Profweb

Accueil » Outils numériques » Lydia

Outils numériques

Outils numériques

Publié le 25 janvier 2015 | Techniques d'éducation spécialisée

Lydia

Lydia est un scénario pédagogique interactif gratuit conçu pour les enseignants et les étudiants pour différents cours en intervention en techniques humaines, dans des programmes tels que Techniques d’éducation spécialisée, Techniques de travail social et Techniques d’intervention en délinquance.

Par de simples clics sur des liens hypertextes, l’utilisateur de Lydia peut présenter les étapes et les sous-divisions d’un processus d’intervention. L’enseignant peut choisir, à partir d’un schéma central, des documents explicatifs, des exercices pratiques interactifs et de multiples vidéos d’intervention pour l’étudiant. L’apprenant est alors placé dans un contexte virtuel d’intervention réflexive où il doit agir en respectant les étapes d’une intervention structurée afin de l’intégrer et ainsi développer une rigueur professionnelle. Ce processus d’intervention est inspiré d’un réel suivi qui a eu lieu en centre jeunesse, en service externe par une intervenante sociale et un éducateur auprès de Lydia et de sa famille.

Lydia est disponible en ligne sur le site du Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD) et sert de complément au manuel de référence Processus d’intervention, démarche clinique en intervention psychosociale. Les capsules vidéo sont des outils flexibles et ludiques qui permettent aux étudiants de revoir la matière à leur rythme, aussi souvent qu’ils le désirent, à partir de n’importe quelle plateforme – ordinateur, tablette ou cellulaire – et d’une connexion internet haute vitesse.

Les capsules vidéo sont aussi disponibles sur le site web d’Alcôve Intervention Psychosociale, la maison d’édition de Processus d’intervention, démarche clinique en intervention psychosociale.

Approche pédagogique

Les principales méthodes d’enseignement ou activités d’apprentissage à intégrer au matériel didactique sont :

  • la résolution de problème
  • des techniques de « pas à pas »
  • la démarche réflexive
  • des mises en situation vidéo
  • des questionnaires
  • des exercices
  • des corrigés

Qui est Lydia?

Lydia Théberge est une adolescente de 14 ans en difficulté. Rebelle et méfiante, elle a des comportements à risque et elle s’absente régulièrement de l’école.

Sa mère est dépassée par la situation et elle ne réussit plus à encadrer sa fille. Elle a démissionné de son rôle parental.

Le père de Lydia, avec les années difficiles qui s’accumulent depuis l’enfance de sa fille, s’est retiré de la situation en adoptant un style d’autorité laisser-aller.

Lydia Théberge est une adolescente de 14 ans en difficulté

Le centre jeunesse reçoit un signalement de cette mère qui n’en peut plus, par l’intermédiaire d’une travailleuse sociale du CLSC qui a reçu la mère en consultation d’urgence.

Tout au long du scénario, l’étudiant devra accompagner Lydia et sa famille dans le parcours des services externes du centre jeunesse. Il pourra ainsi apprendre les fondements du processus d’intervention de façon interactive et multimédia par le biais d’un scénario concret.

Processus d’intervention

  • Le processus d’intervention constitue une démarche rigoureuse permettant d’adapter ses actions à une multitude de clientèles et de contextes, afin d’aider une personne à cheminer vers une solution souhaitable.
  • La maîtrise de ce processus contribue à rehausser le professionnalisme de l’intervenant et son efficacité dans tous les types de situations et de problématiques d’adaptation.
  • Par définition, un processus est une suite continue d’opérations visant un résultat. Pour l’intervenant, cette suite d’opérations cible un changement chez la personne aidée. Les opérations commencent dès qu’une personne requiert des services (première étape, « Réception et clarification du mandat ») et se poursuivent jusqu’à la « Réévaluation », étape finale du processus.
  • Le processus d’intervention s’inscrit dans une vision systémique, c’est-à-dire que le cas de la personne aidée est examiné dans le milieu de cet individu, dans ses interactions, dans son contexte de vie et dans son environnement.
  • Ce processus permet d’objectiver la démarche d’intervention en tenant compte d’une multitude de paramètres et en se préoccupant des besoins prioritaires de la personne aidée.

Les étapes du processus d’intervention explorés dans Lydia

Schéma du processus d'intervention

Étape 1 : La réception et la clarification du mandat (capsules 1 à 8)

Nous entamons le processus d’intervention avec Lydia Théberge et sa famille. À la première étape du processus, il s’agit de vérifier les conditions d’admissibilité, de voir si la demande d’aide est en concordance avec la mission de l’organisme et des lois le régissant. Ces notions sont abordées dans le chapitre 2 du livre de Nancy Daigle et Sylvain Lavertu : Processus d’intervention, démarche clinique en intervention psychosociale.

Étape 2 : La démarche d’observation (capsules 9 à 13)

À la deuxième étape, il s’agit d’effectuer des observations pour mieux connaître Lydia, de valider les hypothèses émises et de chercher des leviers de changement. Ces notions sont abordées dans le chapitre 3.

Étape 3 : L’analyse et l’évaluation de la situation (capsule 14)

À la troisième étape, il s’agit de faire une synthèse de la situation et une évaluation de la situation de la personne aidée. L’intervenant rédige un rapport comportant ces deux aspects : synthèse et analyse. Ces notions sont abordées dans le chapitre 4.

Étape 4 : La planification de l’intervention (capsules 15 et 16)


À la quatrième étape, il s’agit de cibler les besoins prioritaires, de définir les objectifs à atteindre, les moyens et les stratégies à déployer. Les intervenants rédigent un plan ; dans le cas de Lydia, ce sera un plan d’intervention. Ces notions sont abordées dans le chapitre 5.

Étape 5 : Le premier temps de l’intervention (capsules 17 à 19)

À la cinquième étape, il s’agit de mettre en place les moyens et stratégies définis au plan d’intervention. La particularité ici est que l’intervenant est très présent auprès de la personne pour l’aider à amorcer un changement. Ces notions sont abordées dans le chapitre 6.

Étape 6 : Le deuxième temps de l’intervention (capsules 20 et 21)

À cette sixième étape, il s’agit de continuer d’appliquer les moyens et stratégies définis au plan d’intervention. Ici, l’intervenant se détache progressivement de la personne pour l’aider à gagner de l’autonomie. Il fait de l’estompage et l’invite à généraliser et à transférer ses apprentissages. Ces notions sont abordées dans le chapitre 6.

Étape 7 : La réévaluation (capsules 22 à 24)

À cette dernière étape du processus, il s’agit de mesurer l’atteinte des objectifs du plan d’action formel ou informel. L’intervenant vérifie si les besoins de la personne aidée ont été comblés, si les moyens et les stratégies proposés lui ont permis de consolider les changements souhaitables, et enfin, à quel point la situation s’est améliorée par rapport aux attentes exprimées lors de la planification.

Il met en lumière les éléments favorables et défavorables en lien avec les changements souhaités. À la suite de ces constats, une décision est prise, à savoir si l’intervention doit se poursuivre ou non. L’intervenant portera aussi un regard critique sur ses gestes cliniques à chacune des étapes du processus. Il tentera d’identifier ses forces et ses lacunes dans l’application de ce processus.

Si l’intervention se poursuit, il est possible qu’elle s’oriente vers d’autres objectifs. En effet, si les objectifs n’ont pas encore été atteints, on doit réévaluer l’efficacité des moyens et des stratégies mis en place ou le temps consenti pour permettre aux changements de s’effectuer.

Toute cette réflexion entraînera un nouveau rapport d’analyse, prenant la forme d’un plan d’intervention révisé, d’un plan de transition, d’un bilan de suivi ou d’un rapport de fermeture, ou encore, tout simplement, d’un échange verbal avec la personne ou son entourage. Ces notions sont abordées dans le chapitre 7.

À propos des auteurs

Nancy Daigle et Sylvain Lavertu sont enseignants en Techniques d’éducation spécialisée au Cégep de Sainte-Foy à Québec. Ils sont les auteurs du manuel de référence Processus d’intervention, démarche clinique en intervention psychosociale et de son complément web : Intervention psychosociale.

2 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Abdallah Bakkouche a écrit le 16 juillet 2017 à 21h26

    Bonjour, Je me prépare pour faire une RAC en éducation spécialisé. C'est quoi les bons livres a lire afin de mieux me préparer pour la démarche? Merci de vos conseils Cordialement Abdallah

  2. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nancy Daigle a écrit le 17 juillet 2017 à 18h06

    Bonjour Abdallah, Au cégep de Sainte-Foy, notre livre «Processus d'intervention, démarche clinique en intervention psychosociale» est utilisé pour débuter une RAC et est acheté par tous nos étudiants à la formation régulière et continue. Il traite plusieurs des 26 compétences liées au programme «techniques d'éducation spécialisée». Il permet d'avoir une démarche structurée en intervention. En allant sur le site www.alcoveintervention.com, vous verrez comment vous pouvez vous le procurer. Plusieurs documents peuvent être imprimés. Bon succès dans votre projet professionnel! Nancy Daigle auteure professeure au département des techniques d'éducation spécialisée

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*