Profweb

Accueil » Publications » Récits » Du ciné à la philo : des activités clés en main pour susciter la curiosité et l’intérêt des étudiants envers les textes philosophiques

Publications

Récits

Publié le 27 septembre 2018 | Philosophie

Du ciné à la philo : des activités clés en main pour susciter la curiosité et l’intérêt des étudiants envers les textes philosophiques

L’enseignement et l’apprentissage de la philosophie reposent principalement sur l’étude des textes des grands penseurs. À cet effet, les enseignants ne manquent pas de matériel pédagogique de qualité. La plupart des manuels sont très bien conçus, offrant souvent des approches et des activités originales. Les enseignants proposent même leurs propres recueils de textes. Or, la prise de contact des étudiants avec ces contenus textuels demeure un défi important. Comment susciter davantage leur intérêt pour les idées des auteurs? Comment les inciter à développer leur esprit critique tout en approfondissant leurs connaissances?

Depuis quelques années, je présente des oeuvres cinématographiques dans mes cours. Leur visionnement sert d’introduction à des activités d’analyse, d’interprétation et de discussions en classe. Ce média non traditionnel retient l’attention des étudiants et suscite leur curiosité intellectuelle : ils désirent en savoir plus et je remarque qu’ils s’impliquent davantage dans la tâche de réflexion critique.

J’ai donc décidé de partager ces activités afin d’offrir des ressources clés en main aux enseignants de philosophie. Ce projet s’est concrétisé en 2018 par le lancement d’un site web, Du ciné à la philo, développé avec le soutien du Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD). Le site contient déjà 33 fiches d’activités basées sur des films et d’autres oeuvres, pour les 3 cours de philosophie de la formation générale.

À l’origine du projet

J’enseigne la philosophie au Collège de Valleyfield depuis 2008. L’idée d’intégrer du matériel visuel, notamment cinématographique, dans mon enseignement m’est venue naturellement. J’écoute souvent des films et j’y ai vu un potentiel pédagogique intéressant. J’ai décidé d’utiliser à bon escient le pouvoir de l’image pour susciter un intérêt chez les étudiants, même les plus réfractaires, pour les textes philosophiques et la pensée critique.

J’ai commencé par présenter des extraits cinématographiques comme outils pédagogiques pour introduire un nouveau courant de pensée ou une notion spécifique. Devant le succès de ces brèves incursions dans l’univers de l’image, mon objectif s’est précisé: plutôt que d’illustrer un concept et que les étudiants demeurent passifs au moment du visionnement, je voulais qu’ils participent au processus de construction des connaissances.

Pour les inciter à réfléchir à la signification et aux implications (épistémologiques ou éthiques) des scènes proposées,  j’ai pris l’habitude de les questionner après le visionnement, en faisant appel à :

  • Leur sens de l’observation
  • Leur capacité d’analyse et de justification rationnelle
  • Leur esprit critique
  • Leurs aptitudes interprétatives

Les étudiants doivent observer attentivement les séquences proposées et établir des liens pertinents avec les courants et les thèmes philosophiques étudiés. Parce qu’ils se sentent interpellés par ce qu’ils voient et entendent lors des séances de projection, ils voient davantage ce que les idées et les textes philosophiques peuvent leur apporter en vue d’interpréter et de faire sens à partir du matériel de cours. Ils s’impliquent activement dans la réflexion critique, ce qui facilite le retour aux textes philosophiques.

C’est à travers cette expérience qu’est progressivement venue l’idée de partager mes fiches d’activités avec mes collègues. Considérant le temps d’élaboration de telles activités et la difficulté à trouver des ressources pédagogiques non traditionnelles et spécifiquement adaptées aux objectifs pédagogiques d’un cours de philosophie, j’ai pensé que d’autres enseignants pourraient bénéficier de ces scénarios. Les activités proposées devaient être rentables quant au temps et à l’énergie investis par les enseignants, et efficaces sur le plan des apprentissages.

Pour que ces activités soient réellement clés en main, il fallait :

  • Que les exercices soient spécifiques quant aux thèmes abordés
  • Que les scènes étudiées faisant l’objet de questions soient clairement délimitées
  • Qu’une correction soit proposée

J’ai obtenu le soutien de Nathalie Fontaine, alors conseillère pédagogique au Collège de Valleyfield, tout au long de cette démarche. J’ai soumis une proposition au CCDMD lors d’un appel de projets. J’envisageais alors de créer 5 activités pour chaque cours de philosophie de la formation générale. Finalement, j’ai développé 33 activités!

Où trouver les fiches d’activités?

Toutes les fiches se trouvent sur le site web Du ciné à la philo et sont accessibles publiquement.

Sur la page d’accueil, sélectionnez l’un des 3 cours de philosophie de la formation générale pour accéder aux fiches d’activités correspondantes.

Menu de la page d’accueil permettant d’accéder aux fiches d’activités par cours

Un aperçu de quelques fiches d’activités

Puisqu’une même fiche peut être utilisée dans plusieurs contextes, le site contient des filtres permettant de sélectionner des fiches d’activités :

  • par cours
  • par thème philosophique
  • par philosophe
  • par mot clé
  • par médium

La plupart des activités reposent sur l’analyse de films, mais la banque d’activités contient également des documentaires, des vidéos, des oeuvres musicales et des oeuvres d’art.

Un aperçu de la recherche par filtre sur le site Du ciné à la philo

Toutes les fiches sont offertes en format PDF. Elles peuvent être consultées directement sur le site ou être téléchargées, puis imprimées.

Les annexes contenant les pistes de correction sont protégées par mot de passe. Les enseignants peuvent en obtenir l’accès auprès du CCDMD en fournissant leur courriel institutionnel. Chaque page d’activité contient un lien pour en faire la demande.

Comment utiliser les fiches d’activités?

Chaque fiche d’activité comprend :

  • L’identification du cours de philosophie correspondant
  • Les compétences ou éléments de compétence visés
  • La présentation générale de l’oeuvre
  • Un index des scènes (pour les films)
  • Des consignes de projection
  • Les thèmes, les philosophes et les mots clés associés
  • Les questions des exercices auxquelles les étudiants doivent répondre, individuellement ou en équipe

Le temps à consacrer aux activités varie selon le type d’oeuvre présentée et le nombre de questions dans les exercices, ainsi que les choix pédagogiques des enseignants (qui peuvent opter pour une utilisation partielle de chaque fiche).

Pour les oeuvres cinématographiques, l’index des scènes facilite grandement le visionnement de séquences partielles. Je recommande aussi que la projection se fasse en classe.

La présence de l’enseignant lors du visionnement me paraît essentielle. Les étudiants ont besoin d’être guidés pour favoriser une écoute active. Avant la projection d’une séquence, l’enseignant peut intervenir pour attirer leur attention sur des éléments significatifs. Au besoin, il peut clarifier les objectifs d’apprentissage ou certaines questions.

Le site a été conçu pour que les enseignants y « magasinent » à la pièce, selon les besoins à combler. Ils peuvent utiliser autant de fiches qu’ils le souhaitent, utiliser les exercices tels quels ou poser à leurs étudiants d’autres questions que celles proposées.

Les fiches peuvent pratiquement toutes être utilisées dans le contexte d’une évaluation sommative, mais valent aussi pour une évaluation formative ou une activité introductive.

Les réactions des étudiants

Avec ces activités, j’ai voulu éveiller la curiosité intellectuelle des étudiants et susciter un plus grand engagement envers les textes philosophiques.

Les étudiants ont parfois l’impression que, pour réussir leur cours de philosophie, ils doivent livrer ce qu’ils croient que l’enseignant attend comme réponse. L’objectif est plutôt de développer leur pensée critique, analytique et interprétative sur un certain nombre de thèmes philosophiques et d’enjeux contemporains, ce que les films parviennent à susciter d’une manière particulièrement efficace et attrayante pour les étudiants.

Je pense que le support audiovisuel provoque un impact sensoriel, voire émotif, et que cela capte et retient davantage l’attention des jeunes. Les activités prévoient généralement un retour sur un texte philosophique de référence, mais seulement dans un second, voire un troisième temps. Les étudiants sont d’abord invités à observer et à interpréter les scènes. Ils essaient ensuite de donner du sens à ce qu’ils voient et entendent, au-delà de ce qui est immédiatement perceptible.

Prochains développements

Je ne considère pas le site web, dans sa forme actuelle, comme un projet fermé. J’aimerais que ce projet soit évolutif. Si d’autres enseignants aimeraient y contribuer, leurs créations pourraient s’ajouter aux ressources déjà existantes.

À propos de l'auteur

David Bertet Il enseigne au Collège de Valleyfield depuis 2008. Il détient une maîtrise en philosophie de l’Université de Montréal et est présentement candidat au doctorat en philosophie. Ses recherches portent sur le thème de la cruauté d’État, un sujet qui rejoint ses préoccupations comme activiste des droits humains. En 2013, il a fondé l’Association canadienne pour le droit et la vérité, un organisme sans but lucratif qui se porte à la défense des droits des personnes vulnérables injustement incarcérées. David s’intéresse également à plusieurs formes d’arts, comme la peinture, le cinéma et la musique, un domaine dans lequel il a étudié pendant 4 ans.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*