Profweb

Accueil » Publications » Articles » Services adaptés et applications mobiles : des outils inclusifs pour soutenir la réussite et les bonnes habitudes de vie

Publications

Articles

Publié le 16 février 2016

Services adaptés et applications mobiles : des outils inclusifs pour soutenir la réussite et les bonnes habitudes de vie

Pour souligner les Journées de la persévérance scolaire 2016, Profweb a rencontré une technicienne en éducation spécialisée afin de partager des ressources TIC visant à encourager la persévérance et la réussite au collégial.

À l’automne 2015, l’équipe des Services adaptés du Cégep de Lévis-Lauzon s’est dotée de 2 tablettes électroniques (Android et iOS) pour que les intervenants puissent se familiariser avec cette technologie, qui est de plus en plus utilisée par les étudiants. Nous avions pour mandat de trouver différentes applications qui favorisent les aptitudes scolaires. Il s’agit d’une démarche exploratoire avant que le Cégep ne procède à l’achat de nouveau matériel électronique.

Mes interventions se déroulent majoritairement auprès d’étudiants, bien que je sois parfois appelée à soutenir des enseignants dans la mise en place de pratiques adaptatives pour répondre aux besoins spécifiques de certains étudiants en situation de handicap. Cependant, les besoins récurrents auxquels je suis amenée à répondre dans mes interventions appartiennent généralement à la triade :

  • Gestion du temps (organisation, priorisation et procrastination)
  • Développement de stratégies d’étude
  • Gestion de l’anxiété

Ces problématiques ne sont évidemment pas exclusives aux étudiants en situation de handicap! Les Services adaptés projettent d’ailleurs de créer un babillard pour afficher des applications intéressantes pour les étudiants, puisque nos bureaux sont situés au bout du couloir menant au café étudiant. Au fil de mon exploration avec les tablettes, j’ai privilégié les applications gratuites le plus souvent possible, par souci d’accessibilité. Je vous présente quelques-unes de mes trouvailles.

Gestion du temps

La plateforme Omnivox possède une application mobile (pour iOS et Android). Les étudiants peuvent donc recevoir des notifications sur leurs appareils et avoir accès à leur horaire, à leurs travaux et échéances et à leur messagerie MIO à partir de LEA. Les étudiants peuvent également créer des événements avec des alertes.

Interface de l'application Omnivox Mobile

Un exemple de l’interface d’Omnivox Mobile.

Les calendriers numériques (que ce soit sur leur cellulaire, sur tablette ou dans Omnivox) permettent aux étudiants de voir arriver les périodes intensives de remises de travaux et d'examens. En plus, les étudiants l’ont toujours à portée de main. Je les encourage beaucoup à utiliser la fonction Calendrier qui est déjà incluse dans leur téléphone intelligent, y compris pour se rappeler leurs rendez-vous avec moi! Ils peuvent créer plusieurs alertes pour un même événement, ce qui leur permet de programmer des rappels. C’est une façon simple et de plus en plus accessible pour gérer son temps.

Priorisation

Tous les appareils Apple offrent l’application Rappels, qui génère des listes de tâches à cocher.

Application Rappels de Apple

Tous les appareils Apple offrent l’application Rappels

Lorsqu’elle est utilisée de concert avec le calendrier numérique, ces 2 outils aident à visualiser le temps qu'il reste et à déterminer ce qui devrait être fait et à quel moment.

De manière générale, j’aime beaucoup les applications qui permettent de visualiser le temps. Les chronomètres et les minuteurs à affichage graphique comme TimeTimer (de 1 à 3$) sont très utiles pour s’organiser et gérer son temps. Sur le même principe qu’un bon vieux chronomètre de cuisine, un étudiant peut utiliser une application sur sa tablette ou son téléphone pour structurer ses périodes d’études et ses temps de pause (par exemple, 50 minutes d’étude, 10 minutes de pause). Une application de compte à rebours est déjà installée sur la plupart des cellulaires. Quelques astuces :

  • Vérifiez que l’application de minuteur a une durée suffisante. Idéalement, l’application devrait permettre de minuter minimalement 1 heure.
  • Lors de la séance d’études, s’assurer de mettre son appareil mobile en mode avion, pour ne pas recevoir d’appels ni de notifications. Cela évite les distractions.
  • Pendant les séances d’examen où les cellulaires sont interdits, les enseignants peuvent projeter un compte à rebours au tableau, en privilégiant un outil à affichage numérique pour être inclusifs, car ce ne sont pas tous les apprenants qui savent bien décoder une horloge.
Interface de l'application TimeTimer

L’application TimeTimer offre différents affichages qui facilitent la visualisation du temps écoulé.

Procrastination

Procraster : L’application fonctionne sur le principe des microrécompenses. Elle permet de générer une liste de tâches et de leur attribuer une durée minutée. Chaque séance de travail se solde par une récompense déterminée par l’utilisateur (se préparer un café, naviguer sur Facebook). L’application affiche le pourcentage de la tâche accomplie, ce qui aide l’utilisateur à mieux visualiser sa progression. En cas de «blocage», l’application questionne l’utilisateur pour savoir ce qui le pousse à procrastiner, à partir d’énoncés. Par exemple: Le travail est trop long, Je ne sais pas par où commencer...et offre ensuite des conseils et des astuces. Il s’agit d’une application très intuitive. Un de mes étudiants l’a utilisée et a beaucoup apprécié son ton humoristique. Les points négatifs: l’application n’est pas gratuite (1,99$) et n’est offerte qu’en anglais pour le moment. De plus, elle fonctionne seulement sur les appareils Apple (iOS).

Application Procraster

Lorsqu’elle perçoit un blocage, l’application Procraster demande à l’utilisateur d’identifier la raison qui l’incite à procrastiner. Des astuces et des conseils sont proposés à l’utilisateur, selon sa réponse.

GetSh*tDone! Le langage est irrévérencieux, mais le concept est intéressant! Il s’agit d’une application gratuite qui fonctionne sur Android. GetSh*tDone propose à l’utilisateur de devenir une sorte de «superhéros» capable d’accomplir une mission dans une durée déterminée. L’utilisateur choisit la tâche qu’il souhaite réaliser et peut la diviser en plusieurs étapes. L’application fonctionne ensuite selon un principe de punitions ludiques et de récompenses choisies par l’utilisateur. L’utilisateur trouve sa motivation dans le fait de réussir le défi qui lui est lancé (et de mériter les pauses et les récompenses associées), pour éviter les 10 push-ups ou la corvée de vaisselle qu’il s’est fixé s’il échoue! Le langage coloré et le fait que l’application soit en anglais peuvent rebuter certains utilisateurs, mais c’est un concept qui plaît généralement aux jeunes adultes, justement parce que l’application ne se prend pas trop au sérieux.

Application GetSh*tDone!

L’application propose une approche ludique et humoristique du principe de punitions et de récompenses (choisies par l’utilisateur).

Aides technologiques pour les études

Une partie de ma tâche consiste à accompagner des étudiants avec des problématiques particulières en classe. Dans de nombreux cas, la prise de notes, la rétention de l’information et la manière de la structurer posent problème. Il existe des aides technologiques qui pourraient devenir des outils utiles pour les étudiants en situation de handicap, mais dont l’utilisation peut parfois profiter aux autres. Je songe notamment à :

  • Des outils de synthèse vocale, qui sont utilisés pour la lecture à l'écran. L’outil peut aider l'étudiant à améliorer sa compréhension de lecture et à maintenir son attention, puisqu'il peut écouter le texte en même temps qu'il le lit. La synthèse vocale peut également faciliter le travail de révision et de correction de productions écrites. L’outil permet de vérifier des éléments comme la fluidité du texte et sa cohérence; il aide aussi à la détection d’erreurs. Mes étudiants utilisent principalement WordQ, mais il existe des logiciels gratuits, quoique moins complets.
  • Des outils conçus spécifiquement pour les personnes dyslexiques ou dysorthographiques, comme la police d’écriture OpenDyslexic. Elle utilise des indicateurs visuels, comme des courbes accentuées sur certaines lettres, pour distinguer plus aisément celles qui peuvent porter à confusion, comme les b et les p. OpenDyslexic est compatible avec les ordinateurs, les appareils mobiles et les navigateurs web. Un enseignant qui téléverse des textes dans un environnement numérique pourrait décider d’offrir une 2e version avec cette police d’écriture ou rendre sa version Word disponible en ligne afin que l’étudiant puisse convertir lui-même le document. La conversion ne prend que quelques secondes, mais elle facilitera l’exercice de lecture et de compréhension pour les étudiants qui éprouvent des difficultés en ce sens.
Comparaison entre la police Times New Roman et Open Dyslexic

La police de caractère OpenDyslexic.

  • Des idéateurs, comme CmapTools ou SmartArt (disponible dans la suite Office), pour générer des diagrammes et des schémas. Ils sont utiles à de nombreux niveaux, et pas seulement pour les étudiants ayant des troubles d’apprentissage: ils facilitent la mémorisation de l’information, permettent aux étudiants de structurer leurs idées et d’améliorer leur mémoire procédurale.

Enfin, tout ce qui facilite le travail d’équipe et la collaboration est bienvenu. Les étudiants travaillent de plus en plus de cette façon dans le cadre de leurs études, mais leurs horaires hors classe sont rarement compatibles. Plusieurs occupent un emploi, certains ont une famille alors que d’autres retournent chez leurs parents les fins de semaine. Il arrive que la conciliation entre ces différentes réalités crée un problème au niveau de la gestion du temps et rende certains étudiants anxieux.

  • L'utilisation d’espaces de stockage infonuagique (iCloud, One Drive, Google Drive, Dropbox, etc.) peut alors être une excellente façon de sauver temps et déplacements, puisque tous les étudiants peuvent travailler dans un même document, en temps réel et à distance!
  • Ces services sont accessibles gratuitement aux utilisateurs ayant un compte Gmail, Hotmail ou Outlook.

Gérer le stress et soutenir des habitudes de vie saines

Parmi les facteurs de soutien à la réussite, il ne faut pas négliger l’importance des bonnes habitudes de vie. Et il existe des applications pour cela! Quelques exemples me viennent en tête.

Gestion de l’anxiété

Pour gérer le stress ou les élans d’anxiété, je recommande l’application RespiRelax. Il suffit de moduler sa respiration en suivant le mouvement qui nous est proposé à l’écran. Respirer plus lentement et plus profondément aide à contrôler les élans de stress et son rythme cardiaque. Il faut l’intégrer à ses habitudes, mais plusieurs étudiants me disent qu’ils trouvent cette application efficace et qu’elle les aide à se détendre, surtout le soir, puisque l’exercice favorise l’endormissement. Une bonne nuit de sommeil favorise aussi la concentration.

Interface de Respi Relax

Moduler sa respiration en suivant le mouvement proposé par l’application RespiRelax. Les paramètres sont personnalisables.

Gestion des émotions

Pour la gestion des émotions ou favoriser la concentration, j’aime beaucoup Google Play Music (anciennement Songza). Il s’agit d’un site de musique en streaming, légal et gratuit. L’utilisateur peut choisir une liste de musique à partir de suggestions qui correspondent au moment de la journée et au type de tâche qu’il souhaite effectuer, ou encore selon son humeur. Il existe des listes de musique sur mesure pour travailler, étudier, se détendre, se motiver.

  • Cet outil plaira aux étudiants qui aiment écouter de la musique pendant leurs séances de travail, mais la sélection musicale sera plus propice à ce type de tâches.
  • Un enseignant pourrait l’utiliser en classe lors de séances de travail en petits groupes. En accompagnant des étudiants, j’ai remarqué que souvent, utiliser une trame musicale comme fond sonore permet de moduler naturellement le ton de sa voix. Cela favorise la concentration, puisque la classe ne devient pas trop bruyante.

Hygiène de vie

J’ai découvert récemment Pacifica pour le stress et l'anxiété (version gratuite). Contrairement à ce que son nom indique, ce n’est pas uniquement pour les utilisateurs vivant de l’anxiété. L’application s’inscrit très bien dans une démarche d’amélioration de son hygiène de vie. Elle permet de noter son humeur, ses habitudes de sommeil et d’exercices physiques, voire sa consommation de caféine, d’alcool ou de produits de tabagisme. Utilisée sur une base quotidienne, l’application génère une progression schématique qui permet de voir, à moyen terme, si ces différents éléments ont une influence sur l’humeur, le niveau d’énergie et la santé ou encore, s’ils affectent la performance scolaire.

Application Pacifica

Pacifica permet de faire un suivi quotidien de son humeur et de ses habitudes de vie.

Au-delà du volet académique, il y a tout un volet « connaissance de soi » qui fait partie intégrante de l’expérience collégiale. Cette application devient un outil de suivi personnel intéressant à présenter aux étudiants, dans le contexte d’un cours d’éducation physique ou d’un cours complémentaire crédité (par exemple, le cours Gestion du stress).

Pour des applications plus spécifiques liées aux situations de handicap, n’hésitez pas à vous informer auprès d’un intervenant des Services adaptés. Vous pouvez également vous référer à votre conseiller pédagogique pour connaître les formations offertes dans le réseau collégial ou pour adapter le contenu de vos cours, au besoin.

À propos de l’auteure

Véronique Turgeon est technicienne en éducation spécialisée. Elle possède un certificat en études sur la toxicomanie de l'Université Laval et termine présentement son baccalauréat en psychoéducation à l'Université de Trois-Rivières (campus Québec). Elle a été pair-aidante pour les Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy et a travaillé aux Services adaptés du Cégep Limoilou. Elle a été intervenante clinique à L'ADOberge Chaudière-Appalaches pendant 6 ans avant de faire un retour en 2014 dans l'équipe des Services adaptés, cette fois pour le Cégep de Lévis-Lauzon.

Véronique a été pendant 3 ans l’une des administratrices de la Maison des jeunes de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Elle continue son implication communautaire en participant au conseil d'administration de L'ADOberge Chaudière-Appalaches.

5 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Diane Cyrenne a écrit le 16 février 2016 à 16h33

    Merci pour ce partage fort intéressant!

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nicole Drouin a écrit le 16 février 2016 à 22h02

    Merci de me faire connaître toutes ces ressources et applications diverses. Je vois un potentiel d'application pour l'étudiant mais aussi pour bon nombre de personnes en dehors du champs académique.

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Liane Fortier a écrit le 17 février 2016 à 12h19

    Une intervenante pleine d'expérience, merci Véro pour ce partage de ressources !

  4. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Audrey Bouchard-Lachance a écrit le 17 février 2016 à 21h56

    Bravo Véro! Très inspirant! Je vais tâcher de me familiariser avec celles que je ne connaissais pas!

  5. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Nancy Morin a écrit le 23 février 2016 à 12h27

    Wow, merci pour ce beau partage!

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*