Profweb

Accueil » Publications » Récits » Apprendre et surprendre grâce à la CLAAC

Publications

Récits

Publié le 1 décembre 2017 | Soins infirmiers

Apprendre et surprendre grâce à la CLAAC

J’enseigne selon les principes de l’apprentissage actif depuis toujours. C’est mon style! Je m’impose le défi de ne jamais être prévisible afin de maintenir mes étudiants en éveil, en attente. Maintenant, j’ai le bonheur de poursuivre l’aventure dans une classe aménagée à cette fin. La classe d’apprentissage actif (CLAAC) du Cégep de Granby facilite ma gestion de classe et me permet de potentialiser mes activités d’apprentissage et d’aller plus loin avec mes étudiants, tout en diminuant le temps passé à l’avant de la classe en mode magistral.

L’un des cours que je donne porte sur des éléments très théoriques, plutôt arides, mais essentiels pour la pratique infirmière. Dans la CLAAC, non seulement les étudiants apprennent, mais j’observe maintenant plus de rétention des notions apprises et plus de régulation par les pairs. Et ils ont autant de plaisir que moi!

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le projet d'espaces collaboratifs de mon collège, je vous invite à lire  l’article La CLAAC au Cégep de Granby pour enrichir le milieu d’études de ma collègue Huguette Dupont, conseillère pédagogique. Pour ma part, je vous présente différentes activités d’apprentissage réalisées dans la CLAAC.

Pas pour moi, la classe en rang d’oignons!

Je le dis d’emblée, j’aime apprendre en bougeant et en m’amusant! Je conçois mon enseignement de la même manière. Je varie beaucoup les stratégies pédagogiques et je mise sur le travail collaboratif et la coopération. Le cours Profession infirmière correspond à 4h30 de cours théorique (5 plages horaires consécutives) et porte sur des notions comme :

  • Les valeurs et les aspects légaux relatifs à la profession
  • Le code déontologique
  • L’histoire de la profession et le modèle conceptuel

Je veux rendre cette matière digeste et intéressante pour les étudiants.  Pour cela, je crée des contextes favorisant l’engagement des étudiants dans leurs apprentissages. J’alterne entre différentes modalités (qui font appel ou non aux technologies) qui sollicitent leur créativité et leur leadership. Je constate à quel point chacun est ainsi poussé par l’énergie du groupe. Les équipes s’influencent et apprennent les unes des autres, en contenu, mais aussi en méthodes de travail.

Je n’hésite pas non plus à utiliser l’humour et tous les moyens possibles pour créer un effet de surprise et pour stimuler mes étudiants, même les plus résistants!

  • En collaboration avec ma collègue Annie Collette, j’ai fabriqué un montage illustrant la démarche de soins, véritable défi théorique pour toute enseignante de soins infirmiers!

    Montage illustrant la démarche de soins

  • En guise de pause et pour rire un peu, j’ai affiché à l’écran des photos prises lors d’une activité Crossfit réalisée avec certains d’entre eux pour créer le sentiment d'appartenance et sensibiliser à la promotion de la santé. Efficace!
  • Nous avons aussi fait un génogramme et une écocarte fictive de Marie Lamontagne, le personnage interprété par Guylaine Tremblay dans Unité 9.

Quelques étudiants de Soins infirmiers participent à une activité Crossfit en compagnie de Nicole

J’essaie de trouver des exemples collés à la réalité des étudiants. Chercher les occasions de rire de nous en fait partie!

Lorsque le projet de CLAAC était dans l’air, j’ai été la première à lever la main! Je militais pour une telle classe depuis plusieurs années. Que de temps perdu à chaque début de cours pour regrouper les pupitres en tables de travail d’équipe. Avant de quitter, on replaçait le local en rangées, avant de finalement se rendre compte que l’enseignant suivant recommençait le même manège. Mon royaume pour une classe aménagée expressément pour le travail d’équipe!

Depuis août 2017, le Cégep dispose d’une CLAAC qui me permet de réaliser des activités d’apprentissage actif et collaboratif avec beaucoup plus d’aisance. Elle contient notamment :

  • Un tableau numérique interactif et 2 téléviseurs
  • Des tableaux blancs sur toute la surface de 2 murs de la classe (incluant crayons-feutres et aimants)
  • Des ordinateurs portables et des télévoteurs
  • Une petite table ajustable et un lutrin, sur roulettes
  • 6 grandes tables triangulaires pour favoriser le travail collaboratif

Une des classes d’apprentissage actif au Cégep de Granby dans laquelle Nicole Lanctôt enseigne

L’aménagement choisi et les activités proposées font que personne ne peut se cacher au fond de la classe ou passer inaperçu en restant inactif. L’enseignant n’est pas juste devant, il est partout et à distance comparable de chacune des équipes, dans l’action avec les étudiants. C’est très facilitant pour la gestion de classe! Deux cubicules (pouvant accueillir 6 personnes) facilitent l’encadrement plus serré d’équipes en difficulté et servent parfois de quartier général de gestion de crise.

Quelques activités d’apprentissage réalisées dans la CLAAC

1. Mots entrecroisés interactifs pour l’apprentissage de notions théoriques

Le cours porte sur les attitudes prônées dans la profession. J’utilise l’outil Mots entrecroisés développé par Roselyne Cardinal, enseignante au Collège Ahuntsic en collaboration avec le Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD). L’activité s’effectue à l’aide du tableau numérique interactif (TNI) où je présente les définitions des 11 attitudes. Les étudiants sont mis au défi d’être le groupe le plus rapide (une minuterie est incluse dans l’outil).

  • Je nomme 2 étudiants, un pour être gestionnaire de foule (déterminer qui est le premier, faire participer une équipe silencieuse) et un autre qui vient écrire sa réponse avec le clavier à l’écran. Les étudiants remettent tour à tour le stylet à l’équipe la plus rapide et déterminent le mot suivant à chercher dans la grille.
  • Le mot entrecroisé peut être projeté sur les téléviseurs en simultané pour une meilleure visibilité.

Les étudiants en action lors de l’activité Mots entrecroisés.

2. Cartes conceptuelles pour distinguer les aspects légaux de la profession

Le cours aborde des notions liées aux lois gouvernementales (québécoise et canadienne), au Code civil, à l’ordre professionnel, à la Loi 90, à la Loi des infirmières, aux activités réservées et aux actes délégués. Bref, tout ce qui chapeaute légalement la profession infirmière.

Je propose un exercice au TNI dans lequel les étudiants doivent classer les éléments légaux, d’abord pêle-mêle à l’écran, en les replaçant dans un ordre logique, créant ainsi une carte conceptuelle interactive. Deux étudiants sont invités au TNI : un gestionnaire de foule et un étudiant qui déplace les éléments selon les suggestions du groupe. Je leur partage ensuite leur carte conceptuelle par messagerie en guise de document d’étude.

Exercice sur TNI dans lequel tous les éléments sont déplaçables

Exemple de carte conceptuelle dans le cours Profession infirmière (solutionnaire produit par un groupe lors de l’exercice)

Vous pouvez visualiser une captation vidéo de cette activité dans l’article « Intégration du tableau interactif en classe : pourquoi pas! »

3. Télévoteurs pour la révision des examens

Je remets 2 télévoteurs par équipe, pour obliger les étudiants à se concerter. Dans d’autres occasions, ils participent individuellement (1 télévoteur par étudiant). Pour les garder alertes, je limite le temps de réponse avec un minuteur. Puisque plusieurs questions sont comparables à celles prévues à l’examen, cette activité permet aux étudiants de s’autoévaluer et d’ajuster leur étude en conséquence. De mon côté, je peux immédiatement identifier les réponses moins réussies et approfondir ou expliquer davantage le contenu.

Les étudiants en action lors d’une révision avec les télévoteurs

4. Exercice en ligne avec des ordinateurs portables

Le plan thérapeutique infirmier (PTI) est un formulaire légal qui doit être rempli pour tous les patients hospitalisés. Pendant l’activité, nous utilisons un outil interactif en ligne qui permet aux étudiants de s’initier au PTI, d’en connaître les différentes parties et de développer leur jugement infirmier. Ils pourraient le faire à la maison, mais je préfère en faire une bonne partie en classe avec eux pour qu’ils partent du bon pied!

Avec un ordinateur par table, les étudiants discutent pour faire l’exercice. Les questions sont ramenées en grand groupe pour s’entraider et cheminer ensemble. Ils étaient extraordinaires à voir, tellement concentrés!

J'ai demandé à certains étudiants de venir compléter les activités interactives sur mon portable, laissé au centre de la classe. Ils se sont mis à animer la suite et à argumenter entre eux, le travail se faisait tout seul… et ils s'amusaient, se mettant même au défi d'eux-mêmes!

Activités soutenues par les TIC captées sur le vif

5. Mises en situation déontologiques sous forme de sketch

Je fais lire aux étudiants le code de déontologie en devoir (une lecture ardue!). Au moment d’entrer en classe, je les accueille vêtue en juge (toge noire, perruque, jabot et maillet).

J’attribue à chaque équipe 2 mises en situation présentant des dilemmes éthiques ou déontologiques. Chaque équipe doit déterminer la façon dont elle interviendrait dans la situation proposée en s’appuyant sur certains articles du code, en présentant les 2 situations sous forme de sketch devant  le groupe. Si les articles du code de déontologie sont erronés, le juge les condamne à demander l’aide de leurs pairs pour éviter une sanction du comité de discipline!

Sketch d’une situation déontologique avec Nicole Lanctôt déguisée en juge

Les équipes peuvent utiliser l’espace d’écriture sur le tableau blanc ou le projecteur, se costumer, utiliser les tables en guise de lit pour un patient ou s’installer au centre de la classe, selon leur créativité. Certaines équipes se servent des cubicules pour se préparer ou pour éviter que les autres équipes voient à l’avance ce qu’ils veulent présenter.

Souvent, les étudiants utilisent la forme de l’ange et du démon, le bien et le mal, le vrai et le faux. Ils s’attribuent des rôles reflétant avec justesse des situations réelles qui pourtant, n’ont pas été vécues par la majorité!

6. Bricolage et enseignement par les pairs autour du modèle conceptuel McGill

Je présente d’abord les concepts centraux et les valeurs et postulats du modèle conceptuel McGill en échangeant avec les étudiants, avec des exemples près de leur réalité. J’attribue ensuite une valeur, un postulat ou un concept central à chaque équipe, en les mettant au défi de créer une structure ou un montage quelconque qui laissera une empreinte visuelle chez leurs pairs, afin de faciliter la mémorisation pour l’examen.

  • Les équipes ont 30 minutes pour préparer leur montage et leur enseignement. Elles n’ont pas le droit d’acheter quoi que ce soit, mais elles peuvent utiliser tout ce qui leur tombe sous la main, aller n’importe où dans le cégep, utiliser leur portable ou cellulaire, même se rendre à leur véhicule. Il n’y a aucune contrainte quant au matériel. Leur créativité est surprenante!
  • Les étudiants se déplacent ensuite d’une table à l’autre pour voir la création de chaque équipe.
  • Toutes les productions sont photographiées ou filmées. Je leur achemine par messagerie pour leur étude.

Selon le modèle McGill, La santé est un phénomène familial! Une équipe a couru jusqu’à la voiture d’une étudiante et est revenue avec une poussette afin d’illustrer que, dès l’enfance, c’est la famille qui enseigne les comportements à adopter visant la santé et l’hygiène de vie.

Déroulement de l’activité d’enseignement par les pairs

Exemples des productions des équipes pour illustrer le modèle McGill

7. Représentation visuelle de la démarche de soins au tableau blanc

J’enseigne comment appliquer la démarche de soins selon le modèle McGill auprès des patients, tant la procédure que le processus de réflexion requis tout au long de l’intervention de l’infirmière. C’est un contenu plutôt abstrait pour mes étudiants. Quoique strictement méthodique, ce processus se doit d’être ancré solidement. Je donne de multiples exemples issus de ma pratique ou tirés de la réalité des étudiants, et je les parsème d’humour.

Je demande ensuite à chaque équipe de se rendre à leur espace d’écriture au tableau blanc et de créer une carte conceptuelle avec des consignes simples et précises. Les étudiants doivent inscrire les notions requises (étapes, phases et niveaux) et imager le processus décisionnel à l’aide de flèches ou d’autres moyens permettant de saisir ce que l’infirmière doit faire en fonction de l’état du patient.

  • Au début, les étudiants ne savent pas trop comment organiser les éléments, mais en observant discrètement comment les autres équipes s’y prennent, petit à petit, ils s’autocorrigent et leur créativité est stimulée. Les équipes plus simplistes ou expéditives se voient forcées d’enrichir leur travail, histoire de bien paraître aussi!
  • Lorsque tout le monde a terminé, on regarde et corrige les schémas de chaque équipe. On complète et constate les forces de chaque travail réalisé.
  • Pour terminer, les étudiants photographient le schéma de concepts qui les aide le plus à maîtriser la théorie.

Cartes conceptuelles développées par les étudiants pour illustrer la démarche de soins

Je pense que cette façon de faire aide les étudiants qui n’ont pas de méthodes de travail, de stratégies d’études ou de techniques de prise de notes efficaces. Ils regardent ce que les autres utilisent et choisissent ce qui leur convient. Les étudiants découvrent qu’il y a plusieurs façons d’organiser un même contenu. C’est fascinant de les voir découvrir cela d’eux-mêmes.

Déroulement de l’activité sur la démarche de soins au tableau blanc

La créativité et la découverte sont réciproques

Les étudiants me font eux aussi découvrir des outils qui rendent les activités d’apprentissage dynamiques. Récemment, lors d’une évaluation sommative sous forme de présentation orale, une équipe a présenté le travail d’une infirmière qu’ils ont rencontrée. À la fin de leur présentation, ils nous ont posé des questions en utilisant l’application Kahoot, que je ne connaissais pas. Nous devions utiliser notre cellulaire pour répondre. J’étais autant en compétition que les étudiants. J’ai adoré! Je me promets de faire profiter les étudiants des autres groupes de cette expérience!

Dans ma classe, le matériel est accessible pour tout le monde : TNI, lutrin, portables, crayons-feutres, servez-vous! Dès qu’ils en ressentent le besoin, les étudiants utilisent les tableaux blancs pour garder des traces du cours. Chaque groupe peut aussi bénéficier des notes des autres groupes. Avec mon téléphone, je prends des photos (ils peuvent le faire aussi) et je leur partage le corpus de notes par la suite. L’aménagement choisi pour la CLAAC favorise cette spontanéité. Les étudiants exploitent les outils en fonction de leurs besoins, pendant que moi, j’observe leur engagement!

Je me vois comme une bougie d’allumage pour les étudiants. C’est ensuite eux qui se mettent à coconstruire leurs connaissances. Ils me disent que le cours (d’une durée de 4h30) passe vite! J’ai ma récompense!

À propos de l'auteure

Nicole Lanctôt J’ai suivi une formation en musique dès le secondaire, puis en enseignement préscolaire et élémentaire à l’UQAM. Le goût de jouer et le besoin de maintenir l’attention pour l’apprentissage n’est certainement pas étranger à ce que je vous présente! Faute d’emploi en éducation au cours des années 80, j’ai complété un DEC en Soins infirmiers au Cégep de Granby, puis un baccalauréat en Sciences infirmières à l’Université de Sherbrooke. Infirmière clinicienne au Centre Hospitalier de Granby à partir de 1984, j’ai reçu plusieurs étudiants en stage de pédiatrie et périnatalité qui ont su titiller suffisamment ma fibre enseignante! Me voilà maintenant au Cégep de Granby depuis 2002, enseignante en Soins infirmiers, joignant ainsi mes 2 formations universitaires et où je peux pleinement faire valoir mon côté créatif!

8 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    C85afaaad9a45c376661a94cc28716eb

    Nicole Perreault a écrit le 1 décembre 2017 à 17h07

    Bonjour Nicole, C'est avec enthousiasme, mais aussi avec émotion, que j'ai lu votre récit : enthousiasme pour les belles initiatives pédagogiques que vous prenez, tout en gardant constamment à l'esprit la motivation de vos étudiants et le développement de leurs compétences. Émotion pour votre générosité en tant qu'enseignante, mais aussi votre générosité à partager ce que vous faites, pour votre humour mais, surtout, pour la passion qui vous anime. La CLAAC Royale Distinctive ne pouvait trouver meilleure ambassadrice !

  2. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nicole Lanctôt a écrit le 2 décembre 2017 à 23h42

    Merci pour le beau commentaire! Ce genre d'expérience de récit avec toute une équipe derrière moi, nous donne des ailes! Les premières personnes gagnantes seront nos étudiants!

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    47543dd5c041290fc250fc4fe78c1251

    Catherine Rhéaume a écrit le 2 décembre 2017 à 17h45

    Merci beaucoup pour ce partage de votre expérience! C'est très inspirant!

  4. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nicole Lanctôt a écrit le 2 décembre 2017 à 23h47

    Bienvenue! En espérant le tout utile et que cela fasse "boulesssss" de neige! Plus de classes CLAAC, plus de rétention!

  5. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    carmen gauvin a écrit le 4 décembre 2017 à 15h49

    en lisant et voyant toutes ces belles photos ca me donne le goût de retourner en classe, refaire mon cours de nursing. Bravo Nicole continue ton bon travail auprès de notre relève infirmière.

  6. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nicole Lanctôt a écrit le 6 décembre 2017 à 22h54

    Merci Carmen! Tes classes sont faites! on donne au suivant maintenant!

  7. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    C8dbac38461af4f4163aac76a5db0107

    Nathalie Gazaille a écrit le 5 décembre 2017 à 12h03

    Merci d'avoir partagé votre expérience et vos stratégies qui innovent le plaisir d'enseigner et d'apprendre. Vous mettez l'apprenant au coeur de son processus d'apprentissage!

  8. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nicole Lanctôt a écrit le 6 décembre 2017 à 22h59

    Merci à vous de me lire et de partager! Mon plaisir est tout aussi grand de les voir se développer sous mes yeux tout en intervenant moins! À bientôt!

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*