d’enseigner et qu’elle m’a permis de mettre en pratique l’autoapprentissage de mes étudiants.

Utiliser mon expérience pour aider les étudiants

Je suis ce que l’on peut appeler « une grande voyageuse de l’éducation » qui a toujours baigné dans la musique! Après avoir obtenu mon diplôme à l’Université McGill, puis à l’Université de Moncton, j’ai eu l’opportunité d’enseigner la musique au secondaire à l’école francophone du Carrefour, à Dartmouth en Nouvelle-Écosse. J’ai ensuite complété ma formation à l’Université de Calgary, pour revenir une nouvelle fois à Moncton, cette fois à titre de professeure universitaire.

Je suis finalement revenue au Québec, en 2000, avec un bagage professionnel enrichi. Par contre, une fois sur place, j’ai eu un nouveau défi à relever : m’adapter à la fameuse Réforme mise en place à cette époque dans la province! Pas simple quand on part « à l’étranger » pendant de nombreuses années et que l’on revient à la maison en pensant que tout sera comme avant ou presque…

Peut-être n’étais-je pas assez préparée pour mon retour au Québec. Mais ce n’était pas si grave pour moi. Mon but était de m’adapter, de participer à ce vent de changement apporté par la Réforme. J’ai donc cherché comment le faire au mieux.

À partir de cette période, je suis devenue de plus en plus intéressée par les nouvelles technologies et leurs possibilités sur le plan pédagogique. J’ai alors mis à profit cette expérience lorsqu’il a été temps de retrouver mes nouveaux étudiants au cégep. En effet, j’ai pu constater que, pour eux, passer du secondaire au collégial représente également une épreuve importante. Et très souvent, eux non plus ne sont pas assez préparés quand ils arrivent au collégial.

Outiller les étudiants pour les aider dans leur autoapprentissage

Mon objectif principal était d’aider les étudiants à mieux s’organiser dans la réalisation de leurs tâches scolaires. À cette époque, je cherchais donc à leur permettre de mieux :

  • Les outiller pour augmenter leur rigueur de pratique musicale
  • Les aider à cibler leurs besoins en termes d’organisation
  • Collaborer entre eux
  • Favoriser leur niveau d’engagement dans leurs projets

Ultimement, mon but pédagogique était de les aider à prendre conscience du pouvoir qu’ils avaient sur leurs apprentissages.

Un exemple d’une manière de combiner la pratique d’un instrument et l’utilisation d’un portfolio numérique.

iSCORE, un portfolio numérique pour favoriser l’autorégulation chez les étudiants

Après avoir essayé de nombreux outils technologiques différents (ex: visioconférences, Moodle, cours à distance, projets in situ…), j’ai commencé à en chercher un qui me permettrait d’atteindre le nouvel objectif principal que je m’étais fixé, à savoir le développement de l’autonomie de travail chez les étudiants. J’ai alors modifié mon approche pédagogique en me tournant vers les nouveaux outils technologiques permettant de développer cette compétence. En raison des nombreux avantages mis de l’avant par ceux-ci, mon choix s’est arrêté sur les portfolios numériques. Oui, mais voilà, lequel choisir? Mon choix s’est finalement porté en toute logique suriSCORE, un portfolio numérique bien pratique, puisqu’il intègre les principaux modules d’extension couramment utilisés en musique et qu’il a été développé PAR des enseignants de musique POUR des enseignants de musique.

iSCORE a été conçu et développé par le Centre d’études sur l’apprentissage et la performance (CEAP) de l’Université Concordia, en collaboration avec l’Université de Queen’s et The Royal Conservatory. Il s’agit d’un outil de communication et de pratique sur le web. Il est conçu pour aider les enseignants à motiver les étudiants à être responsables dans leur pratique et leur apprentissage de la musique dans son ensemble.

iSCORE permet aux étudiants :

  • De se fixer des objectifs réalistes et accessibles
  • De rassembler de nouvelles œuvres artistiques
  • D’éditer et de partager leurs travaux
  • De répondre aux commentaires des enseignants, des pairs et des parents
  • De faciliter la communication entre les enseignants et leurs étudiants
  • De favoriser l’autonomie chez les apprenants

Page d’accueil du logiciel iSCORE.

Les motiver... de l’intérieur!

iSCORE est structuré en fonction de 3 étapes. Celles-ci permettent le développement efficace de l’autorégulation chez les étudiants et favorisent la motivation intrinsèque.

  1. La planification, qui ouvre la voie à l’action. Il s’agit d'un processus de réflexion sur ce que l’étudiant veut réaliser et comment il va y arriver.
  2. L’action, qui est le processus ayant lieu lorsque les étudiants sont engagés dans l’exécution en tant que telle.
  3. La réflexion, qui survient après la réalisation de l’exercice et qui influence la perception de cette performance par l’étudiant.

L’onglet « Planifier » du logiciel iSCORE.

Après une année d’expérimentation avec le logiciel dans le cadre de leçons individuelles de musique, le cours Formation auditive IV a été retenu et complètement repensé pour mettre en pratique une nouvelle approche pédagogique s’appuyant sur le logiciel iSCORE. Les propriétés de l’outil ont permis une refonte complète du cours favorisant le déploiement d’une pédagogie différenciée construite sur l’autocorrection ainsi que sur la construction d’une autorégulation progressive des apprentissages grâce, entre autres, à l’annotateur de vidéos intégré.

Critique d’un enregistrement vidéo d’une pratique musicale.

Comme le démontre la capture d’écran ci-dessus, l’utilisateur peut commenter ses propres artefacts (soit en appuyant sur l’icône +T pour des annotations écrites ou encore en appuyant sur l’icône MICRO pour des annotations vocales). De plus, plusieurs commentateurs peuvent annoter la même bande vidéo. Les annotations peuvent être partagées à distance et ce, en dehors des heures de classe. Cet exercice de jugement critique virtuel peut donner des éclairages nouveaux à l’enseignant quant au degré d’intégration d’éléments de compétence de ses étudiants.

L’heure du premier bilan

À l’étape du bilan, après 6 sessions d’utilisation, je peux dire que l’expérience a des retombées extrêmement positives, notamment au plan des capacités métacognitives que développent les étudiants! Je suis d’ailleurs en train de rédiger un rapport détaillé afin de partager mon expérience. Celui-ci sera disponible dans le courant de l’hiver 2017.

Je vous présente ici quelques-unes de ces conclusions principales en termes d’avantages et de limites à l’utilisation du logiciel iSCORE :

Les « plus »

  • Les étudiants travaillent véritablement en réseau et à leur rythme.
  • Les étudiants prennent conscience du rôle important qu’ils ont à jouer afin de cheminer vers une autorégulation dans leurs apprentissages.
  • Le logiciel permet aussi de faire de l’interévaluation (une approche pédagogique déjà utilisée par un autre enseignant du réseau collégial et relayée par Profweb dans un récit).
  • Les étudiants apprécient la convivialité de l’outil, puisqu’il est accessible de partout (nuage).
  • L’inscription est totalement gratuite.
  • Le logiciel est bilingue.
  • Cet outil est accessible autant aux étudiants qu’aux enseignants.
  • Bien que conçu pour les musiciens, l’outil offre un grand potentiel de transférabilité au collégial, notamment en langues étrangères, dans les disciplines où l’on effectue des stages ainsi que dans la documentation autonome de projets d’envergure telle que l’épreuve synthèse de programme (ESP).

Les « moins »

  • Cette stratégie pédagogique demande beaucoup de temps de préparation au départ, car il faut se familiariser avec le nouvel environnement (autant pour les enseignants que les étudiants).
  • Cette approche dépend de la technologie (et donc de la bonne qualité du réseau internet).
  • Cette approche module de façon significative la posture enseignant-étudiant… Soyez prêts!

Quelques conseils à partager

Comme à chaque fois que l’on essaye d’intégrer de nouveaux outils technologiques en classe, il est très important d’y aller étape par étape, tout en étant réceptif à l’avis des étudiants. J’irai donc avec ces derniers conseils :

  • Commencez doucement avec vos étudiants en ciblant 1 ou 2 tâches, au plus.
  • Visez des petits groupes d’utilisateurs au départ.
  • Sollicitez régulièrement l’avis des étudiants avec des questionnaires, à titre d’exemple.
  • Incluez des petites capsules vidéo dans le portfolio afin de montrer comment vous réalisez les tâches demandées via la technologie qu’ils ont à leur disposition.
  • Répondez rapidement à leurs embûches en donnant, sur une base régulière, un accompagnement technopédagogique individualisé, et ce, particulièrement en début d’utilisation.
  • Mesurer leur degré d’appropriation technologique périodiquement.
  • Expliquez-leur le rôle qu’ils ont à jouer dans cette nouvelle approche pédagogique qui les sollicite également en tant que corégulateur des apprentissages des autres (souvent, cela suffit à les motiver pour qu’ils sautent à pieds joints dans le projet avec vous).
  • N’hésitez surtout pas à vous faire aider par les conseillers pédagogiques de votre cégep! Ils seront ravis de le faire.

Vous travaillez déjà avec ce logiciel? N’hésitez pas à partager votre expérience dans la section « Commentaires ».

Note de l’auteure

Pour information, le portfolio électronique iSCORE fait partie d’une série de 4 outils électroniques disponibles gratuitement. Pour en connaître davantage sur ces outils numériques applicables à l’enseignement de la musique, visitez : www.musictoolsuite.ca.

À propos de l'auteure

Nathalie De Grâce Elle est détentrice d’un baccalauréat en musique de l’Université McGill (1990), d’un baccalauréat en éducation de l’Université de Moncton (1991), d’une maîtrise en musique de l’Université de Calgary (1996) et enfin, elle est titulaire d’un microprogramme de 3e cycle en pédagogie de l’enseignement supérieur de l’Université de Sherbrooke (2013). Forte d’une expérience de 25 ans dans l’enseignement de la musique (du primaire à l’université), elle travaille au Cégep de Sherbrooke depuis 2000 et à l’École de musique de l’Université de Sherbrooke depuis 2008 en tant qu’enseignante de clarinette. Depuis les 8 dernières années, elle innove par l’intégration des TIC appliquées à l’enseignement de la musique, comme le montrent les nombreux projets qu’elle a mis en place : Plattsburgh 2007-2009; Vent d’histoire (Prix Forces Avenir 2010) Miami 2011 et 2012; iSCORE Fellow 2015, MEDA Research Group).

3 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    C85afaaad9a45c376661a94cc28716eb

    Nicole Perreault a écrit le 25 octobre 2016 à 10h03

    Merci Nathalie pour ce récit des plus inspirants et pour avoir partagé vos conseils judicieux, encourageants et motivants.

  2. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    nathalie de grace a écrit le 25 octobre 2016 à 12h31

    Merci à vous surtout d'avoir pris le temps de me lire avec autant d'attention! Ça fait plaisir! :-)

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Alexandre Dal-Pan a écrit le 18 novembre 2016 à 16h27

    Merci Nathalie pour ce partage encore une fois. En lien avec les pratiques visant l’augmentation et le maintien de la motivation aux études des étudiants (comme mis de l'avant dans ce récit via l'utilisation du portfolio numérique), j’ai lu cet article qui propose d’examiner justement les enjeux associés à la motivation chez les étudiants du postsecondaire. En résumé, celui-ci présente la théorie de l’autodétermination en l’appliquant au contexte d’enseignement universitaire dans lequel travaille l’auteure. Passionnant et instructif! http://www.cea-ace.ca/education-canada/article/qu%E2%80%99en-est-il-de-la-motivation-aux-%C3%A9tudes-des-%C3%A9tudiants-du-postsecondaire

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*