Profweb

Accueil » Publications » Articles » Soutenir autrement le développement professionnel des enseignants: entretien avec Avi Spector, membre du RÉCIT

Publications

Articles

Publié le 26 septembre 2017 | Multidisciplinaire

Soutenir autrement le développement professionnel des enseignants: entretien avec Avi Spector, membre du RÉCIT

L’automne est à nos portes et les répondants TIC du réseau collégial ont repris le rythme dans leurs tâches, dont le suivi individuel des enseignants qui expérimentent de nouvelles technologies en classe. Plusieurs préparent déjà les prochaines journées pédagogiques, en réfléchissant à des manières d’offrir des occasions de développement professionnel qui auront un impact positif pour les enseignants et pour leur collège.

Récemment, j’ai eu la chance de m’entretenir avec Avi Spector, membre du RÉCIT (réseau pour le développement des compétences des élèves par l’intégration des technologies de l’information et de la communication) du Québec. Je l’ai interrogé au sujet du travail qu’il effectue auprès des enseignants. Son approche du développement professionnel est une véritable source d’inspiration.

À propos d’Avi Spector et du RÉCIT

Avi Spector, membre du RÉCIT, en compagnie de l’auteur de cet article.

Natif de Montréal, Avi a enseigné de 2002 à 2007, d’abord à l’Université Concordia en tant qu’auxiliaire d’enseignement avant d’être engagé à la Commission scolaire Riverside pour enseigner des cours facultatifs comme Design web et Design graphique avec Photoshop. En 2007, il a été engagé en tant que professionnel (conseiller pédagogique) à cette même commission scolaire et c’est ainsi qu’il a commencé à travailler pour le RÉCIT.

Ce réseau soutient les enseignants du primaire, du secondaire, de la formation générale des adultes et de la formation professionnelle partout au Québec. Avi est le RÉCIT responsable du Service régional à la formation des adultes (FGA) pour les commissions scolaires anglophones. Les RÉCIT régionaux et nationaux desservent un total de 9 commissions scolaires anglophones et près d’une vingtaine de centres de formation professionnelle. Selon Avi, aucune journée ne se ressemble, puisqu’elle varie selon les besoins des enseignants avec lesquels les RÉCIT travaillent. Même si notre réalité quotidienne et notre clientèle diffèrent au collégial, j’ai découvert que nous avons beaucoup à apprendre de chaque niveau d’enseignement!

Au début de notre conversation, Avi a mentionné qu’il travaillait en étroite collaboration avec sa collègue Tracy Rosen, RÉCIT du Service régional pour la formation des adultes [Note de l’éditeur: consultez le site web de Tracy pour découvrir une multitude de ressources inspirantes]. Avi collabore aussi beaucoup avec LEARN Québec, un organisme sans but lucratif qui offre une multitude d’informations et de ressources en ligne à la communauté anglophone du Québec.

Un changement d’orientation dans la dernière décennie

Avi m’a confié que lorsque le réseau RÉCIT a été créé, il y a une dizaine d’années, on insistait beaucoup pour que les enseignants adoptent la nouvelle technologie. Auparavant, l’approche d’Avi en matière de développement professionnel reposait donc sur la transmission de contenus aux enseignants, notamment par des ateliers technologiques. « Nous arrivions avec quelque chose à dire aux enseignants. » Le paradigme et le dialogue ont maintenant évolué, passant de présentations « spectacles » à un espace de réflexion sur les façons de soutenir les apprentissages et la pratique enseignante grâce à la technologie.

Aujourd’hui, plutôt que de leur imposer le plus récent logiciel sans réflexion préalable, Avi tente de s’adapter aux approches professionnelles des enseignants. Avant chaque journée pédagogique, il laisse la possibilité aux enseignants de donner leur avis sur le contenu qui sera présenté. Plutôt que de former les enseignants par rapport à une technologie particulière, les participants définissent d’abord un objectif d’apprentissage, puis ils explorent comment la technologie peut les assister.

Chaque journée pédagogique que nous organisons est centrée sur les enseignants et encourage le partage entre eux. Ce sont les enseignants qui définissent leurs besoins. L’enseignant est un expert, et nous accordons une grande importance au temps que chaque enseignant consacre à son développement professionnel.

Avi trouve important de tendre la main aux différents secteurs des commissions scolaires, puisqu’ils peuvent apprendre les uns des autres. Il encourage les enseignants à être autodidactes dans leur développement professionnel pour qu’en retour, leurs étudiants imitent ce comportement et développent la même approche. Cette approche rend les apprentissages plus durables et a visiblement plus grand impact sur les gens qui reçoivent la formation.

Par son empathie envers la réalité et les besoins des enseignants (et parce qu’il valorise le temps limité qu’ils peuvent consacrer à leur développement professionnel), Avi est très apprécié de la communauté enseignante anglophone de la formation aux adultes. Ses efforts constants et son approche lui ont valu une reconnaissance officielle de la part de PROCEDE (Provincial Organization of Continuing Education Directors, English). En 2016, l’organisme lui a décerné le prix Service exceptionnel pour souligner son engagement au secteur de la formation aux adultes et à la formation professionnelle.

Répondre aux défis des apprenants par un modèle de stations d’apprentissage

Une part importante du travail d’Avi consiste à faciliter le partage et le réseautage entre les enseignants, c’est pourquoi il utilise une approche collaborative pour chacun des événements qu’il organise. Il mise généralement sur une offre d’ateliers menés par des enseignants, comme les Edcamps, plutôt que sur des ateliers traditionnels. Au cours des dernières années, Avi et sa collègue Tracy ont également exploré une approche par « rotation des stations d’apprentissage » (station rotation) dans le cadre de journées pédagogiques.

L’absentéisme est un problème épineux pour les centres d’éducation des adultes et de formation professionnelle. Il y a un consensus à l’effet que l’on doit se préoccuper davantage de l’engagement étudiant et que la flexibilité de l’apprentissage pourrait faire partie de la solution. Avi et Tracy ont commencé à parler des différents moyens d’assurer la présence des étudiants à leurs cours. C’est en abordant le modèle de rotation des stations d’apprentissage en classe hybride, une approche qu’ils considéraient susceptible de diminuer l’absentéisme et d’augmenter l’engagement étudiant, qu’ils se sont intéressés à la possibilité de la transposer auprès des enseignants.

En utilisant cette approche dans des situations de développement professionnel, ils croient que les enseignants pourront ensuite l’intégrer eux-mêmes dans les centres d’éducation des adultes et de formation professionnelle pour accroître la collaboration et l’engagement des étudiants.

Un survol de l’approche par rotation des stations d’apprentissage lors d’une journée pédagogique

Les activités de développement professionnel débutent toutes par une introduction rapide et une variété de stations où les enseignants passeront 20 minutes. Les participants commencent par visiter une première station, puis se déplacent à la suivante. Chaque station est conçue de manière à ce que l’apprentissage se fasse de manière autonome. Elles offrent également aux participants une approche différenciée pour l’appropriation du contenu, qu’il s’agisse de discussions en groupe, de lectures dirigées ou de collaborations en temps réel avec un outil infonuagique comme Google Docs ou Google Formulaires. L’une des stations les plus importantes est la « station des enseignants », où les participants peuvent discuter en petits groupes avec les animateurs des différents ateliers. Ainsi, tous les participants ont la chance de poser des questions à l’animateur et d’interagir avec lui, recréant ainsi le même modèle de relation que l’on cherche à instaurer en classe, entre l’enseignant et les étudiants.

Une diapositive de l’atelier QPAT de 2016 intitulé Giving a Shift: Sharing Classroom Practice Around Change (Avi Spector, Tracy Rosen, Kish Gue). Avi et Tracy ont animé la journée avec Kish Gue (consultant RÉCIT pour la Commission scolaire English Montréal) et ont utilisé une approche de rotation des stations d’apprentissage (ateliers).

Pendant toute la durée de l’activité, les participants discutent de certains aspects de leurs apprentissages à la manière d’un Edcamp. À la fin de la journée, ils procèdent à un « tour de table » éclair. Chaque participant partage une chose qu’il a apprise pendant la journée ou nomme une valeur ou une inspiration découlant de l’une des activités.

Organiser des événements de cette façon a comme avantage de créer des occasions de réseautage et de nouvelles relations entre les enseignants pour s’offrir du soutien mutuel et un encouragement.

Sujets d’actualité

En plus de notre discussion sur le développement professionnel, j’ai cru qu’il serait intéressant de savoir quels dossiers préoccupent les autres secteurs de l’éducation au Québec.

Lorsque j’ai demandé à Avi quels étaients les sujets clés sur lesquels travaillent les RÉCIT actuellement, j’ai pu constater que plusieurs étaient des préoccupations que partagent également les REPTIC dans le réseau collégial:

  • La citoyenneté numérique (autant des étudiants que des enseignants)
  • La conception universelle de l’apprentissage (CUA)
  • L’aménagement d’espaces d’apprentissage flexibles
  • L’apprentissage hybride et la formation à distance

Lorsqu’il est question de citoyenneté numérique, Avi joint le geste à la parole. Il croit à l’importance de promouvoir des valeurs positives en matière de citoyenneté numérique et il s’assure de fournir aux participants un lien vers ses documents de présentation lorsqu’il participe à des conférences. Dès que possible, il rend son travail accessible sous licence Creative Commons.

Cette année, Avi et Tracy se concentreront sur l’environnement de classe et son aménagement physique selon les principes de la CUA. Ils travaillent avec des enseignants, des administrateurs et des partenaires dans leur communauté pour explorer comment un environnement d’apprentissage flexible peut soutenir des stratégies d’apprentissages centrées sur l’étudiant. Ils croient que l’adaptation de la disposition de la classe, tout en intégrant l’usage implicite de la technologie, est la meilleure façon de soutenir la différenciation des stratégies d’apprentissage des étudiants dans un contexte d’approche par compétence.

Réflexions finales

Avec les changements technologiques sans précédent des dernières décennies, notre système éducatif s’est donné comme objectif de suivre le rythme de cette innovation. Former nos étudiants pour aujourd’hui et demain est un défi de taille considérant les nouvelles possibilités technologiques qui nous sont présentées chaque année.

À notre époque, il semble que nous n’ayons plus le temps de maîtriser une technologie avant que n’en surgisse une nouvelle, plus compétitive et déstabilisante. Il paraît alors naturel de changer notre approche du développement professionnel pour comprendre rapidement et pouvoir exploiter le potentiel de cette technologie au service de la pédagogie.

Avi alimente le blogue Beyond the Tools. Il y documente les changements qu’il apporte à son approche de développement professionnel. Dans l’un de ses billets de 2016, il nous invite dans la classe d’une enseignante, Lindsay, pour voir comment elle a intégré l’approche de rotation des stations d’apprentissage avec ses étudiants. Ce réflexe de partager des pratiques exemplaires est essentiel et nous aidera à affronter les nouvelles vagues technologiques qui ne montrent aucun signe de ralentissement pour les années à venir.

Le blogue Beyond the Tools d’Avi présente une variété de contenus pertinents pour le développement professionnel des enseignants.

Pour conclure, j’aimerais offrir mes sincères remerciements à Avi Spector, qui a accepté de prendre du temps, pendant ses vacances d’été, pour partager son approche inspirante du développement professionnel avec les lecteurs de Profweb!

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*