Profweb

Accueil » Publications » Articles » SALTISE : Une communauté de pratique sur l'apprentissage actif et l'innovation technologique en enseignement des sciences

Publications

Articles

Publié le 8 septembre 2013 | Multidisciplinaire

SALTISE : Une communauté de pratique sur l'apprentissage actif et l'innovation technologique en enseignement des sciences

Financé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST), le consortium Support Active Learning Technological Innovation in Science Education (SALTISE) est composé de professeurs des collèges Dawson, John Abbott et Vanier et de l'Université McGill.

L'équipe de SALTISE utilise l'approche d'une communauté de pratique pour rassembler les enseignants de ces quatre institutions d'enseignement, et d'autres de partout au Québec ou des environs de la province.

Notre but est de partager des pratiques exemplaires qui prennent racine dans les résultats empiriques de recherche dans le domaine des sciences de l'éducation et des technologies éducatives. Ces champs d'études incluent les théories de l'apprentissage aussi bien que l'étude des transformations pédagogiques dérivées d’innovations en enseignement.

Pour atteindre notre but, nous avons organisé des ateliers, accueilli des conférenciers de renommées internationales (notamment Eric Mazur, de l'Université Harvard) et, plus récemment, organisé la conférence SALTISE 2013, un évènement qui s'est déroulé les 10 et 11 juin derniers au collège Dawson.

La conférence SALTISE 2013

Le thème de la conférence SALTISE 2013 était « Les transformations pédagogiques en enseignement supérieur : Construire de nouveaux modèles pour l'enseignement et l'apprentissage ». Le premier jour de la conférence consistait en une demi-journée d'ateliers couvrant des thèmes de niveaux débutant et plus avancé. Le deuxième jour a été consacré à des présentations de conférenciers internationaux et de chercheurs et praticiens locaux.

Parmi les conférenciers, notons la présence de Manu Kapur, chercheur au Laboratoire des sciences de l’apprentissage à l’Institut national d’éducation de Singapour, du professeur Yannis Dimitriadis de l’Université de Valladolid (Espagne), du professeur Jim Slotta de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario, de Thérèse Laferrière, de l’Université Laval, et de Laurent Poliquin, de l’UQAM.

Même si la plupart des présentations étaient en anglais, quelques séances étaient partiellement ou complètement en français. Ceci a été fait dans le but d’offrir un bon accueil à l’ensemble de notre communauté, qui inclue des collègues francophones. Vous pouvez trouver plus d’informations sur la programmation de la conférence SALTISE 2013, ou en consultant la version anglophone de cette chronique.

SALTISE accueille tous les enseignants et tous ceux qui souhaitent en apprendre plus au sujet de la pédagogie et de ses effets sur l'apprentissage. Joignez-vous à nous!

Pour célébrer à sa façon le succès de la conférence SALTISE 2013, l’équipe éditoriale francophone de Profweb a traduit pour vous le récit que Murray Bronet publié dans nos pages anglophones en septembre 2012, TIC et apprentissage : la chimie opère. En plus d’avoir animé un atelier lors de la conférence, M. Bronet s’est vu décerner, conjointement avec Edward Awad, le prix SALTISE/AVYA Pratique exemplaire et innovations pédagogiques pour le niveau collégial. Jetez-y un coup d’œil! Et pourquoi aussi ne pas relire le récit publié en 2010 par Élizabeth Charles, l’auteure de cette chronique?

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*