Profweb

Accueil » Publications » Articles » Une recherche sur l'utilisation de PowerPoint au collégial

Publications

Articles

Publié le 15 février 2018 | Multidisciplinaire

Une recherche sur l'utilisation de PowerPoint au collégial

En 2017, le Réseau de recherche Adaptech a organisé des groupes de discussion sur les pratiques en matière d'utilisation et de partage des diaporamas numériques. Ces groupes étaient formés d'étudiants, d'enseignants et de professionnels. L'équipe a invité Profweb à une rencontre à la fin de l'automne 2017 pour discuter des résultats préliminaires de la recherche.

Des membres de l'équipe du Réseau de recherche Adaptech (de gauche à droite): Maegan Harvison, Mary Jorgensen, Alice Havel, Laura King, Catherine Fichten et Alex Lussier

Le projet de recherche

Le réseau de recherche Adaptech mène des recherches concernant les étudiants en situation de handicap.

Catherine Fichten, codirectrice d'Adaptech, a obtenu une subvention à partir de l'annexe budgétaire S024 du budget annuel du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. En 2017-2018, 24 millions de dollars ont été alloués au support des étudiants en situation en handicap. Le financement a ensuite été étendu pour inclure les étudiants qui ont une moyenne inférieure à 70%, aux personnes qui n'étudient pas dans leur langue maternelle et aux membres des Premières Nations.

Les groupes de discussion dont il est question dans cet article se sont inscrits dans le cadre d'un ambitieux projet du Réseau de Recherche Adaptech, dont l'objectif est d'en apprendre plus sur l'utilisation optimale des logiciels de présentation comme PowerPoint.

Le projet vise à vérifier si les approches des enseignants, en matière de diaporamas, sont en accord avec les préférences et les besoins des étudiants.

Le projet compte 3 phases :

Phase 1
Revue de littérature et organisation de groupes de discussion avec des étudiants et des enseignants du programme de Sciences humaines, ainsi qu'avec du personnel professionnel œuvrant auprès d'étudiants
Phase 2
Création d'un questionnaire
Phase 3
Distribution du questionnaire, analyse des données et publication des résultats

En décembre 2017, les phases 1 et 2 étaient complétées. Le questionnaire sera rempli par les répondants dans les mois suivants. Comme les groupes de discussion ont déjà fourni des informations très riches, Laura King, chef de l'équipe de recherche et organisatrice des groupes de discussion, a pensé qu'il était important de partager les informations recueillies avec le réseau collégial.

Ce que disent les étudiants

Laura King indique que les attitudes des étudiants ayant participé aux groupes de discussion étaient cohérentes avec l'une des études antérieures d'Adaptech : les étudiants sont généralement favorables à l'utilisation des technologies en classe.

Les chercheuses ont demandé aux étudiants s'ils préfèrent avoir accès aux diaporamas avant les cours ou non, et si les diaporamas étaient utiles pour la prise de notes et pour l'étude. Certains étudiants étaient flexibles à propos du moment où les diaporamas sont déposés en ligne, mais plusieurs, incluant les étudiants avec des besoins particuliers, préfèrent que les diaporamas soient partagés bien avant le cours. Ils peuvent jeter un coup d'oeil à la présentation avant le cours et prévoir leurs questions. La disponibilité en avance des diaporamas facilite également le travail des preneurs de notes des étudiants avec des besoins particuliers qui ont droit à cette mesure d'accommodement.

Les étudiants aiment que les enseignants déposent les diaporamas en ligne. Au collège Dawson, les notes sont distribuées sur Moodle ou Omnivox (LÉA). Les étudiants n'accordent pas d'importance à la manière par laquelle ils accèdent à la présentation.

D'après Alex Lussier, membre de l'équipe de recherche, les étudiants se préoccupent du contenu des diapositives. Il ne faut ni surcharger les diapositives ni être trop laconique. Les diapositives qui ne contiennent que des images ne sont pas utiles aux étudiants, puisque ceux-ci peuvent ne pas se rappeler plus tard de l'importance de chaque image, ou ne pas être en mesure de la lier aux concepts, lors de leur révision.

Les étudiants participants ont indiqué que les enseignants ne doivent pas lire les diapositives mot-à-mot. Les diaporamas doivent avoir une utilité pédagogique. Les étudiants veulent apprendre de l'enseignant, et non de la présentation PowerPoint.

Il est d'autant plus important que les enseignants utilisent PowerPoint correctement que les étudiants vont se modeler sur leurs enseignants dans leur utilisation future de PowerPoint dans leur parcours scolaire et professionnel.

Mary Jorgensen, membre de l'équipe de recherche, a relevé certaines des meilleures pratiques pédagogiques identifiées par les étudiants. Il s'agit d'utiliser PowerPoint de façon interactive :

  • Présenter des questions servant de base à une discussion en classe
  • Animer un jeu-questionnaire
  • Mener à des activités de groupe à la fin des cours
  • Structurer les interactions en classe (par exemple, présenter un certain nombre de diapositives, travailler sur une activité, puis revenir aux diapositives)

Mary Jorgensen note que quand PowerPoint sert à poser des questions, il est souhaitable d'inclure les réponses à ces questions sur les diapositives suivantes.

Ce que disent les enseignants

Les enseignants qui ont participé aux groupes de discussion avaient des sentiments partagés en ce qui a trait à l'utilisation des technologies. Certains ont émis des commentaires négatifs. Les enseignants subissent beaucoup de pression et ont souvent une expérience de la classe qui est différente de celle des étudiants.

Les considérations techniques sont l'un des problèmes-clés liés à l'utilisation de PowerPoint. Un enseignant a déjà vu son cours être retardé de 25 minutes en raison de problèmes techniques, ce qui souligne l'importance d'avoir un plan B. Cela permet de poursuivre le cours quand, par exemple, les liens des vidéos intégrées aux diapositives ne fonctionnent pas.

Certains enseignants reconnaissent être trop dépendants de leurs diapositives pour structurer leurs exposés. Un enseignant choisit même d'amener ses étudiants hors de la classe de temps en temps pour briser la routine des présentations.

Quelques préoccupations en lien avec le partage des présentations PowerPoint ont été énoncées par les enseignants, dont :

  • Les étudiants peuvent modifier le contenu d'un diaporama PowerPoint.
  • Il peut y avoir des problèmes en lien avec les droits d'auteurs.
  • Les étudiants pourraient être tentés de s'absenter des cours.

En ce qui concerne les risques d'absentéisme de la part des étudiants, les étudiants qui ont participé aux groupes de discussion ont dit que l'accès aux diaporamas n'est pas un facteur déterminant dans leur choix d'assister ou non à un cours.

Ce que disent les professionnels

Les professionnels qui ont pris part aux groupes de discussion interviennent tous directement auprès des étudiants. Ils ont un regard différent sur l'utilisation de PowerPoint, qu'ils perçoivent comme un logiciel qui devrait faciliter la prise de notes, plutôt que de seulement servir à présenter l'information. Pour cette raison, ils sont d'avis que les présentations devraient être rendues disponibles avant les cours.

Les professionnels font aussi écho aux préoccupations des étudiants à l'égard des diapositives surchargées de texte ou trop laconiques.

Les professionnels espèrent que les enseignants considèrent ajouter certains éléments à leurs diaporamas, pour améliorer leur utilisation par les étudiants :

  • Références à des pages du manuel
  • Références ou hyperliens vers les documents utilisés en classe en lien avec la matière présentée
  • Titres et sous-titres sur des diapositives, pour aider les étudiants à naviguer à travers les diapositives et à repérer où ils en sont

Les professionnels ont fait remarquer que les étudiants n'ont pas tous le même niveau d'habileté à prendre des notes. Certains n'ont pas pleinement développé cette aptitude au cours de leur passage au primaire et au secondaire. L'enseignant peut les diriger en leur indiquant ce qu'ils devraient prendre en note, en spécifiant quels sont les éléments clés et ce qui constitue de l'information complémentaire. Cela facilitera la compréhension et aidera les étudiants à réussir.

Améliorer l'accessibilité

Le choix de distribuer ou non une copie des diaporamas aux étudiants revient à l'enseignant, et chaque enseignant doit en étudier les bénéfices et la faisabilité.

Parmi les enseignants qui décident de partager leurs présentations, certains fournissent aux étudiants une version qui inclut des commentaires (notes de présentateur) (anglais).  Si vous souhaitez faire de même, il est important que ces commentaires soient aussi compréhensibles et complets que possible.

C'est également une bonne idée d'inscrire un texte de remplacement pour les images, afin que les étudiants avec une déficience visuelle puissent en prendre connaissance. PowerPoint inclut d'ailleurs un outil pour vérifier l'accessibilité d'une présentation (PDF en anglais).

Utiliser l'outil « Vérifier l'accessibilité » de PowerPoint

La suite...

Alors que l'on discute de plus en plus de la conception universelle de l'apprentissage (CUA), il y aura peut-être plus d'intérêt de la part des enseignants à réfléchir à la possibilité de partager leurs diaporamas avec leurs étudiants pour les aider à apprendre.

Merci à l'équipe de recherche d'avoir partagé ces résultats éclairants. Nous avons hâte de connaître les résultats de la phase 3 de votre projet!

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*