Profweb

Accueil » Publications » Articles » Profweb au Sommet de l’iPad en éducation 2014 – Nancy Brousseau parle de l’école de demain

Publications

Articles

Publié le 11 mai 2014 | Multidisciplinaire

Profweb au Sommet de l’iPad en éducation 2014 – Nancy Brousseau parle de l’école de demain

Dans la conférence d’ouverture du Sommet de l’iPad en éducation 2014, Nancy Brousseau, directrice générale de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP) a parlé de façon très inspirante et stimulante de sa vision de l’école.

« Je rêve d’une école où… »

Nancy Brousseau expliquait qu’elle rêvait d’une école où :

  • Le temps d’enseignement formel serait réduit.
  • On utiliserait différentes approches : apprentissage par problèmes, apprentissage par projets, etc. Pour Nancy Brousseau, il n’est pas question d’utiliser ces approches « mur à mur », mais plutôt de varier les méthodes pédagogiques.
  • Le curriculum ferait de la place aux compétences, y compris aux compétences transversales.
  • Le curriculum serait personnalisable. La personnalisation permettrait de faire en sorte que ni les forts ni les faibles ne s’ennuient en classe. Elle permettrait également de faire de la place aux passions des élèves.
  • L’évaluation permettrait aux élèves d’évoluer (et ne servirait pas seulement à les punir).
  • L’évaluation mesurerait ce qui importe vraiment.
  • L’évaluation prendrait plusieurs formes (pas seulement papier-crayon).
  • L’évaluation prendrait moins de place (moins de temps).
  • On cultiverait l’innovation.
  • Les enseignants agiraient comme des apprenants modèles pour les élèves : ils prendraient en charge leur propre perfectionnement.
  • Les enseignants n’enseigneraient pas, mais feraient apprendre.
  • Chaque élève trouverait sa place, et son école répondrait à ses besoins Il faut des écoles différentes pour des enfants différents.
  • L’espace serait pensé différemment.
  • Les élèves apporteraient leur propre appareil technologique (tablette, portable) et s’en serviraient quand ce serait nécessaire.
  • La gestion du temps serait plus souple.
  • On ferait de la place aux élèves; les élèves passeraient en premier.

Pour Nancy Brousseau, le changement viendra de la base. Ce sera la fin du modèle unique; l’éducation sera de plus en personnalisée. Mais, surtout, la relation étudiant-enseignant sera, comme il se doit, au cœur de l’école de demain!

1 commentaire(s)

Il y a une question sans réponse. Votre aide pourrait être utile!

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    F0ed9a2ca706fe719e60de8c1e6864d2

    Marie a écrit le 27 mai 2014 à 9h47

    Est-ce que ça écrit 2 fois?

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*