Profweb

Accueil » Publications » Récits » Enseigner en tourisme… en direct du Kenya et de l’Afrique du Sud!

Publications

Récits

Publié le 30 novembre 2016

Enseigner en tourisme… en direct du Kenya et de l’Afrique du Sud!

En décembre 2015, je vous proposais un récit qui vous transportait au Japon. Je récidive en ce mois de novembre 2016, mais cette fois pour vous diriger vers le Kenya et l’Afrique du Sud. J’ai la chance de travailler à la fois comme enseignante en Techniques de Tourisme au Collège LaSalle et comme consultante et conseillère en voyages sur mesure dans une agence que j’ai créée. Les voyages en safaris animaliers sont l’une de nos spécialités.

Dans ce récit, je vous décris l’expérience que j’ai vécue avec mes étudiants, alors que j’étais en Afrique. J’avais alors une double mission :

  • Celle d’assister à la 6e édition de la foire touristique à Nairobi, événement qui recouvre toute l’Afrique de l’Est et Australe. J’ai pu récolter du matériel et mettre sur pied des cours sur les événements d’affaires (tels les foires touristiques, les congrès et les événements de réseautage) pour enrichir le contenu du cours Création de forfaits de groupe et d’événements dans le cadre du programme de DEC en Techniques de Tourisme et ce, tout en donnant ce même cours.
  • Celle de donner des cours en direct du Kenya et de l’Afrique du Sud pour le cours Planification de forfaits, dans le cadre de l’AEC pour devenir agent de voyage, ainsi que le cours d’Attraits culturels et touristiques de l’Asie et du Pacifique du Sud du DEC en tourisme.

Affiche de la foire touristique au Kenya.

Sur la « ligne » de l’Équateur en compagnie d’amis.

Bushman à la foire touristique du Kenya.

J’avais déjà vécu une expérience d’enseignement en mode hybride l’année précédente et les étudiants l’avaient beaucoup apprécié. L’occasion m’était fournie de poursuivre l’aventure dans ce vaste continent qu’est l’Afrique. Il s’agit pour moi de bien préparer les étudiants à la réalité de l’organisation :

  • De forfaits voyages à l’étranger
  • D’événements corporatifs

En visioconférence en direct de l’Afrique

Disons-le d’emblée, technologie et safari ne font pas un excellent ménage! J’étais toutefois assez certaine que le projet (première partie de ma mission) allait susciter l’intérêt des étudiants et donner du sens (et du punch) aux contenus enseignés ultérieurement. Lorsque j’ai réalisé mon séjour au Japon, j’avais loué un système internet portatif et j’ai pu me débrouiller avec cela dans divers contextes. En Afrique, la situation s’est avérée plus complexe. Il n’y avait parfois pas de réseau, inutile alors d’utiliser l’appareil portatif. Cependant, lors des cours offerts en direct à distance, je me retrouvais en ville, dans un environnement plus convivial avec la connexion internet.

J’avais bien préparé les étudiants pour l’utilisation de la plateforme Adobe Connect. J’avais fait des tests avec eux lors des 2 cours précédant mon départ, et ce, à partir de leurs propres appareils. J’avais également préparé un montage sur PowerPoint. C’est pertinent pour eux, car il s’agit d’une plateforme largement utilisée dans l’industrie.

Première mission

Durant le safari, première partie du séjour, j’ai pu faire des enregistrements vidéos avec ma caméra GoPro et prendre des photos à partir de mon téléphone intelligent. J’ai ensuite fait un montage avec le logiciel iMovie et GoPro. Tout ce matériel a bénéficié aux étudiants du cours Créations de forfaits de groupe et d’événements, mais il servira aussi dans le futur à ceux qui suivront le cours le cours Attraits culturels et touristiques de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Au coucher de soleil avec, en arrière fond, une famille de girafes.

L’information recueillie me permettra de présenter différents aspects particuliers vécus en contexte africain, en les mettant en rapport avec l’industrie touristique. Le processus de négociation est bien particulier!

Par exemple, tout ce qui a trait à :

  • L’organisation de la logistique d’un safari animalier
  • Un voyage culturel authentique en lien avec diverses minorités ethniques
  • L’ascension de certains sommets

Deuxième mission

Dans le cours Création de forfaits de groupe et d’événements, les étudiants sont appelés à développer des compétences pour la réalisation d’événements d’affaires et de réseautage avec une clientèle d’affaires. Dans un contexte culturel différent, il faut être sensibilisé aux protocoles et il y en a beaucoup en Afrique!

Il y avait 7 heures de décalage horaire entre nous au Kenya et 6 heures en Afrique du Sud, ce qui m’amenait à donner le cours en milieu d’après-midi. J’enseignais 16 heures par semaine, et ce, pendant 3 semaines.

Il faut dire que les étudiants avaient déjà suivi un cours sur l’Afrique. Cela me permettait donc de réactiver des contenus déjà vus par le passé. J’enseignais à 2 groupes de 10 étudiants qui assistaient au cours à partir de leur résidence. Je dois dire qu’ils ont beaucoup apprécié cette formule : ils étaient tous présents, et ce, à tous les cours!

De ma chambre d’hôtel ou à partir d’une salle de conférence, je revenais sur le déroulement de ma journée. Ainsi, je pouvais leur expliquer comment s’était passée ma rencontre avec les fournisseurs (agence réceptive, hôtelier, transporteur aérien, etc.).

Entrevue télévisée réalisée durant la foire touristique au Kenya.

Avec le temps, je me suis familiarisée aux différentes options qu’offre la plateforme Adobe Connect, notamment pour faire travailler les étudiants en équipe (en créant des sous-groupes ne pouvant interagir qu’entre eux) sur la recherche de fournisseurs, de lieux spéciaux pour la création de forfaits voyage et d’événements corporatifs. Ils peuvent mettre tout de suite des notions en pratique pour développer un événement. Je peux me promener ainsi d’un groupe à l’autre. Je remarque qu’avec cette formule, même les plus réservés interviennent davantage, par l’intermédiaire du microphone ou par l’option de clavardage. Je suis la seule à utiliser la caméra.

Pour animer chaque séance, je me servais de la plupart des outils disponibles sur Adobe Connect. En fait, il était possible, autant pour les étudiants que pour moi, de :

  • Télécharger des fichiers et présentations PowerPoint pour présenter du contenu et appuyer mes propos
  • Noter des éléments sur une page blanche dans le bloc-notes diffusé à l’écran
  • Utiliser les outils d’écriture pour mettre en évidence des éléments de la présentation
  • Communiquer en utilisant le micro ou le clavardage
  • Utiliser le tableau blanc interactif

D’autres images captées au cours de cette aventure

Vignoble de la région des vins, près de Franschhoek (Afrique du Sud).

Quartier coloré de Bo Kaap de Cape Town.

À la garderie avec les petits dans un township, près de Knysna (Afrique du Sud).

Le long de la côte sur la route des jardins près d’Hermanus (Afrique du Sud).

Au-travers des canyons du parc Tsitsikamma (Afrique du Sud).

Les étudiants ont beaucoup apprécié l’expérience et ils peuvent réinvestir leurs apprentissages dans un prochain événement qui aura lieu au Collège le 1er décembre 2016 de 18h à 21h, soit un Vernissage Voyage Culturel. Je vous invite à venir encourager les étudiants. Communiquez avec moi pour obtenir des billets.

L’an prochain, j’aimerais intégrer la réalité virtuelle dans mes cours... C’est à suivre!

À propos de l'auteure

Ariane Arpin-Delorme Consultante en voyages, enseignante en Techniques de tourisme au collégial, conférencière, auteure et chroniqueuse voyage pour plusieurs médias et à la radio, Ariane Arpin-Delorme est une vraie passionnée dans tout ce qu’elle entreprend. Vous pouvez lire sa chronique Plier Bagage sur l'application TC Nouvelles. Elle a fondé l’agence Esprit d’Aventure en 2013, où elle agit à titre de présidente et de conseillère en voyages sur mesure. Ayant visité plus de 55 pays, elle a cumulé une foule d’expériences variées dans l’industrie du tourisme et réalisé plusieurs projets de coopération internationale. Ses moteurs : aller à la rencontre des peuples, gravir les plus hauts sommets du monde et partir naviguer en voilier…

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*