Profweb

Accueil » Publications » Articles » Une banque de questions à choix multiple créées par vos étudiants grâce à PeerWise

Publications

Articles

Publié le 17 janvier 2019 | Multidisciplinaire

Une banque de questions à choix multiple créées par vos étudiants grâce à PeerWise

Cet article est une traduction d'un texte initialement paru en anglais dans Profweb.

L'interface de PeerWise est en anglais seulement, mais rien n'empêche que les questions/réponses rédigées par les étudiants soient en français!

Lors d'un atelier du colloque de SALTISE de juin 2018, Paul Denny, de l'Université d'Auckland, a présenté PeerWise, un outil web gratuit qui permet aux étudiants de collaborer pour créer une vaste banque de questions à choix multiple annotées.

L'idée d'intégrer des contenus créés par vos étudiants dans votre enseignement peut vous sembler absurde au premier abord. Toutefois, de nos jours, la norme sociale en matière d'apprentissage change, avec le web 2.0 et les applications qui sont construites sur du contenu généré par les utilisateurs plutôt que par des experts (YouTube, Instagram, Facebook…). Les étudiants reconnaissent de plus en plus la valeur du contenu généré par les utilisateurs.

En éducation, exploiter du contenu généré par les utilisateurs crée un environnement collaboratif pour l'apprentissage. Non seulement les étudiants sont-ils motivés de voir le contenu qu'ils ont publié être utilisé par d'autres, mais réfléchir à ce qu'ils vont publier, et réfléchir à propos de ce que les autres publient, les aide à développer leur pensée critique.

PeerWise, qu'est-ce que c'est?

PeerWise est un site de dépôt en ligne de questions à choix multiple qui sont créées par les étudiants, auxquels ils répondent, qu'ils évaluent et dont ils discutent.

Traduction libre du Guide d'utilisation de PeerWise pour les enseignants

PeerWise est un entrepôt pour des questions à choix multiple créées par les étudiants. Demander aux étudiants de créer les questions les engage vis-à-vis du contenu du cours et les amène à réfléchir aux concepts importants qu'ils ont vus en classe.

Le choix multiple est un bon format de question, parce qu'il amène les étudiants à penser à d'autres options que la bonne réponse. Ce faisant, ils doivent réfléchir aux idées fausses que leurs collègues de classe peuvent avoir au sujet de la question. Réfléchir à la matière et à ce qui rend une question efficace favorise l'utilisation d'habiletés cognitive de haut niveau.

Apprendre de ses pairs

Une étape très importante, dans le processus de rédaction d'une question, c'est écrire une explication. C'est à ce moment que l'étudiant se met dans la peau d'un enseignant et essaie de justifier, dans ses propres mots, la réponse à la question. Ils doivent expliquer les concepts importants : ce faisant, les étudiants renforcent leur compréhension. En répondant à une question écrite par un pair, l'étudiant verra l'explication de l'auteur pour justifier la bonne réponse.

La banque de questions montée collectivement par les étudiants de la classe devient une ressource très utile pour la révision. Les étudiants peuvent répondre à autant de questions rédigées par leurs pairs qu'ils le souhaitent, et recevoir une rétroaction immédiate sur leurs réponses.

Interagir comme sur le web social

Dans PeerWise, les interactions sont conçues pour être similaires à celles des réseaux sociaux. Les étudiants notent les questions en fonction de leur qualité et de leur niveau de difficulté. Les étudiants peuvent être en accord ou en désaccord avec les commentaires dans le fil de discussion. Évidemment, l'enseignant peut publier des commentaires sur n'importe quelle question. Toutefois, amener les étudiants à réaliser eux-mêmes cet exercice de modération les aide à exploiter leurs habiletés d'analyse critique.

En se basant sur les évaluations de leurs pairs, les étudiants peuvent trier les questions en fonction de leur qualité, leur difficulté ou leur sujet. Ils peuvent également « suivre » les auteurs qui publient des questions qu'ils aiment.

Rassurez-vous : toutes ces activités demeurent anonymes, pour les étudiants. Les enseignants peuvent voir l'identité des étudiants qui créent une question ou écrivent un commentaire, et peuvent supprimer des questions ou des commentaires si nécessaire.

Les étudiants sont motivés par un peu de compétition

Qu'ils compétitionnent les uns contre les autres ou contre eux-mêmes, le système de pointage de PeerWise permet aux individus plus compétitifs d'adopter une approche de style « jeu ».

Le tableau des meneurs permet aux étudiants de comparer leur performance à celles des étudiants les plus actifs. Plus les vrais « gamers » obtiendront de points, plus ils seront motivés à tenter de devenir premiers. Le score total qui apparaît sur le tableau des meneurs est composé des scores pour la rédaction de questions, pour les réponses aux questions, et pour l'évaluation des questions existantes.

Le tableau des meneurs inclut les questions les mieux notées, les contributeurs les plus populaires et les meilleurs pointeurs.

D'autres étudiants peuvent être plus motivés en compétitionnant contre eux-mêmes, au sens où ils veulent chaque jour réussir de mieux en mieux. Consulter leur score sur PeerWise permet à ces étudiants de savoir comment ils se comparent aux autres et leur donne un but à atteindre pour améliorer leur propre score.

Vous aimeriez essayer PeerWise en classe?

Paul Denny a expliqué qu'il y avait des avantages et des inconvénients à ce modèle. Évidemment, certaines des questions partagées peuvent être de plus basse qualité (quoique cela ouvre la porte à la critique constructive, ce qui n'arrive généralement pas lorsque c'est l'enseignant qui compose les questions). Du côté positif, les enseignants bénéficient de :

  • Rétroaction précoce sur les sujets à propos desquels les étudiants sont les plus confiants, et sur les sujets qui n'intéressent pas les étudiants.
  • Accès à une vaste banque de questions à choix multiple, conçues spécifiquement pour évaluer le contenu de leur cours
  • Un outil pour amener les étudiants à collaborer, dans les grands groupes-classes.

Le créateur de PeerWise a formulé les suggestions suivantes, pour l'inclure dans votre cours :

  • Allouer un petit pourcentage de la note du cours (2 à 5% de la note finale de l'étudiant) à la participation. Cela assure que suffisamment d'étudiants publient des questions pour le répertoire ait une valeur, et cela montre aux étudiants que l'activité est importante.
  • Exiger des étudiants qu'ils publient 2 ou 3 questions, en leur donnant du temps pour créer des questions de qualité, pour ne pas abaisser le niveau moyen de qualité des questions.
  • Demander aux étudiants de répondre à un minimum de 20 questions par session, même s'ils vont probablement volontairement répondre à davantage de questions, étant donné qu'ils peuvent choisir des questions pour leur révision.
  • Motiver les étudiants en sélectionnant certaines des meilleures questions écrites par les étudiants pour les inclure dans les évaluations formatives ou sommatives.

Si vous souhaitez utiliser PeerWise pour l'un de vos cours, il y a une riche documentation pour les enseignants (en anglais) sur le site de PeerWise (information général, comment créer un cours, ressources créées par la communauté d'utilisateurs de PeerWise, vidéos, publications), ainsi qu'un guide pour les étudiants (également en anglais).

Je suis curieuse de connaître vos expériences avec PeerWise.

6 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    C85afaaad9a45c376661a94cc28716eb

    Nicole Perreault a écrit le 23 janvier 2019 à 12h22

    Bonjour Susan, le recours à la rédaction de questions par les étudiants, avec PeerWise, est une idée très intéressante. Ce type d'activité, tout aussi ludique que pédagogique, contribue à faire développer des habiletés de "traitement de l'information", de "rédaction de contenus", "d'amélioration de la qualité de la langue" et de "partage de contenus". Votre article a donc été indexé dans l'espace ProfilTIC.ca, en français et en anglais, et je vous remercie pour cette ressource inspirante.

  2. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Susan Mac Neil a écrit le 24 janvier 2019 à 15h40

    Merci Nicole! J'apprécie votre commentaire et je suis contente que vous trouviez ce contenu utile.

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Gabrielle Lévesque Baudet a écrit le 1 février 2019 à 9h18

    Suite à la lecture de cet article, j'ai fait ajouter mon collège à la liste des collèges participants à Peerwise. J'ai créé mon espace cours. Et ce matin, je présenté Peerwise à mes étudiants et ils ont commencé à créer des questions. J'étais vraiment emballée. Une autre méthode de pédagogique active à mon actif. Pour la suite, je vais probablement faire comme vous le suggérez et accorder des points à la création d'un minimum de question en devoir. Merci!

  4. L’auteur vous répond

    Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Susan Mac Neil a écrit le 1 février 2019 à 10h10

    Merci beaucoup Gabrielle du temps que vous avez mis pour partager ce commentaire stimulant! J'espère bien avoir de vos nouvelles à la fin de la session. J'aimerais vraiment en savoir plus sur comment a été l'expérimentation.

  5. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Gabrielle Lévesque Baudet a écrit le 19 février 2019 à 13h38

    Bonjour Madame Mac Neil, L'expérimentation est maintenant terminée. Mes élèves avait comme tâche de composer un certain nombre de questions et de répondre à un certain nombre de question avec un échéancier. Je les ai évalués sur le nombre de question et non sur la qualité de questions. Il y avait une page ou je pouvais consulter le bilan de ma classe et voir le nombre de questions et le nombre de badges de chaque étudiant. Par la suite, les étudiants ont volontairement révisés les questions pour se préparer à l'examen qui a suivi. Je leur avait annoncé que je prélèverais de leurs questions pour les insérer dans l'examen. Au final, certains m'ont donné leur commentaires: Ils se sont sentis insécures en se préparant à l'examen car beaucoup de questions créées par les étudiants étaient trop faciles, à leur avis. Certains ne sont pas persuadés de la pertinence d'avoir fait cet exercice. J'ai senti qu'ils croyaient que leurs questions avaient moins de valeur que si elles avaient été fournies par le professeur. Je les ai rassurés en leur expliquant que le processus mental qu'ils ont eu à faire quand ils ont composé des questions était très formateur pour eux et aussi que ça permettait de varier les méthodes pédagogiques. On m'a répondu "Ah pour ça on va te donner des bons commentaires". Je dois dire que certaines questions étaient drôles aussi. On a pu échanger sur le sujet dans une ambiance sympathique. Je recommande à qui veut bien s'y mettre de tenter l'expérience.

  6. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Susan Mac Neil a écrit le 20 février 2019 à 8h37

    Merci M. Lévesque Beaudet pour ce beau témoignage. C'est drôle que vous souleviez que «les élèves croyaient que leurs questions avaient moins de valeur que si elles avaient été fournies par le professeur», parce que lors de l'atelier Saltise, M. Denny a dit la même chose de ses élèves. Il semble que les élèves (partout sur la planète) ont peu confiance en leurs habiletés. Mais je crois que vous aviez raison de leur dire que le processus de composition de questions et d'évaluation des questions écrits par leurs pairs leur permettait un apprentissage plus en profondeur. De plus si vous reprenez quelques unes de leurs questions dans une évaluation sommative vous leur démontrez que leurs questions ont de la valeur. Encore bravo pour cette belle expérimentation!

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*