Profweb

Accueil » Publications » Articles » Une utilisation autochtone des technologies

Publications

Articles

Publié le 6 octobre 2013 | Multidisciplinaire

Une utilisation autochtone des technologies

Grâce à une subvention de l’Entente Canada-Québec, je mène en ce moment un projet de développement de modules multimédia mettant en évidence la contribution des Premières nations à la macroéconomie. En commençant mes recherches sur le sujet, j’ai découvert l’institution Kiuna, un cégep dédié à l'éducation des membres des Premières nations du Québec. Je m’y suis rendue et j’y ai vu de l’art traditionnel et des totems, mais, surtout, un établissement à la fine pointe de la technologie.

Institution Kiuna

La technologie au service de la tradition

L’institution Kiuna est située dans la communauté abénaquise d'Odanak, entre Sorel et Trois-Rivières. Il y a environ 60 étudiants inscrits, provenant des Premières Nations de partout au Québec. À Kiuna, les programmes sont offerts autant en français qu’en anglais.

L’institution Kiuna offre le programme « Sciences humaines – Premières nations ». Kiuna ouvre la voie vers une éducation de qualité qui respecte l’identité des étudiants. Et la technologie est assurément une partie du mélange gagnant!

À cause de l’omniprésence des technologies, la distance n’est plus un obstacle pour accéder à des ressources culturelles et intellectuelles. À travers la vidéoconférence, les étudiants peuvent interagir avec des conférenciers de partout dans le monde : un artiste gitxsan habitant Vancouver, un auteur cri basé à Toronto, un spécialiste maori en direct de la Nouvelle-Zélande… Le dynamisme et l’expertise dont fait preuve le personnel enseignant font qu’il n’y a pas de limites! Évidemment, il est primordial que les enseignants développent leur réseau de contacts au sein des Premières nations, particulièrement en regard de leurs disciplines respectives.

L’expérience d’un enseignant

François Bastien enseigne à Kiuna depuis son ouverture en 2012. Dès le départ, il savait que d’adapter sa pédagogie aux réalités des Premières nations irait bien au-delà du contenu du cours et impliquerait une connaissance approfondie des styles d’apprentissage qui caractérisent les étudiants des Premières nations.

En classe, dans le but de valoriser les traditions, François Bastien s’est éloigné de l’approche linéaire, ce qui a impliqué la création d’activités d’enseignement et d’apprentissage allant du cercle de partage à la vidéoconférence avec des aînés. Les technologies « visuelles », comme les tableaux blancs interactifs (TBI), sont utilisées comme des outils clés pour présenter des concepts, des diagrammes et des images aux étudiants qui sont plus aptes à apprendre visuellement.

Travail d’équipe et intégration des TIC

À Kiuna, les gens abordent le développement des cours de façon collective. Ils mettent en place des activités conjointes et des projets qui englobent plusieurs disciplines. Ils définissent l’environnement collégial en équipe. La taille de l’établissement facilite cette approche.

La technologie fait partie d’un environnement qui est accessible, accueillant et confortable. Kiuna est équipée des plus récentes technologies d’apprentissage et de communication. Il y a des TBI et de l’équipement pour la vidéoconférence dans chaque classe.  Il y a un portable sur chaque poste d’enseignant.

Un cégep pour les Premières nations implique de repenser entièrement le contenu de tous les cours, pas seulement d’inclure quelques exemples liés à la situation des Premières nations. Il faut mettre en évidence les théories et les concepts dans toutes leurs nuances, au-delà des idées reçues au sujet des autochtones. Dans le but de repenser le contenu des cours, les enseignants doivent éviter le travail en silos. Ils ne doivent pas seulement penser à leur propre champ d’expertise. Et, paradoxalement, une partie de cette nouvelle approche orientée vers la tradition implique d’embrasser les TIC.

Quel impact la technologie a-t-elle eu sur le contenu des cours offerts dans votre collège?

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*