Profweb

Accueil » Publications » Récits » Du cybermentorat en Session d'accueil et d'Intégration au Cégep Limoilou

Publications

Récits

Publié le 6 mars 2006 | Multidisciplinaire

Du cybermentorat en Session d'accueil et d'Intégration au Cégep Limoilou

Le Cégep Limoilou reçoit à ses deux campus plusieurs centaines d'élèves en Accueil et Intégration. Deux à trois groupes sont formés à chaque session pour le cours spécifique « S'orienter pour mieux réussir ». L'élève est invité à faire une démarche d'orientation dans le cadre du cours avec un encadrement et un suivi personnalisé organisé par l'équipe de professeurs, de conseillers d'orientation et de l'aide pédagogique.

L'expérimentation du site Academos

Depuis 2004, la Session d'Accueil et Intégration du Cégep Limoilou collabore avec le site Academos et a intégré au plan du cours d'orientation une activité de laboratoire informatique ajoutant une plus-value aux pratiques pédagogiques. J'explore le site avec les élèves en classe. Ceux-ci sont invités à s'inscrire puis à communiquer avec un mentor exerçant la profession qui les attire.

Academos est un site internet qui offre un programme de mentorat pour les jeunes du secondaire et du collégial. Quelque 800 mentors, tous passionnés par leur profession (de l'électricien au neurologue), sont disponibles pour répondre à leurs questions et communiquer avec eux par l'entremise du site sécurisé et gratuit Academos. Une visite du site s'impose au www.academos.qc.ca.

Avant de se lancer dans l'aventure, l'équipe de Limoilou a reçu une formation donnée par les responsables du site ainsi que les guides d'accompagnement pour les élèves et les intervenants.

En classe, il suffit d'une heure pour la présentation du site et des principes de fonctionnement. Puis, l'élève choisit un mentor et envoie un premier message sous la supervision de l'enseignante. Le reste des échanges se fait en dehors des heures d'enseignement selon les disponibilités des élèves et des mentors. Après quelques semaines, l'élève fait un compte rendu de ses échanges et est amené à réfléchir de façon plus précise aux réalités qui l'attendent dans ce métier. L'élève est davantage en mesure de valider son choix d'orientation.

Les avantages de l'utilisation du site

Le site est convivial, facile à utiliser autant pour l'enseignante que pour l'élève, et surtout il est sécuritaire. L'utilisation du site donne un choix de plus aux élèves parmi les activités de recherches exploratoires possibles (visite de programme, entrevue, visite de milieu de travail) tenant lieu d'évaluation sommative. Les élèves plus introvertis y trouvent une activité organisée, plus besoin d'aller cogner à une porte pour quémander une entrevue « live ». Les métiers rares ou pratiqués en région y sont aussi accessibles.

Les expériences démontrent que les élèves qui ont profité du cybermentorat ont établi une relation significative avec le mentor, ont pu s'identifier à une profession et élaboré un projet d'études plus réaliste. Quatre-vingt-huit pour cent (88 %) des élèves se disent satisfaits ou très satisfaits de la communication obtenue avec le ou les mentors ainsi que du site. Le taux de réussite du cours a augmenté sans doute en partie grâce à cet ajout positif dans nos activités pédagogiques.

Quelques commentaires reçus des élèves

Les informations sur Academos sont basées sur l'expérience. C'est très personnel et on ne peut trouver tout ça dans les livres. - Marie-Ève

Le rapport humain avec le mentor rajoute une dimension plus plaisante à cette recherche de réponses.  - Joël

Le mentor m'a encore plus motivée à poursuivre mes études. - Jessie

En tant que sociologue, je suis préoccupée par le manque d'espace et de temps accordé dans nos sociétés occidentales à la transmission du savoir et des expériences entre les générations. À part l'école, il existe peu de structure permettant ce type d'échanges de savoir-faire d'une génération à l'autre. Ce genre d'héritage que l'on doit laisser aux jeunes est sans prix.Academos m'apparaît comme un noble outil à cet égard. Il devrait être utilisé comme outil ou référence dans d'autres cours au collégial (au secteur technique pour l'analyse d'une fonction de travail comme au pré-universitaire).

Depuis cette expérimentation, je me suis découvert un intérêt à utiliser davantage les nouvelles technologies dans mes autres cours (photos, images, musique, sites d'intérêt public) pour illustrer les propos souvent théoriques de la sociologie ou tout simplement pour créer une ambiance propice à l'analyse et à la réflexion. Une atmosphère qui rejoint les élèves à la fois dans leur mode de vie très « techno » et dans leur quête de sens

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*