Profweb

Accueil » Publications » Récits » Enseigner l’agriculture biologique en audioconférence

Publications

Récits

Publié le 28 avril 2008 | Techniques agricoles

Enseigner l’agriculture biologique en audioconférence

Une conseillère pédagogique m’avait mentionné qu’il fallait voir les changements dans la perspective de la spirale de l’évolution. On avance lentement et on complexifie graduellement la situation. Pour moi, c’est parlant et reflète bien l’expérience dans laquelle je me suis engagée. J’y suis allée lentement et j’anticipe avec plaisir la prochaine expérience qui devrait me permettre d’utiliser d’autres outils de la plateforme. C’est vraiment inspirant…

L’expérience...

Je ne pense pas d’emblée aux technologies lorsque j’enseigne mais la proposition d’utiliser la plateforme de visioconférence Via pour regrouper une clientèle éloignée et dispersée dans le domaine agro-alimentaire m’est apparu une solution fort intelligente pour répondre aux besoins de notre clientèle.

Armée de mes vingt ans d’expérience en enseignement régulier et soutenue par une équipe technique et professionnelle formidable, je me suis lancée dans l’aventure en 2004 avec un cours de 30 heures, offert à une dizaine de personnes de la formation continue, durant 10 semaines. Comme mon cours était bien préparé, qu’un technicien était sur place pour pallier aux éventuels problèmes techniques et que j’avais suivi une formation sur les outils de la plateforme, mon premier cours s’est bien déroulé malgré quelques problèmes dus à la restriction de la bande passante ou la faible performance des ordinateurs de certains participants. Je m'amusais à jouer le rôle d'une chroniqueuse radio mais j’y suis tout de même allée mollo en me limitant à l’essentiel :

  • présentations PowerPoint;
  • envoi de fichiers;
  • réalisation d’exercices et discussion autour de problématiques diverses.

Pour les autres cours, je me sentais de plus en plus confortable. Il y avait beaucoup d’interactions entre les participants et j’appréciais partir de leurs problèmes et de leurs expériences pour illustrer certaines notions enseignées. J’ai trouvé l’expérience formidable si bien que je n’ai pas hésité une minute à la revivre en 2005, pour un autre cours qui s’est déroulé sensiblement de la même manière avec 16 personnes.

Des avantages…

Il est certain que j’aurais apprécié y aller grandement sans restriction de la bande passante. J’ai toutefois trouvé que ce mode de fonctionnement comportait bien des avantages :

  • la plateforme est conviviale et permet des interactions directes avec les participants;
  • la formation peut se donner/se suivre peu importe l'endroit où l’on se trouve;
  • la collaboration à distance permet la formation de réseaux de contacts pertinents dans une perspective de développement régional;
  • la formation profite du fait que les participants proviennent de différents milieux et travaillent, pour la plupart, en agriculture. Cette clientèle ne se déplacerait pas pour venir au collège d’autant plus qu’il y avait des gens des Îles de la Madeleine, de la Baie des Chaleurs et de Rimouski.

En plus d’avoir du plaisir, j’ai reçu des commentaires élogieux de la part des participants qui ont grandement apprécié ce type de formation qualifiée d’intéressante et adaptée à leur contexte.

Je n’ai pas vu beaucoup de différences avec l’enseignement traditionnel.

Des conseils…

Je n’ai pas vu beaucoup de différences avec l’enseignement traditionnel. On doit se préparer à l’avance, présenter du contenu et mettre en place des outils pour que ce soit les apprenants qui développent leurs compétences. Voici quelques conseils pour les personnes qui voudraient vivre l’expérience :

  • ne pas avoir peur, c’est la même démarche qu’en classe et une fois la technologie apprivoisée, tout se passe très bien;
  • se faire confiance et comprendre que tout changement entraîne ses exigences qui, dans le cas de l’audioconférence, sont assez mineures;
  • faire des essais au préalable, bien préparer son cours et suivre une formation sur les différents outils de la plateforme;
  • ne pas se gêner pour se faire accompagner par le conseiller pédagogique ou les techniciens en informatique, surtout au début de l’expérience;
  • durant la prestation, ne pas se limiter à faire un « show ». Les participants se doivent d’être actifs (répondre à des questions, faire des exercices, parler de leurs expériences, …);
  • se donner le droit à l’erreur et y aller graduellement.

L’avenir

Pour les prochaines expériences, j’espère que l’accès à Internet haute vitesse sera accessible dans toutes les régions et que les participants auront tous un ordinateur performant. Cela permettrait d’utiliser les caméras et de présenter des ressources multimédias. Il y a aussi plusieurs outils que je n’ai pas essayés et qui permettraient le travail d’équipe ou l’observation du travail d’un étudiant.

J’anticipe avec plaisir l’occasion de répéter l’expérience surtout si je considère que les limites techniques seront moindres. Je pourrais utiliser la visioconférence et les différentes fonctionnalités qui sont plus gourmandes au niveau technologique

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*