Profweb

Accueil » Publications » Récits » Faciliter l’apprentissage de nouveaux concepts par l’exercice des cartes conceptuelles

Publications

Récits

Publié le 3 juin 2012 | Multidisciplinaire

Faciliter l’apprentissage de nouveaux concepts par l’exercice des cartes conceptuelles

Dans le cadre du cours de chimie générale, les notions liées à la nomenclature et à l’écriture de formules chimiques sont présentées en début de session. Ces notions, évaluées lors de chaque examen, occupent une place importante dans ce premier cours de chimie. Le nombre de catégories de composés chimiques ainsi que toutes les règles qui doivent être maîtrisées deviennent cependant vite un exercice très difficile pour un apprenant. Il me fallait donc trouver une solution afin d’aider les étudiants à s'approprier plus facilement les concepts liés à la nomenclature.

Le recours aux cartes conceptuelles

Afin de remédier à cette situation, j’ai décidé d’intégrer dans ce cours des cartes conceptuelles incomplètes que les étudiants doivent combler. Cette première approche de l’utilisation de la carte conceptuelle visait principalement à faire réaliser aux étudiants l’intérêt de schématiser en une seule carte plusieurs notions qui peuvent parfois être confondues. L’outil choisi pour m’aider à réaliser ces cartes est CmapTools, un logiciel permettant de créer des schémas de concepts et des cartes heuristiques pour favoriser l'intégration et la structuration des connaissances (pour en savoir plus, consultez la documentation du CCDMD sur ce logiciel).

Les principaux attributs de CmapTools

  • Gratuit et accessible sur le web
  • Installation rapide et sans embûche
  • Souple et facile d’utilisation
  • Travail collaboratif possible

Les avantages

La création de liens significatifs entre des concepts principaux et secondaires reliés sémantiquement vise à faire mieux comprendre les notions enseignées en classe. Les étudiants les intègrent et mémorisent plus aisément de cette façon. L’intérêt de présenter ce type d’outil aux étudiants est de leur permettre d’acquérir une vue d’ensemble des notions à étudier dans un cours, tout en leur permettant de développer des stratégies d’apprentissage qu’ils pourront réutiliser subséquemment dans leur formation (ex. : prise de notes, élaboration de résumés, préparation à un exposé oral, etc.).

Exemple d’une carte conceptuelle en élaboration

Exemple d’une carte conceptuelle en élaboration

Les appréhensions

Voici un résumé de mes principales appréhensions quant à l’appropriation et à l’utilisation du logiciel ainsi que les conclusions auxquelles je suis arrivée à la suite de ma première utilisation :

  • Crainte initiale : installation complexe? Constat : installation sans aucune difficulté.
  • Crainte initiale : prise en main difficile? Constat : prise en main aisée en raison des nombreuses similitudes avec les logiciels de la suite Office.
  • Crainte initiale : mise en forme apparemment limitée? Constat : options d’édition permettant de créer des réseaux de concepts variés et personnalisés.

Petit guide d’utilisation de CmapTools

Les possibilités futures

L’intérêt démontré par les étudiants ainsi que l’augmentation du taux de réussite lors des évaluations sommatives se rapportant à cette section du cours m’ont convaincue de la pertinence pédagogique de cette intégration. J’espère être en mesure de proposer dorénavant à mes étudiants des activités leur permettant aussi de créer et même de valider des réseaux de concepts. Voici le scénario projeté :

Intégration de CMapTools dans le plan de cours
Semaine Activité Déroulement
3
Révision de la nomenclature à l'aide d'un schéma de concepts incomplet. Les étudiants complètent le schéma des composés chimiques présentés en classe.
6
Création d'un schéma de concepts portant sur l'évolution du modèle atomique. Une fois les consignes d'utilisation du logiciel CMapTools présentées, les étudiants, regroupés en équipe, réalisent un schéma de concepts. Ce schéma pourra être complété pendant la semaine.
7
Correction par les pairs des schémas de concepts. Les étudiants auront à évaluer le schéma créé par une autre équipe. À la suite de cette étape, tous les schémas seront disponibles sur le web dans Moodle afin de faciliter l'étude de cette section du cours.
14
Schéma de concepts pour évaluer le travail réalisé suite à une situation d'approche par problème (APP). À la suite de la présentation d'une situation d'APP, les étudiants disposeront d'une semaine pour réaliser en équipe un schéma de concepts sur le travail réalisé.

L’intégration de cet outil en classe et son appropriation par les étudiants visent à développer une méthode d’enseignement où l’étudiant est un acteur qui contribue activement à l’élaboration de ses connaissances en interaction avec d’autres apprenants.

Les erreurs à éviter

Bien que très simple d’utilisation, le locigiel CmapTools nécessite d’être vigilant. Il faut éviter de commettre certaines erreurs :

  • Les liens qui se croisent
  • La surcharge de votre schéma
  • L’utilisation de phrases complètes

L’article Les cartes heuristiques, rédigé par Mark Butorac et publié dans le Bulletin Clic d’octobre 2007, présente d’autres applications des cartes conceptuelles et suggère davantage de conseils sur les pièges à éviter lors de leur création.

Le bilan

Le principal objectif de l’intégration du logiciel CmapTools était de permettre aux étudiants d’acquérir une stratégie d’apprentissage favorisant une meilleure compréhension des concepts. De plus, l’utilisation de cet outil dans le cours de chimie générale permet de varier les méthodes pédagogiques et de rejoindre ainsi davantage d’apprenants en favorisant différents types d’intelligence. L’utilisation de ce logiciel pourra leur servir tant dans un contexte pédagogique que professionnel.

Si vous êtes intéressés par la création de cartes conceptuelles, je vous recommande aussi l’application LucidChart. Cette application, disponible sur le web, favorise le travail collaboratif très encouragé par les approches pédagogiques actuelles, en permettant la création de cartes conceptuelles sur lesquelles les étudiants peuvent travailler simultanément.

De plus, si vous disposez de tableaux blancs interactifs dans vos salles de classe, il vous sera possible de développer des stratégies d’apprentissage participatives telles que le proposent Mme Mélissa Bricault et M. Marc-Antoine Parent dans un article du Bulletin Clic d’avril 2011.

Quelle utilisation faites-vous des cartes conceptuelles? Connaissez-vous des logiciels similaires à CmapTools et LucidChart?

6 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Barbara Augustin a écrit le 4 juin 2012 à 10h53

    J'ai commencé, moi aussi, à utiliser C-map tools pour intégrer des réseaux de concepts dans mes cours. Je trouve que c'est une excellente idée de faire des réseaux de concepts troués que les étudiants auront à compléter. Jusqu'à présent, je construisais moi-même les réseaux de concepts ou j'incitais les étudiants à en faire, mais je n'avais pas pensé à préparer le gabarit afin que les étudiants puissent le compléter. Je suis contente de voir que vous arrivez aux mêmes constats que moi concernant les répercussions sur la réussite scolaire. Merci pour ce partage!

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Barrette Christian a écrit le 4 juin 2012 à 11h02

    Très beau récit, avec une analyse des appréhensions et des résultats. Les perspectives d'autres scénarios sont aussi stimulantes. Je m'intéresse depuis des années à l'utilisation des cartes conceptuelles pour la planification de cours, la production de médias et l'évaluation des apprentissages. Il est important de distinguer différentes formes de schématisation, notamment les cartes conceptuelles et les cartes mentales, ou heuristiques. Elles n'ont pas la même finalité, ni la même forme. Les cartes conceptuelles se caractérisent par leur liens explicites, nommés le plus souvent par des verbes, comme dans l'exemple que vous présentez en chimie. J'ai contribué au développement d'une méthode de construction de cartes conceptuelles, "Copilote", et donne un cours PERFORMA (PED906 - Les cartes conceptuelles en enseignement) basé sur cette méthode. Votre récit pourrait y constituer un bon exemple de ce que peuvent soutenir les cartes conceptuelles dans une discipline scientifique. -- Christian Barrette

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Josianne Lafrance a écrit le 4 juin 2012 à 11h25

    Une stratégie d'enseignement et d'apprentissage très intéressante et très bien illustrée à travers l'article. Merci beaucoup d'avoir partagé ce « bon coup ».

  4. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    5842048f0d90737b5fe7ffd3acd32286

    Louis Normand a écrit le 12 juin 2012 à 14h40

    Beau récit. Très intéressant. Les outils que vous présentez me seront très utiles pour la suite; La liste des mots de liaison mais aussi le tableau qui propose une progression dans le niveau de difficulté de la tâche pour les étudiants. J'ai trop souvent fait l'erreur de proposer une activité de carte conceptuelle sans que les étudiants soient "entraînés" à le faire. Merci.

  5. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    bruno Martin a écrit le 26 juillet 2012 à 11h53

    "Connaissez-vous des logiciels similaires à CmapTools et LucidChart?" Pour ma part je suis passé de CmapTools à VUE : Visual Understanding Environnement.Mis à part l'absence de mode collaboratif, il convient mieux aux utilisateurs avancés (plus de fonctionnalités et de touches raccourcis)et est open-source ce qui est un avantage sur la longueur. Pour commencer avec les cartes conceptuelles, je pense néanmoins que CmapTools est plus adapté aux nouveaux utilisateurs.Je ne connaissais pas Lucidchart, je vais m'y mettre ! J'ai lu votre lien http://www.profweb.qc.ca/fileadmin/user_upload/Recits/Joelle_Martin/Bulletin_Clic_-_Les_cartes_heuristiques.pdf Je remarque que la différence n'est pas faite entre les cartes heuristiques et les cartes conceptuelles.En tout cas, je trouve cela bien que vous ayez commencé par les cartes conceptuelles qui demandent plus de rigueur et apportent plus de précision que les cartes heuristiques. Je suis pour ma part en train de faire le chemin inverse, plus difficile à mon avis. Je ne dénigre pas pour autant les cartes heuristiques qui sont géniales à plus d'un usage. Je conseille personnellement [[Xmind|http://www.xmind.net]] pour les premiers usages (ou plus), et Freeplane (open source) ou Mindmanager (payant) pour une utilisation avancée. Si vous restez sur Xmind et que vous êtes aussi intéresses par Anki http://ankisrs.net/, peut être que l'application que j'ai développé peut faire votre bonheur : http://cognitive-projects.com/Xmind2Anki/ Bien à vous, et merci pour votre article.

  6. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    C85afaaad9a45c376661a94cc28716eb

    Nicole Perreault a écrit le 26 septembre 2014 à 12h12

    Merci pour ce récit qui servira à alimenter la documentation relative à l’objectif « représenter visuellement l’information » (2.3) du Profil TIC des étudiants du collégial 2014 (http://www.reptic.qc.ca/wp-content/uploads/2013/08/profil-tic-etudiants-2014.pdf). Dans le Profil, le recours à la carte conceptuelle peut s’inscrire dans une démarche linéaire de recherche (habileté 1) et de traitement de l’information (habileté 2): l’étudiant structure (organise) l'information trouvée (2.3) après en avoir dégagé les éléments jugés pertinents (2.1) et analysé ces derniers (2.2). La représentation visuelle de l'information par le biais de la carte conceptuelle peut aussi s’effectuer dans le cadre d’activités pédagogiques ciblées comme celles que vous proposez dans votre récit. Merci ! Fort inspirant

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*